Locomotion Flashcards Preview

PHT - 2314 Marika > Locomotion > Flashcards

Flashcards in Locomotion Deck (47):
1

Quelles sont les mesures de temps et de distances de la marche normale ?
a) Longueur du cycle
b) Longueur du pas
c) Largeur du pas
d) Angle du pas
e) Durée du cycle
f) Cadence
g) Vitesse
h) Rythme

a) Longueur du cycle : 124-169cm
b) Longueur du pas : Demie du cycle si symétrique
c) Largeur du pas : 6.8-11cm
d) Angle du pas : 7.5-15°
e) Durée du cycle : 0.97-1.53s
f) Cadence : 90-120 pas / minute
g) Vitesse : 94-171 cm / seconde
h) Rythme : constant

2

Nommez 3 éléments qui sont impliqués dans la marche.

1. SNC (cerveau et m.é)
2. Gérérateur central de patron (CPG)
3. Feedback sensoriel de la peau, des muscles et des articulations

3

Vrai ou faux

L'existence du CPG a été prouvée chez la lamproie (anguille) et chez le chat spinalisé.

Vrai

4

Qu'est-ce que le CPG ?

C'est un réseau locomoteur spinal intrinsèque.

5

Vrai ou faux

Le CPG a un circuit bien défini dans la m.é et suit toujours les mêmes connexions neuronales.

Faux, le CPG a plusieurs circuits afin d'induire la locomotion (ex. réflexe de flexion croisée : quand on marche et on passe proche de s'enfarger dans quelque chose, on plie automatiquement notre genou pour éviter cela et ce signal provient de la m.é, même pas besoin de monter jusqu'au cerveau !)

6

Qu'est-ce que...
a) Cinématique ?
b) Cinétique ?

La cinématique est l'étude des mouvements/angles aux différentes articulations VS la cinétique est l'étude des forces.

7

Vrai ou faux

Quand on vieilli, on marche plus vite.

Faux, on marche moins vite !

8

Nommez un exemple de réflexe propriospinal.

Pendant la marche, le tibial antérieur se contracte afin de faire la dorsiflexion de la cheville pour l'attaque du talon au début du cycle. Les afférences du tibial antérieur mènent à la contraction du vaste latéral, qui permet ainsi une coordination des co-contractions entre les différentes articulations. Ce circuit est sous contrôle des centre supraspinaux.

9

Vrai ou faux

Plusieurs régions du cerveau, du cervelet et du tronc cérébral participent à la locomotion chez l'humain.

Vrai, comme le cortex moteur par exemple.

10

Qu'est-ce que la TEP ?

C'est la Tomographie par Émission de Positrons : permet d'observer le flux sanguin de différentes régions du cerveau pendant certaines tâches.

11

Qu'est-ce qui a été observé concernant le cortex moteur en utilisant la TEP ?

Lorsque l'on demande au patient de faire du cyclisme activement, cela active son cortex moteur primaire M1, alors que si l'on fait bouger les pédales et que donc le patient ''pédale passivement'', M1 ne sera pas activé. Ainsi, M1 a un rôle dans le mouvement volontaire.
Les aires sensorielles et sensorimotrices étaient activées dans les 2 cas, et avec l'imaginaire, cela activait encore d'AUTRES aires. Dans tous les cas = activation bilatérale.

12

Qu'est-ce que la TMS ?

C'est la stimulation magnétique transcrânienne = on met un anneau au-dessus du cerveau pour créer un champs magnétique, ce qui dépolarise les voies corticospinales (selon l'emplacement de l'anneau) et donc active certains motoneurones plus loin. Si les voies sont intactes = produit un mouvement dans la région stimulée.

13

Comment le monde ont-ils découvert que le cortex est davantage une voie de MODULATION de la locomotion que de l'INITIATION ?

Via la TMS, ils ont inhibé le cortex moteur et cela a fait varier l'EMG de certains muscles, mais on était capable de marcher quand même.

14

Que permet d'évaluer la spectroscopie par infra-rouge ?

Cela permet d'évaluer l'activité cérébrale lors de la locomotion (ou autre activité). Cela nous permet de voir quelle aire corticale est spécifiquement activée dans différentes activités.

15

Vrai ou faux

L'activation des aires corticales dépend de la tâche en cours.

Vrai, et chez les patients ayant subi un AVC, le patron d'activation pour une activité X sera différent de la normale (varie selon la lésion), moins symétrique, mais au fur et à mesure de la réadaptation cela ce normalisera.

16

Quelle structure du SNC est responsable de l'augmentation de l'activation musculaire et de la vitesse de planification des changements de direction ?

Le cortex (et noyaux supraspinaux, noyaux gris du cervelet).

17

Que font les centres spinaux ? (2 rôles)

1. Générer le rythme de base de la locomotion
2. Activation directe des muscles (réflexe)

18

Quelle structure est responsable de l'initiation du mouvement ?

La région mésencéphalique locomotrice (MLR)

19

Quelles structures (3) sont responsable du maintient de la posture pendant la marche ?

1. Formation réticulée
2. Noyau vestibulaire latéral
3. Noyau rouge

20

Quelle structure est atteinte lors de la paralysie cérébrale ?

Le cortex

21

Nommez 5 facteurs reliés à la maladie qui peuvent influencer la locomotion.

1. Type d'atteinte neurologique : localisation, région atteinte, symétrique ou non
2. Sévérité de l'atteinte : localisée VS massive
3. Stade de la maladie : aigu VS chronique
4. Facteurs personnels : âge, conditions associées
5. Facteurs environnementaux : escaliers, obstacles.

22

Qu'est-ce qu'il serait possible d'observer chez la marche pathologique d'un patient avec atteinte du cortex moteur (AVC, TCC, paralysie cérébrale) ?

1. Perte du contrôle sélectif des mouvements : timing inadéquat, incoordination, faiblesse
2. Mouvements primitifs : synergie de flexion au MS et au MI pendant l'oscillation. Synergie d'extension à la phase d'appui
3. Spasticité si atteinte centrale

23

Vrai ou faux

Dans un mouvement primitif, il est possible de dissocier les mouvements de deux schèmes différents (ex. avoir une extension de hanche mais une flexion du genou au même MI).

Faux, la dissociation des mouvements hors schème est impossible. C'est tout ou rien !

24

Vrai ou faux

Généralement, il y aura une belle attaque du talon lors de la marche d'un patient dont le cortex moteur est atteint.

Faux, il attaquera avec la plante du pied (pied à plat) parce que spasticité des fléchisseurs plantaires en schème d'extension au MI. Pour cette même raison, il y aura une levée prématurée du talon et une faible flx de genou à la fin de la phase d'appui.

25

Vrai ou faux

Une marche hémiparétique a un ''pattern'' de base qui se ressemble chez tous les patients.

Faux, elle peut varier beaucoup d'un patient à l'autre.

26

Comment sera la cadence d'une marche hémiparétique ?

Ralentie, et les pas sont moins longs. On augmente le temps passé en double appui, la marche est asymétrique.

27

Que se produit-il au niveau de la cinématique de la marche hémiparétique ? (3)

1. Diminution des amplitudes de mouvement à toutes les articulations
2. Possible hyperextension ou flexion du genou à l'appui unipodal
3. Circumduction à l'oscillation.

28

Que se produit-il au niveau de la cinétique de la marche hémiparétique ? (3)

1. Diminution du moment de force lors de la poussée plantaire
2. Diminution du moment extenseur du genou en début d'appui
3. Diminution de la puissance et de la force des fléchisseurs et extenseurs de hanche.

29

Quelles sont les 3 parties du cervelet et leurs rôles respectif ?

1. Spinocerebellum : contrôle le tonus et la coordination
2. Vestibulocerebellum : maintien de l'équilibre et contrôle des mouvements occulaires
3. Cerebrocerebellum : planification et modulation du mouvement volontaire, mémoire procédurale.

30

Quel déficit y aura-t-il au niveau de la marche chez un patient dont le spinocerebellum est atteint ?

Une démarche ataxique

31

Quel déficit y aura-t-il au niveau de la marche chez un patient dont le vestibulocerebellum est atteint ?

Nystagmus et instabilité posturale

32

Quel déficit y aura-t-il au niveau de la marche chez un patient dont le cerebrocerebellum est atteint ?

Dysdiadochokinésie, dysmétrie, tremblements, problèmes d'apprentissage moteur.

33

Qu'est-ce qu'une démarche ataxique typique ? (4)

(Ça arrive si atteinte du spinocérebellum particulièrement)
1. Démarche lente
2. Pas courts, irréguliers et de longueur inégale
3. Base de support plus large
4. Changements de direction laborieux

34

Nommez un exemple de maladie qui affecte les noyaux gris centraux

Maladie de Parkinson

35

Quel est le tableau clinique caractéristique d'un patient parkinsonien ?

Tremblements
Rigidité
Akinésie
Posture instable

36

Nommez 5 éléments généralement présents dans la démarche d'un patient ayant la maladie de Parkinson.

1. Penché vers l'avant ++
2. Festination
3. Petits pas et parfois qui trainent au sol
4. Marche lente et virages bennn compliqués
5. Diminution du balancement des MS

37

Nommez une manière simple de travailler en rééducation de la marche chez les patients parkinsoniens.

Avec des indices visuels et/ou auditifs : ces indices externes peuvent aider au signal interne qui devrait normalement être envoyé par les ganglions de la base pour initier le mouvement.

Les indices visuels et auditifs amélioreraient la vitesse de la marche et la longueur du pas, en plus de faciliter l'initiation à la marche.

38

Que peut-on dire concernant la marche d'un patient avec une lésion de la m.é ? (4)

1. La marche dépend de l'endroit de la lésion
2. Généralement, vitesse plus lente, plus de flexion de genoux et de chute du bassin controlat
3. Longueur de pas inégale
4. Marche moins symétrique.

39

Qu'est-ce que le paradigme de la double tâche ?

C'est que lorsque l'on demande une tâche cognitive à un patient en même temps qu'il marche, cela diminue sa vitesse de marche puisqu'il est concentré à faire d'autre chose en même temps.

40

Quels sont les 5 objectifs de l'évaluation de la marche en physiothérapie ?

1. Déterminer quelles sont les déviations
2. Analyser les déviations et en identifier la cause
3. Servir de suivi pour l'amélioration du patient
4. Déterminer si le patient a besoin d'une aide technique ou d'une orthèse
5. Établir et prédire le niveau de performance locomotrice.

41

Nommez 10 pré-requis de la marche normale, que s'ils sont affectés cela affectera la locomotion.

1. Équilibre et posture
2. Tonus
3. Coordination musculaire / contrôle moteur
4. Vision
5. Force musculaire
6. État émotionnel
7. Cognition / planification du mouvement
8. Sensation et proprioception
9. Capacité aérobique / fonction cardio-respi
10. Amplitudes articulaires

*Et donc tout cela est à évaluer dans l'examen physique afin d'évaluer les déficiences qui pourraient affecter le patron de marche du patient.

42

Nommez un outil (échelle) très pertinence pour l'évaluation de la fonction motrice.

Le Chedoke-McMaster

43

Nommez 4 outils qui permettent d'évaluer le patron de marche des patients.

1. Analyse qualitative : la grille de marche (Rancho los amigos). Ne pas oublier de considérer le balancement des bras.
2. Analyse quantitative : mesure des paramètres spatio-temporels
3. Évaluation en laboratoire genre sur un tapis techno pis toute
4. Tests cliniques : TUG (nice pour parkison pcq initiation du mouvement évaluée), 2MWT, vitesse de marche sur 5 ou 10m, évaluation de la marche dans l'environnement

44

Nommez 7 manières de rééduquer la marche.

1. Orthèses
2. Stimulation électrique fonctionnelle : aide au patient pour savoir quand et quel muscle contracter
3. Aide technique
4. Renforcement musculaire et mobilisations articulaires : améliore la vitesse de marche
5. Entraînement sur tapis roulant : prouvé comme efficace
6. Pharmacologie : surtout pour les patients avec la maladie de Parkinson (L-Dopa)
7. Réalité virtuelle : permet des obstacles sans que ce ne soit dangereux réellement (ex. traverser une rue)

45

Quels sont les 2 objectifs de la rééducation de la marche ?

1. Améliorer l'autonomie et la qualité de vie
2. Améliorer la performance locomotrice

46

Vrai ou faux

Il faut diminuer la spasticité des patients si l'on veut améliorer le patron de marche.

Pas nécessairement.

47

Vrai ou faux

L'entrainement sur tapis roulant limiterait les épisodes de «freeze» chez les patients avec la maladie de Parkinson.

Vrai