Neisseriaceae (Microbiologie) Flashcards Preview

Microbiologie > Neisseriaceae (Microbiologie) > Flashcards

Flashcards in Neisseriaceae (Microbiologie) Deck (216):
1

2

Schéma p. 177

:D

3

Pourquoi est-il important de cultiver les Neisseriaceae:

  1. confirmer l'identification du germe
  2. dépister l'infection à gonocoque chez les individus asymptomatiques
  3. recueillir des donnes épidémiologiques à des fins de santé publique
  4. recherche de résistances aux antibiotiques

4

Quels sont les caractéristiques communes à toutes les espèces de Neisseria:

  1. cocci gram négatif
  2. disposé en paire ou diplocoque (grains de café)
  3. aérobie
  4. non-mobile
  5. catalase + (sauf N. elongata)
  6. certains sont capnophiles (ceux qui sont pathogènes)
  7. meilleur croissance dans une atmosphère humide

 

5

Combien d'espèces de Neisseria y'atil:

11 mais seulement deux sont considéré comme pathogène

6

Où se retrouve les 9 espèces qui ne sont pas pathogènes:

Surtout au niveau du nasopharynx des personnes en bonne santé.

7

Quels sont les deux espèces qui sont considérées comme pathogènes pour les humaines:

  1. Neisseria gonorrheae - non capsulé
  2. Neisseria meningitidis: peut faire parti de la flore normale d'individus sains (environ 10% des individus sont porteurs) - parfois capsulé

 

8

Quels sont les sites d'infection du Neisseria gonorrhoeae:

  1. site génitaux (urètre chez l'homme, col chez la femme)
  2. gorge, anus
  3. cas disséminés: hémoculture, liquide synovial, bulles et pustules

 

9

Quels sont les instruments utilisés pour effectuer les prélèvements du N. gonorrhoeae:

Un spécumul lubrifié avec de l'eau chaude ou de la saline car les lubrifiants à base d'eau ou d'huile peuvent être inhibiteur de N. gonorrhoeae.

10

Quels sont les milieux de transports possibles pour le N. gonorrhoeae:

  1. Écouvillon en Dacron ou en rayonne qui doivent pas contenir d'acides gras ni d'alginate de calcium
  2. Milieu de transport non nutritif (Stuart ou Amies tamponné, semi-solide)

 

11

Dans quels situations peut-on utiliser des écouvillons de coton et d'alginate de calcium:

Lorsqu'on inocule immédiatement les milieux de culture ou si le milieu de transport contient des particules de charbon de bois qui absorberait ou neutraliserait les agents inhibiteur du N. gonorrhoeae.

12

Quels sont les conditions de transport du N. gonorrhoeae:

  1. garder l'écouvillon à l'abri des conditions de température extrême
  2. le spécimen devrait être ensemencé dans les 6 heures suivant le prélèvement

13

Quels sont les milieux de transports utilisés lorsqu'on envoie le N. gonorrhoeae à l'extérieur:

  1. JEMBEC
  2. Gono-pack

Ils contiennent une pastille génératrice d'acide citrique et de bicarbonate de sodium. 

14

Quels sont les milieux de culture qui peuvent être utilisés pour les Neisseria:

  1. Milieux enrichis
    • gélose sang
    • gélose chocolat
  2. Milieux sélectifs (ils contiennent des antibiotiques qui permettent d'inhiber les bactéries autres que N. gonorrhoeae, N. meningitidis et N. lactamica)
    • thayer-martin
    • martin-lewis
    • new york city
    • GC-Lect
  3. Milieux nutritif

15

Comment peut-on éliminer l'excès de condensation des milieux de culture:

En incubant les géloses couvert vers le dessous pour 20-30 minutes à 35oC.

16

Quels sont les conditions d'incubation pour les Nesseriaceae:

  1. dans une étuve à CO2
  2. 35oC pour 24-48h
  3. niveau de CO2 entre 3-7%
  4. atmosphère humide

17

Quel est le niveau de CO2 d'une jarre à chandelle:

environ 3%

18

Les sucres sont dégradés par les Neisseriaceae de quelle facon:

Par oxydation

19

Quand peut-on prononcé un résultat négatif pour le N. gonorrhoeae:

Pas avant 72 heures

20

Quels sont les tests de base pour les Neisseriaceae:

  1. gram
  2. oxydase +
  3. catalase +
  4. utilisation des sucres
  5. DNase -
  6. antibiogramme (bêta-lactamase)
  7. croissance ou non sur milieu Thayer-Martin
  8. habileté ou non à pousser sur gélose nutritive
  9. réduction des nitrates
  10. épreuve d'agglutination
  11. immunofluorescence directe
  12. PCR

21

Quels sont les pouvoirs pathogènes du N. gonorrhoeae:

  1. possède des pili (organe d'adhésion)
  2. capacité d'envahir les cellules épithéliales des muqueuses
  3. une fois établi, pénétration des espaces intercellulaires pour atteintre les tissus conjonctifs

22

Quels sont les rôles des pili:

  1. adhésion de l'organisme aux cellules épithéliales et aux muqueuses
  2. rôle dans la résistance à la phagocytose
  3. chaque variation dans les pili amènent une réaction antigénique différente

23

Quels sont les moyens de défence du N. gonorrhoeae:

  1. variation antigénique: changements qualitatifs au niveau de leur surface
  2. variation de phase: expression ou non expression des composants de surface
  3. production d'une IgA1 protéase: enzyme qui inactive le principal type d'anticorps produit par les surfaces muqueuses
  4. occupation des espaces intracellulaires: pour éviter la destruction par le sérum et par les leucocytes

 

24

Quels sont les défenses de l'hote lui permettant de se défendre contre une colonisation:

  1. il se débarasse des microbes en les balayant par des courants liquidiens
  2. il est capable de tuer les microbes avec ses phagocytes
  3. il peut affamer les microbes en les privant de substances nutritives

 

25

Quels sont les mécanismes permettant à la bactérie de surmonter les défenses de l'hôte:

  1. adhésion aux cellules épithéliales
  2. opposition à la phagocytose
  3. la bactérie a la capacité de tuer les phagocytes
  4. elle peut détourner les substances nutritives de l'hôte à son profit

26

Quels sont les infections du tractus inférieur que peut causer le N. gonorrhoeae:

  1. cervicite
  2. utérite
  3. formation d'abcès au n iveau des glandes de bartholin ou du conduit de Skène

27

Quels sont les infections du tractus supérieur que peut causer le N. gonorrhoeae:

  1. endométrite
  2. épididymite
  3. inflammation pelvienne, des trompes de Fallope, des ovaires ou des tissus annexes

 

28

Quels sont les infections des sites localisés non-génitaux que peut causer le N. gonorrhoeae:

  1. proctite (gonorrhée rectale)
  2. pharyngite
  3. ophtalmite néo-natale
  4. extension de l'infection à des aires contigues à la région pelvienne provoquant une péritonite ou une péri-hépatite

 

29

Quels sont les infections disséminée causé par N. gonorrhoeae:

 

  1. syndrome dermatite-arthrite-ténosynovite
  2. monoarthrite septique
  3. rarement une endocardite

 

30

Quels sont les symptomes de la gonorrhée chez l'homme: 

  1. exsudat purulent jaune
  2. douleur à la miction

 

31

Symptomes de la gonorrhée chez la femme:

  1. pertes vaginales jaunes verdâtres avec saignement inter-menstruel
  2. propagation et une salpingite
  3. maladie inflammatoire pelvienne et fibrose
  4. infertilité causé par la cicatrisation des trompes de Fallope

 

32

Quels sont les séquelles d'infections de N. gonorrhoeae:

  1. l'inflammation chronique des trompes de Fallope peut conduire à une nécrose ayant pour conséquence un rétrécissement d'où les grossesses ectopique ou des inflammations pelviennes
  2. stérilité

 

33

Quel est le mode de transmission du N. gonorrhoeae:

  1. contact avec des exsudats provenant des muqueuses de sujets infectés
  2. transmission au nouveau-né lors d'un accouchement vaginal d'une patiente infectée (cause une conjonctivite chez le bébé)

 

34

Si la conjonctivite du bébé n'est pas traité immédiatement:

Il y a ulcération de la cornée avec risque élevé de cécité.

35

Quel est le traitement préventatif de la conjonctivite du bébé causé par le N. gonorrhoeae:

  1. anciennement on placait du nitrate d'argent
  2. maintenant, on utilise un onguent à l'érythromycine

 

36

Exposition à la gonhorrhée:

  1. 20-35% des hommes sont infectés après une seule exposition
  2. 60-90% des femmes sont infectés après une seule exposition

37

Quelle est la période d'incubation de la gonhorrée:

  • incubation de 2-7 jours
  • la période de transmissibilité peut se prolongé pendant des mois si le patient n'est pas traité
  • le traitement est efficace en quelques heures

38

Comment on se protège du N. gonorrhoeae:

  1. diagnostic précoce et traitement de la maladie
  2. traitement du partenaire
  3. port du préservatif
  4. diminution du nombre de partenaires
  5. développement et utilisation du vaccin

 

39

Quels sont les tests de base du N. meningitidis:

  1. diplocoque gram négatif, intra ou extra cellulaire
  2. oxydase +
  3. catalase +
  4. oxyde le glucose et le maltose
  5. 13 sérogroupes connues (A, B, C, X, Y, Z, W135...)

 

40

Mise en évidence du N. meningitidis:

  1. à partir du sang
  2. à partir du LCR
  3. augmentation des protéines
  4. diminution du glucose
  5. augmentation des neutrophiles
  6. présence d'un antigène capsulaire

 

41

Quel est le pouvoir pathogène du N. meningitidis:

  1. bactérie entourée d'une grosse capsule qui lui permet de résister aux mécanismes de défense
  2. capacité de se multiplié de facon importante dans le sang
  3. libération d'endotoxine (responsable de l'état de choc

42

Quelles sont les pathologies reliées au N. meningitidis:

  1. méningite cérébro-spinale épidémique
  2. méningococcémie (sang)
  3. rhino-pharyngite aigue (pharynx)
  4. conjonctive (exceptionnellement)

 

43

Quels sont les symptomes reliés à une méningite:

  1. confusion
  2. maux de tête
  3. fièvre
  4. rigidité de la nuque

 

44

Quels sont les symptomes d'une méningite à méningocoque:

  1. affection aigue avec début brutal
  2. fièvre
  3. céphalées intenses
  4. nausées
  5. vomissements
  6. raideur à la nuque
  7. pétéchies
  8. délire et coma

 

45

Quelle est l'évolution d'une infection à méningocoque:

  1. maladie fulgurante
  2. purpura fulminantes
  3. CIVD
  4. méningite
  5. choc
  6. mort

46

Quels sont les complications de la méningite:

  1. troubles de l'hémostase provoquant la formation de caillots qui bloquent les vaisseaux sanguins
  2. les vaisseaux sanguins irrigants les tissus étant bloqués, il y a une destruction étendue des tissus
  3. la nécrose des tissus peut nécessité l'amputation d'une partie des membres touchés

47

Quels sont les mode de transmission de la méningite:

Par contact direct (gouttelettes et sécrétions provenant du nez et de la gorge de sujets infectés)

 

 

48

Quelle est la période d'incubation du N. meningiditis:

  1. 2-10 jours
  2. disparait dans les 24 heures suivant le traitement

 

49

Quel est le médicament préventif utilisé pour le N. meningiditis:

Rifampin

50

Quelle est l'importance d'un diagnostif précoce d'une méningite à méningocoque:

  1. réduit le taux de mortalité de 50% à moins de 10%
  2. 10% des survivants ont des séquelles neurologiques permanentes
  3. taux de mortalité élevé dans le cas de méningococcémie fulminante

 

51

Ce qui permet de différencier le Moraxella catarrhalis des différentes espèces de Neisseria:

  1. négatif à tous les sucres
  2. positif à DNase
  3. positif à 95% pour la production de B-lactamase

 

52

Quel est le mode de transmission du M. catarrhalis:

  1. contact direct (gouttelettes et sécrétions provenant du nez et de la gorge des sujets infectés)
  2. infection nosocomiale

 

53

Quelle bactérie cause le plus souvent des maladies chez les patients immunodéprimé:

Moraxella catarrhalis

54

Moraxella catarrhalis causent quels infections:

  1. respiratoires
  2. otite
  3. sinusite
  4. yeux
  5. CNS
  6. articulation

 

55

Synonyme pour Haemophilus influenzae:

bacille de Pfeiffer

56

Habitat du H. influenzae:

  • Constitue environ 10% de la flore oro-pharyngée normale.
  • il peut aussi coloniser la muqueuse vaginale et est une source possible de contamination et d'infection génitale et néonatale

 

 

57

Qui sont les porteurs d'H. influenzae:

Moins de 5% des sujets adultes ou enfants sont porteur, surtout depuis la vaccination anti-Hib.

58

Quels sont les prélèvements possibles pour l'H. influenzae:

  • échantillon idéal est celui des sécrétions recueillies au lever
  • pus de sinus
  • écoulement spontané lors d'otite

 

59

Quels sont les milieux de transports utilisé pour le H. influenzea:

  1. spécimen d'expectoration recueilli dans un pot sec stérile
  2. spécimen de lavage bronchique ou d'aspiration trachale recueilli dans un pot sec stérile avec tubulure dans le couvercle
  3. spécimen de pus doivent être prélevés avec un écouvillon stérile
  4. les écouvillons servant aux prélèvement des yeux doivent être humidifiés
  5. milieu de transport pour LCR
  6. bouteilles d'hémoculture

 

60

Quels sont les conditions particulières de transport du H. influenzae:

  1. ils sont sensibles à la dessication et au froid
  2. les spécimens de LCR doivent être traité immédiatement
  3. tout spécimens d'infection des voies respiratoires inférieures recueillis dans des pots secs stériles, doivent être réfrigérés 
  4. les écouvillons sont gardés à la température de la pièce

 

61

Quels sont les conditions d'incubations des Haemophilus:

 

  1. atmosphère humide
  2. 5-10% de CO2
  3. anaérobie facultatifs
  4. 18-24 heures d'incubation
  5. H. ducreyi et H. aegyptius prend 2-4 jours d'incubation
  6. besoin de facteurs de croissance X et V

 

62

Interaction entre Haemophilus et le Staphylococcus aureus:

Il y a satellitisme autour de la strie de Staphylococcus aureus car il agit comme le facteur V

 

63

Quels sont les milieux de culture contenant les facteurs X et V:

  1. gélose sang
    • fournit facteur X (hémine, précurseur des cytochromes)
  2. strie de staphylocoque
    • fournit le facteur V (NAD)
  3. gélose chocolat
    • facteur X et V

64

Quels sont les caractéristiques communes aux Haemophilus:

  1. cocobacille gram négatif polymorphes
  2. non mobile
  3. ne produit pas de spores
  4. fermentent les sucres

65

Apparence des Haemophilus sur la gélose:

Grisâtre, semi-opaque, luisante, lisse et légèrement convexe sur gélose chocolat.

66

Structure antigénique de Haemophilus influenzae:

  1. présence de capsule
  2. présence de pili
  3. production d'endotoxine
  4. protéines reliées à la membrane externe

 

67

Quels sont les types d'antigène capsulaire d'Haemophilus influenzae:

 

a, b, c, d, e, f

b est le plus virulent

68

Quels sont autres bactéries produisant du satellitisme:

 

  1. Streptocoque déficient en pyridoxal (vitamine B6)
  2. certaines corynebactéries
  3. certains isolats de Pasteurella multocida

 

69

Quels sont autres bactéries produisant le facteur V:

  1. Streptococcus pneumoniae
  2. Neisseria sp.

 

70

Tests de routine pour Haemophilus:

  1. Gram
  2. oxydase
  3. catalase +
  4. porphyrines (influenzae -, parainfluenzae +)
  5. besoins en facteur X et V
  6. bêta-lactamase (25-50% le sont)
  7. détection d'antigènes polysaccharidiques capsulaires

71

Résultats des tests de base du H. influenzae:

  • X: +
  • V: +
  • porphyrines: -
  • hémolyse: -
  • CO2: -
  • capsule: a-f

 

72

Résultat des tests de base pour H influenzae non typable:

  • X: +

  • V: +

  • porphyrines: -

  • hémolyse: -

  • CO2: -

  • capsule: -

73

Résultats des tests de base pour H. parainfluenzae:

  • X: -
  • V: +
  • prophyrines: +
  • hémolyse: -
  • CO2: -
  • capsule: -

 

74

Résultats des tests de base pour H. aphrophilus:

  • X: -
  • V: -
  • prophyrines: faible
  • hémolyse: -
  • CO2: +
  • capsule: -

 

75

Résultats des tests de base pour H. ducreyi:

 

  • X: +
  • V: -
  • prophyrines: -
  • hémolyse: -
  • CO2: -
  • capsule: -

 

76

Résultat des tests de base pour H. paraphrophilus:

  • X: -
  • V: +
  • prophyrines: +
  • hémolyse: -
  • CO2: -
  • capsule: -

 

77

Résultats des tests de base pour H. parahaeomoliticus:

  • X: -
  • V: +
  • prophyrines: +
  • hémolyse: +
  • CO2: -
  • capsule: -

78

Méthode de transmission du Haemophilus:

  1. contact étroit avec la personne infectée
  2. sécrétions nasales et buccales

79

Les souches capsulés des Haeomophilus sont responsables de quels maladies:

 

Surtout causé par sérotype b

  1. méningites
  2. épiglottites
  3. septicémie
  4. infection et surinfection des voies respiratoires inférieurs
  5. infection cutanée
  6. infection des articulations

80

Les souches non capsulées sont responsables de quels infections:

  1. sinusites
  2. otites
  3. conjonctivites
  4. infection et surinfection des voies respiratoires inférieures

81

Pneumonies à Haemophilus influenzae sont fréquents chez les patients:

  1. alccolique
  2. où il y a malnutrition
  3. cancéreux
  4. diabétique

 

82

Quelle est la maladie infectieuse des voies respiratoires supérieures la plus dangereuse:

 

Épiglottite

83

Quelle bactérie est le plus souvent responsable d'épiglottite:

 

Haemophilus influenzae de type b

84

Quelle maladie est causé par l'Haemophilus ducreyi:

Une infection à tansmission sexuelle, le chancre mou.

85

Habitat du Haemophilus parainfluenzae:

Fait partie de la flore respiratoire normale

86

Facteur et prophyrines du Haemophilus parainfluenzae:

Facteur V

porphyrines +

87

Pathogénicité de l'Haemophilus parainfluenzae:

 

  1. surinfection: infection respiratoire supérieur et inférieur
  2. dans le flot sanguin
    • endocardite
    • abcès métastasique
    • ostéomyélite
    • arthrite septique

88

Quels sont les bactéries à Gram positif non sporulés:

  1. Corynebacterium
  2. Listeria
  3. Lactobacillus
  4. Erysipelothrix
  5. Nocardia
  6. Streptomyces

89

Quels sont les bacilles Gram positif sporulé:

Bacillus

90

Quel est l'habitat des Corynebacterium:

Retrouvé sur la peau, dans le naso-pharynx et sur les muqueuses.

91

Où se retrouve le Corynebacterium diphteriae:

Seulement chez les humains mais peuvent survivre jusqu'à 6 mois dans l'environnement des gens atteint de la diphtérie.

92

Quels sont les espèces de Corynebacterium:

  1. C. diphteriae
  2. C. jeikeium
  3. diphtéroides

93

Quelle est l'importance du C. jeikeium:

Dans les hémocultures et les retours péritonéaux, chez les patients immunocompromis.

94

Quels types de prélèvements pour un Corynebacterium:

  • Urine
  • cutanés
  • cathéter de patient cancéreux ou dialysés

95

Conditions de transports des Corynebacterium:

Aucune précaution particulière

96

Exigences de croissance du Corynebacterium diphteriae:

  1. milieu de base de sérum coagulé par insipissation
  2. nombreux facteurs de criossance présents dans le sang

 

97

Quels sont les milieux possibles pour le C. diphteriae:

  1. Loeffler au sérum coagulé
  2. tellurite de potassium
  3. Tinsdale

98

Apparence du C. diphteriae sur milieu Loeffler:

Petites colonies grisâtres granuleuses à bord irrégulier.

99

Antigène du C. diphteriae:

Elle produit une toxine, commun à tous les bacilles diphtériques et donne naissance à un seul type d'anticorps neutralisants.

100

Caractéristiques communes aux Corynebacteriums:

  1. Bacille Gram positif en forme de massue, de lettres chinoises ou de palissades
  2. asporulé
  3. non mobile
  4. catalase +
  5. aérobie facultatif
  6. présence de granulations métachromatiques

 

101

Pouvoir pathogène du C. diphteriae:

  1. agent de la diphtérie
  2. complication au niveau du coeur et du système nerveux

102

Quel est le mode de transmission du C. diphteriae:

Contact direct d'individu à individu par voie respiratoire.

103

Diagnostic du C. diphteriae:

Traitement immédiatement sans attendre le résultat de la culture bactérienne.

104

Habitat du Listeria sp.

  • Se retrouve partout dans la nature
  • aliments, surtout produits laitiers
  • produits de la mer
  • dans les légumes

105

Est-ce que le Listeria est sensible à la température:

Ils sont très résistant au milieu extérieur (4oC)

106

Quels sont les types de prélèvements du Listeria:

  • sang
  • LCR
  • liquide amniotique
  • placenta
  • lésions

107

Milieux et conditions de transports du Listeria:

  1. milieux de routine
  2. très résistante aux températures
  3. grande variation de pH

108

Qu'est ce que la méthode de Gray:

Placer le Listeria à 4oC pour stimuler sa croissance

109

Exigences de croissance du Listeria:

  • se développe bien sur les milieux nutritifs
  • préfère une atmosphère où la concentration d'oxygène est diminuée (microaérophile), donc incubation en CO2

110

Apparence du Listeria au Gram:

Petits bacilles Gram positif à bouts arrondis

111

Listeria a tu des sporules:

Non

112

Mobilité du Listeria:

Mobile à 22oC

non mobile à 37oC

 

113

Respiration du Listeria:

aérobie/anaérobie facultatif

 

114

Quels Listeria jouent un rôle clinique:

Listeria monocytogenes

Listeria ivanovii

 

115

Hémolyse sur gélose sang pour Listeria monocytogenes:

Hémolyse bêta

116

Catalase du Listeria:

+

117

Esculine du Listeria

+

118

Test de CAMP du Listeria

Positif, en pointe en rectangle

119

Hippurate du Listeria

+

120

Antigènes du Listeria:

  • antigène somatique 15 sortes
  • antigène flagellaire 5 sortes

121

La survenue d'une infection à Listeria monocytogenes dépend de plusieurs facteurs:

 

  • virulence particulière de certaines souches
  • contamination par un inoculum massif
  • état immunitaire de l'hôte

 

122

Quel est le site de la primo infection du Listeria:

Site principal d'entrée de la bactérie est l'intestin.

123

Pathologies du Listeria monocytogenes:

  • méningites
  • méningo-encéphalites
  • encéphalites
  • septicémie

 

124

La Listeria se produit principalement chez:

Les personnes agées et immunosupprimées

125

Listériose de la femme enceinte:

  • infection bénigne pour la femme se traduisant souvent par une simple fièvre
  • infection grave pour le foetus pouvant provoquer
    • avortement
    • mort in utéro
    • accouchement prématuré

 

126

Listériose néonatale:

Septicémie et méningite secondaires à la contamination du bébé dans les jours qui précèdent l'accouchement ou au moment de l'accouchement.

127

Quel est l'habitat du Lactobacillus:

  • saprophyte dans la nature
  • plusieurs espèces sont dans la flore normale de la bouche, du tube digestif et du vagin
  • utilisé dans les industries alimentaires pour la fabrication du yougourt

 

128

Technique de prélèvement du Lactobacillus:

Contaminents de spécimens d'urine et de routine dans les spécimens vaginaux et oro-pharyngés.

129

Quels sont les milieux de transports pour le Lactobacillus:

Ceux de routine car ils n'exigent aucune précaution particulière.

130

Exigences de croissance du Lactobacillus:

  • nécessite des milieux de culture contenant des vitamines, acides aminés et du sang.
  • poussent mieux en anaérobiose pour la majorité
  • certaines sont aérotolérantes

 

131

Quels sont les caractéristiques communes au Lactobacillus:

  1. longs et fins bacilles Gram positif
  2. asporogène
  3. non mobile
  4. catalase -
  5. croissance lente
  6. hémolyse alpha

 

132

Quels sont les rôles des Lactobacilles dans la flore normale:

  1. synthétiser les vitamines du groupe B et K
  2. protéger l'intestin des mauvaises bactéries et favoriser le développement des bonnes bactéries
  3. contribuer à faire baisser le cholestérol en participant à son métabolisme
  4. participer au bon fonctionnement de l'intestin
  5. s'opposer à la prolifération de certaines levures
  6. propriétés antibiotiques
  7. améliorer la qualité du système immunitaire
  8. réduire la durée de la diarrhée chez l'enfant

133

Quels éléments ont un effet antagonisme sur la présence des Lactobacilles:

  1. produits chimiques retrouvés dans les boissons gazeuses contenant du chlore
  2. antibiotiques retrouvés dans la viande
  3. pillule anticonceptionnelle
  4. alcool
  5. lait
  6. caféine
  7. sucre
  8. digestion incomplète causant un environnement malsain au niveau de l'intestin
  9. aliments dénaturés
  10. médicaments

 

 

134

Quels sont les situations influençant la baisse de la présence des bonnes bactéries:

  1. menstruations
  2. grossesse
  3. traumatisme physique ou émotionnels
  4. diabète
  5. hypothyroidie
  6. déficit en vitamine B2, B6, biotine
  7. carence en magnésium
  8. carence en zinc
  9. stress

 

135

Quels sont les symptomes pouvant être reliés à une diminution des Lactobacilles:

  1. gaz intestinaux
  2. constipation
  3. diarrhée
  4. ballonnement après les repas
  5. saignements de nez récurrents
  6. hémorroides

 

136

Quels sont des problèmes auxquels une bonne colonisation par les Lactobacilles est souhaitable:

  1. infections: vaginales, intestinales, de la vessie
  2. colon irritable
  3. prise d'antibiotique ou d'antiinflammatoire
  4. problème de peau
  5. allergie
  6. arthrite
  7. infection à Candida albicans
  8. diarrhée infantile
  9. diarrhée des voyageurs (prévention)

 

137

Aliments favorables à la multiplication des Lactobacilles:

  1. ail
  2. acide caprylique
  3. alimentation faible en sucre
  4. alimentation riche en protéines
  5. vitamine C
  6. extrait de graines de pamplemousse
  7. vitamine B1, B2, B3, B6, acide panthothénique
  8. huile de poisson
  9. yougourt avec des bactéries vivantes
  10. consommation de fibres et de cellulose

 

138

Habitat du Erysipelothrix rhusiopathiae:

Partout dans la nature.

139

Erysipelothrix rhusiopathiae est pathogène pour qui:

Les porcs, moutons, dindons et poissons.

140

Quels sont les types de prélèvements pour Erysipelothrix rhusiopathiae:

  1. biopsies de la peau en périphérie des lésions
  2. liquide de phylctène
  3. sang

 

141

Quel est l'apparence au Gram du Erysipelothrix rhusiopathiae:

Bacille Gram positif qui se décolore très facilement et prend le colorant de contraste.

142

Erysipelothrix rhusiopathiae a quel type de respiration:

Aérobie/anaérobie facultatif

 

143

Erysipelothrix rhusiopathiae ressemble à quels colonies:

Streptococcus viridans

 

144

Catalase du Erysipelothrix rhusiopathiae

Négatif

145

Production du H2S du Erysipelothrix rhusiopathiae

Positif sur TSI ou Kligler

146

Apparence sur gélose du Erysipelothrix rhusiopathiae:

Elle produit souvent deux types de colonies différentes faisant penser à une contamination.

147

Quelle maladie est causé par Erysipelothrix rhusiopathiae:

  • Érysipéloide: infection des mains et des doigts ressemblant à l'érysipèle
  • Peut causer septicémie et endocardite

148

Habitat du Nocardia sp:

Eau et sol

149

Quels sont les trois espèces du Nocardia qui causent des infections chez l'humain:

  • N. astéroides (responsables pour 90% des nocardioses)
  • N. brasiliensis
  • N. otitidiscavarium

 

150

Quels sont les types de spécimens du Nocardia sp:

  1. pus de mycétomes ou d'abcès divers
  2. pus d'exsudats
  3. expectorations
  4. lavages bronchiques
  5. LCR
  6. urine
  7. sang
  8. biopsie ou tissus provenant de chirurgie ou d'autopsie

 

151

Conservation du spécimen de Nocardia:

Il faut faire la culture dans les heures suivants le prélèvement sinon il faut conserver le spécimen au réfrigérateur.

152

Pus du Nocardia:

Il a des granules jaunes ou blanches.

153

Apparence au Gram du Nocardia:

Bacilles gram positif de façon typique de filaments ramifiés mais possibilement différente couleur car il est partiellement alcoolo-acido-résistant.

154

Respiration du Nocardia:

Aérobie strict

155

Quel sont les milieux de culture utilisés pour Nocardia:

  • gélose sang
  • Sabouraud
  • Loewenstein

 

156

Pathologies du Nocardia:

Infections rares mais pouvant se trouver chez:

  • patients immunosuprimés
  • patients souffrant de cancer
  • maladie touchant les poumons, le foie et autres organes vitaux

 

157

Quelle est la pathogénicité du Nocardia:

  • la nocardiose est une maladie non contagieuse
  • Nocardiose pulmonaire est mortelle dans 40% des cas
  • Nocardiose disséminée est mortelle dans 80% des cas

 

158

Quel est le mode d'infection du Nocardia:

  • dans 75% des cas, pénètre par les voies respiratoires
  • par des lésions cutanées

159

Habitat du Streptomyces:

Dans le sol

160

Aspects de colonies des Streptomyces:

  • petites colonies
  • aspect initial lisse
  • deviennent granuleuses, poudreuses et floconneuse en vieillissant
  • produit une grande variété de pigments

 

161

Apparence au Gram du Streptomyces:

  • Gram positif
  • mycélium aérien formé de chaines de trois à plusieurs spores

 

162

Respiration du Streptomyces:

Aérobie

163

pH et température optimum du Streptomyces:

pH 6.5-8.0

température: 25-35oC

 

164

Caractéristiques des Streptomyces:

  • ils sont protéolytiques
  • ils sont inhibé par les antibactériens

 

165

Milieux de culture des Streptomyces:

  • croissance sur paraffine dans un bouillon sans carbone
  • le glucose est utilisé pour la croissance de toutes les espèces

 

166

Identification du Streptomyces:

  • Hydrolyse de la:
    • gélatine
    • caséine
    • amidon
  • réduit les nitrates en nitrites

167

Maladies causés par Streptomyces:

Ils sont non pathogène mais cause le pied de Madura.

168

Quels antibiotiques les Streptomyces peuvent causer:

  • streptomycine
  • tétracycline

 

169

Habitat du Bacillus

Sol, poussières et matières décomposés

170

Pouvoir pathogène du Bacillus:

  1. B. anthracis
    • pathogène pour l'homme et l'animal
  2. B. cereus, B. coagulans, B. stearothermophilus
    • saprophytes pouvant être à l'origine d'intoxications alimentaires bénignes

 

171

Aspect des colonies du Bacillus:

  • hémolytiques
  • grande colonies souvent irrégulières
  • parfois verdâtres

 

172

Apparence au microscope du Bacillus:

  • bacille gram positif à bouts carrés parfois en chaines
  • capsulés ou non
  • mobile ou non
  • spore centrale

 

173

Quel coloration montre la capsule:

McFadyean

174

Respiration du Bacillus:

aérobie ou anaérobie facultatifs

 

175

Température optimum du Bacillus:

30-37oC sauf B. stearothermophilus qui pousse à 56oC

176

3 protéines composent la toxine de l'anthrax:

  • PA (protective antigen)
  • LF (lethal factor)
  • EF (edema factor)

 

177

Tests d'antifications sur les Bacillus:

  1. tests sérologiques
  2. détection de toxines
  3. PCR

178

Pathogénicité du Bacillus anthracis:

  • Elle est responsable de l'anthrax, maladie du charbon
  • l'infection se contracte par pénétration de spore dans les lésions de la peau ou des membranes muqueuses

179

Quel milieu est utilisé pour la vérification de dégradation des sucres des Nesseriaceae:

Cystine Trypticase Agar (CTA) qui est un milieu semi-solide

 

 

180

La dégradation des sucres peut se produire par différents types métaboliques:

  • oxydation
  • fermentation
  • assacharolytique (inerte)

 

181

Quel est l'indicateur du pH du milieu CTA:

Rouge phénol

182

Quels sont les concentrations des sucres dans CTA:

0.5 ou 1.0%

183

Quel sont les sucres utilisés dans le CTA:

  • glucose, sucrose et maltose: Neisseria
  • mannitol: Staphylococcus aureus et S. epidermidis
  • sucrose: Yersinia

 

184

Autre méthode de détection de fermentation des sucres:

Milieu liquide avec un tube de Durham.

185

Quel est l'indicateur de pH dans un milieu liquide avec un tube de Durham:

Bromocrésol pourpre

186

Interprétation des résultats du milieu CTA semi-solide:

  • positif:
    • couleur jaune, dégradation des sucres
  • négatif:
    • couleur orange: réincubation
    • couleur rouge: oxydation des protéines qui amènent une alcalinisation du milieu. La bactérie est incapable de dégrader les sucres

 

187

Interprétation du milieu CTA avec tube de Durham:

  • positif: milieu jaune avec du gaz dans le tube de Durham
  • négatif: milieu pourpre

 

188

Utilité du test porphyrines:

Permet de détecter les souches d'Haemophilus ayant la capacité de synthétiser l'hème (donc pas besoin du facteur X).

189

Quel est le précurseur du test de porphyrines:

L'acide delta-aminolévulinique

190

Quel sont les réactifs du milieu de prophyrines:

  1. solution A: phosphate de sodium dibasic
  2. solution B: phosphate de potassium
  3. sulfate de magnésium
  4. acide alpha-aminolevulinique

 

191

Interprétation du test de prophyrines:

  • positif: coloration orange-rouge sous lumières UV
  • négatif: aucune couleur sous lumière UV

 

192

Qu'est ce qui peut donner des faux négatifs au test de porphyrines:

  • un inoculum trop faible
  • une culture plus agée que 24 heures
  • pièce pas assez sombre
  • doit être un Haemophilus

 

193

Les Haemophilus ont besoin quoi pour croitre dans un milieu de culture:

Des facteurs X (hème) et/ou V.

194

Quels sont les milieux possibles pour les facteurs de croissance X et V:

  1. gélose Mueller-Hinton
  2. TSA

 

195

Interprétation des facteurs de croissacne:

  • dépendance pour le facteur X: croissance autour des disques X et XV
  • dépendance pour le facteur V: croissance autour des disques V et XV
  • dépendance pour les facteurs X et V: croissance autour du disque XV et entre les disques X et V

 

196

Hydrolyse de l'esculine est utile pour:

Différencier les espèces de Pseudomonas entre elles ainsi que pour identifier le Listeria monocytogenes et le Bacteroides fragilis.

197

Principe de l'hydrolyse de l'esculine:

L'esculétine produite va réagir avec un sel de fer contenu dans le milieu pour former un complexe brun-noir ou noir.

 

 

198

Interprétation de l'hydrolyse de l'esculine:

  •  positif: le milieu est noirci
  • négatif: aucun changement

 

199

Quoi faire pour l'identification des espèces Pseudomonas:

Il faut déterminer si la bactérie a la capacité de croitre à une température de 42oC.

200

Comment faire le test de croissance à une température de 42oC:

  • Ensemencer un bouillon nutritif (BHI) et incuber à 35oC pour deux heures
  • ensemencer le milieu TGY et incubation à différentes température

 

201

Résultats du Pseudonomas aeruginosa:

Croissance à 25, 35 et 42

202

Résultat du Pseudonomas fluorescens:

Croissance à 25, 35 et non à 42

203

Est-ce que les Nesseria ont besoin de CO2 pour pousser:

Les espèces qui ne sont pas pathogènes n'ont pas besoin de CO2 pour pousser.

204

Quand l'Heamophilus devient-il pathogèene:

Quand il est 10 fois plus présent que la flore normale.

205

Quel est le meilleur test pour les Haemophilus:

Le test de porphyrines car les facteurs de croissance ne sont pas toujours stables.

206

Quel milieu de culture est utilisé pour les facteurs de croissance:

Souvent TSA utilisé.

207

Environnement des facteurs de croissance:

Doivent être au CO2

208

Quel est le seul Haemophilus qui est pathogène:

Influenza

209

Quelle bactérie peut causer la mort des tissus et amputation:

Méningite

210

Cas avancée de la gonorrhée:

Bulles et pustules

211

Milieu de transport utilisé pour la gonhorrée:

Seulement un transport pour le maintenir en vie.

212

Prélèvement de la gonhorrée:

Urètre: urine

Gorge, col, anus: écouvillon

 

 

213

Comment fait-on pour séparer la gonhorée de la flore normale:

La gélose chocolat avec un antibiotique (Thayer-Martin)

214

Rôle du Colistin:

Inhibe pas la gonorhée et la méningite.

215

Rôle de la Lincomycine:

sépare la gonhorée de la flore normale

216