Module 3 - Approche biopsychosociale Flashcards Preview

Théorie des toxicomanies et modèles > Module 3 - Approche biopsychosociale > Flashcards

Flashcards in Module 3 - Approche biopsychosociale Deck (45)
Loading flashcards...
1

L'approche biopsychosociale est basée sur quelle perception de la consommation, de l'abus et de la dépendance ?

L'approche biopsychosociale perçoit la consommation, l'abus et la dépendance comme un mode de vie.

2

Quels sont les postulats de base de l'approche biopsychosociale ? (4 réponses)

1. La personne est un système ouvert sur son environnement.
2. La personne peut résoudre son problème de dépendance en changeant.
3. La résolution du problème dépend de la motivation de la personne à s'en sortir.
4. Il est possible de retrouver un boire contrôlé ou de se résigner à l'abstinence. Le choix revient à la personne.

3

Quel est le but de l'approche biopsychosociale ?

De rétablir l'autonomie biopsychosociale de l'individu.

4

Lorsque l'approche biopsychosociale avance le postulat que qu'il est possible de retrouver un boire contrôlé, à quelle notion faisons-nous référence ?

À la notion de continuum de la consommation. On peut passer d'une consommation dangereuse à une consommation dites sociale, à un boire contrôlé. Cela va à l'encontre du modèle de "maladie".

5

Quels sont les 3 postulats qui paraissent fonder l'approche biopsychosociale ?

1. Les facteurs psychologiques, culturels et sociaux influencent l'émergence, la forme et l'évolution des toxicomanies. C'est sur ces facteurs qu'il faut intervenir pour modifier les habitudes de consommation.
2. Les comportements de surconsommation ou de consommation inadéquates ont une composante psychologique et psychosociale.
3. La dépendance est à la fois psychologique et physique.

6

Vrai ou faux. L'approche biopsychosociale émerge de la recherche ?

Faux. Il s'agit d'une approche davantage issue du terrain, des centres de thérapies et de traitement.

7

L'approche biopsychosociale n'est pas un modèle précis. Elle s'inspire de plusieurs autres modèles, lesquels ?

1. L'approche humaniste.
2. La thérapie d'approche cognitivo-comportementale
3. L'approche sociale.
4. Approche systémique.
5. L'approche médicale qui englobe le tout.

8

En quelle année l'approche biopsychosociale émerge-t-elle ?

En 1970.

9

Pour l'approche biopsychosociale, quel est le moyen d'intervenir le plus concert ?

Il fait développer les compétences d'un individu.

10

Dans quelles sphères le modèle biopsychosociale se retrouve-t-il davantage ?

1. La substance
2. L'individu
3. Milieu de vie

11

Quels sont les ingrédients actifs des traitements, ce qui fait que l'individu change ?

1. Les techniques, les approches
2. Les attentes de la personne
3. La relation thérapeutique
4. Les changements extra-thérapeutique.

12

Quel est l'ingrédient actif des traitements qui permet le plus à une personne de changer ?

Il s'agit des changements extra-thérapeutique que la personne fera, les changements qu'elle fera dans sa vie. Notamment changer de chum/blonde.

13

Quels sont les deux types de services qu'un individu peut recevoir en toxicomanie ?

1. La désintoxication
2. La réadaptation

14

Qu'est-ce qui caractérise les services offerts en désintoxication ?

- Services offerts par les centres hospitaliers.
- Sevrage sécuritaire
- Sevrage compatissant
- Préparation pour la réadaptation

15

Qu'est-ce qui caractérise les services offerts en réadaptation ?

- Services offerts en centre de réadaptation
- Retrouver un équilibre
- Reprendre du pouvoir sur sa vie
- Nouveaux apprentissages
- projets de vie

16

Quels sont les 4 grands modèles d'appariement du traitement ?

1. Traitement apparié selon les complications
2. Traitement apparié selon le diagnostic
3. Traitement apparié selon l'évaluation de l'usager
4. Traitement apparié selon les résultats cliniques surveillés en cours de traitement

17

En quoi consiste un traitement apparié selon les complications ?

- Il y a peu d'attention accordé au diagnostic.
- On traite les complications, il n'y a pas vraiment de continuité.

18

En quoi consiste un traitement apparié selon le diagnostic ?

- Seul le diagnostic détermine le plan de traitement.
- La gravité des symptômes cliniques et les besoins de l'usager ne sont pas pris en considération.

19

En quoi consiste un traitement apparié selon l'évaluation de l'usager ?

- L'évaluation multidimensionnelle précise et hiérarchise les problèmes en fonction de la gravité des symptômes cliniques du client.
- Le traitement offert est apparié avec les besoins du client selon un continuum de soins.

20

En quoi consiste un traitement apparié selon les résultats cliniques surveillés en cours de traitement ?

- Identique au traitement axé sur l'évaluation individuelle.
- Comprend le monitorage des résultats du traitement en temps réel.
- Rétroaction des résultats "en cours de traitement" sur l'engagement du client, sur la qualité de l'alliance thérapeutique, sur l'évolution des problèmes.
- Permet la modification du plan d'intervention en temps réel.

21

Quel est le schéma correspondant au traitement apparié selon les résultats cliniques surveillés en cours de traitement ?

-> Évaluation multidimensionnelle -> Problèmes/priorités -> Plan d'intervention individualisé -> Progrès -> Évaluation multidimensionnelle -> etc.

22

Quelle est la notion émergente dans le développement des services de santé et des troubles liés à l'utilisation d'une substance ?

La notion de rétablissement.

23

Qu'est-ce que l'on recherche par le rétablissement dans l'approche biopsychosociale ?

Plus le rétablissement augmente, plus on souhaite voir diminuer les symptômes et ainsi augmenter la qualité de vie de l'individu.

24

Au-delà de lu rétablissement lié à l'utilisation des drogues et de l'alcool, qu'est-ce que l'approche biopsychosociale vise comme rétablissement ?

Elle vise un rétablissement au sens plus large, à la fois personnel et social. Au-delà de l'utilisation des substances, l'usager envisage des choses positives dans sa vie, comme la réinsertion sociale.

25

Il y a 4 niveaux de changements selon l'approche biopsychosociale, lesquels ?

1. La diminution progressive des symptômes présentés lors de la demande d'aide.
2. L'exploration et la compréhension de la souffrance (symptômes et causes).
3. Capacité de traverser des situations analogues ou de rencontrer des stimuli semblables à ceux qui ont occasionné la demande d'aide, sans retourner à la prédominance des symptômes et ce depuis 3 mois.
4. Capacité de traverser des situations analogues ou de rencontrer des stimuli semblables à ceux qui ont occasionné la demande d'aide, sans retourner à la prédominance des symptômes et ce depuis 12 mois.

26

Il y a deux conceptions de la toxicomanie, lesquelles ?

1. La conception que la toxicomanie est transitoire.
2. La conception que la toxicomanie est chronique.

27

Qu'est-ce qui caractérise la conception transitoire de la toxicomanie ?

- Elle stipule que plusieurs changent par eux-mêmes.
- Il y a une rémission partielle ou totale après 12 mois.
- On observe des rémissions spontanée.
- 1/3 à 1/2 sont abstinents après 12 mois.

28

Qu'est-ce qui caractérise la conception chronique de la toxicomanie ?

- Il s'agit d'épisodes de soins continus non intensifs avec des épisodes de soins aigus.
- Nécessite un suivi long/cours
- 1/2 seront réadmis entre 2 à 5 ans.

29

Les cibles d'intervention seront déterminé à partir de 2 théories, lesquelles ?

1. La théorie de l'étiologie
2. La théorie de l'intervention

30

Sur quoi repose la théorie de l'étiologie ?

À quels facteurs l'apparition d'un comportement problématique est-il imputable ?

31

Sur quoi repose la théorie de l'intervention ?

Comment intégrer ces facteurs (théorie de l'étiologie) de manière efficace dans l'élaboration des programmes ?

32

En quoi consiste la loi de l'effet ?

L'expérience associée à la consommation d'un psychotrope pourrait se formuler comme suit : la toxicomanie est la rencontre entre une personne, un produit et un environnement.

33

De quoi résulte la loi de l'effet en dépendance?

De l’interaction entre un individu, une substance et un contexte.

34

Comment expliquer le que la dépendance est la résultat de l'interaction entre l'individu, la substance et le contexte ?

Il s'agit du rapport que la personne entretien avec la substance et l'univers qui y est rattaché : lien de dépendance. En découle le rapport que la substance exerce dans la vie de la personne. S'enclenche alors l'expérience d'assuétude, on devient accroché à l'expérience que nous fait vivre le psychotrope.

35

Quand est-il important d'utiliser l'interaction entre l'individu, la substance et le contexte (SIC) ?

- Lors de la prévention
- Afin de cibler les indices de gravité
- Pour la clarification des diagnostic et des pronostic
- Pour définir les cibles d'intervention

36

Comment pouvons nous expliquer l'apparition d'une addiction (théorie de l'étiologie) selon le modèle biopsychosocial ?

Il y a des facteurs de risque (individuels et environnementaux) ainsi que des facteurs de protection (individuels et environnementaux). Les facteurs de risques entraîne des défis et les facteurs de protection des ressources. L'apparition d'une addiction dépend de la balance entre les défis et les ressources.

37

L'évaluation biopsychosociale se fait selon 4 facteurs, lesquels ?

1. Les facteurs prédisposant
2. Les facteurs précipitant
3. Les facteurs perpétuant (risque actuel)
4 Les facteurs de protections actuels

38

L'évaluation biopsychosociale se fait selon 3 niveaux, lesquels ?

1. Le niveau biologique
2. Le niveau psychologique (cognitif)
3. Le niveau social

39

En quoi consiste les facteurs prédisposant ?

Il s'agit d'éléments issus du passé qui contribuent à fragiliser la personne, à accentuer sa vulnérabilité.

40

En quoi consiste les facteurs précipitant ?

Il s'agit d'éléments qui déstabilisent la personne dans sa façon de voir ou de comprendre les choses.

41

En quoi consiste les facteurs perpétuant ?

Il s'agit d'éléments qui maintiennent la difficulté actuelle.

42

En quoi consiste les facteurs de protection ?

Il s'agit d'éléments qui donne espoir.

43

Quel est la contribution de Peele dans l'approche biopsychosociale ?

- Il reconnaît l'importance de tous les aspects de la vie de la personne : E=SIC.
- Il perçoit la toxicomanie comme un style de vie.
- Il relativise l'importance de la substance dans le fait que quelqu'un devient dépendant à l'aide du cycle de l'assuétude.
- Il renverse les modèle dominant de l'époque (médical, AA)
- Il croit au caractère réversible de la toxicomanie et l'explique à l'aide du continuum de consommation.
- Il décloisonne les dépendances et y inclut les dépendances sans substances.

44

Quels sont les impacts (forces) de l'approche psychosociale sur les pratiques d'intervention ?

- Il y a plus d'intervenant formé en science sociale.
- Diversité d'approches, variétés de services.
- L'accent est mise sur la relation avec l'individu.
- La prévention
- Responsabilisation de l'usager

45

Quels sont les impacts (limites) de l'approches psychosociale sur les pratiques d'intervention ?

- Implique plus de social, l'entourage, le milieu et le culturel.
- Il faut s'interroger sur la motivation.