Chronopharmacologie Flashcards Preview

Devenir Rx exam 1 > Chronopharmacologie > Flashcards

Flashcards in Chronopharmacologie Deck (67):
1

Rythme biologique

Alternance prévisible et reproductible dans le temps d’un paramètre biologique.

2

Phase

Moment de référence qui permet de situer un rythme par rapport à un autre moment de référence.

3

Acrophase

Valeur maximale de la variation

4

Bathyphase

Valeur minimale de la variation.

5

Mésor

Niveau moyen de la valeur biologique présentant un rythme

6

Amplitude

Mesure de l’intensité de l’oscillation.

7

Cosinor

Méthode des moindres carrés permettant de connaître la fonction sinusoïdale qui donne la meilleure approximation des valeurs expérimentales. Limite de confiance de 95%.

8

Période

Temps écoulé entre 2 pics ou 2 creux.

9

Antiphase

Inversion d’un rythme.

10

Ubiquité

C’est partout dans la nature. S’adapter aux variations cycliques et prévisibles de l’environnement.

11

Nature endogène

Persistant malgré une influence extérieure. 10% des gènes dans un tissu présentent une expression circadienne

12

Horloge central

Noyau supraplasmatique de l’hypothalamus, 3e ventricule.

13

Organe en périphérie

Eux aussi ont leur propre horloge qui peuvent envoyer des signaux.

14

Boucle de rétro-inhibition

Clock et Bmal1. Facteurs de transcriptions qui favorisent l’Augmentation de l’expression des gènes codant pour les protéines Per et Cry.

i. Per et Cry vont réprimer l’activité du dimère Clock/Bmal1.
ii. Période de 24h.

15

Entraînement par l'environnement

Synchroniseur ajustent la phase des rythmes des organismes

16

4 types de synchroniseur

a. Cycle lumière/obscurité
b. Prise nourriture
c. Variation température
d. Facteur socio-environnementaux (contact sociaux, bruit, etc.)

17

Décalage horaire

Lors d’une différence rapide d’au moins 5h entre deux villes.
• Modification transitoire, équivalente à la durée du décalage, de la phase des rythmes biologiques.

18

Le plus difficile de s'adapter

• Il est plus difficile de s’adapter lors d’une avance de phase. (Ouest vers Est)

19

Ajustement diffère selon

• Ajustement diffère selon la variable physiologique.
o Rythme éveil-sommeil s’ajuste en 2-3 jours.
o Rythme température et sécrétion de cortisol s’ajuste en 7-14 jours.

20

Pression systolique
max

jour

21

Température corporelle
max

jour

22

Température extrémité

augmente la nuit induit au sommeil

23

Mélatonine
max

nuit

24

Utilité d'un marqueur circadiens

Détermination du moment optimal d’administration d’un Rx.

25

3 aspects d'un rythme marqueur

1. Variable physiologique facilement mesurable présentant un rythme circadien d’une grande amplitude et reproductible.
2. Sert d’indicateur pour déterminer les paramètres de l’horloge interne.
3. Est requis parce qu’il est difficile de quantifier l’heure interne de l’horloge biologique centrale de façon non invasive.

26

Exemples (2) de rythme marqueur

Niveau de cortisol, température corporelle.

27

Rôle en chimiothérapie

Réduire les effets secondaires et maximiser l’effet thérapeutique.

28

Rôle en respiratoire

Le système respiratoire réagit plus fortement à un bronchoconstricteur en fin de soirée ou dans la nuit.

Raison : Il y a un minimum de la dilatation des bronches car le tonus sympathique est minimum. Minimum d’adrénaline, d’AMPc, de cortisol plasmatique.

À l’inverse, il y a un important tonus parasympathique, qui favorise la constriction des bronches

29

Rôle en cardivasculaire

L’incidence de l’IM est 2.7 fois plus grande dans les 3 premières heures suivant le réveil.

30

Autres rôles (5)

• Reproduction
• Métabolisme (obésité)
• Fonction du SNC
• Réponse immunitaire
• Croissance et prolifération cellulaire

31

Cortisol
max

Réveil

32

Catécholamine sympathique
max

Journée

33

Catécholamine parasympathique
max

Nuit

34

Plaquette
max

Nuit

35

Propriété adhésive
max

Matin

36

Maximum le matin (14)

GR
Acide urique
Potassium
Fer
Transaminase
Aldostérone
ACTH
Cortisol
Testostérone
T4-T3
17-Hydroxyprogestérone
pH minimal
Cholestérol (16h)

37

Maximum le soir (8)

GB
Mélatonine
Plaquette
CK
Glucose
Sodium
TG
Insuline
FSH, LH, TSH, hormone de croissance, proclatine

38

Ketoprofene
Max

Tenir compte de quoi

Matin

Tenir compte EI (donc + le soir)

39

Sumatriptan
max

Matin

40

Amitriptyline
max

Matin

41

Autres Rx avec rythme (6)

Antibiotique
AINS
SNC
Rx Cardiovasculaire
Asthme
Cancer

42

Solubilité

Hydrosoluble

Liposoluble

Rx hydrosoluble : Peu de rythme de pharmacocinétique

Rx liposoluble : Davantage de variations circadienne.

43

Vidange gastrique
max

matin

44

Motilité
max

matin

45

Sécrétion biliaire
max

8-14h

46

Débit sanguin intestinale et hépatique

max

matin

47

Repas solide effet

Pourcentage de rétention 20% moindre de 8h à 20h.

48

Autre facteur de l'absorption

Variation de l’expression de transporteurs du TGI.

49

Distribution

Présence de rythme moins bien caractérisée que pour l’absorption.

50

Liaison au protéine plasmatique

Module de façon rythmique la distribution, car la fraction libre, biodisponible, en dépend.

51

Diazepam
max

nuit

52

Type de biotransformation (4)

Oxydation, réduction, hydrolyse et conjugaison.

53

Activité max (5)

N-O-Déméthylase,

Aniline hydroxylase,

Acide glucuronique,

Acétylation.

54

Repos max (4)

Glutathion,

Sulfate,

450 Réductase,

Testostérone hydroxylase.

55

DFG
max

Période d'activité

56

Flux sanguin rénal

Faible variation.
Période d'activité.
Estimé par PAH

57

pH urinaire
Acide
Neutre
Influencé par

Acide au repos.
7 milieu de journée.
Nourriture augmente pH

58

Taux d'élimination rénale deépend de (5)

Flux sanguin rénal
DFG
Capacité des reins à réabsorber ou excréter
Débit urinaire
pH urinaire.

59

Cycle éveil-sommeil dépend de (2)

Pression homéostatique
Régulation horloge biologique.

Chez un patient IRC, il y a apparition de trouble de sommeil.
Il y a un dérèglement du rythme normal de la sécrétion de mélatonine.

60

Aminoside
Max

période activité

61

Chronocinétique absente (2)

Suppositoire, certaine formulation à libération lente (nifédipine).

62

Exception chronocinétique

Exemples (3)

Chronocinétique peut être présente même si c’est une forme libération lente ou retardée.

Exemple : Théophylline, Kétoprofène, Indométhacine.

63

Objectifs (3) des formulations à libératioin retardée

1. Libérer le Rx au moment approprié ou au site approprié.
2. Ajuster la libération du Rx en fonction d’un besoin biologique rencontré lors du Tx d’une maladie présentant une variation temporelle
3. Augmenter la durée de vie brevetable d’une molécule.

64

Pathologie présentant des rythmes circadiens (5)

• Asthme : Surtout tard la nuit à cause de la bronchoconstriction du parasympathique.
• Ostéoarthrite : Douleur plus intense la nuit
• Arthrite rhumatoïde : Pic douleur plutôt le matin.
• Hypercholestérolémie : Synthèse du Cholestérol plus élevée pendant la nuit. Production maximale tôt le matin, 12h après le dernier repas.
• Maladie cardiovasculaire

65

Libération pulsatile
Site d'action

Système à libération contrôlé selon (3)

1) pH du site
2) Enzyme spécifique
3) Stimuli externe tel que influx électrique, champ magnétique, ultrason, etc.

66

Reliée au temps
Couche à dissolution

Comprimé enrobé de couches de polymères avec des taux de dissolution différents.

Le Rx peut être placé dans une partie centrale qui est enrobée.

La vitesse de dissolution est corrélée avec les propriétés physico-chimique des polymère et l’épaisseur.

67

Reliée au temps

Gel avec polymère

Forte couches de gels résistantes, pour un certain temps, à l’érosion.

Dissolution des couches dépend des substances employés et de leur épaisseur.