Séance 2 Flashcards Preview

Travail & structure > Séance 2 > Flashcards

Flashcards in Séance 2 Deck (12):
1

Objectif: Distinguer l'industrialisation du capitalisme

Capitalisme marchand : c’est ce qui fait social, l’organisation social autour de certains facteurs de production. Nouveau système autre que le système féodal. Les villes sont en santé économique donc créer un ordre sociale différent (pas famille, mais contribution).

Capitalisme industriel : associée aux aspects techniques reliés à l’accumulation et au traitement des ressources d’une société.

2

Objectif: Connaître les principales étapes de la révolution industrielle.

Q: Qu'est-ce que l'artisanat?

Artisanat

-Savoir-faire de l’artisan qualifié et processus d’apprentissage ;

-Produit directement et entièrement ses biens ;

-Marché local et production sur commande.

3

Objectif: Connaître les principales étapes de la révolution industrielle.

Q: Qu'est-ce que la manufacture?

Manufacture

-Décomposition des tâches et embauche de non qualifiés ;

-Concentration de travailleurs dans un même lieu de production ;

-Marché national et international et production en plus grande quantité.

4

Objectif: Connaître les principales étapes de la révolution industrielle.

Q: Qu'est-ce que la fabrique?

Fabrique

-Innovations surtout techniques et embauche de plus de non qualifiés ;

-Regroupement de travailleurs dans de plus grandes usines ;

-Marché de plus en plus international et production en grandes séries.

5

Objectif: Connaître les principales étapes de la révolution industrielle.

Q: Qu'est-ce qui favorisent la transition entre la manufacture et l'usine ?

Les innovations techniques favorisent la transition entre la manufacture et l’usine.

Découverte de la machine à vapeur par James Watt (fin du 18ième siècle) : Moteurs à vapeur conçus pour actionner un système de machines.

C’est une innovation technologique très importante, car elle a amené une nouvelle organisation du travail et l’imposition de nouvelles cadences de travail.

6

Objectif: Définir la relation d'emploi dans la société capitaliste.

Le travail n’est pas une marchandise comme les autres. Il comporte des caractéristiques particulières qui le distingue des autres moyens de production.

La relation d’emploi entre l’employeur et le salarié (appelée aussi la relation salariale) a les spécificités suivantes :

-Relation juridique
-Relation de subordination
-Incomplétude et double incertitude de la relation

7

Objectif: Définir la relation d'emploi dans la société capitaliste.

Q: Qu'est-ce que la relation juridique?

Relation juridique

Relation salariale : Relation contractuelle basée sur un ensemble d’engagements mutuels de la part du salarié et de la part de l’employeur.

Associé à un contrat de travail qui nous lie à l’employeur. Formes de contrat :

-Formel : salaire, horaire, avantages sociaux, positionnement hiérarchique.

-Informel : relié à l’effort au travail. Effort intangible, concrètement l’employeur ne sait pas c’est quoi l’effort que le travailleur doit exécuter.

8

Objectif: Définir la relation d'emploi dans la société capitaliste.

Q: Qu'est-ce que la relation de subordination?

Relation de subordination :

Travailleur sous l’autorité et le contrôle de l’employeur.

-Nécessité des mécanismes de protection et de régulation pour éviter les abus de l’employeur : Limite à la subordination, c’est pourquoi il y a des mécanismes pour baliser le contrôle que l’employeur peut avoir sur nous. On veut éviter les abus de l’employeur. Voir article 124 LNT.

-Relation en constante évolution : la société influence les caractéristiques de la relation de subordination. Exemple : congé de paternité, il y a 13 ans c’était mal vue. En RI il faut être à jour des courants sociétales et juridiques.

9

Objectif: Définir la relation d'emploi dans la société capitaliste.

Q: Qu'est-ce que l'incomplétude et double incertitude de la relation ?

1) La relation d’emploi est incomplète :

Il est impossible de prévoir toutes les situations à l’avance

2) L’échange comporte une double incertitude :

-Selon la perspective de l’employeur : L’employeur ne peut pas contrôler l’ensemble des événements associés aux aléas de production (ex : panne de machine).

-Selon la perspective de l’employé : L’employé, son comportement est imprévisible qui est associé à son degré d’effort. Concrètement, l’employeur le réel degré d’effort des employés.

Donc, double incertitude, souvent le degré d’effort des employés est égal à la capacité de mobilisation de l’employeur.

Exemple, on ne prévoit pas la panne et on ne sait pas comment les employés vont réagir face à la panne.

Exemple, si le travail ne nous mobilise pas et qu’il arrive une problématique, ça nous tente pas de mettre des efforts.

L’employeur doit donc obtenir le consentement du salarié dans l’activité de production.

10

Objectif: Définir la relation d'emploi dans la société capitaliste.

Q: Est-ce la fin de la relation salariale ?

-Déréglementation : L’état tend à déréglementater les relations de travail. L’état ne veut pas intervenir.

-Augmentation de la précarisation des emplois (temps partiel, travail temporaire).

-Inégalités entre les personnes qualifiées et les personnes non qualifiées : difficulté pour les personnes non qualifiées à avoir les compétences nécessaires à aceuillir les changements technologiques.

11

Objectif: Comprendre la notion de travail salarié et ses origines.

Q: Quel est la place du travail dans l'histoire ?

1) Les sociétés non fondées sur le travail

Le travail n’a pas toujours été au cœur de l’ordre social (Meda, 2015). Au contraire, il est méprisé.

-Les sociétés précapitalistes : Il n’y a pas de logique d’accumulation et de production pour en effectuer l’échange. On ne produit pas pour revendre, on est en mode survie.

-La société grecque antique : Idem. Très éloigné du facteur de production. L’artisan est plus un imitateur qu’un créateur.

-L’empire romain et le début du Moyen-Âge : naissance d’intérêt au travail mais système féodale (attribution des terres, seigneur-serfs) niveau social déterminé par les familles. Le système féodal c’est fait détruire par l’apparition des villes.

2) Les sociétés fondées sur le travail

Le travail devient au cœur de l’ordre social au cours du XVIII ième et du XIX ième siècle (Meda, 2015).

-Le travail comme facteur de production : (18e siècle) activités suffisamment homogènes peuvent être reliés entre elles. On va constater que le travail est considéré comme une unité de mesure (soit le temps). Le rapport qui lit les individus à la contribution de production. Autonomie des individus, ordre social qui se matérialise selon ma contribution à la production.

-Le travail comme essence de l’homme : (19e siècle) Source de liberté créatrice, l’homme peut changer le monde en y laissant sa marque au travail (pensée politique), idée de la vision collective du travail parce qu’on va rassembler des gens dans de grands espaces (manufactures, fabrique).

-Le travail comme système de distribution des revenus, des droits et des protections : (fin du 19e siècle) importance du salaire, puisque le salaire est considéré le moyen qui procure et crée la richesse. Cela va créer PPE pour protéger l’accès au salaire.

12

Objectif: Comprendre la notion de travail salarié et ses origines.

Q: Les origines et le développement du travail salarié.

Les origines du travail salarié sont liées à l’expansion du capitalisme qui a entraîné des changements sur les plans économiques, politique et social.

Pour comprendre les origines du travail salarié, il est important de différencier le capitalisme marchand du capitalisme industriel (ou encore l’industrialisation).