Marche 3.1 : Dépenses énergétiques Flashcards Preview

PHT-1309 > Marche 3.1 : Dépenses énergétiques > Flashcards

Flashcards in Marche 3.1 : Dépenses énergétiques Deck (54):
1

Vrai ou faux

Lorsqu'une personne marche à sa vitesse et à sa manière les plus confortables, elle utilise généralement le minimum d'énergie nécessaire.

Vrai: au cours de la marche, le corps essaye de minimiser le coût énergétique.

2

Comment faire pour minimiser le coût énergétique de la marche ? (3)

1. Minimiser l'excursion (le déplacement) du centre de masse ** Nous on parlera de cette stratégie seulement
2. Contrôler le momentum (accélération ?) du corps
3. Prendre avantage des transferts d'énergie entre les différents segments des membres (ex. hanche-genou-cheville)

3

Quel est l'indice que l'on utilise pour connaître la dépense énergétique d'un sujet ?

Sa consommation d'oxygène

4

Quelle est la vitesse à laquelle, pour la plupart des gens sains, la marche est la plus économique énergétiquement parlant ?

1,33 m/sec

5

Vrai ou faux

En général, les gens marchent spontanément trop rapidement par rapport à la vitesse où l'efficacité énergétique est optimale.

Faux, les gens adoptent généralement naturellement la vitesse d'efficacité énergétique optimale, parce que marcher PLUS vite OU même MOINS vite que cette vitesse augmente le coût énergétique de la marche.

6

Vrai ou faux

Le coût énergétique de la marche augmente si un sujet utilise des compensations (=déviations du patron de marche).

Vrai !

7

Vrai ou faux

Si l'on utilise aucune stratégie, notre centre de masse (CoM) se déplace considérablement verticalement lors d'un cycle de marche.

Vrai

8

Quelles sont les 4 stratégies que l'on utilise naturellement pour diminuer l'excursion verticale de notre centre de masse (CoM) durant la marche ?

1. Rotation du bassin dans le plan transversal : limite le déplacement vers le bas du CoM
2. Mouvements de la cheville dans le plan sagittal : limite le déplacement vers le bas du CoM
3. Flexion du genou lors de la phase d'appui (vers le milieu - MidStance) : limite le déplacement vers le haut du CoM
4. Rotation du bassin dans le plan frontal (chute controlatérale à la jambe d'appui) : limite le déplacement vers le haut

9

Quelle est la 5e stratégie que l'on utilise naturellement pour limiter le déplacement médio-latéral du CoM ?

Rotation des hanches dans le plan frontal (abduction et adduction)

10

Comment est-ce que la rotation du bassin dans le plan transversal contribue à limiter l'excursion verticale (vers le bas) du CoM ?

Parce que le bassin apporte tout le MI droit vers l'avant et le gauche vers l'arrière... Cela limite la quantité de flexion-extension de hanche nécessaire pour un pas.

11

Comment est-ce que la rotation des chevilles dans le plan sagittal contribue à limiter l'excursion verticale (vers le bas) du CoM ?

Au contact du talon et à la poussée plantaire, les mouvements de cheville (respectivement de la dorsi-flexion et de la planti-flexion) participent à allonger le MI.

12

Comment est-ce que la flexion du genou au milieu de la phase d'appui contribue à limiter l'excursion verticale (vers le haut) du CoM ?

Si le genou était étendu à ce moment, cela allongerait trop le MI et alors le CoM du corps monterait.

13

Comment est-ce que la rotation du bassin dans le plan frontal contribue à limiter l'excursion verticale (vers le haut) du CoM ?

En faisant des rotations dans le plan frontal, le bassin permet au CoM de rester bien centré au niveau de S2, qui demeure plutôt immobile.

14

Quelle stratégie de marche détermine la largeur du pas ?

La quantité de mouvement des hanches dans le plan frontal : abduction vs adduction.

15

Quelle est la largeur de pas habituelle pour un patient sain ?

8-10cm, c'est le meilleur compromis entre la stabilité et l'efficacité. Marcher plus ou moins large que ça = augmente le coût énergétique de la marche.

16

Vrai ou faux

La consommation d'O2 lors de la marche est significativement supérieure chez l'homme que chez la femme pour une même vitesse.

Faux, on considère qu'il n'y a pas de différence de consommation d'O2 entre les deux sexes pour une même vitesse.

17

Quel est l'unité pour la consommation d'O2 ?

ml d'oxygène/kg poids corporel * minutes

18

Quel est l'unité du coût énergétique ?

ml d'oxygène/kg poids corporel * mètres

19

Vrai ou faux

Un enfant a besoin de plus d'énergie pour marcher à la même vitesse qu'un adulte.

Vrai, les ados aussi

20

Qu'est-ce que le travail physiologique ?

C'est le taux de consommation d'O2 divisé par la vitesse de marche

21

Vrai ou faux

Les personnes obèses consomment moins d'énergie pour une même tâche qu'une personne au poids santé.

Faux, un obèse dépense plus d'énergie qu'une personne au poids santé.

22

Vrai ou faux

La dépense énergétique pour une même vitesse de marche sur le sol est équivalente à celle sur un tapis roulant.

Vrai

23

Vrai ou faux

Il faut plus d'énergie pour marcher dans le sable que sur le sol.

Vrai, 1.8x plus d'énergie pour être plus précis. Même chose pour les talons hauts.

24

À quel endroit est-ce que si l'on place une charge cela augmentera le plus la consommation d'énergie liée à la marche ?

Aux jambes (vs tronc).

25

Vrai ou faux

Si tu as une marche pathologique (qui coûte plus cher d'énergie), tu marcheras moins vite pour maintenir le coût énergétique à un niveau confortable.

Vrai

26

Quel est le coût énergétique d'une marche à vitesse normale chez un sujet sain ?

0.15

27

À combien augmente le coût énergétique pour un patient...
a) Immobilisé à la hanche ou au genou ?
b) Avec un flexum de genou ?
c) Atteinte cérébrale (adulte vs enfant) ?

a) Immobilisé à la hanche ou au genou : 0.20-0.22
b) Avec un flexum de genou : 0.22
c) Atteinte cérébrale : adulte = 0.27 vs enfant = 0.72

28

Nommez 2 raisons pour lesquelles cela peut être utile de connaître le coût énergétique lié aux différents types de marche.

1. On peut utiliser cela pour mesurer les capacités physiques du patient, objectivement (ex. à la fin d'une hospitalisation)
2. Cela peut servir à encourager les patients à poursuivre l'entraînement pour qu'ils puissent utiliser leurs aides à la marche.

29

Vrai ou faux

Généralement, les patients se déplacent beaucoup plus rapidement avec des béquilles qu'avec une marchette.

Vrai, mais dans les deux cas c'est quand même significativement moins rapide que la marche normale.

30

Vrai ou faux

La consommation d'oxygène augmente lorsque l'on utilise une aide à la marche.

Vrai

31

Vrai ou faux

Plus ton amputation est proximale, plus tu auras besoin d'énergie pour te déplacer.

Vrai, et c'est encore pire si tu marche plus vite et si tu as besoin de béquilles. Donc pour un même coût énergétique, tu marcheras beaucoup moins vite.

32

Comment varie la vitesse de la marche par rapport à l'âge du patient ? (enfant vs adulte)

Les enfants marchent beaucoup moins vite que les adultes; la vitesse augmente avec l'âge (jusqu'à un certain point... Genre généralement à 7 ans t'es presque arrivé déjà à ta vitesse adulte).

33

Comment varie la cadence de la marche par rapport à l'âge du patient ? (enfant vs adulte)

La cadence de la marche diminue avec l'âge. Les enfants font beaucoup plus de pas par minute que les adultes.

34

Comment varie la longueur du cycle de marche par rapport à l'âge du patient ? (enfant vs adulte)

La longueur du cycle de marche augmente avec l'âge : c'est normal vu qu'on grandit !! Nos MI sont ben plus longs.

35

Vrai ou faux

La durée de l'appui durant la marche diminue lorsque l'on devient adulte (vs enfant).

Vrai

36

Pourquoi est-ce que la vitesse et la longueur des pas dans la marche augmentent lorsque l'on devient adulte (vs enfant) ? (3)

1. Meilleure utilisation des MI comme bras de levier
2. Début de la rotation du bassin
3. Meilleur équilibre

37

À partir de quel âge est-ce que les enfants commencent à marcher en moyenne ?

13 mois

38

Quelles sont les 2 étapes qui précèdent la marche dans le développement de l'enfant ?

1. Reptation (ramper)
2. Quadrupédie (marcher à 4 pattes)

39

Vrai ou faux

L'acquisition de la marche chez l'enfant vient souvent en même temps que la maturation du SNC.

Vrai, ces deux étapes se déroulent dans les premières années de vie.

40

À quel âge est-ce qu'un enfant est, en moyenne, prêt à courir ?

16 mois, parce que vers 15 moins il acquiert la poussée plantaire

41

Combien de temps est-ce que cela prend après que le bébé ait commencé à marcher avant qu'il commence à amortir son poids avec une flexion de genou en début de cycle de marche ?

15 semaines après qu'il ait commencé à marcher.

42

Quelles sont les 6 étapes d'évolution de la marche normale chez l'enfant ?

1. Apparition de l'attaque du talon (bébés attaquent avec toute la plante du pied)
2. Commencer à amortir avec le genou
3. Diminution de la rotation externe des hanches (bébés ont une ++ grande rot. ext. de hanche)
4. Rotation des pieds (angle du pied) se rapproche de la ligne médiane (bébés ont les pieds ++ vers l'extérieur)
5. Diminution de la largeur de la base d'appui
6. Début du balancement des bras (bébés ont les bras dans les airs)

43

Vrai ou faux

Les bébés naissants sont déjà capables de produire des patrons de marche si l'on supporte le poids de leur corps.

Vrai, mais on ne sait pas comment ni pourquoi.

44

Pourquoi est-ce que les bébés marchent avec les coudes pliés, les bras un peu en élévation ?

Pour faciliter le maintient de leur équilibre.

45

Vrai ou faux

Lorsqu'ils commencent à marcher, les enfants gardent généralement leurs jambes raides.

Vrai, ce n'est qu'après un certain temps qu'ils commencent à amortir avec leurs genoux

46

Pourquoi est-ce que les bébés qui apprennent à marcher font des mouvements courts et saccadés ?

Parce que c'est comme s'ils courraient après leur centre de gravité tout le temps.

47

Vrai ou faux

Vers un an et demie, on commence à voir la poussée plantaire chez les enfants et les bras sont baissés lors de la marche.

Vrai

48

Vers quel âge est-ce que l'on commence généralement à vraiment pouvoir observer l'attaque du talon lors de la marche ? Quelles autres caractéristiques (2) sont propres à cet âge ?

Vers 2 ans, et il y a aussi :
1. Apparition du balancement réciproque des MS
2. Augmentation de la durée de la phase d'appui unipodal, parce que l'enfant a alors un meilleur équilibre.

49

Vrai ou faux

Vers 7 ans, le patron de marche d'un enfant est mature et ressemble beaucoup à celui d'un adulte.

Vrai

50

De combien est-ce que la vitesse de marche diminue chez la personne âgée ?

La vitesse de marche chez la personne âgée diminue d'environ 15% par décade.

51

Qu'est-ce qui diminue dans un patron de marche de personne âgée par rapport à un adulte sain ? (6)

1. Vitesse de marche
2. Cadence
3. Longueur du cycle et du pas
4. Quantité de mouvement aux hanches, genoux, gevilles et MS
5. Le talon lève moins lors de la poussée plantaire et les orteils lèvent moins pendant l'oscillation
6. Moments et puissance

52

Vrai ou faux

Les personnes âgées ont tendance à marcher avec le tronc légèrement fléchir vers l'avant.

Vrai, et ils marchent souvent en regardant leurs pieds.

53

Qu'est-ce qui augmente dans un patron de marche de personne âgée par rapport à un adulte sain ? (5)

1. Temps d'appui (surtout de double appui), et donc également le % du cycle qui se produit en phase d'appui
2. Durée du cycle
3. Largeur de la base d'appui
4. Variabilité des pas (patron plus asymétrique, irrégulier)
5. Dépense énergétique

54

Nommez X facteurs pouvant causer les modifications de la marche chez la personne vieillissante.

1. Diminution de force musculaire
2. Diminution de l'équilibre
3. Diminution de la sensibilité aux MI
4. Diminution de la mobilisé articulaire (pas un facteur ben ben important)
5. Diminution de l'endurance cardio-vasculaire et musculaire (a plus un impact dans la marche sur de longues distances)
6. Déconditionnement général
7. Mauvaise vision
8. Peur de chuter (et d'autres facteurs psychologiques)
9. Obésité et changements posturaux