Semaine 2 Flashcards Preview

Psychologie de la famille > Semaine 2 > Flashcards

Flashcards in Semaine 2 Deck (49)
Loading flashcards...
1
Q

Structures

A

elles sont régularisées par les normes sociales

2
Q

Rôle

A

attentes sociales par rapport aux statuts que les gens occupent. Les rôles sont définis culturellement, ils existent indépendamment des individus. Ils établissent les droits et les obligations de chacun

3
Q

fonction

A

raison d’être des institutions sociales, comme la famille

4
Q

concept de soi - identité

A

celui-ci se développe à travers l’interaction avec l’environnement. Perception que l’on a de ce que les autres pensent ou perçoivent de nous

5
Q

Socialisation

A

moyen par lequel les gens apprennent à se comporter dans une relation. Comment on acquiert et internalise les façons de se comporter et de penser de la culture et la société dans laquelle on vit

6
Q

stade

A

division à l’intérieur de la vie familiale

7
Q

évènement

A

marqueurs permettent d’opérationnaliser les stades

8
Q

tâche développementale

A

tâche à accomplir avant de passer à la prochaine étape. cela démontre une vision déterministe - c’est pourquoi on met plus l’emphase sur la négociation de la transition entre les étapes maintenant

9
Q

analyse scientifique de la famille

A

objectifs:

  • faciliter les relations familiales
  • dresser le portrait des conduites emergentes
  • assister les “decideurs” qui developpent les politiques familiales
  • mieux comprendre la famille dans ses relations et sa structure sociale
  • aborder la famille au travers des changements de formes, ses recompositions et trajectoires
  • comprendre les problemes sociaux et contribuer au changement social
10
Q

famille prive vs. famille social

A

certaines valeurs en prive vs. dans la communaute

  • on s’adapte, on se force, il y a plus d’efforts
  • il y a des attentes
11
Q

theorie

A

un ensemble de propositions servant a unifier de facon logique des concepts afin d’expliquer et d’interpreter certaines aspects de la realite dont l’on cherche a rendre compte

12
Q

6 theories de la famille

A
  • structure-fonctionnalisme
  • interactionnisme symbolique
  • theorie du developpement de la famille
  • theorie des sustemes familiaux
  • modele ecologique
  • approches de genre
13
Q

le structuro-fonctionnalisme

A
  • presente la societe comme un corps humain; chq partie a sa fonction et si l’une d’entre elles fait defaut, le corps au complet fonctionne mal
  • les sous-systemes existent pour remplir cette fonction
  • famille est une institution sociale qui remplit des fonctions essentielles pour la societe
  • la famille moderne est la famille nucleaire
  • il y a interdependance entre les structures; besoin d’ordre, de cohesion, de stabilite, et de persistance
14
Q

les problematiques familiales selon le structure-fonctionnalisme

A
  • la deviance/dysfontion apparait quand les personnes s’eloignent du modele conventionnel de la famille, de ses fonctions reconnues par la societe
  • on s’interesse a la description des structures familiales et a leur influence sur les difficultes personnelles des membres de la famille
15
Q

critiques du structuro-fonctionnalisme

A
  • impose comme normalite la famille nucleaire
  • on semle confondre la structure et la fonction… et on semble dire qu’il y a UNE bonne structure partout dans le monde (c’est une vision qui peut devenir oppressante)
  • si une forme sociale particuliere a existe pendant un certain temps, ce doit etre parce qu’elle est fonctionnelle
16
Q

interactionnisme symbolique

A
  • focus central sur la signification du comportement humain
  • pour comprendre une problematique, il faut comprendre le sens du comportement des acteurs impliques, le contexte, et la situation
  • la signification varie d’une contexte et d’une situation a l’autre, d’un individu et d’une culture a l’autre
  • regarde la famille a l’interieur: dynamiques internes (explore relations entre membres, dialogues, gestes, et actions)
  • famille cree a travers ses interaction; donc une creation des membres
  • famille est un groupe qui tent naturellement a l’harmonie
  • bien commun qui predomine sur l’importance des motivations individuelles
17
Q

problematiques familiales selon l’interactionnisme symbolique

A
  • une personne est plus satisfaite dans sa relation lorsequ’elle a l’impression qu’elle joue adequatement son role
  • plus les attentes par rapport a un role sont claire, plus il sera facile de jouer ce role
  • plus les individus percoivent un consensus entre les attentes et le role joue, plus is sera facile de jouer ce role
  • lorsque la personne joue plusieurs roles, elle doit faire face a plusieurs “attentes”, ce qui peut creer des tensions s’il n’y a pas de consensus a propos des differentes attentes
18
Q

critiques de l’interactionnisme symbolique

A
  • a bcp de sens de facon intuitive, mais difficile a prouver empiriquement; ne propose pas definition “objective” qui rendrait plus facile son application
  • surestime le pouvoir des individus de creer leur propre realite
  • on neglige ce qui est de l
    ordre de l’inconscient
  • n’explique pas pourquoi certaines personnes, malgre les pressions de l’environnement, refusent de se conformer au normes
19
Q

cycle de vie familiale

A
  1. couple sans enfants
  2. famille avec jeunes enfants
  3. famille avec enfants age prescolaire
  4. famille avec enfants age scolaire
  5. famille avec ados
  6. famille avec jeunes adultes
  7. parents d’age moyen (nid vide)
  8. famille avec membres ages
20
Q

theorie du developpement de la famille

A
  • cycle de la vie familiale: familles ont un cycle de vie, comme toute entite vivante
  • famille est composee de roles sociaux et de relations qui changent a chq etape de la vie de la famille
  • transitions sont plus importantes que les diff etapes de la vie
  • le passage d’une etape a l’autre amene des changements systematiques et similaires dans les familles
  • changements ont lieu dans les roles a l’interieur de la famille, et aussi dans la strucutre fmailiale
  • etapes de developpement peuvent etre precipitees par des demandes des members de la famille ou des evenements a l’exterieur de la famille
21
Q

theorie de developpement de la famille (vision developpementale de la famille)

A
  • le processus de developpement sont inevitables et importants pour comprendre la famille
  • famille est un phenomene social qui implique un developpement a diff niveaux: systeme social, groupe, sous-groupes de relations, niveau individuel
  • famille est un systeme semi-ouvert (influence mutuelle entre societe et famille)
  • offre une vision structurale de la fam: met l’emphase sur ce qui est commun a toutes les familles
  • offre vision interactionniste: l’interieur famille, les gens definissent leurs propres normes; focus sur less dynamiques internes
22
Q

critiques de la theorie de developpement de la famille

A
  • inclusion d’une vision interactionniste et structurale amene un certain manque de cohesion
  • portee des explications et de prediction de la theorie est limitee; on peut decrire les stades, mais ce n’est plas clair de determiner comment les familles changent dans le temps, et ce qui determine le changement
23
Q

transition familiale

A

passage d’un stade a l’autre; implique la reorganisation, une modification des attentes et des roles

24
Q

carriere familiale

A

differents stades de developpement de la famille sont relies les uns avec les autres dans le temps

25
Q

theorie des systemes familiaux

A
  • etudie conduites humaines dans une perspective interactionniste
  • les problemes interpersonnels sont une reponse adaptive a un contexte interpersonnel particulier
  • famille = systeme ouvert
  • presence de schemas d’interactions (stables et invariables) regis par regles: conventions relationnelles qui prescrivent et delimitent les comportements individuels; identification des regles se fait en observant les redondances et retroactions; les regles definissent les frontieres
  • chq membre a un “role” dans la famille qui permettent de definir des conventions, attentes, regles,e t deliminent frontieres
  • importance des rituels et des secrets
  • chq element de la famillee st relie aux autres: influence et influence les autres
  • toute modification d’element entraine modifications chez les autres
  • famille cherche a maintenir stabilite, et evoluer vers le developpement
26
Q

systeme ouvert

A

ensembles d’elements en interaction telle qu’une modification quelquonque de l’un d’eux entraine une modification de tous les autres

27
Q

mythe familial

A

ensemble de croyances crees et partagee par tous les membres de la famille creant un systeme d’obligations, qui peut etre vehicule de generation en generation

28
Q

totalite

A

le tout est plus que la somme des parties; il faut tenir compte des interaction

29
Q

autoregulation

A

tout systeme cherche a maintenir son quilibre (homeostasie); equilibre entre statut quo et changement

30
Q

equifinalite

A

le meme etat final peut etre ettaint a partir de conditions initiales differentes ou par des chemins differents

31
Q

regle explicite

A

officiellement reconnue, s’exprime avec clarete sans equivoque

32
Q

regle imlicite

A

resulte de l’ajustement des enjeux individuels suite a une negociation

33
Q

frontiere interpersonnelle

A

definit le degre d’intimite

34
Q

frontiere entre les sous-systemes

A

definit les roles et pouvoirs (status) de chq

35
Q

frontiere exterieur

A

definit nos rappots avec l’exterieur

36
Q

critiques de la theorie des systemes familiaux

A
  • modele tellement general qu’il peut paraitre trop integratif et pas assez specifique
  • l’emphase equivalent accordee aux differents elements ne prend pas en compte les differences de pouvoir et des differents nivaux de responsabilites de chacun des elements dans le fonctionnement familial
37
Q

modele ecologique

A
  • developpement est le resultat des interactions continuelles et recipriques entre l’organisme et son environnement
  • l’organisme et son envir s’influencent mutuellement et constammenet, chacun s’adaptent en reponse aux changements de l’autre
  • l’adaptation represente l’equilibre entre les forces et les vulnerabilites de l’individu, et les risques et opportunites rencontres dans son environnment
  • l’envir ne determine pas le comportement humain, mais il lui met des limites et contraintes autant que des opportunites
  • l’individu se developpe dans un milieu complexe dont les diff niveaux sont interrelies, et s’influencent reciproquement
38
Q

environnement proximaux

A

constitues de factuers qui ont des influencent directes; diff contextes ecologiques qui se situent a proximite de l’individu

39
Q

environnement distaux

A

l’action des facteurs ne passe pas par un processus direct d’influence au sein du microsysteme, mais plutot par les effets indirects a travers d’autres niveaux de systemes

40
Q

ontosysteme

A

caracteristiques, etats, competences, habiletes, deficits de l’individu (1e couche)

41
Q

microsysteme

A

milieu de vie immediat et significatif (2e couche)

42
Q

mesosysteme

A

interaction entre les microsystemes (3e couche)

43
Q

exosysteme

A

endroits non frequentes par l’individu et tant que participant actif, mais dont les activites ou decisions influencent de facon positive ou negative ses roles, activites, et relations dans les microsystemes (4e couche)

44
Q

macrosysteme

A

valeurs, idealogies, pratiques culturelles et croyances de la communaute; c’est le niveau sur lequel on a le moins d’emprise (5e couche)

45
Q

chronosysteme

A

systme du temps et des evenements (6e couche)

46
Q

critiques du modele ecologique

A

c’est une approche tres inclusive, mais comme le modele systemique, il n’est pas toujours tres specifique

  • il peut etre diff de cibler un phenomene ou un niveau d’intervention selon cette approche
  • vision assez deterministe de la famille
  • ne prends pas en compte les enjeux de pouvoir
47
Q

les approches de genre

A
  • autres modeles theoriques ne prennent pas en consideration la vision unique de chacun des genres par rapport aux problematiques familiales
  • l’approche femiliste est nee de la lutte des femmes pour obtenir les memes droits que les hommes
  • l’approche masculiniste est apparue en reponse des critiqus feministes des modeles en place et reflete aussi des enjeux d’inegalites entre les genres
48
Q

critiques feministes

A
  • idee de subordination (rapport de pouvoir); l’importance du patriarcat dans notre conceptualisation theorique
  • les models ne reconnaissent pas l’abus fait aux femmes ou par les femmes
  • est interessee a la recherche pour et par les femmes sur les problematiques fiminines et maternelles
  • desir de recherche plus appliquee que theorique
49
Q

critiques masculinistes

A

modeles theoriques et les recherches presentent souvent le pere comme passif/absent, violent/abusif, defaillant/dechu

  • on definit la place du pere en fonction de celle de la mere - cecil est une comparaison et determination boiteuse
  • modeles de la famille ont le culte de la mere et peu d’attention a ete donnee au pere