Troubles de la sensibilité Flashcards Preview

PHT - 2314 Marika > Troubles de la sensibilité > Flashcards

Flashcards in Troubles de la sensibilité Deck (111):
1

Nommez 3 manières différentes qui pourraient provoquer des troubles de la sensibilité.

1. Atteinte directe des récepteurs et des fibres sensorielles d'une région;
2. Atteinte du SNP
3. Trouble d'intégration sensorielle et de perception à la suite d'une lésion du SNC.

2

Nommez 4 différents troubles de la sensibilité.

1. Trouble de la reconnaissance tactile
2. Trouble de la sensibilité proprioceptive
3. '' nociceptive
4. '' thermique.

3

Qu'Est-ce que l'intégration sensorielle ?

C'est la capacité du cerveau à organiser, interpréter et utiliser l'information sensorielle.

4

Comment faire pour se douter qu'un patient a un trouble de la sensibilité ?

1. Signes : il s'est peut-être coupé sans s'en rendre compte
2. Symptômes : fourmillements, engourdissements, décharges électriques
3. Selon le diagnostic : ex. tunel carpien ou hernies discales.

5

Nommez une manière dont les récepteurs sensitifs pourraient être détruits/lésés.

Par exemple s'il y a une atteinte des tissus cutanés et sous-cutanés (peau), ex. brûlure, sclérodermie (atrophie de la peau genre).

6

Vrai ou faux

Le déficit sensitif aggrave les troubles trophiques (œdème, coloration de la peau...) et un processus cicatriciel peut contribuer au développement d'une hyperesthésie.

Vrai

7

Vrai ou faux

Le pronostic de lésions périphériques (récepteurs désafférentés) est meilleur pour les lésions les plus distales.

Vrai

8

Lorsque la ré-innervation de récepteurs désafférentés commence, Est-ce que cela créera une hyper ou une hypoesthésie ?

Cela créera une hyperesthésie locale.

9

Vrai ou faux

Des récepteurs désafférentés créeront souvent une atrophie locale musculaire.

Vrai (ex. tunel carpien = atrophie de l'éminence hypothénar).

10

Quelles sont les 4 causes possibles d'une lésion localisée d'une racine, d'un nerf ou d'une branche nerveuse ?

1. Traumatique (ex. post-fracture)
2. Compression / cause mécanique (ex. syndromes canalaires)
3. Métabolique (ex. diabète)
4. Infectieuse (ex. zona)

11

Où auront lieu les troubles sensitifs lors d'une lésion localisée d'une racine / nerf / branche nerveuse ?

Les troubles sensitifs seront dans la région innervée par la structure qui a été atteinte (territoire de distribution).

12

Vrai ou faux

Le signe de Tinel est un signe d'une atteinte d'une racine ou d'un nerf.

Faux, le signe de Tinel est un signe de REGÉNÉRATION dudit nerf lésé. Le patient ressentira des picottements en distal du site de lésion lorsque l'on percute le nerf qui est en train de se regénérer.

13

Nommez un exemple de lésion diffuse du SNP.

Une polynévrite (atteinte de plusieurs nerfs en même temps).

14

Vrai ou faux

Les lésions diffuses (ex. polynévrite) produisent souvent des troubles sensitifs bilatéraux et symétriques.

Vrai, et les symptômes prédominent généralement aux MIs, particulièrement aux extrémités distales (chaussettes et gants).

15

Quelle est la différence lorsqu'il y a atteinte diffuse des petites fibres non-myélinisées vs des grosses fibres myélinisées ? Et donner un exemple de chacune de ces deux atteintes.

Atteinte des petites fibres non-(ou peu)myélinisées : anesthésie thermique et douloureuse + syndrome vasomoteur cutané (hypersudation et hyperthermie). Ex. neuropathie diabétique

Atteinte des grosses fibres myélinisées : hypoesthésie diffuse, déficit proprioceptif (ataxie) et moteur, déficit de sensibilité discriminative. Ex. Guillain-Barré

16

Nommez 5 types de lésions cordonnales dont nous avons discuté en classe.

1. Syndrome du cordon postérieur
2. Syndrome radiculo-cordonnal supérieur
3. Syndrome syringomyélique
4. Syndrome spino-thalamique
5. Syndrome de Brown-Séquard

17

Qu'Est-ce que le syndrome du cordon postérieur ?

C'est un déficit des sensibilités cutanées et proprioceptives : paresthésie, trouble sensibilité tactile et discriminative, astéréognosie, ataxie... Les signes et symptômes sont IPSILATÉRAL à la lésion. Ça existe en sclérose en plaque.

18

Qu'Est-ce que le syndrome radiculo-cordonnal supérieur ?

Lésion de la racine postérieure jusque dans le cordon postérieur de la m.é. C'est IPSILATÉRAL. Aréflexie, douleur ++, crises viscérales, troubles trophiques et anesthésie à la douleur profonde.

19

Qu'Est-ce que le syndrome syringomyélique ?

C'est une lésion au centre de la m.é. (ex. tumeur). BILATÉRAL ET ASYMÉTRIQUE. Entraine une anesthésie thermo-analgésique. Mais la sensibilité tactile est NORMALE.

20

Qu'Est-ce que le syndrome spino-thalamique ?

C'est l'interruption des voies extra-lemniscales = anesthésie thermique et douloureuse. CONTROLATÉRAL

21

Qu'Est-ce que le syndrome de Brown-Séquard ?

C'est une lésion de l'hémi-moelle + syndrome du cordon postérieur + syndrome pyramidal en IPSILATÉRAL
EN PLUS DE
syndrome spino-thalamique en CONTROLATÉRAL

22

Comment Est-ce possible que certains symptômes du syndrome de Brown-Séquard soient en ipsilatéral alors que d'autres soient en controlatéral ?

C'est que les voies de la douleur et de la température (voies extra-lemniscales) ne croisent pas au même niveau de la m.é que les voies tactilo-kinesthésiques (voies lemniscales).

23

Nommez 2 types de lésions sous-corticales et corticales dont nous avons parlé en classe.

1. Lésion thalamique : déficit CONTROLATÉRAL des fonctions lemniscales (proprioception, astéréognosie, ataxie) et extra-lemniscales (hypoesthésie dlr - température). Et beaucoup de douleur
2. Syndrome pariétal : hypoesthésie et trouble sensibilité discriminative. Souvent avec un syndrome pyramidal. Si lésion à gauche = astéréognosie VS si lésion à droite = perturbation du schéma corporel.

24

Qu'Est-ce que la sensibilité ?

C'est la propriété de certaines parties du SN de recevoir, transmettre et percevoir des impressions consciemment et inconsciemment.

25

Qu'Est-ce que la sensibilité extéroceptive VS intéroceptive ?

La sensibilité extéroceptive (superficielle) réfère à des informations qui sont recueillies à la surface du corps : ex. tactile, température.

La sensibilité intéroceptive (profonde) réfère à des informations recueillies dans l'intimité de l'organisme : musculaire, tendineux. Ex. Barorécepteurs

26

**Qu'Est-ce que la sensibilité proprioceptive ?

C'est la sensation de position relative des segments du corps et de leur position dans l'espace. Elle implique davantage la sensibilité profonde, mais également la sensibilité superficielle (ex. récepteurs cutanés). Cela inclut une composante à la fois statique et dynamique.

27

Qu'Est-ce que la sensibilité épicritique VS protopathique ?

La sensibilité épicritique est une forme de sensibilité complexe, qui inclut l'intensité et la localisation de la sensation. Ici, le cortex cérébral doit être intact. ''qu'Est-ce qui m'a touché ? rugueux ? doux ?''
VS
La sensibilité protopathique est une sensibilité simple ne prenant en considération que les 4 modalités primaires : tactile, thermique, douloureuse et kinesthésiques. ''quelque chose m'a touché''.

28

Qu'est-ce qu'une agnosie ?

C'est une altération des activités perceptives, une incapacité de reconnaître un objet par le toucher.

29

Quelles sont les conséquences (2) d'une lésion de l'aire somesthésique primaire (aires 1, 2, 3) ?

1. Perte de la sensibilité cutanée
2. Troubles de la sensibilité épicritique

30

Quelles sont les conséquences (2) d'une lésion aux aires somesthésiques secondaires (aires 7, 5, 40) ?

1. Atteinte des formes complexes de discrimination tactile
2. Perte de reconnaissance d'un objet (astéréognosie)

31

Qu'est-ce que l'astéréognosie...
a) primaire ?
b) secondaire ?

a) primaire : modification des analyseurs d'intensité et des caractéristiques spatiales produisant une amorphognosie.
b) secondaire : asymbolie tactile. Impossibilité de reconnaître les objets par palpation. Implique une lésion pariétale. Le patient reconnait toutes les qualités élémentaires de l'objet mais est incapable de le nommer.

32

Quelle partie du corps est la plus souvent affectée par l'astéréognosie ?

La main

33

Nommez un exemple de trouble de la reconnaissance tactile.

L'astéréognosie

34

Pourquoi est-il inquiétant qu'un patient perde ses sensations thermiques et douloureuses ?

Parce que ces sensations servent de système d'alarme pour le corps afin de le protéger des dangers (ex brûlure) en favorisant les réactions de défense (ex. se retirer rapidement d'une source de chaleur ++)

35

Vrai ou faux

L'anesthésie peut affecter seulement une modalité sensitive à la fois.

Faux, elle peut affecter plusieurs modalités sensitives en même temps : vibration, douleur, température, proprioception, etc.

36

Nommez 3 causes possibles d'une anesthésie à la douleur.

1. Perte / atrophie / fibrose des récepteurs sensoriels
2. Déficit des voies sensitives
3. Troubles perceptuels (ex. indifférence congénitale à la douleur, asymbolie à la douleur lors de lésion à gauche du cerveau)

37

Qu'est-ce qu'une dysesthésie ?

C'est une sensation anormale et désagréable (douloureuse ou non). On parle ici d'hyperesthésies.

38

Quels sont les 2 mécanismes physiopathologiques proposés qui expliqueraient les hyperesthésies ?

1. Hyperexcitabilité des récepteurs (abaissement de leur seuil d'excitabilité à cause de l'immaturité des nouveaux récepteurs périphériques ou bien de facteurs irritatifs)
2. Perte des systèmes d'inhibition (à cause d'une désafférentation segmentaire ou centrale (i.e. les afférences lemniscales).

39

Qu'est-ce qu'une perturbation du schéma corporel ?

C'est lorsque ce que l'on perçoit ne concorde pas avec la réalité.

40

Nommez deux exemples de perturbation du schéma corporel dû à une lésion périphérique.

1. Les membres fantômes à la suite d'une amputation après l'âge de 7 ans (l'image du corps est maintenue telle qu'avant l'amputation). C'est modifiable dans le temps.
2. Désorganisation somatotopique peuvent désorganiser le schéma corporel pré-existant et alors les territoires sensitifs périphériques ne correspondent plus aux aires de projection corticales.

41

L'atteinte de quel cortex peut significativement désorganiser le schéma corporel d'un patient ?

Le cortex PARIÉTAL.

42

Quelle est la différence d'une atteinte du cortex pariétal droit vs gauche sur la perturbation du schéma corporel d'un patient ?

a) Lésion pariétale droite : négligence de l'hémicorps gauche + méconnaissance / indifférence de la paralysie.
b) Lésion pariétale gauche : troubles souvent bilatéraux, agnosie digitale, autotopoagnosie.

43

Qu'est-ce que l'autotopoagnosie ?

C'est la perte de la faculté de localiser différentes parties du corps sur soi-même.

44

Quel région du cerveau provoquera une perturbation de l'orientation dans l'espace si elle est atteinte ?

La région corticale temporo-pariéto occipitale (TPO), particulièrement si près du lobe pariétal inférieur, une structure qui s'occupe de la synthèse des informations visuelles, auditives, vestibulaires et kinesthésiques afin de s'adapter au monde extérieur.

45

Vrai ou faux

Une lésion des aires du langage peut produire une désorientation dans l'espace.

Vrai, parce que la personne pourrait se tromper de direction, par exemple.

46

Quels sont les 3 symptômes les plus communs pour décrire une atteinte de la sensibilité du tact ?

Engourdissements, picotements et fourmillements

47

En quoi une atteinte des afférences sensorielles peut-elle nuire à la production d'un mouvement (trouble moteur) ?

Les afférences sensorielles contribuent à la planification et à l'exécution des mouvements. Par exemple, si t'es aveugle, t'auras sans doute des problèmes d'instabilité posturale, une perte de la sûreté du pas, une marche ataxique, une imprécision des préhensions et/ou une inefficacité de la palpation.

48

Vrai ou faux

Même une perte partielle des afférences sensorielles peut provoquer de graves troubles moteurs.

Faux, généralement, une perte partielle des afférences sensorielle ne provoque que PEU de déficits moteurs. Par contre, si la désafférentation est complète, les problèmes sont plus importants.

49

Pourquoi dit-on des gens qui ont une atteinte complète des grosses fibres sensitives périphériques (sans atteinte des fibres motrices) qu'ils fonctionnent en boucle ouverte ?

Parce que sans la vision, le système moteur n'a plus de rétroaction pour permettre la correction des mouvements en temps réel. Ainsi, ils fonctionnent en boucle OUVERTE.

50

**Décrivez comment, chez une personne avec déficience sensitive complète, la production de force est affectée.

Les gens savent combien fort ils peuvent forcer volontairement, mais n'ont aucune idée de la force nécessaire pour prendre les objets.

51

**Décrivez comment, chez une personne avec déficience sensitive complète, le maintient d'une position est affecté.

Le maintient d'une position est bien réussi avec la vision, mais dès qu'on enlève les informations visuelles, le maintient d'une position est impossible.

52

**Décrivez comment, chez une personne avec déficience sensitive complète, les ajustements posturaux sont affectés.

Les mouvements habituels appris avant l'atteinte sont normaux, mais dès qu'on se trouve dans une nouvelle situation, il est impossible de faire les ajustements posturaux nécessaires.

53

**Décrivez comment, chez une personne avec déficience sensitive complète, les mouvements lents sont affectés.

Il y a présence d'ataxie et de dérive (?).

54

**Décrivez comment, chez une personne avec déficience sensitive complète, l'exécution de mouvements rapides vers une cible est affectée.

Le patient est incapable de décélérer son mouvements vers la fin. Il ne sait pas trop où ni quand arrêter le mouvement.?

55

**Décrivez comment, chez une personne avec déficience sensitive complète, l'exécution de mouvements complexe est affectée.

La morphocinétique est conservée, mais il y a un problème topocinétique.

56

**Décrivez comment, chez une personne avec déficience sensitive complète, l'interaction visuelle et proprioceptive est affectée.

L'interaction visuelle et proprioceptive n'est PAS affectée dans le cas d'une personne avec déficience sensitive complète.

57

Comment la sensibilité au toucher-pression sera-t-elle affectée du côté NON-amputé

Il y aura augmentation du seuil de détection du mouvement et du seuil de toucher-pression

58

Quels sont les 3 tests exploratoires rapides afin de déceler un potentiel problème de sensibilité ?

1. Toucher léger avec ouatte
2. Discrimitation pique-touche
3. Sens vibratoire (diapason)

59

Quel est le seuil de protection de toucher ?

3.6g. Si tu ne sens rien à ce poids, tu as perdu ta protection.

60

Nommez 7 autres tests qu'il est possible de faire pour tester la sensibilité des patients.

1. Toucher-pression
2. Localisation
3. Température
4. Vibration
5. Kinesthésie
6. Discrimination deux points
7. Stéréognosie

61

Comment fait-on pour choisir les tests que l'on fera à un patient en particulier ?

Selon son diagnostic, ses signes et ses symptômes.

62

Qu'est-ce qu'il est important de faire lors de la rééducation des troubles de la sensibilité ?

La prévention des troubles trophiques (ex. via l'éducation du patient, surveiller les points de pression, surveiller la peau, hygiène cutanée).

63

Pourquoi est-ce que l'immaturité des nouvelles unités sensorielles provoque de la douleur ? (hypersensibilité)

Parce qu'il y a une inflammation et une fibrose des tissus cicatriciels et du revêtement cutané à ces endroits (?).

64

Quels sont les 4 objectifs de la technique de désensibilisation ?

1. Augmenter l'apport sanguin
2. Diminuer la fibrose cicatricielle
3. Diminuer la douleur (stimulation des fibres sensorielles de gros calibre)
4. Augmenter le seuil de sensibilité

65

Quel est le principe des techniques de désensibilisation ?

Il faut toujours demeurer dans une zone tolérable par le patient (commencer par des stimulus plus faibles).

66

Nommez une cause possible d'allodynie mécanique.

Le bourgeonnement des fibres tactile-kinesthésiques vers les fibres thermo-algésiques, au niveau de la corne postérieure.

67

Qu'est-ce qu'il est très important de faire lors du traitement d'un patient avec allodynie ?

Il faut éviter de stimuler directement la peau du patient puisque cela augmenterait la douleur.

68

Nommez un exemple possible de thérapie dans le cas d'hypoesthésie.

La thérapie du touche à tout.

69

C'est quoi la phrase que la prof abusait de dire en classe ?

Il faut taper mille fois sur le clou pour qu'il rentre.

70

Quels sont les 7 principes généraux du traitement de rééducation sensorielle ?

1. Faire prendre conscience des déficits
2. Mettre l'emphase sur ce que le patient est capable de faire
3. Faire des tâches sensorielles un minimum intéressantes avec un taux de succès-échecs respectable = promouvoir l'apprentissage
4. Toujours utiliser la vision et la main saine pour apprendre un exercice, puis ensuite enlever la vision (tester imagerie mentale)
5. Alterner les tâches avec le côté sain
6. Repos et changements fréquents de tâches = favorise la concentration et maximiser le nombre de différents stimuli utilisés
7. Le traitement ne devrait JAMAIS provoquer de douleur.

71

Quelle est la fréquence voulue de traitements de désensibilisation ?

3-4 fois par jour, entre 1-10 minutes.

72

Quelle est la fréquence de traitement recherchée dans les cas d'hypoesthésie locale ?

4 fois par jour, pendant 5 minutes chacune.

73

Quelle est la fréquence de traitement recherchée dans les cas d'allodynie mécanique ?

8 fois par jour, pendant 1 minute (texture douce, stimulation à distance).

74

Vrai ou faux

Dans les traitements de sensibilité en réadaptation, il est toujours mieux de faire un exercice une fois par jour longtemps, que plusieurs petites fois par jour.

Faux. Il est toujours mieux de faire quelques séances par jour, plus courtes. Le plus souvent possible est le mieux.

75

Quel est l'ordre de récupération sensitive ? (8)

1. Douleur (pincement avant piqure)
2. Température
3. Vibration basse fréquence
4. Toucher-pression (déplacé avant immobile)
5. Vibration haute fréquence
6. Discrimination deux points (déplacé avant immobile)
7. Proprioception
8. Stéréognosie

76

Dans quel ordre devrait-on procéder dans la phase initiale de rééducation sensorielle ?

1. Stimulations thermiques
2. Stimulations vibratoires
3. Contacts déplacés, de proximal à distal
4. Contacts immobiles

77

Quel type de stimulation est encouragé dans le traitement de sensibilité?

La stimulation par le mouvement actif et l'exploration.

78

Qu'est-ce que la topognosie ?

C'est la localisation d'un stimulus.

79

Quel type de stimulation devrait-on utiliser pour rééduquer la topognosie ?

Des stimulations tactiles. On demande au patient de compter le nombre de fois qu'il a été touché.

80

Qu'est-ce qu'il est important de faire dans la rééducation des fonctions de localisations et de discrimination ?

Lors que le patient se trompe d'emplacement, lui faire réaliser l'endroit touché les yeux ouverts afin de lui donner du feedback

81

Comment est-il possible de faire une progression dans la rééducation de la stéréognosie ?

En variant la grandeur des objets utilisés en fonction de l'étendue du déficit sensoriel du patient. On commence en 2D, puis on peut aller en 3D avec des objets plus précis (ex. étoile à 4 vs 6 branches).

82

Comment faire une progression dans la rééducation de la reconnaissance des textures et des matières ?

On commence par discriminer deux textures très différentes (ex. papier sablé vs soie). Demander au patient de quelle façon les deux textures sont différentes. On peut même aller jusqu'à stimuler avec une texture que le patient devra retrouver ensuite parmi une banque de textures.

83

Qu'est-ce que la graphesthésie ?

C'est d'être capable de reconnaître quelque chose qui est dessiné sur une région du corps (ici, la région hyposensible).

84

Vrai ou faux

Il faut dès le début de la réadaptation commencer à penser à des stratégies compensatoires pour aider le patient dans ses déficits sensoriels.

Faux, les modes de compensation ne devraient être encouragés seulement lors de déficits sensitifs DÉFINITIFS.

85

Vrai ou faux

Le système visuel peut compenser presque tous les déficits sensoriels.

Faux, il peut compenser en cas de problème de protection et de stéréognosie, mais il n'y peut rien au contrôle moteur de la main pour les activités fines.

86

**Qu'est-ce que le seuil de sensibilité ?

C'est la valeur correspondant à une intensité de stimulus à partir de laquelle il y a perception sensorielle. Plus le seuil est grand, moins bonne est la sensibilité.

87

**Qu'est-ce qu'une sensation ?

C'est une information reçue par le SNC lorsqu'un organe des sens réagit à un stimulus, peut être perçue ou non.

88

**Qu'est-ce qu'une perception ?

C'est la somme de la perception par le sens, par l'esprit et le résultat de l'action. Peut être consciente ou non.

89

Qu'est-ce que la somatognosie ?

C'est la connaissance que possède une personne sur son propre corps.

90

Qu'est-ce que la stéréognosie ?

C'est la capacité de reconnaître des objets familiers par PALPATION, sans vision.

91

Qu'est-ce que l'hylognosie ?

C'est la capacité de reconnaître différentes textures par le toucher.

92

Qu'est-ce que la morphognosie ?

C'est la capacité de reconnaître différentes formes par le toucher.

93

Qu'est-ce que la pallesthésie ?

C'est le sens de la vibration.

94

**Qu'est-ce qu'une image corporelle vs schéma corporel ?

Image corporelle : reproduction mentale d'une perception du corps, produit de l'imagination (ex. la personne anorexique se voit grosse)
Schéma corporel : représentation corticale du corps, par l'organisation somatotopique et nerveuse.

95

Qu'est-ce que la désafférentation ?

Perte partielle ou complète d'afférences sensorielles. Peut être causée par destruction des récepteurs, lésion des fibres afférentes périphériques ou centrales.

96

Qu'est-ce que l'anesthésie ?

Absence d'une ou plusieurs sensibilités

97

Qu'est-ce que l'hypoesthésie ?

Perte partielle d'une ou plusieurs sensibilités

98

Qu'est-ce que l'hyperesthésie ?

Augmentation de la sensibilité à une stimulation (inclut l'allodynie, l'hyperalgésie). Douloureux ou non.

99

Qu'est-ce que l'alloesthésie ?

C'est la mauvaise localisation d'une sensation.

100

Qu'est-ce que l'allodynie ?

C'est une douleur provoquée par un stimulus qui n'est pas normalement douloureux.

101

Qu'est-ce que l'analgésie ?

C'est l'absence de douleur en réponse à un stimulus normalement douloureux.

102

Qu'est-ce qu'une anesthésie dolorosa ?

C'est de la douleur dans une région anesthésique.

103

Qu'est-ce qu'une causalgie ?

C'est un syndrome de douleur sévère de type brûlur, allodynie et hyperpathie suite à la lésion d'un nerf, souvent combinée avec dysfonction vaso/sudomotrice et changements trophiques.

104

**Qu'est-ce qu'une dysesthésie ?

C'est une sensation anormale déplaisante qui peut être provoquée ou spontanée (inclut les allodynie et hyperalgésie).

105

Qu'est-ce qu'une hyperalgésie ?

C'est une augmentation de la réponse au stimulus qui est normalement douloureux.

106

Qu'est-ce qu'une hyperpathie ?

C'est un syndrome douloureux dans lequel il y a augmentation du seuil de stimulation + augmentation de la réaction au stimulus lorsqu'il est perçu.

107

Qu'est-ce qu'une neuralgie ?

C'est une douleur dans la distribution d'un ou plusieurs nerfs.

108

**Qu'est-ce qu'une paresthésie ?

C'est une sensation anormale non-déplaisante, évoquée ou spontanée (ex. fourmillement, picotement).

109

**Qu'est-ce que le syndrome douloureux régional complexe ?

C'est une douleur constante disproportionnée par rapport à l'événement d'origine avec troubles vasomoteurs.

110

Qu'est-ce que l'agnosie ?

C'est la perte de la capacité sensorielle à reconnaître un objet alors que les fonctions sensorielles sont normales. Peut-être
- Idéationnelle : perte du concept
- De localisation : incapacité de localiser un stimulus cutané
- De position : incapacité de reconnaître la position d'un membre
- Tactile : incapacité de reconnaître l'objet touché.

111

Qu'est-ce que l'asomatognosie ?

C'est la perturbation du schéma corporel.