Spectre de la schizophrénie et autres troubles psychotiques Flashcards Preview

Psychopathologie > Spectre de la schizophrénie et autres troubles psychotiques > Flashcards

Flashcards in Spectre de la schizophrénie et autres troubles psychotiques Deck (69):
1

Nommez trois figures historiques pionières dans l'étude de la schizophrénie.

1. Bénédict Morel
2. Emil Kraepelin
3. Eugène Bleuler

2

Quel a été l'apport de Bénédict Morel dans l'étude de la schizophrénie?

Démence (perte de l’esprit) précoce (ou prématurée)

3

Quel a été l'apport d'Emil Kraepelin dans l'étude de la schizophrénie? (2)

Il a utilisé le terme dementia praecox.
Il a mit l'accent sur la survenue et les résultats

4

Quel a été l'apport d'Eugène Bleuler dans l'étude de la schizophrénie? (2)

Introduit le terme schizophrénie signifiant éclatement de l’esprit – esprit divisé

5

Quel a été l'impact des idées des pionniers dans l'histoire de la schizophrénie? (2)

- Plusieurs idées de Kraepelin et de Bleuler sont toujours avec nous
- Comprendre la survenue du trouble et l’évolution est encore important

6

Qu'est-ce que le comportement psychotique?

C'est un terme général qui fait référence aux délires et/aux hallucinations en l'absence d'événements extérieurs pouvant les expliquer.

7

En quoi la schizophrénie diffère du comportement psychotique?

La schizophrénie constitue l’un des troubles qui impliquent le comportement psychotique (mais pas le seul!).

8

La schizophrénie est un trouble caractérisé par un très large éventail de dysfonctionnements cognitifs et émotionnel, comprenant...

o Des idées délirantes
o Des hallucinations
o Une pensée désorganisée (discours)
o Un comportement moteur grossièrement désorganisé ou anormal (incluant la catatonie)
o Des symptômes négatifs

9

Qu'entend-t-on par le fait qu'il y a des portraits cliniques hétérogènes dans la schizophrénie? (2)

- Affecte beaucoup de gens de façon différente en ce qui concerne les délires et hallucinations (pensées, paroles, gestes), pratiquement chaque aspect du fonctionnement
- Consiste en fait en une quantité de comportements/symptômes qui ne sont pas nécessairement communs à tous ceux qui sont désignés à ce diagnostic!

10

Qu'est-ce que la schizophrénie et les autres troubles associés ont tous en commun?

L’extrême distorsion de la réalité.

11

Quelles sont les trois catégories de symptômes de la schizophrénie?

1. Symptômes positifs
2. Symptômes négatifs
3. Symptômes désorganisés

12

Qu'est-ce qui caractérise les symptômes positifs de la schizophrénie?

1. Manifestations actives du comportement anormal ou adoption excessive/déformation de comportements normaux.

2. On peut le voir chez la personne (ex : se gratter excessivement). Ce sont les signes les plus visibles du trouble de la schizophrénie.

3. Idées délirantes et hallucinations pour la majorité des schizophrènes, mais pas dans tous les cas (certains n’ont pas de symptômes positifs)

13

Quelles sont les deux manifestations les plus courantes des symptômes positifs?

1. Les idées délirantes
2. Hallucinations

14

Qu'est-ce qu'une idée délirante?

Ce sont des croyances qui doivent être des déformations de la réalité, figées, qui ne changent pas face à des évidences qui les contredisent ; pensées non-rationnelles.

15

Donnez des exemples d'idées délirantes (4).

- Idée délirante de persécution
- Mégalomaniaque
- Syndrome de Capgras
- Syndrome de Cotard

16

Qu'est-ce que l'idée délirante de persécution?

Le fait de croire que tout le monde est contre nous.

17

Qu'est-ce que le fait d'être mégalomaniaque?

Croyance erronée d’être un personnage célèbre/tout-puissant.

18

Qu'est-ce que le syndrome de Capgras ?

Croyance selon laquelle une personne connue/proche a été remplacée par un double.

19

Qu'est-ce que le syndrome de Cotard ?

Croyance d’être mort.

20

Quelles sont les deux théories du délire?

1. L'approche motivationnelle du délire
2. L'approche du déficit du délire

21

Qu'est-ce que l'approche motivationnelle du délire?

Les croyances sont des tentatives d’alléger le stress et la détresse (détourne l’attention des aspects bouleversants du monde comme les hallucinations).

22

Qu'est-ce que l'approche du déficit du délire?

Les croyances viennent d’un problème au niveau du cerveau qui fait en sorte que ces croyances sont perturbées (cognitions et perceptions perturbées).

23

Qu'est-ce qui caractérise les hallucinations? (4)

- Expérience sensorielle réelles, sans que rien d’objectif dans l’environnement ne l’explique
- Peut impliquer tous les sens (ouïe = le plus commun), se produit souvent
- La personne n’entend pas la voix des autres, mais bien sa propre voix et ses pensées, mais n’est pas capable de faire la différence (activent des régions de l’aire de BROCA et non WERNICKE)
- La personne est éveillée (aucune substance, pas endormie)

24

VRAI OU FAUX? Justifiez.
Les hallucinations peuvent être présentes chez des personnes sans schizophrénie. (3)

VRAI!
o Substances, drogues, hallucinogènes
o Avant d’entrer en sommeil profond
o D’autres sortes de psychoses (ex : spécification de psychose dans troubles bipolaires)

25

Qu'est-ce qui caractérise les symptômes négatifs? (2)

- Absence ou insuffisance de comportements normaux
- Repli social et affectif, apathie et pauvreté de pensées et de paroles

26

Quels sont les divers symptômes négatifs qu'il est possible de retrouver? (4)

1. Avolition (aboulie)
2. Alogie
3. Anhédonie
4. Diminution de l’expérience émotionnelle (affect plat)

27

Qu'est-ce que l'avolition (aboulie) ?

Incapacité de prendre des initiatives ou de poursuivre une action (manque d’initiative dans le but de faire des activités quotidienne)

28

Qu'est-ce que l'alogie ?

Relative absence de discours (réponses évasives, phrases creuses, du mal à trouver les bons mots)

29

Qu'est-ce que l'anhédonie?

Absence de plaisir (moins de relations intimes, baisse activité/désir sexuel, …)

30

Qu'est-ce que la diminution de l'expérience émotionnelle (affect plat) ? (4)

1. Peu de démonstration affective ;
2. Peu de nuances dans le visage de la personne et dans son ton de voix (très neutre),
3. Insensibles à ce qui passe autour ;
4. Difficulté à exprimer des émotions plutôt qu’un manque d’émotions (réagissent intérieurement).

31

Qu'est-ce qui caractérise les symptômes de désorganisation? (2)

- Discours et/ou comportement moteur sévèrement désorganisés
- Pas de prise de conscience de ces comportements désorganisés! (différent de quelqu’un qui fait qqch de bizarre et s’excuse)

32

Quelles sont les deux natures possibles de la pensée désorganisée/discours?

- Pensée tangentielle
- Déraillement ou relâchement des associations

33

Qu'est-ce que la pensée tangentielle dans les symptômes de désorganisation?

L’individu prend la tangente au lieu de répondre à une question spécifique.

34

Qu'est-ce que le déraillement ou relâchement des associations dans les symptômes de désorganistion?

Le fait de changer brusquement de sujet de conversation.

35

Qu'est-ce qui caractérise le comportement moteur grossièrement désorganisé ou anormal ?

Il peut se manifester de diverses manières, allant de la niaiserie puérile à une agitation imprévisible.

36

Nommez une variété de comportements bizarres caractéristiques de comportements moteurs grossièrement désorganisés ou anormaux (5).

o Agitation imprévue
o Se comporter étrangement en public
o Pleurer/rire à un moment inopportun
o Flexibilité cireuse (visage comme une poupée de cire)
o Mauvaise hygiène, tenue vestimentaire non-appropriée

37

Pour émettre un diagnostic de schizophrénie, il est nécessaire d'avoir... (3)

- Au moins deux symptômes majeurs pendant la plupart du temps depuis au moins un mois

- Au moins un de ces symptômes doit être soit…
o Idées délirantes, hallucinations ou discours désorganisé

- Diminution dans le fonctionnement

38

Quelle est la spécification qu'il est possible de faire dans le diagnostic de la schizophrénie?

Avec catatonie ou non.

39

Qu'est-ce que la catatonie?

- Dysfonctionnement pouvant aller de l’agitation extrême à l’immobilité (continuum)
- Par ex. mouvements brusques, presque stéréotypés

40

Quelle est la différence entre les hommes et les femmes en ce qui concerne la survenue de la schizophrénie?

o Femmes : survenue tardive
o Homme : survenue précoce

41

Donnez quelques faits par rapport à la schizophrénie (6).

1. Elle est généralement chronique.
2. Elle implique de grandes difficultés à fonctionner.
3. Elle accroît le risque de suicide
4. Patron de rechute assez important
5. Les gens prennent souvent du temps à consulter et certains ne le font pas
6. Se déclenche souvent dans des environnements hostiles où il y a des émotions négatives

42

Quelles sont les deux phases de la schizophrénie? (2)

1. Phase prodromique
2. Phase prémorbide

43

Qu'est-ce que la phase prodromique?

1-2 ans avant symptômes sévères, comportements inhabituels moins graves qui font leur apparition

44

Qu'est-ce qui caractérise la phase prémorbide?

Certains enfants présentent de légères anomalies physiques, légers problèmes cognitifs, sociaux, etc., mais pas assez précis pour pouvoir l’associer avec schizophrénie.

45

Nommez deux autres troubles psychotiques.

1. Trouble schizophréniforme
2. Trouble schizoaffectif

46

Qu'est-ce qui caractérise le trouble schizophréniforme? (3)

1. Symptômes de la schizophrénie (2 ou plus) pendant au moins 1 mois mais moins de 6 mois (retour à la normale)
2. Associé avec un bon fonctionnement pré-morbide et un meilleur retour à la normal après
3. Raisons de rémission souvent inconnues

47

Qu'est-ce qui caractérise le trouble schizoaffectif? (3)

1. Symptômes de la schizophrénie et d’un trouble de l’humeur (soit maniaque, soit dépressif) sont indépendants (on peut diagnostiquer les deux séparément)
2. Pendant au moins 2 semaines, il faut que l’individu est des symptômes prédominants associés à la schizophrénie et non à ses troubles d’humeur
3. Pronostic est similaire à celui de la schizophrénie (chronicité, rechute fréquente, peu de chances de s’en sortir par eux-mêmes)

48

Nommez d'autres troubles avec des caractéristiques psychotiques.

1. Trouble délirant
2. Trouble psychotique bref
3. Syndrome psychotique atténué

49

Qu'est-ce qui caractérise le trouble délirant? (4)

1. Croyance persistante contraire à la réalité en l’absence des autres caractéristiques de la schizophrénie (on a des délires, mais pas d’autre chose)
2. Les événements imaginés pourraient être possibles dans ce trouble (vs schizophrénie ou c’est évident que c’est faux)
3. Croyances généralement pas partagées par les autres membres de la société
4. Indice : la personne est référée par d’autres, mais croit fermement qu’elle n’a pas de problème
Rare, survient tard (35-55 ans)

50

Nommez quelques types de troubles délirants (7).

1. Type jalousie (certitude d'infidélité sans preuves)
2. Érotomaniaque (croyance d'être aimé par qqn de statut élevé)
3. Type de persécution (sujet de la malveillance des autres)
4. Type mégalomaniaque (croyance en l'ampleur de ses propres mérites)
5. Type somatique (croyance d'avoir une condition médicale ou physique)
6. Type mixte (aucun type ne prédomine)
7. Type non-spécifié (incertitude du type)

51

Le trouble délirant ne doit pas être mieux expliqué par...

Des facteurs organiques (convulsions cérébrales) ou une psychose sévère!

52

Qu'est-ce qui caractérise le trouble psychotique bref? (3)

1. Un ou plusieurs symptômes positifs de la schizophrénie (ex : délires, hallucinations ou discours décousu) pendant un période égale ou inférieure à 1 mois
2. Souvent provoqué par un événement très stressant
3. Se rétablit souvent par lui-même (bref)

53

Qu'est-ce qui caractérise le syndrome psychotique atténué? (4)

1. Nouveau trouble proposé par le DSM-V pour prévenir le développement de la schizophrénie chez les personnes vulnérables (encore à l’étude)
2. Pour tous ceux qui ont un début de schizophrénie, mais qui ne rencontrent pas tous les symptômes
3. Souvent, dans la phase prodromique de la schizophrénie, on ne présente pas tous les symptômes et de façon aussi forte
4. Utile dans un contexte de prévention

54

Quels sont les trois types d'études réalisés pour déterminer les influences biologiques dans les causes de la schizophrénie?

1. Études familiales
2. Études de jumeaux
3. Études d'adoption

55

Qu'est-ce que les études familiales révèlent quant aux causes de la schizophrénie? (2)

- Hérite une tendance à la schizophrénie, mais on n’hérite pas d’une forme spécifique de schizophrénie
-Les autres membres de la famille ont un risque plus élevé de développer la schizophrénie surtout si elle est sévère

56

Qu'est-ce que les études de jumeaux révèlent quant aux causes de la schizophrénie? (2)

- Le risque de schizophrénie chez les jumeaux monozygotes est de 48%
- Ce risque diminue à 17% chez les jumeaux dizygotes

57

Qu'est-ce que les études d'adoption révèlent quant aux causes de la schizophrénie? (2)

- Risque de schizophrénie demeure élevé chez les enfants adoptés qui ont un parent biologique souffrant de schizophrénie
- Ce risque peut être modéré avec la présence d’une famille qui offre du soutien et avec un attachement sécurisant

58

Faites un résumé des recherches sur la génétique en ce qui concerne la schizophrénie (4).

- Plus le lien de parenté est proche, plus le nouveau-né risque de souffrir de schizophrénie
- Chercheurs ont trouvé que la déficience du mouvement oculaire focusé sur un objet = marqueur génétique de la schizophrénie
- Une personne n’a pas à manifester des symptômes de schizophrénie pour transmettre les gènes
- Les gènes ne peuvent expliquer la survenue de la schizophrénie à eux seuls

59

Décrivez une anomalie du cerveau présente chez les gens souffrant de schizophrénie.

Structure cérébrale, ventricules anormalement grands (hypertrophiés). La dilatation des ventricules indique que les parties adjacentes du cerveau ne se sont pas développée/se sont atrophiées; hypofrontalité (moins de flux sanguin dans la partie frontale).

--> Pas seulement pour la schizophrénie, pas chez tous les patients souffrant de schizophrénie

60

Expliquez la schizophrénie en fonction de la chimie dans le cerveau.

- Chimie du cerveau : anomalies/dérèglement dans les systèmes dopaminergiques et glutamate
o Trop de dopamine et pas assez de glutamate
o Encore controversé, car p.ex, beaucoup de gens n’ont pas été aidés par les bloqueurs de dopamine
o Lien plus complexe qu’on ne le pensait : 3 anomalies neurochimiques au moins présentes dans le cerveau des personnes souffrant de schizophrénie

61

Décrivez des influences génétiques autres que les diverses (3).

- Anomalies du cerveau
- Infections virales durant le développement pré/périnatale
- Chimie du cerveau

62

Décrivez l'influence que peuvent avoir les infections virales durant le développement pré/périnatales.

- L’exposition à des virus pendant la grossesse (grippe)
- Dommages à la naissance affectent les cellules cérébrales du bébé
o Trop de saignement, manque d’oxygène…

63

Nommez les diverses influences psychologiques et sociales pouvant causer la schizophrénie (5).

- Le rôle du stress (événements de la vie quotidienne)
- Interactions familiales
- Alcool et drogue
- Pressions de performance et soutient social insuffisant
- Culture

64

Décrivez le rôle que le stress peut jouer dans la schizophrénie (3).

- Peut activer des vulnérabilités sous-jacentes et/ou augmenter le risque de rechutes
- Être dans une grande ville, pauvreté, nouvelle ville, itinérance…
- Problème : beaucoup des études sont rétrospectives (peut manquer d’objectivité)

65

Décrivez comment les interactions familiales peuvent avoir une influence sur la schizophrénie (2).

- Des degrés élevés d’expression émotionnelle dans la famille sont associés avec la rechute. Expression émotionnelle élevée : beaucoup d’hostilité, de désapprobation et de critique, attitude envahissante
- Ces familles pensent donc que les symptômes de schizophrénie sont contrôlables et que les patients ne veulent pas s’aider eux-mêmes

66

Décrivez comment l'alcool et les drogues peuvent avoir une influence sur la schizophrénie (2).

- Augmentent le risque d’apparition d’une schizophrénie ou de rechute
- La consommation précoce de marijuana peut augmenter les risques d’apparition d’une schizophrénie

67

Décrivez l'influence des pressions de performance et d'un soutien social insuffisant sur la schizophrénie (2).

- Pressions de performance plus difficiles à supporter quand on souffre de schizophrénie
- Baisse du soutien social amène une augmentation de l’itinérance

68

Décrivez l'influence de la culture sur la schizophrénie (2).

- Influe sur l’interprétation de la maladie ou de ses symptômes (hallucinations/délires)
- Ex : Amérique du Nord : stigma p/r à la schizophrénie = interprétation négative, prend du temps pour aller consulter

- Certains pensent que la schizophrénie concerne en fait seulement des gens dont le comportement est en marge des normes culturelles, mais des études ont prouvé que cet ensemble de comportements inhabituels étaient présents dans d’autres cultures

69

Faites un résumé du spectre de la schizophrénie et des autres troubles psychotiques (5).

1. La schizophrénie comporte un ensemble de dysfonctions cognitives, émotionnelles et comportementales
2. Il existe des symptômes positifs, négatifs et désorganisés
3. D’autres troubles du DSM-V comportement des caractéristiques psychotiques
4. Plusieurs facteurs causaux sont impliqués dans la schizophrénie et les autres troubles psychotiques
5. Un traitement réussi comporte rarement une rémission complète