OPH Médicaments Flashcards Preview

MD2 - Organe des sens > OPH Médicaments > Flashcards

Flashcards in OPH Médicaments Deck (63):
1

Décrire : Fluorescéine (4)

  • Colorant orange utilisé pour évaluer la surface cornéenne.
  • Avant l’examen de la lampe à fente, on met en place une goutte de fluorescéine.
  • La cornée est par la suite illuminée avec une lumière bleue cobalt (fluorescente).
  • Les anomalies épithéliales fluorescent avec une lumière jaune-vert.

2

Décrire : Anesthésie topique (3)

  • Les gouttes anesthésiantes topiques (tel que tetracaine et propacaine) sont utilisées fréquemment en ophtalmologie à des fins diagnostiques et également lors de la chirurgie.
  • De façon surprenante, les chirurgies intraoculaires majeures se pratiquent avec la simple application d’une goutte anesthésique.
  • On demande au patient de ne pas se frotter les paupières pendant 10 minutes pour éviter de causer des abrasions cornéennes par inadvertance.

3

Les Mydriatique (dilatateur) sont identifiable comment? (1)

  • généralement identifiables par un capuchon rouge.

4

L'activité pharmacologique des Mydriatique (dilatateur) est due à quoi? (2)

Leur activité pharmacologique est soit par

  • un effet adrénergique,
  • soit par un effet parasympathicolytique.

5

Décrire : Mydriatique (dilatateur) (4)

  • généralement identifiables par un capuchon rouge.
  • Leur activité pharmacologique est soit par un effet adrénergique, soit par un effet parasympathicolytique.
  • Les gouttes pour dilater la pupille sont grandement utilisées en ophtalmologie.
  • Ces gouttes facilitent la visualisation du fond d’œil.

6

La Phényléphrine hydrochloride dilate l'oeil comment?

en stimulant le muscle dilatateur de l’iris.

7

Les autres classes de mydriatiques sont des parasympatholytiques. Nommez des exemples. (5)

  • cycloplégiques
  • tropicamide,
  • cyclopentolate,
  • homatropine,
  • atropine

8

Les autres classes de mydriatiques sont des parasympatholytiques (cycloplégiques) (tropicamide, cyclopentolate, homatropine, atropine).

Décrire leur mécanisme d’action (1)

est de paralyser le sphincter de l’iris.

 

9

En plus de dilater la pupille, les parasympatholytiques sont utilisés dans les uvéites pourquoi?

soulager la douleur provoquée par le spasme du muscle ciliaire.

10

Le cycloplégique le plus souvent utilisé dans les uvéites est lequel? Pourquoi?

homatropine, car elle a une durée d’action assez prolongée pour être utilisée 2-3 fois par jour.

11

Il y a une grande variété de gouttes antibiotiques disponibles. Nommez les. (5)

  • Acide fusidique
  • érythromycine
  • gentamicine,
  • tobramycine
  • et fluoroquinolones (ofloxacine, gatifloxacine, moxifloxacine, ciprofloxacine).

12

Pour les conjonctivites, on débute par quels ATB?

les antibiotiques à large spectre qui couvrent surtout les gram positifs tel que l’acide fusidique et l’érythromycine.

13

Pour les uclères de cornée, on débute par quels ATB? (2)

  • Pour les ulcères de cornée, on choisit les antibiotiques topiques en fonction des résultats des analyses microbiologiques (culture et sensibilité).
  • On se sert habituellement des antibiotiques de classe fluoroquinolones en raison de larges spectres d’activités antibactériennes et de leur excellente pénétration à travers la cornée.

14

Nommez des gouttes antivirales (1)

Trifluridine (Viroptic)

15

Les gouttes de trifluridine sont utilisées habituellement dans le traitement de quoi? (1)

des kératites épithéliales à herpès simplex.

16

Le traitement de l’insuffisance lacrymale comprend essentiellement l’application de quoi? (2)

  • des larmes artificielles et
  • également l’application de cyclosporine-A.

17

Dans le contexte de certaines maladies auto-immunes telle que la maladie de Sjögren, il y a une infiltration lymphocytaire chronique au niveau de la glande lacrymale.

On applique alors quoi? Pourquoi?

Avec l’application des gouttes telles que Cyclosporine, on espère ainsi réduire l’inflammation chronique et donc préserver à long terme la production et la fonction des glandes lacrymales.

18

Il y a deux grandes classes de gouttes anti-inflammatoires en ophtalmologie. Nommez les.

non stéroïdien et stéroïdien.

19

Tous les corticostéroïdes topiques portent les mêmes effets secondaires. Nommez les. (3)

  • ralentissement de la guérison épithéliale,
  • cataracte
  • et hypertonie oculaire.

20

Il existe également des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Nommez les. (2)

  • diclofénac
  • ketorolac

21

Ces gouttes anti-inflammatoires non stéroïdiennes sont généralement un peu moins efficaces que les gouttes de cortisone mais ils ont l’avantage de quoi? (1)

de ne pas entraîner d’hypertonie

22

Les AINS topiques sont en général utiles pour traiter quoi? Ils sont moins recommandés dans quoi?

  • traiter l’œdème maculaire post-opératoire après une chirurgie de la cataracte
  • mais ils sont moins recommandés dans le traitement des affections de la surface oculaire telles que l’érosion de cornée car ils peuvent entraîner une fonte cornéenne qui est un effet secondaire grave.

23

Nommez les médicaments utilisés dans le traitement du glaucome (5)

 

  • Bloqueurs bêta-adrénergiques 
  • Médicaments cholinergiques (pilocarpine)
  • Agonistes alpha-2 (brimonidine, apraclonidine)
  • Analogues de prostaglandines (latanoprost, travoprost, bimatoprost)
  • Inhibiteurs de l’anhydrase carbonique (acétazolamide, dorzolamide, brinzolamide)

24

Les bêta-bloqueurs sont efficaces dans le traitement du glaucome par quel mécanisme? (1)

par la réduction de la production d’humeur aqueuse par le corps ciliaire.

25

Comme tous les bêta-bloqueurs, qu’ils soient topiques ou systémiques, les effets secondaires sont quoi? (6)

  • bronchospasme (particulièrement chez les patients atteints d’une maladie pulmonaire obstructive),
  • bradycardie,
  • hypotension systémique
  • et exacerbation d’une insuffisance cardiaque préexistante.
  • une baisse de libido
  • dépression.

26

Les médicaments cholinergiques ont quoi comme effet sur l'oeil? (3)

  • stimulent le sphincter de l’iris
  • et causent ainsi un miosis
  • et également une myopisation.

27

Les gouttes cholinergiques ont généralement un capuchon __ qui facilite leur identification.

vert

28

Nommez les effets systémiques des médicaments cholinergiques (pilocarpine) (4)

Les effets systémiques sont rares mais peuvent survenir chez les patients âgés tels que

  • hyperlacrymation,
  • hypersalivation,
  • transpiration,
  • nausées et vomissements.

29

Décrire l'action des agonistes alpha-2 dans le glaucome (2)

diminuent la tension intraoculaire par un double mécanisme de

  • réduction de la production d’humeur aqueuse
  • et également par augmentation l’excrétion par la voie uvéo-sclérale

30

Les effets secondaires des agonistes alpha-2 sont quoi? (4)

  • sécheresse de la bouche,
  • fatigue
  • et céphalées.
  • Ils sont aussi la source la plus fréquente d’allergie médicamenteuse oculaire.

31

Nommez des Agonistes alpha-2 (2)

  • brimonidine
  • apraclonidine

32

Nommez des Analogues de prostaglandines (3)

  • latanoprost,
  • travoprost,
  • bimatoprost

33

Décrire les effets des analogues de prostaglandines sur le glaucome (1)

Les analogues des prostaglandines diminuent la tension intraoculaire en augmentant la sortie d’humeur aqueuse par la voie uvéo-sclérale.

34

Nommez les effets secondaires des analogues de prostaglandines (5)

  • Il n’y a pas d’effet secondaire systémique majeur.
  • hyperémie conjonctivale
  • une augmentation de la pigmentation irienne chez environ 8 % des patients.
  • hypertrichose
    • c’est-à-dire un élargissement et une hypertrophie des cils avec une augmentation de la pigmentation.
  •  hyperpigmentation de la peau au pourtour des yeux (cernes).

35

Est-ce que les prostaglandines peuvent être utilisées chez les femmes enceintes? Expliquez (1)

es prostaglandines sur le plan physiologique sont libérées par le corps pour stimuler les contractions lors d’un accouchement et ces médicaments sont donc contre-indiqués chez les femmes enceintes.

36

Nommez des Inhibiteurs de l’anhydrase carbonique (3)

  • acétazolamide,
  • dorzolamide,
  • brinzolamide

37

Décrire les effets des inhibiteurs de l'anhydrase carboniques sur le glaucome (1)

Ces médicaments sont utilisés sur le plan systémique et sur le plan topique pour réduire la tension intraoculaire par réduction de la production d’humeur aqueuse

38

Nommez les effets secondaires des inbhiteurs de l'anhydrase (4)

  • paresthésies au niveau des orteils et des doigts,
  • altération du goût, particulièrement le celui des boissons pétillantes.
  • En formulation par la bouche,
    • risque d’hypokaliémie,
    • acidose métabolique
    • et fatigue.
  • Acétazolamide :
    • d’augmentation fréquence urinaire.
    • Ils peuvent aussi précipiter des calculs rénaux et ils sont donc contre-indiqués chez les patients qui ont des antécédents de calculs rénaux.
    • Ils ont une allergie croisée avec les sulfamidés.

39

Décrire : L’amiodarone (1)

anti-arythmique cardiaque 

40

Nommez les effets secondaires des amiodarone (3)

  • L’effet secondaire le plus fréquent de l’amiodarone est des dépôts cornéens en forme de vortex (verticillata).
  • Ces dépôts cornéens sont toutefois sans conséquence visuelle et il y a résolution de ces dépôts après cessation du médicament.
  • Rarement, l’amiodarone peut causer un œdème bilatéral du nerf optique.

41

Nommez des Anti-malariques (2)

La chloroquine et l’hydroxychloroquine

42

La chloroquine et l’hydroxychloroquine sont utilisés dans le tx de quoi? (2)

  • au départ étaient utilisés dans le traitement de la malaria,
  • mais maintenant sont utilisés principalement dans le traitement des maladies auto-immunes telles que l’arthrite rhumatoïde et le lupus érythémateux.

43

Nommez les effets secondaires de la chloroquine (anti-malarique) (2)

  • dépôts cornéens
    • qui ressemblent aux dépôts associés à l’amiodarone.
  • une toxicité maculaire irréversible en forme de cible (bull’s-eye).
    • Ainsi, tous les patients traités sous chloroquine subissent un examen aux 2 ans en ophtalmologie avec évaluation du fond d’œil et examen du champ visuel.

44

Nommez les effets secondaires des corticostéroïdes (2)

  • Les corticostéroïdes chroniques (systémiques ou par inhalation) peuvent causer des cataractes sous- capsulaires postérieures.
    • fréquemment observé chez les patients avec de l’asthme, les greffés rénaux et les patients atteints d’arthrite rhumatoïde car ils doivent prennent des corticostéroides à long terme.
  • L’utilisation des corticostéroïdes systémiques pourrait causer une augmentation de la tension intraoculaire et glaucome sévère.

45

Nommez les effets secondaire de la digoxine (3)

  • Habituellement à des doses standard, ce médicament ne cause pas de problème sur le plan oculaire.
  • Toutefois, l’intoxication à la digitale peut causer une altération de la vision des couleurs (chromatopsie).
  • De façon classique, l’intoxication avec le digitalis est associée à la perception d’une vision jaune.

46

L’éthambutol est utilisé habituellement dans le traitement de quoi? (1)

de la tuberculose.

47

Nommez les effets secondaires : Éthambutol (2)

  • une neuropathie optique irréversible.
  • Ainsi, tous les patients traités sous éthambutol sont suivis en ophtalmologie de façon intensive avec examen du fond d’œil et des champs visuels aux 4 semaines.

48

Le sildénafil (Viagra) est un médicament utilisé dans le traitement de quoi? (1)

la dysfonction érectile.

49

Nommez les effets secondaires de la sildénafil (1)

Certains patients ont remarqué une altération de la vision des couleurs, (cyanopsie), cette fois-ci, la vision a une teinte bleutée.

50

Décrire : Topiramate (Topamax) (1)

Le topiramate est utilisé comme anticonvulsants.

51

Nommez les effets seoncdaires : Topiramate (Topamax) (2)

  • Rarement, le topiramate peut provoquer une crise de glaucome aiguë par œdème du corps ciliaire et fermeture de l’angle.
  • Cet effet est réversible à l’arrêt du médicament.

52

Les anesthésiques topiques sont utilisés fréquemment en clinique à des fins diagnostiques. Toutefois, certains médicaments n’ont aucun rôle sur le plan thérapeutique et au contraire peuvent avoir des effets secondaires importants.

Nommz des exemples de ce genre de médicament (2)

tels que Alcaine ou tétracaïne

53

Les anesthésiques topiques sont utilisés fréquemment en clinique à des fins diagnostiques. Toutefois, des médicaments tels que Alcaine ou tétracaïne n’ont aucun rôle sur le plan thérapeutique et au contraire peuvent avoir des effets secondaires importants.

Nommez les effets (3)

  • Les anesthésies topiques nuisent à la guérison de l’épithélium cornéen ;
  • Il y a parfois des cas de réaction allergique sévère à la suite des anesthésies topiques ;
  • L’application d’anesthésies topiques réduit le réflexe palpébral de clignement de l’oeil qui expose la cornée à une déshydratation, blessure ou infection.

54

Les corticostéroïdes topiques possèdent 3 effets secondaires oculaires potentiellement sérieux.

Nommez les (3)

  • Kératite
  • Cataracte
  • Glaucome

55

Décrire les effets d'une corticothérapie topique (telle que la cortisone) sur les kératites à herpès simplex et fongiques (3)

  • les kératites à herpès simplex et fongiques sont potentialisées par les stéroïdes.
  • Une corticothérapie topique (telle que la cortisone) pourrait donc masquer les symptômes d’inflammation en procurant du confort au patient.
  • La douleur est diminuée alors qu’en réalité, il y a progression de la kératite jusqu’au développement d’une perforation cornéenne spontanée.

56

Vrai ou Faux

Une utilisation prolongée de stéroïdes topiques ou systémiques diminue la formation de cataracte.

Faux

une utilisation prolongée de stéroïdes topiques ou systémiques engendrer la formation de cataracte.

57

 Décrire le lien entre les corticostéroïdes topiques et le glaucome (2)

  • des stéroïdes topiques pour 2 à 6 semaines occasionneront une élévation de tension intraoculaire dans 33% des cas, pouvant endommager le nerf optique de façon permanente.
  • De même, la combinaison d’un corticostéroïde avec un antibiotique comporte les mêmes risques.

58

Vrai ou Faux

Les corticostéroïdes seuls ou combinés à un antibiotique devraient être administrés par un médecin généraliste. (2)

Faux

  • Les corticostéroïdes seuls ou combinés à un antibiotique ne devraient pas être administrés par un médecin généraliste.
  • Ils peuvent être utiles lorsqu’utilisés sous la supervision d’un ophtalmologiste.

59

CAS CLINIQUE

Il est question d’un homme de 55 ans qui est suivi en ophtalmologie pour glaucome chronique à angle ouvert. Il se procure à la pharmacie sur tablette un médicament pour rhinite allergique. Toutefois, en ouvrant la boîte, il lit un avertissement concernant une contre-indication possible chez les patients glaucomateux. Quoi faire ? (3)

  • Il y a beaucoup de médicaments tels que des médicaments pour les rhinites et les rhumes qui ont des effets secondaires anticholinergiques.
  • Chez les patients avec un angle irido-cornéen étroit, il est possible qu’un médicament anticholinergique puisse provoquer une crise de glaucome.
  • Toutefois, chez notre patient qui est déjà suivi en ophtalmologie et chez qui il a été déterminé que les angles irido-cornéens étaient ouverts, il y a donc un diagnostic de glaucome chronique à angle ouvert et donc il n’y a aucun problème qu’il soigne sa rhinite allergique avec un médicament anticholinergique.

60

CAS CLINIQUE

Une femme de 65 ans est suivie en ophtalmologie pour glaucome. Elle est traitée avec des bêta- bloquants topiques depuis 6 mois. Elle consulte à l’urgence pour étourdissements et fatigue. L’électrocardiogramme démontre un rythme sinusal à 47. Quoi faire ? (2)

  • Les bêta-bloquants topiques sont très efficaces pour la réduction de la tension intraoculaire, mais comme tous les bêta-bloquants, ils peuvent causer une bradycardie.
  • Comme il y a six classes de médicaments efficaces dans le glaucome, il faudrait changer de classe de médicaments.

61

CAS CLINIQUE

Un étudiant de 20 ans se plaint de céphalées sévères, il se présente à l’urgence. On aimerait éliminer la présence d’un œdème papillaire. Comme il a des pupilles peu dilatées, il est difficile de bien visualiser le fond d’œil et on décide de procéder à l’examen de fond d’œil dilaté. Vous trouvez une bouteille d’Atropine dans le bureau, serait-elle un choix approprié ? (3)

  • L’Atropine est un médicament anticholinergique qui dilate très efficacement la pupille.
  • Toutefois, l’Atropine a une durée d’action de 3 à 5 jours.
  • Dans la mesure où notre patient a un problème neurologique possible, il serait important de minimiser la période de dilatation de crainte de masquer les signes neurologiques importants.
  • Dans ce cas-là, on choisirait plutôt un médicament de plus courte durée tel que tropicamide ou phényléphrine.

62

CAS CLINIQUES

Il s’agit d’un homme de 63 ans qui est suivi en ophtalmologie et consulte en ophtalmologie pour baisse visuelle bilatérale. Il se plaint que tous les objets ont une teinte jaune. (2)

  • Voici les plaintes suggestives d’une intoxication à la digoxine.
  • Il faudrait demander un dosage sérique de digoxine en urgence.

63

CAS CLINIQUE

Il s’agit d’un homme de 23 ans qui reçoit un coup de poing au niveau de l’œil. Il consulte en ophtalmologie pour un hyphéma. On note que la tension intraoculaire est très élevée et donc il est traité de façon topique avec des bêta-bloquants. Trois jours plus tard, il retourne à l’urgence avec une exacerbation sévère d’asthme. (3)

  • Il faudrait évidemment blâmer les bêta-bloquants topiques.
  • Il y a une absorption systémique non négligeable par des bêta-bloquants topiques qui pourrait causer une bradycardie et également des bronchospasmes particulièrement chez les patients déjà connus pour asthme.
  • Il faudrait donc cesser les bêta-bloquants topiques immédiatement.