Reins 3 Flashcards Preview

Devenir Rx exam 1 > Reins 3 > Flashcards

Flashcards in Reins 3 Deck (95):
1

Réabsorption

Retour à la circulation sanguine.

Exemples : Eau, glucose, a.a, urée, Na, K, Ca, Cl, HCO3, HPO4.

Réaliser par : Surtout par cellules épithéliales du TCP, mais aussi sur toute la longueur du tubule rénal.

2

Sécrétion

Transfert dans le fluide tubulaire de substances présentes dans le sang et les cellules des tubules.

Exemples : H, K, ammonium, créatinine, médicaments.

Fonctions : Équilibrer pH par sécrétion de H+ et éliminer autres substances. (Surplus de potassium)

3

Excrétion

(Filtration + Sécrétion) – Réabsorption

4

Épithélium lâche

TCP. Très perméable. Réabsorption importante.

5

Épithélium serré

: TCD, T collecteur et anse. Peu perméable. Barrière. Gradient transépithéliaux important entre lumière tubulaire et interstice péritubulaire.

6

Membrane apicale

Borde la lumière tubulaire. Plusieurs pompes.

7

Membrane basolatérale

Longe les espaces intercellulaires latéraux et interstice péritubulaire. Pompe Na/K/ATPase.

8

Transcellulaire

Souvent actif.

9

Paracellulaire

Déplacement de substances entre les cellules dans les espaces intercellulaires latéraux et à travers les jonctions serrées épithéliales.

Passif : Transport selon un gradient transépithélial de concentration ou de potentiel actif.

10

TRANSPORT PASSIF
LIPOPHILE

Diffusion simple.

Éléments : O2, CO2, NH3, Urée.

PAS SATURABLE, PAS SPÉCIFIQUE.

11

TRANSPORT PASSIF
HYDROPHILE

Diffusion facilitée par protéine de transport.

Canaux : Protéine formant un pore dans la membrane qui permet à l’eau ou ion de diffuser passivement et sélectivement. (Eau, Na, K, Cl, Ca).

Transporteur lie temporairement molécule : Glucose.

SATURABLE, SPÉCIFIQUE.

12

TRANSPORT ACTIF
DÉFINITION

Substances non liposolubles. Contre un gradient électrochimique. Nécessite ATP.

Cortex : Aérobie

Médullaire : Anaérobie.
SATURABLE ET SPÉCIFIQUE.

13

TRANSPORT ACTIF
PRIMAIRE

QUATRE POMPES DANS LES TUBULES RÉNAUX.

(A) BASOLATÉRAL
1) Na-K-ATPase
2) Ca-ATPase

(B) LUMINALE
3) H-ATPase
4) H-K-ATPase

14

TRANSPORT ACTIF
SECONDAIRE

Dépend indirectement de l’hydrolyse de l’ATP et de l’activité de la Na-K-ATPase.
2 ou plusieurs molécules traversent en même temps la membrane à l’aide de la même protéine membranaire.

Une substance se déplace passivement, l’autre va contre son gradient électrochimique.

15

SECONDAIRE
SYMPORTEUR

Cotransporteur dans la même direction.

 Na/Glucose
 Acide aminés, phosphate, Cl, bicarbonate

16

SECONDAIRE
ANTIPORTEUR

Cotransporteur dans des directions opposées

 Na/H+, Ca.

17

TRANSPORT PROTÉINE

Pas de transport direct entre cellules. Endocytose.

18

SODIUM ACTIF TRANSCELLULAIRE

MEMBRANE BASOLATÉRALE => LIQUIDE INTERSTITIEL.
Contre un gradient électrochimique.

19

SODIUM ACTIF TRANSCELLULAIRE

POMPE NA-K-ATPASE

Pompe Na-K-ATPase : Expulse 3 Na vers le liquide interstitiel, entre 2 K dans la cellule. Cela maintient la concentration intracellulaire de Na à un faible niveau. Les ions K resortent presque immédiatement, laissant la cellule négative.

20

POMPE NA-K-ATPASE

2 ÉTAPES

1-Ils sont entraînés par grande quantité d’eau dans les capillaires péritubulaires, en raison de la pression hydrostatique faible du sang.

2- Cela crée un gradient électrochimique élevé qui facilite l’entrée du Na dans la cellule en apicale par transport actif secondaire ou par diffusion facilitée à travers les canaux de fuite.

21

SODIUM PASSIF TRANSCEULLAIRE + PARACELLULAIRE

Lorsque pression hydrostatique augmente dans l’espace intercellulaire, NaCl + eau peuvent passer par les jonctions serrées.

MEMBRANE APICALE => CELLULE TUBULAIRE
Gradient électrochimique favorise réabsorption passive.

22

GRADIENT CHIMIQUE

Concentration moins élevée dans la cellule

23

GRADIENT ÉLECTRIQUE

Cellule est négative contrairement au sang et au tubule proximal.

24

PROTÉINES MEMBRANAIRE TCP

Symporteur Na-Glucose
Symporteur Na-Acide aminé
Symporteur Na-Phosphate
Antiporteur Na-H

25

PROTÉINE MEMBRANAIRE ASCENDANTE DE L'ANSE

Symporteur Na-K-2Cl
Antiporteur Na-H

26

PROTÉINE MEMBRANAIRE TCD

Symporteur Na-Cl

27

PROTÉINES MEMBRANAIRE TC

Canal spécifique Na dans les cellules principales.

28

TRANSPORT DE L'EAU

Déplacement du Na et d’autres solutés instaurent un fort gradient osmotique.
L’eau passe par osmose dans les capillaires péritubulaires.
Paracellulaire ou aquaporines.

29

EAU CANAL

Aquaporines : Canaux spécifique de l’eau à travers les membranes cellulaires. Ils sont une composante invariable dans les régions comme TCP et partie descendante de l’anse.
Elles sont inexistantes dans les membranes des tubules collecteurs sauf si ADH présente.

Effet : Augmentation de la concentration des solutés dans le filtrat.
Réabsorption passive : Lipophile, certain ions, urée, médicaments liposolubles.

30

CHLORE

1. Na créer un gradient électrique qui favorise la diffusion passive des Cl.

2. Réabsorption de l’eau par osmose concentre le chlore dans la lumière du tubule, ce qui créer un gradient favorable à la réabsorption du chlore.

31

RÉGULATION
RÉGULÉ
PAS RÉGULÉ

Pas régulé : Glucose, acide aminé.

Régulé : Eau, plusieurs électrolytes.

32

TAUX MAXIMAL DE RÉABSORPTION

Millimoles par minutes.
Pour presque toutes les substances réabsorbées au moyen d’un transporteur protéique.

Réflète le nombre de transporteur protéique disponible sur la membrane.

Quand les transporteurs sont saturés, les substances en excès sont excrétés dans l’urine (ex : glycosurie associée au diabète)

33

Tubule contourné proximal
RÉABSORPTION
HISTOLOGIE

Mitochondrie, forte activité métabolique, apicale en brosse.

34

Tubule contourné proximal
RÉABSORPTION
SODIUM

Na-K-ATPase basale

Na -> Liquide interstitiel.

Établit un gradient électrochimique, ce qui fait passer l’eau par osmose vers le sang.

35

Tubule contourné proximal
RÉABSORPTION
EAU

Osmose : Réabsorption de l’eau vers le sang.

36

Tubule contourné proximal
RÉABSORPTION
GLUCOSE, ACIDE AMINÉ, PHOSPHATE, VITAMINE

Symporteur avec Na. Première moitié TCP. Potentiel négatif dans la lumière tubulaire.

37

Tubule contourné proximal
RÉABSORPTION
K,MG,CA,CL

Diffusion paracellulaire passive électrochimique

38

Tubule contourné proximal
RÉABSORPTION
SOLUTÉ LIPOSOLUBLE

Diffusion passive par gradient de concentration créé par réabsorption de l’eau.

39

Tubule contourné proximal
RÉABSORPTION
URÉE

Diffusion paracellulaire passive par gradient chimique ou diffusion facilitée par voie transcellulaire.

40

Tubule contourné proximal
RÉABSORPTION
PETITES PROTÉINES

Pinocytose.

41

Tubule contourné proximal
RÉABSORPTION
CELLULES TCP

Produisent H+ et HCO3- avec de l’eau et du CO2 qui provient du sang, du tubule ou de la production de la cellule.

42

Tubule contourné proximal
RÉABSORPTION
TUBULES TCP

H+ est sécrété par Na-H+ antiporteur, puis se combine avec HCO3 pour devenir du CO2 + H2O. Ils rediffusent dans la cellule.

Pour chaque H+ sécrété dans le TCP, un HCO3- et un Na+ sont réabsorbés dans le sang.
HCO3- : Diffusion facilitée vers le sang.

43

Tubule contourné proximal
SÉCRÉTION

H+
Urée
NH3

Production par les cellules du TCP de NH3 et de HCO3- par désamination de la glutamine (NH3 + H+ = NH4+), il peut prendre la place des ions H+ dans les antiporteurs Na-H+.

44

Hanse de Henle
RÉABSORPTION DESCENDANTE

HISTOLOGIE

Paroi mince, sans bordure en brosse, peu de mitochondries et d’activité métabolique.

45

Hanse de Henle
RÉABSORPTION DESCENDANTE

PERMÉABILITÉ

Perméabilité : +++ Eau.

46

Hanse de Henle
RÉABSORPTION DESCENDANTE

RÉABSORPTION

Réabsorption : 15% eau par diffusion osmotique.

47

Hanse de Henle
RÉABSORPTION ASCENDANTE FINE

HISTOLOGIE

Paroi mince, sans bordure en brosse, peu de mitochondries et d’activité métabolique.

48

Hanse de Henle
RÉABSORPTION ASCENDANTE FINE

PERMÉABILITÉ

Imperméable à l’eau.

49

Hanse de Henle
RÉABSORPTION ASCENDANTE LARGE

HISTOLOGIE

Épithélium épais + Activité métabolique importante.

50

Hanse de Henle
RÉABSORPTION ASCENDANTE LARGE

PERMÉABILITÉ

Imperméable à l’eau.

51

Hanse de Henle
RÉABSORPTION ASCENDANTE LARGE

SODIUM POTASSIUM CHLORE

Symporteur Na-K-2Cl : Membrane apicale => Cellule.

52

Hanse de Henle
RÉABSORPTION ASCENDANTE LARGE
SODIUM POTASIUM

Pompe Na-K-ATPase : Membrane basale => Liquide interstiel => Diffusion passive du Na vers le sang.

53

Hanse de Henle
RÉABSORPTION ASCENDANTE LARGE

CHLORE

Canaux de fuite Cl : Membrane basale => Liquide interstiel. (charge nette négative)

54

Hanse de Henle
RÉABSORPTION ASCENDANTE LARGE
POTASSIUM

Canaux de fuite K : Membrane apicale => Tubule. (charge nette positive)

55

Hanse de Henle
RÉABSORPTION ASCENDANTE LARGE
VOIE PARACELLULAIRE

Voie paracellulaire : Na, K, Ca, Mg, du tubule vers liquide interstitiel à cause de la charge négative.

56

Hanse de Henle
RÉABSORPTION ASCENDANTE LARGE

ANTIPORTEUR

Antiporteur Na-H+ : Réabsorption Na, sécrétion H+.

57

Hanse de Henle
RÉABSORPTION ASCENDANTE LARGE

DIFUSSION FACILITÉE

Diffusion facilitée : HCO

58

Hanse de Henle
SÉCRÉTION

H+, K, Urée

59

Tubule contourné distal
PARTIE INITIALE

Partie initiale : Imperméable à l’eau. Fait partie de l’appareil juxtaglomérulaire responsable du rétrocontrôle du DFG.

60

Tubule contourné distal
PARTIE TERMINALE

Partie terminale : Perméable à l’eau. (15% osmose)

61

Tubule contourné distal
FLUIDE

Fluide hypo-osmotique.

62

Tubule contourné distal
RÉABSORPTION DE? (4)

EAU
NA
CL
CA

63

Tubule contourné distal
NA-CL

Symporteur Na-Cl : Membrane apicale => Cellule.

64

Tubule contourné distal
NA

Pompe Na-K-ATPase : Membrane basale => Liquide interstitiel.

65

Tubule contourné distal
CA

Réabsorption Ca : Stimulé par parathormone.

66

Tubule distal terminal + Tubule collecteur
% DE SOLUTÉ + EAU DEJA DANS LE SANG

95% des solutés + eau sont déjà dans la circulation sanguine.

67

Tubule distal terminal + Tubule collecteur

PERMÉABILITÉ DE L'EAU

Dépendance de l’ADH. Si ADH élevé, il y a perméabilité à l’eau. Si ADH est absente, c’est imperméable.

68

Tubule distal terminal + Tubule collecteur
RÉABSORPTION DE NA DÉPEND DE

Dépend de l’aldostérone.

69

Tubule distal terminal + Tubule collecteur

SÉCRÉTION DE K DÉPEND DE

Aldostérone + concentration K.

70

Tubule distal terminal + Tubule collecteur

PERMÉABILITÉ URÉE

: Paroi imperméable.

71

Tubule distal terminal + Tubule collecteur

DEUX TYPES DE CELLULES

Cellules principales

Cellules intercalaires 1-2

72

Tubule distal terminal + Tubule collecteur

CELLULES PRINCIPALES (3)

Na-K-ATPase : Basale => Liquide interstitiel.

Canaux de fuite Na : Apicale => Cellule.

Canaux de fuite K1 : Basale => Liquide interstitiel.

73

Tubule distal terminal + Tubule collecteur

CELLULES PRINCIPALES EXCRÉTION

Canaux de fuite K2 : Apicale => Tubule.

C’est variable selon l’apport alimentaire. Responsable de la présence de K dans l’urine.

74

Tubule distal terminal + Tubule collecteur

CELLULES INTERCALAIRES 1

Réabsorption HCO et K

Antiporteur Cl-HCO3 Basale : HCO3 (synthétisé) => Liquide interstitiel.

Sécrétion H+ : Différent que la sécrétion secondaire active en TCP.

H-ATPase Apicale : H+ => Tubule. Contre le gradient de concentration.

Tamponnage H+ : HPO4 et NH3.

75

Tubule distal terminal + Tubule collecteur

CELLULES INTERCALAIRES 2

Réabsorption H+ :
H-ATPase Basale : H+ => Liquide interstitiel.

Sécrétion HCO :
Antiporteur Cl-HCO3 Apicale : HCO => Tubule.

76

TROP PH ACIDE SANGUIN

Sécrétion H+ et réabsorption HCO3. (INTERCALAIRE 1)

77

TROP PH BASIQUE SANGUIN

Sécrétion HCO3. Réabsorption Cl-. (INTERCALAIRE 2)

78

TC médullaire

RÔLE

Réabsorption de l’eau et des substances dissoutes. Dernier endroit où l’urine est élaboré.

79

TC médullaire

ADH

Influence perméabilité à l’eau.

80

TC médullaire

SÉCRÉTION

H+ contre un fort gradient de concentration. Rôle dans la régulation acido-basique.

81

TC médullaire

PERMÉABILITÉ URÉE

Réabsorption de l’urée, ce qui augmente l’osmolarité de l’interstitium médullaire et la capacité de formation d’urine concentrée.

82

Équilibre tubuloglomérulaire

2 FACONS

Rétrocontrôle tubulo-glomérulaire

Équilibre tubulo-glomérulaire

83

Rétrocontrôle tubulo-glomérulaire

Première ligne de défense.

84

Équilibre tubulo-glomérulaire
CAPACITÉ INTRINSÈQUE POU

Augmenter la réabsorption en cas d’augmentation de la charge qui arrive.

85

Équilibre tubulo-glomérulaire
RÉSULTAT

% de réabsorption est le même, malgré une augmentation du DFG.
Indépendant des hormones.


SURTOUT le TCP.

86

Équilibre tubulo-glomérulaire
BUT

Éviter surcharge des éléments distaux en cas de DFG élevé. Sans cet équilibre, on aurait une énorme perte d’eau et d’électrolyte dans l’urine.

87

Réabsorption tubulaire

Kf * Force nette de réabsorption

88

KF

: Coefficient de filtration des capillaires péritubulaires.

89

FORCE NETTE DE RÉABSORPTION

Résultante des forces hydrostatique et osmotique favorisant ou non la réabsorption.

90

Augmentation de la pression hydrostatique

CAUSES (2)

1) Augmentation PA. (amorti par mécanisme de l’autorégulation)
2) Augmentation résistance artérioles. (résistance efférente fait monter résistance des capillaires glomérulaires, mais diminue capillaire péritubulaire)

91

Augmentation de la pression hydrostatique

EFFET

Diminue la réabsorption des capillaires péritubulaires.

92

Augmentation de la pression osmotique

CAUSES (2)

1) Augmentation pression osmotique du plasma systémique
2) Augmentation de la fraction de filtration (Plus elle est grande, plus les liquides sortent des capillaires glomérulaires et plus la concentration des protéines plasmatiques augmente dans le plasma restant)

93

Augmentation de la pression osmotique

EFFET

Augmente la réabsorption des capillaires péritubulaires.

94

1. Les forces qui augmentent la réabsorption par les capillaires péritubulaires augmentent aussi

la réabsorption par les tubules. En raison de l’importante pression nette de réabsorption, le mouvement de l’eau et des substances se fait en direction des capillaires avec peu de mouvement rétrograde vers la lumière des tubules.

95

2. Les forces qui s’opposent à la réabsorption par les capillaires péritubulaires s’opposent aussi

à la réabsorption d’eau et de substances par les tubules. Quand la réabsorption vers les capillaires diminue, la pression hydrostatique du liquide interstitiel monte et il y a une tendance accrue à leur passage paracellulaire vers la lumière et réduction ainsi de la réabsorption.