Marche 1 : Pathokinésiologie Flashcards Preview

PHT-1309 > Marche 1 : Pathokinésiologie > Flashcards

Flashcards in Marche 1 : Pathokinésiologie Deck (124):
1

Vrai ou faux

Au-delà de 100 pas/minute, il devient plus efficace (énergétiquement parlant) de courir que de marcher.

Faux, c'est à partir de 180 pas/minute que ça devient plus efficace de courir.

2

À quelle articulation est-ce qu'une augmentation ou diminution de vitesse a le plus grand effet sur l'excursion angulaire ?

Au genou

3

Où se situe notre centre de masse au repos ?

Devant L3

4

À quel moment du cycle de marche est-ce que notre centre de masse se trouve-t-il à son plus bas ?

En double appui, alors que la hauteur la plus élevée du centre de masse pendant le cycle de marche est au milieu de la phase d'appui simple (mid stance)

5

Vrai ou faux

Le bassin bouge beaucoup pendant un cycle de marche sain.

Faux, le bassin ne bouge pas beaucoup, mais ses mouvements sont nécessaires à un patron de marche optimal.

6

Vrai ou faux

Les mouvements de la ceinture scapulaire lors de la marche sont contraires (s'opposent) à ceux du bassin.

Vrai, dans le plan transverse, cela permet la meilleure efficacité énergétique possible de la marche.

7

Qu'est-ce que la cadence de la marche ?

C'est le nombre de pas qu'un individu effectue par minute.

8

Qu'est-ce que la cinématique ?

C'est l'étude des forces externes (grâce aux plate-formes de forces utilisées pour évaluer le cycle de marche d'un patient).

9

Vrai ou faux

Dans le cycle de marche normal (parlons ici de la jambe droite), le décollement du talon droit a lieu à 60% du cycle.

Faux

10

Vrai ou faux

Plus au augmente la vitesse, plus le temps de double appui dans un cycle de marche est allongé.

Faux, il se raccourcit.

11

De combien de centimètres devraient s'élever les orteils lors de la phase d'oscillation pour que l'on exclut l'hypothèse d'un pied tombant ?

10cm

12

Vrai ou faux

À la fin de la phase d'appui, le genou présente une flexion de 60°.

Faux

13

Vrai ou faux

À l'attaque du talon, le genou présente une flexion d'environ 20°.

Faux

14

Vrai ou faux

La plus grande flexion plantaire est observée immédiatement après le contact du talon au sol.

Faux

15

Vrai ou faux

C'est au cours de la phase d'appui que l'extension maximale du genou est observée.

Vrai

16

Qu'est-ce que la marche (définition) ?

C'est un mode de locomotion qui consiste à poser un pied devant l'autre, afin d'enchaîner des pas en ayant toujours au moins un point d'appui (pied) au sol.

17

Vrai ou faux

Il est possible d'avoir un patron de marche dans lequel il arrive que les deux pieds ne touchent pas le sol en même temps.

Faux, si c'était le cas, on appellerait ça de la course.

18

Vrai ou faux

La marche est une activité rythmique et non volontaire.

Faux, la marche est toujours initiée volontairement. Mais c'est une activité rythmique.

19

Vrai ou faux

La marche nécessite l'intégrité de l'appareil musculo-squelettique, en plus de la participation des SN central et périphérique.

Vrai

20

Vrai ou faux

Lors de la marche, les bras exécutent des mouvements synchrones mais en sens inverse des MI.

Vrai

21

Vrai ou faux

Au tout début du cycle de marche (0%), l'épaule ipsilatérale est en extension de 25°.

Vrai

22

Vrai ou faux

Lors du contact du talon au sol, le coude ipsilatéral est en flexion d'environ 20°.

Vrai

23

Vrai ou faux

L'amplitude des mouvements au MS varie peu d'un sujet à l'autre lors d'un cycle de marche.

Faux, l'amplitude des mouvements au MS pendant la marche varie beaucoup d'un individu à l'autre.

24

Quelles sont les 5 exigences de la marche normale ?

1. Être capable de maintenir le support du corps dans la base d'appui / maintenir son équilibre
2. Être capable de contrôler la trajectoire du pied et sa position lors de l'oscillation et du contact initial
3. Pouvoir générer et absorber de l'énergie musculaire afin de contrôler les segments et la vitesse de la marche
4. Conserver l'énergie du corps (économiser) afin de réduire la fatigue
5. Maintenir une longueur de pas adéquate.

25

Vrai ou faux

Pour pouvoir avancer, il faut créer un déséquilibre.

Vrai, c'est pourquoi il est important de contrôler l'avancement de son centre de gravité pour ne pas réellement perdre l'équilibre entre deux pas.

26

Pourquoi est-ce que c'est intéressant d'évaluer la marche chez un patient ? (3)

1. Pour évaluer le progrès de la thérapie entreprise
2. Conseiller sur l'utilisation d'une aide à la marche
3. Identifier et corriger les anomalies de patron de marche pour que le patient soit plus sécuritaire et autonome.

27

Nommez 5 méthodes pouvant être utilisées pour évaluer la marche.

1. Observation et prise de vidéos (vidéographie) = pour les propriétés qualitatives
2. Chronométrage = pour les paramètres spatio-temporels, utilisé ++ en clinique
3. Photographie
4. Mesure par empreintes ou sur un tapis instrumenté
5. Analyse en laboratoire clinique ou de recherche.

28

Vrai ou faux

Il existe aussi des grilles d'analyse de la marche afin de nous aider à objectivement évaluer des patients.

Vrai, ces grilles comprennent toutes les articulations à regarder (dont le tronc, le bassin et les MS) et les étapes à cocher si elles sont plus ou moins bien réussies, en regardant une jambe à la fois.

29

Quels sont les 3 paramètres spatio-temporels les plus évalués cliniquement concernant la marche?

1. Vitesse de la marche, +++++
2. Cadence de la marche
3. Durée du pas et du cycle

30

Nommez 9 paramètres pouvant directement être calculés par un tapis instrumenté.

1. Longueur du pas
2. Longueur du cycle
3. Largeur du pas
4. Durée du pas
5. Durée du cycle
6. Angle du pas
7. Asymétries de chaque côté
8. Cadence
9. Vitesse de marche

31

Qu'est-ce que la longueur du pas ?

C'est la distance entre deux contacts successifs au sol avec chaque pied. Devrait représenter la moitié de la longueur du cycle, si ce dernier est symétrique.

32

Qu'est-ce que la longueur du cycle ?

C'est la distance entre deux pas d'un MÊME PIED. Devrait se situer entre 124-169cm (en moyenne 144cm).

33

Qu'est-ce que la largeur du pas ?

C'est la distance latérale entre le centre des deux talons sur deux pas consécutifs (un avec chaque pied). Devrait être d'environ 8-10cm.

34

Qu'est-ce que la durée du pas ?

C'est le temps nécessaire pour compléter un pas (droit ou gauche).

35

Qu'est-ce que la durée du cycle ?

C'est le temps nécessaire pour que le pied droit (ou gauche) fasse deux fois en ligne son attaque du talon (temps pour compléter un cycle complet de marche). Devrait se situer entre 0.97-1.53s (en moyenne 1 seconde).

36

Qu'est-ce que l'angle du pas ?

C'est l'angle entre la ligne de progression du corps et l'arche longitudinal du pied (orientation du pied par rapport à la ligne médiane du corps, genre). Devrait se situer entre 5-7°.

37

Quelles sont les 3 manières possibles pour mesurer la vitesse d'un cycle de marche ?

1. Temps nécessaire pour parcourir une distance X
2. Distance parcourue en un délai donné
3. Multiplier la cadence par la longueur du pas

38

Vrai ou faux

Sur un dessin, lorsque l'on compte le nombre de pas, il faut exclure le premier, parce que le pied touchait genre déjà au sol... Fait que ça comptait pas comme un pas.

Vrai

39

Vrai ou faux

La marche devrait être symétrique.

Vrai, tous les paramètres mesurés devraient être semblables pour le côté gauche et droit.

40

Qu'est-ce que la cadence de la marche ?

C'est le nombre de pas effectués en une minute par un sujet. La cadence normale de la marche est entre 90-120 pas/minute.

41

Que doit-on observer concernant le rythme de la marche ?

Sa qualité, si le rythme est constant ou s'il présente des inégalités (on peut écouter le bruit des pas au sol), cela peut nous informer sur des asymétries dans le cycle de marche du patient. Il est important ici de comparer plusieurs cycles consécutifs.

42

Vrai ou faux

Les tapis instrumentés (ex. GAITRite) nous informent aussi sur les endroits du pied sur lesquels le patient met davantage de MEC pendant la marche.

Vrai !

43

Nommez 5 shits qu'il est possible d'étudier en laboratoire (clinique ou de recherche) concernant la marche.

1. Les paramètres spatio-temporels (temps-distance)
2. Cinématique
3. Cinétique
4. EMG
5. Dépenses énergétiques

44

Que sont les semelles instrumentées ?

Ce sont des petits senseurs que l'on met sous le soulier du patient et qui nous informent sur l'endroit du pied qui reçoit la MEC lors de la marche, mais également à quel moment les senseurs touchent le sol successivement. Dans ce cas, on évalue toujours un pied à la fois.

45

Combien de % durent respectivement la phase d'appui et d'oscillation lors d'un cycle de marche normal ?

Phase d'appui : 60%
Phase d'oscillation : 40%
*Donc y'a un 20% de phase de double appui*

46

Qu'est-ce que l'électrogoniométrie ?

C'est une méthode d'analyse de la cinématique de la marche, pour capter les variations de déplacement angulaire des articulations. On place des capteurs de chaque côté des articulations évaluées.

47

Qu'est-ce que la stroboscopie ?

C'est une méthode d'analyse de la cinématique de la marche, qui était ++ utilisée autrefois. On place des capteurs photosensibles à des endroits stratégiques sur le sujet et y'a une lumière qui flashe et capte les marqueurs à chaque fois qu'elle s'allume = ça prend des genres de photo. Ensuite, on reconstruit le patron locomoteur avec un ordinateur (?).

48

Vrai ou faux

C'est plutôt compliqué d'analyser la marche en laboratoire.

Vrai... C'est long d'installer un patient avec tous les capteurs.

49

Quel est l'outil de base qui permet aux chercheurs d'analyser la cinétique de la marche en laboratoire ?

Les plate-formes de force, elles nous indiquent la grandeur et l'orientation des forces de réaction du sol lors de la marche. Toutes les infos sont envoyées dans l'ordinateur, qui, grâce au poids du sujet, peut déterminer dans quelle phase de la marche on est pis toute pis toute.

50

Quel type d'EMG est surtout utilisé lors des études en laboratoire ?

L'EMG de surface (vs intramusculaire... Pas pratique sur des humains!)

51

Quelle mesure en laboratoire peut nous informer quand à la dépense énergétique d'un sujet ?

La consommation d'oxygène (analyse des gaz).

52

Quelles sont les 3 sous-phases de la phase d'appui d'un cycle de marche si l'on étudie le pied droit ?

1. Double appui #1 / antérieur de réception / G-D
2. Appui unipodal
3. Double appui #2 / postérieur d'élan / D-G

53

Quel événement est considéré comme le premier d'un cycle de marche ?

L'attaque du talon au sol.

54

À combien de % du cycle de marche est-ce que le décollement des orteils gauches survient si l'on étudie le pied droit ?

10%

55

À combien de % du cycle de marche est-ce que le contact du talon gauche survient si l'on étudie le pied droit ?

50%, et le décollement des orteils droits survient alors à 60%.

56

Quels sont les 8 événements d'un cycle de marche complet et à quels pourcentages du cycle surviennent-ils respectivement ? Toutes terminologies mélangées...

1. Contact initial du talon D = 0%
2. Décollement des orteils G (toe-off) = 10%
3. Levée du talon G pour pas qu'il traîne au sol = 30%
4. Contact initial G = 50%
5. Décollement des orteils D = 60%
6. Jambe D parallèle à la G = 73%
7. Tibia D vertical = 87%
8. Contact initial D = 100%

57

Quelles sont les 3 caractéristiques du MidStance ?

1. Point où le poids du corps est directement au-dessus du membre en appui
2. Point où le pied oscillant est directement à côté du membre en appui
3. Point où le grand trochanter est au-dessus du pied en appui.

58

Quels sont les 5 événements de la phase d'appui selon la terminologie traditionnelle, et entre parenthèses la terminologie crémeuse (Ranch Los Amigos) ?

1. Contact du talon (contact initial)
2. Rabat du pied (chargement/loading response)
3. Milieu de l'appui (Milieu de l'appui)
4. Perte de contact du talon (Fin de l'appui)
5. Perte de contact des orteils (Pré-oscillation)

59

Quels sont les 3 événement de la phase d'oscillation selon la terminologie traditionnelle, et entre parenthèses la terminologie crémeuse (Ranch Los Amigos) ?

1. Accérération (Début de l'oscillation)
2. Milieu de l'oscillation (Milieu de l'oscillation)
3. Décélération (Fin de l'oscillation)

60

Vrai ou faux

Plus on va vite, moins la phase d'appui dure longtemps dans un cycle de marche.

Vrai, et à un moment donné, la phase de double appui disparaît même ! (course). Donc plus on va vite, plus la phase d'oscillation dure longtemps par rapport à la phase d'appui, jusqu'à atteindre 50% chacun (course).

61

Quelles sont les 2 manière d'avancer plus vite ?

1. Augmenter la longueur du pas
2. Augmenter la cadence

62

Vrai ou faux

Généralement, les personnes choisissent une des deux stratégies pour augmenter leur vitesse de marche.

Faux, généralement, les individus font une combinaison des 2 stratégies, jusqu'à ce que la longueur maximale des pas soit atteinte.

63

À quel moment est-ce que seulement une augmentation de la cadence permet d'accélérer la marche ?

Lorsque le patient fait déjà les pas les plus long qu'il lui est possible de faire.

64

Vrai ou faux

Les paramètres spatio-temporels sont indépendants de la vitesse de marche.

Faux, ils varient selon la vitesse de marche.

65

Quels sont les 3 déterminants de la marche ?

À chaque pas, le corps...
1. Accélère et décélère
2. S'élève et s'abaisse
3. Oscille d'un côté à l'autre

66

À quel moment est-ce que le CoM est le plus élevé verticalement durant un cycle de marche ?

Lors des deux moments de MidStance (un le pied droit en appui, et un le pied gauche en appui). Il est à son plus bas un peu après les 2 attaques du talon.

67

De combien de centimètres varie généralement le CoM sur le plan sagittal (vertical) ?

5cm.

68

De combien de centimètres varie généralement le CoM dans le plan transverse (médio-latéral) ?

Plus ou moins 2cm par rapport à la ligne médiane.

69

Qu'est-ce qui fait varier l'emplacement du centre de masse dans l'espace ?

Les déterminants de la marche (les déplacements angulaires des différents segments ? )

70

Dans le plan transverse, de combien de degrés est-ce que le bassin rotate lors d'un cycle de marche complet ?

4 degrés de chaque côté de l'axe central (donc 8° en tout). Il s'agit d'une stratégie qui nous permet de maintenir le CoM à une hauteur sensiblement stable durant la marche normale.

71

Que permet la chute du bassin dans le plan frontal (genre Trendelenburg) lors de la marche normale ?

Une inclinaison de 5° du côté du membre oscillant permet d'abaisser le sommet de la hauteur du CoM durant la marche. Pour cela, le genou du membre oscillant doit fléchir afin que le puisse passe, parce qu'en plus le bassin penche vers ce côté.

72

De combien de degrés se fléchit le genou lors de l'appui unipodal pour accepter le poids ?

Environ 15°.

73

Vrai ou faux

Les mouvements à la cheville lors de la marche normale permettent de limiter le déplacement vertical du centre de masse.

Vrai, dont la contraction du tibial antérieur et des gastrocnémiens.

74

De combien de cm se déplace généralement latéralement le CoM durant la marche normale ?

D'environ 4-5cm à chaque pas lorsque la base de sustentation est réduite (?).

75

Vrai ou faux

Pendant la marche normale, le bassin oscille entre la bascule antérieure et postérieure (plan sagittal).

Vrai, lors de la première moitié de la phase d'appui et lors de la première moitié de la phase d'oscillation, le bassin est en position de bascule postérieure, et vice versa. Mais ces mouvements sont de petites amplitude et varient beaucoup d'une personne à l'autre.

76

De combien de degrés est-ce que la hanche est fléchie lors de l'attaque du talon ?

Environ 30°

77

De combien de degrés est-ce que la hanche est étendue lors de la poussée plantaire ?

10°

78

Vrai ou faux

Lors de l'attaque du talon, le genou est à 0° d'extension.

Faux, le genou est toujours en légère flexion lors de la marche (quelques degrés).

79

De combien de degrés est-ce que le genou se fléchi lors de l'acceptation du poids du corps au début d'un cycle de marche ?

Environ 20°.

80

De combien de degrés est-ce que le genou se fléchit lorsqu'il est fléchi à son maximum et à quel moment du cycle de marche est-ce que cela survient ?

Lors de la première moitié de la phase d'oscillation, le genou atteint sa flexion maximale du cycle de marche, avec une valeur d'environ 60°.

81

Quelles sont les angles maximaux de flexion dorsale et plantaire atteintes durant la marche normale, et à quel moment ?

Flexion dorsale : 10°, juste avant le décollement du talon
Flexion plantaire : 20°, pendant la poussée plantaire

82

Vrai ou faux

Lors de l'attaque du talon, la position de la cheville est en flexion dorsale ++.

Faux, à l'attaque du talon, la cheville est en légère flexion plantaire (mais il a fallu faire une flexion dorsale pour se rendre près du zéro pendant la phase d'oscillation).

83

Vrai ou faux

Concernant le déplacement vertical des centres articulaires des orteils et du talon, ils sont toujours en hauteur opposée.

Vrai, quand un est plus haut, l'autre est plus bas... C'est logique... ?

84

Vrai ou faux

Plus on marche vite, plus les orteils se lèvent haut (déplacement vertical... pas extension).

Faux, la vitesse n'a pas d'effet sur l'excursion verticale des orteils. Ca reste toujours à 12-13cm.

85

Vrai ou faux

Plus on marche vite, plus on lève le talon haut à chaque pas.

Vrai, cela passe de 23 cm à 27cm

86

Comment est-ce que l'on qualifie le mouvement des MS lors de la marche par rapport aux MI ?

Ils sont hors-phase (antiphasés), c'est à dire que si le MS droit est à l'avant, c'est que le MI droit est à l'arrière.

87

Quelle est la valeur de l'extension maximale d'épaule, et à quel moment du cycle de marche survient-elle ?

25°, lors de l'attaque du talon contralatérale. À ce moment, le coude est également en flexion minimale (environ 20°)

88

À quel moment du cycle de marche est-ce que l'épaule en est à son maximum de flexion ?

À 50% du cycle de marche, soit lors de l'attaque du talon ipsilatéral, où la flexion d'épaule atteint environ 10°, et le coude 45° de flexion (flexion de coude maximale).

89

Qu'est-ce qui se produit de l'autre côté du bassin lorsqu'un côté chute du côté de la jambe en oscillation pendant la marche ?

L'autre côté du bassin s'élève.

90

Qu'est-ce qui accompagne l'élévation du bassin d'un côté ?

Une adduction de hanche de ce même côté, alors que le côté qui chute subit une abduction de hanche, autrement on s'enfargerait.

91

De combien de degrés varie l'abduction-adduction de hanche pendant la marche normale ?

Plus ou moins 5° de chaque côté de la ligne médiane. Ce sont des mouvements de faible amplitude.

92

Vrai ou faux

Durant la marche, le genou bouge beaucoup dans le plan frontal.

Faux, l'adduction et l'abduction du genou sont des mouvements accessoires, donc le genou bouge généralement peu dans ce plan pendant la marche, bien que ces valeurs varient beaucoup d'un individu à l'autre, surtout dans la phase d'oscillation.

93

Quels sont les 2 mouvements à la cheville qui peuvent survenir dans le plan frontal lors de la marche ?

L'inversion (pendant la planti-flexion) et l'éversion (pendant la dorsiflexion). Mais les deux sont des mouvements de petite amplitude lors de la marche.

94

Par quelle structure passe l'axe vertical guidant les mouvements du bassin dans le plan transverse lors de la marche normale ?

Par la hanche en appui

95

Qu'est-ce qu'une rotation externe de bassin ?

C'est quand l'ÉIAS gauche avance, lors d'une rotation dans le sens horaire (lorsque l'on considère le pied droit dans l'analyse).

96

Vrai ou faux

Les mouvements de rotation externe et interne à la hanche varient peu d'un sujet à l'autre.

Faux, ces mouvements varient beaucoup d'une personne à l'autre.

97

Vrai ou faux

Une rotation externe de bassin vient aussi avec une rotation externe de la hanche lors de la marche.

Faux, une rotation externe de bassin vient avec une rotation interne de hanche, autrement les pieds ne seraient plus bien alignés pour marcher droit.

98

Comment se trouve la hanche droite, dans le plan transverse, lors de l'attaque du talon droit ?

La hanche droite, lors de l'attaque du talon droit, se trouve en rotation externe, parce que l'ÉIAS gauche est en arrière.

99

Que se produit-il à la hanche droite lors de la phase d'appui droite ?

Une rotation interne, puisque le bassin fait alors une rotation externe, pour que le pied reste aligné.

100

De combien de degrés varient l'orientation de rotation interne-externe de hanche durant la marche normale ?

Plus ou moins 10° de chaque côté de l'axe.

101

Vrai ou faux

Les ceintures pelvienne et scapulaire sont déphasées (dissociées) lors de la marche.

Vrai

102

Quelle vertèbre est le centre de la dissociation entre les ceintures pelvienne et scapulaire lors de la marche normale ?

D7, sous cela on tourne dans un sens (ex. anti-horaire), pendant que dans par-dessus D7 on tourne dans le sens contraire (ex. horaire).

103

Dans quelle phase du cycle de marche est-ce que le pied bouge le plus dans le plan transverse ?

Durant la phase d'oscillation, il se ramasse alors à son maximum de rotation externe, probablement à cause de la rotation externe de hanche qui a aussi lieu à ce moment-là du cycle de marche.

104

Quelle articulation est la plus sensible à un changement de la vitesse de marche ?

Le genou est l'articulation pour laquelle les déplacements angulaires seront les plus modifiés si l'on augmente ou diminue la vitesse de marche. Particulièrement lors du premier double appui, ou le genou devra davantage fléchir pour absorber plus de poids.

105

Vrai ou faux

Si l'on augmente la vitesse de marche, le genou aura un genre de décalage dans le temps.

Vrai, les événements arrivent plus tôt dans le cycle de marche si on marche plus vite.

106

Vrai ou faux

Les déplacements angulaires de toutes les articulations du MI sont significativement affectés par une variation de la vitesse de marche.

Faux, c'est le genou qui est le plus affecté, et les autres articulation ne le sont pas vraiment.

107

Qu'est-ce le signe de Tredenlenburg ?

C'est la chute excessive du bassin en controlatéral de la jambe en appui (adduction de hanche), parce que les abducteurs de la jambe d'appui sont faibles (en excentrique). Cela survient surtout au début et au milieu de la phase d'appui

108

Comment fait-on pour mettre en évidence le signe de Trendenlenburg ?

On demande au patient de se tenir debout sur une jambe. Son bassin chutera excessivement en controlatéral.

109

Quelle est la compensation qu'un patient fera s'il a une faiblesse des abducteurs de hanche ?

Signe de Tredelenberg positif vient souvent avec une inclinaison du tronc du côté atteint.

110

Quelle sera la principale observation sur le patron de marche d'un patient avec une hanche en rectitude (incapable d'aller en extension) ?

La longueur des pas sera diminuée, bilatéralement si l'atteinte est bilatérale, et donc la vitesse de marche sera diminuée, parce qu'on fait des plus petits pas.

111

Quelles sont les 3 articulations qui verront leur patron de mouvement changer s'il y a une hanche en rectitude chez un patient (diminution de mobilité) ?

1. Bassin
2. Genou ipsilatéral
3. Hanche controlatérale

112

Nommez une cause possible d'un flexum de hanche.

Raccourcissement des fléchisseurs de hanche (contracture), peut être présent dans plusieurs pathologies (ex. spasticité).

113

Quelle sera la principale compensation d'un patient avec un flexum de hanche dans son patron de marche ?

Il fléchira son tronc vers l'avant pour pouvoir faire une fausse extension de hanche et donc continuer d'avancer, lors de la fin de la phase d'appui (vers la poussée plantaire).

114

Qu'est-ce qui pourrait arriver aux amplitudes articulaires atteintes à la hanche ou au genou lors de la marche chez un patient hémiparétique ?

Son côté atteint aura de bien plus petites excursions angulaires. Le patient pourrait donc avoir besoin de recourir à des compensations pour pouvoir continuer de marcher.

115

Nommez 2 compensations possibles dans la marche pour un patient avec un genou fixe.

1. La circumduction à la hanche, afin de permettre au pied de passer le sol sans s'y accrocher lors de la phase de balancement.
2. Vaulting : se lever sur la pointe des pieds lors de la phase d'oscillation pour que la jambe avec le genou fixe puisse passer = pas plus courts du côté atteint

116

Vrai ou faux

La perte de mobilité à une articulation entraîne souvent des modifications de mouvements aux autres articulations lors de la marche.

Vrai

117

Quelle sera la principale conséquence sur un patron de marche d'un patient ayant une paralysie du quadriceps ?

Ses pas seront de beaucoup diminués du côté ipsilatéral parce qu'il n'arrivera pas à absorber le poids au début de la phase d'appui. Le patient s'accotera dans son hyperextension de genou pour pas se planter, à chaque pas.

118

Vrai ou faux

Un patient avec une prothèse fémorale aura un patron de marche quasiment normal.

Vrai, il y aura peu (ou pas) de compensation.

119

Vrai ou faux

Les genu valgum sont souvent unilatéraux.

Faux, ils sont souvent bilatéraux.

120

Quelle serait la principale conséquence sur le patron de marche d'un patient avec des genoux en valgus ?

Ses pas seront plus larges que la normale. Il marchera en ''x''. Le patient pourrait aussi utiliser des compensations, genre incliner son tronc par rapport à la verticale ou faire des demi-cercles avec ses jambes pour avancer.

121

À quoi est dû un pied tombant ?

À une faiblesse des dorsi-fléchisseurs de la cheville, alors l'attaque se fera avec tout le pied en même temps au lieu d'avec le talon... alors l'acceptation du poids ne se fera pas de la même manière que prévu.

122

Quelle sera la principale compensation dans le patron de marche d'un patient qui a une arthrodèse (une cheville fixe à angle droit) ?

Il fléchira son tronc vers l'avant à la fin de la phase d'appui parce qu'il est incapable de faire la poussée plantaire. Également, l'attaque risque de se faire avec tout le pied en même temps.

123

Qu'est-ce qu'une cheville fixe en équinisme ?

Une cheville toujours en planti-flexion. Cela affecte davantage la phase d'oscillation et la longueur du pas. Le patient se promène avec le tronc toujours penché vers l'avant. Le patient est incapable de faire une bonne poussée plantaire.

124

Vrai ou faux

Plus une contracture au genou est pire, plus tes AA de cheville sont aussi atteints lors de la marche.

Vrai, même chose pour la hanche et le bassin, surtout dans la phase d'appui (jusqu'à 20° de contracture, les conséquences ne sont pas si pires).