Contrôle postural Flashcards Preview

PHT - 2314 Marika > Contrôle postural > Flashcards

Flashcards in Contrôle postural Deck (127):
1

Vrai ou faux

Le contrôle postural fait partie du contrôle moteur.

Vrai, et il s'agit d'un élément primordial.

2

Quelle serait la principale conséquence d'un manque de contrôle postural ?

Augmentation du risque de chute.

3

Quels sont les 3 principaux systèmes responsables du contrôle postural ?

1. Système somatosensoriel
2. Système vestibulaire
3. Système visuel
*Tous ensemble interprétés par le SNC.

4

Vrai ou faux

Une lésion du système nerveux central ou du système moteur ou sensoriel peut mener à une diminution du contrôle postural.

Vrai

5

Vrai ou faux

Contrôle postural = équilibre.

Vrai

6

Qu'est-ce qui est le principal responsable de l'équilibre ?

Le SNC

7

Quels sont les 2 objectifs majeurs du contrôle postural ?

1. Stabilisation du corps
2. Orientation du corps dans l'espace
*Dans le but de réaliser l'activité voulue.

8

Quelle était l'ancienne théorie expliquant le contrôle postural ? (celle de Sherrington) Pourquoi a-t-elle été rejetée ? (2)

Le réflexe myotatique serait la base du contrôle postural : quand on penche vers l'avant = ça étire nos triceps suraux = ils se contractent = flx plantaire. Et vice-versa. C'est insuffisant parce que cet étirement bref est insuffisant pour provoquer une contraction assez forte du muscle pour bouger tout le corps chez la personne normale. En plus, cela voudrait dire que dans tous nos mouvements volontaires il y aurait une contraction réflexe des antagonistes = non fonctionnel. En plus, dans les réactions d'équilibre, on observe aussi des réponses musculaires à des articulations plus distales (ex. MS) donc le réflexe myotatique ne s'applique pas.

9

Vrai ou faux

Il est effectivement possible de remarquer un réflexe myotatique lors d'une perturbation posturale durant une tâche dynamique (ex. perturbation surface de support, trébuche sur un obstacle).

Vrai

10

Vrai ou faux

Le temps de latence des différents réflexes à la suite d'une perturbation posturale traduit l'implication progressive de la m.é, du tronc cérébral et des structures sous-corticales et corticales.

Vrai

11

Quelles sont les 3 shits qui entrent en interaction dans le contrôle postural selon la théorie actuelle ?

1. Informations sensorielles : position, mouvement des segments, pression sur des surfaces d'appui, environnement).
2. Stratégies motrices : selon des mécanismes anticipatoires ou réactifs, sur la base des informations sensorielles
3. Influence cognitive : favorise certains types de réponses en fonction des conditions de réalisation de la tâche.

12

Nommez 5 composantes du SNC qui assurent l'interaction entre tous les systèmes pour le contrôle postural.

1. m.é
2. tronc cérébral
3. cervelet
4. noyaux gris centraux
5. cortex cérébral

13

Quelle est la théorie la plus récente du contrôle postural ?

C'est que le niveau supérieur (genre le SNC) utiliserait les différentes informations sensorielles pour créer une représentation / modèle interne / référence posturale sur laquelle le niveau inférieur se base pour assurer des commandes motrices adaptées à la situation. Presque toutes les structures nerveuses sont impliquées pour déclencher les réponses posturales.

14

Comment se fait l'étude du rôle des différentes voies/afférences sensorielles dans le contrôle postural ?

En stimulant spécifiquement une voie ou un système ou bien en inhibant les autres (expérimentalement ou via la pathologie des patients).

15

Où est situé le système vestibulaire ?

Dans l'os temporal = dans le rocher = en arrière de chaque oreille. Fait partie de l'oreille interne.

16

Quels sont les 2 organes otolithiques du système vestibulaire ?

L'utricule et le saccule = formations rondes et creuses qui sont reliées par un canal,

17

Que comprend le système vestibulaire ?

1. Organes otolithiques = utricule et saccule
2. Canaux semi-circulaires = trois tubes en forme de demi-cercle, qui sont tous à 90° les uns des autres ''orthogonalement''. Qui sont organisés dans le même plan que ceux de l'autre oreilles, en paires de 2.

18

Que contient chacune des cavités du système vestibulaire ?

On parle ici de l'utricule, du saccule et des canaux semi-circulaires = ils contiennent tous de l'endolymphe.

19

Où sont situées les cellules ciliées du système vestibulaire ?

Dans la glue (cupule) qui baigne dans l'endolymphe des cavités. Au niveau des canaux semi-circulaires, les cellules ciliées sont dans des petits renflements que l'on appelle ''ampoules'', à la base de chaque canal. Au niveau des organes otolithiques, les cellules ciliées ont des cristaux de carbonate de Ca dessus, pour augmenter leur sensibilité au déplacement de la tête. Toutes les cellules ciliées servent à informer sur le mouvement de la tête dans l'espace (via les cristaux ou la cupule/glue).

20

Vrai ou faux

Les organes otolithiques sont activés lors des accélérations de la tête, tant en translation qu'en rotation.

Vrai. Les canaux semi-circulaires sont plus sensibles aux rotations de la tête (via leur orientation).

21

Quels nerfs crâniens sont impliqués dans le système vestibulaire ?

N. 8 = vestibulocochléaire, auquel s'ajoute le n. 7 =facial. Tout ça se termine dans le tronc cérébral, au niveau des noyaux vestibulaires du pont et du bulbe, et même dans le cervelet.

22

Quel est le but du système vestibulaire ?

Identifier les mouvements propres de la tête en translation et en rotation par rapport à l'environnement et à la gravité.

23

Vrai ou faux

Le système vestibulaire peut à lui seul différencier les mouvements de la tête ou de l'ensemble du corps.

Faux

24

Quelles sont les 2 méthodes d'études qui ont été utilisées pour étudier les rôles du système vestibulaire dans le contrôle postural ?

1. Destruction chirurgicale ou pathologique uni ou bilatérale du système vestibulaire
2. Stimulation galvanique (électrique) vestibulaire.

25

Quel est le rôle de la vision centrale dans le contrôle postural ?

Reconnaissance d'éléments visuels pour définir la verticale, identifier les obstacles, la surface d'appui, la texture du sol...

26

Quel est le rôle de la vision périphérique dans le contrôle postural ?

Perception des déplacements relatifs de la tête et de l'environnement et des segments corporels.

27

Vrai ou faux

Le système visuel seul peut distinguer un mouvement de la tête vs un mouvement de l'environnement.

Faux

28

Nommez 3 manières d'étudier le rôle du système visuel dans le contrôle postural.

1. Limitation du champ de vision périphérique, central ou complet
2. Stimulations visuelles de mouvement ou d'immobilité (dans une pièce oscillante)
3. Réalité virtuelle

29

Quelles 4 shits sont inclues dans le système somatosensoriel ?

Les voies sensorielles de :
1. Peau (récepteurs de Merkel, Pacini et Meissner).
2. Muscles (fuseaux neuromusculaires)
3. Articulations
4. Tendons (organes tendineux de Golgi).

30

Vrai ou faux

Les composantes du système somatosensoriel peuvent répondre à la fois à des stimulations continues ou brèves.

Vrai, via différents récepteurs.
Stimulus continu = récepteur tonique = à adaptation lente
Stimulus bref = récepteur phasique = à adaptation rapide

31

À quoi sert principalement le système somatosensoriel ?

À mesurer la position relative des deux segments et les variations de positions. On peut aussi sentir les étirements, les pressions continues. Bref, ça sert à faire le lien entre la surface d'appui et la tête = indiquent la position générale du corps.

32

Vrai ou faux

Le système somatosensoriel peut à lui seul différencier les mouvements du corps par rapport à l'environnement.

Faux. Aucun des 3 systèmes dont nous avons parlé (somatosensoriel, visuel et vestibulaire) ne peut nous informer SEUL de l'état de notre corps. Il faut une INTÉGRATION MULTISENSORIELLE.

33

Vrai ou faux

Les fuseaux neuro-musculaires peuvent présenter des réponses à la fois tonique et phasique.

Vrai, selon la situation et selon l'innervation gamma.

34

Quelles sont les 3 méthodes d'études pour comprendre le rôle du système somatosensoriel dans le contrôle postural ?

1. Anesthésies médicamenteuse ou pathologique (via désafférentation)
2. Vibration tendineuse ou cutanée
3. Stimulation électrique

35

Vrai ou faux

Le système vestibulaire pourra nous informer si nous allons à vitesse constante.

Faux. Le système vestibulaire sert à nous informer sur les variations de vitesse (accélérations), donc pas tant pertinent si vitesse constante !

36

À quel endroit dans le SNC aurait lieu la représentation du corps par rapport à l'environnement pendant le contrôle postural ?

Dans le cortex pariétal.

37

Vrai ou faux

La représentation que l'on se fait dans notre cortex pariétal de notre corps dans l'environnement peut être atteinte par une pathologie.

Vrai, par exemple ne plus trop savoir où est la verticale.

38

Qu'est-ce que la pondération sensorielle ?

C'est le fait que selon les situations, nous n'utiliserons pas nos trois systèmes (vestibulaire, visuel et somatosensoriel) dans les mêmes proportions. Par exemple, dans le noir, notre contrôle postural reposera davantage sur le vestibulaire et le somatosensoriel que sur la vision ! Sur une surface glissante, le visuel et le vestibulaire seront plus utilisés.

39

Dans quel cas pourrait-il survenir un conflit entre les différentes informations qui parviennent au SNC ?

Quand toutes ces informations (visuelles, somatosensorielles et vestibulaires) ne concordent pas les unes avec les autres et sont contradictoires. Le SNC doit alors choisir les informations les plus fiables à considérer.

40

Vrai ou faux

S'il y a une lésion permanente d'un des systèmes aidant au contrôle postural (ex. vestibulaire), le SNC pourra à la longue s'adapter à l'asymétrie des messages reçus.

Vrai, mais dans l'immédiat, les conflits sensoriels non résolus produisent des vertiges, nausées, mal des transports, instabilité...

41

Vrai ou faux

Toute lésion sensorielle affectera l'équilibre dans différentes situations.

Vrai, selon que le problème soit vestibulaire, visuel ou somatosensoriel.

42

Vrai ou faux

L'importance des différentes voies sensorielles varie selon les conditions.

Vrai, selon le principe de pondération sensorielle.

43

Vrai ou faux

Le système vestibulaire est l'organe de l'équilibre.

Faux, c'est pas le seul !

44

Vrai ou faux

Lorsque l'on marche dans du sable très mou, le système somatosensoriel devient le plus important pour maintenir l'équilibre (infos sur chevilles et pieds).

Faux, parce que sur du sable mou, on a pas vraiment de surface d'appui, donc le système somatosensoriel est tout fourré (ses inputs sont mêlés). Comme sur le foam.

45

Qu'est-ce que l'équilibre statique ?

C'est lorsque la position du corps et les points de contacts avec la surface d'appui varient peu. Par exemple, la station debout.

46

Qu'est-ce que l'équilibre dynamique ?

C'est lorsque la position du corps (son centre de masse) et de chaque segments les uns par rapport aux autres, ainsi que les points de contact avec la surface d'appui varient dans le temps.

47

Vrai ou faux

En réalité, le corps présente toujours des oscillations, même durant la station debout ''statique''.

Vrai.

48

Qu'est-ce que le centre de masse ?

C'est un point imaginaire où toute la masse du corps pourrait être localisée. Il correspond à la moyenne des centre de masse de tous les segments du corps.

49

Vrai ou faux

Centre de masse = centre de gravité

Vrai.

50

Qu'est-ce que la base de support ?

C'est la surface au sol qui est délimitée par nos points de contacts du corps avec le sol.

51

Qu'est-ce que le centre de pression ?

C'est le point sur le sol qui est la résultante de toutes les forces de réaction du sol. Sa position indique l'endroit où la force de réaction moyenne est appliquée et peut donc donner une idée d'où le sujet appui plus fortement au sol.

52

Vrai ou faux

Centre de gravité = centre de pression

Faux.

53

Vrai ou faux

Les force de réaction du sol sont d'intensité égale aux forces appliquées par le corps sur le sol.

Vrai, autrement on s'enfoncerait dans le plancher !

54

Quelles sont les 2 composantes mécaniques qui doivent être contrôlées si on désire maintenir une condition de stabilité ?

La position et la vitesse du centre de masse.

55

Comment fait-on, mécaniquement, pour maintenir l'équilibre en condition statique ?

Vu que notre vitesse du centre de masse est quasi-inexistante, il suffit généralement de maintenir la position du centre de masse à l'intérieur de la base de support.

56

Comment fait-on, mécaniquement, pour maintenir l'équilibre en condition dynamique ?

Il faut que le centre de masse porte une accélération (donc une vitesse) vers la base de support si on veut garder l'équilibre malgré que notre centre de masse ne soit pas orienté au-dessus de notre base de support.

57

Vrai ou faux

Il est possible de maintenir l'équilibre même si notre centre de masse n'est pas au-dessus de notre base de support.

Vrai, seulement si notre centre de masse subit également une vitesse. Autrement, nous serons en condition instable.

58

Qu'est-ce qui arrive lorsque le centre de pression n'est pas directement sous le centre de masse ?

Cela veut dire que le centre de masse est accéléré par les forces de réactions du sol. Plus le centre de pression est éloigné du centre de masse, plus on sera accéléré (dans le sens opposé à la position du centre de pression).

59

Vrai ou faux

Toutes les réactions posturales consistent en fait en un déplacement du centre de pression par rapport au centre de masse pour en contrôler les déplacements.

Vrai

60

Vrai ou faux

Les mouvements rapides des bras ou des jambes ne changent jamais la position du centre de masse.

Faux. Ça le fait toujours varier, même si on ne prends pas appui.

61

Où se situe environ le centre de masse du corps lors de la station debout ?

Environ à S2.

62

Qu'est-ce que le réflexe vestibulo-oculaire ? (VOR)

C'est que la détection d'un mouvement de la tête par le système vestibulaire entraine un mouvement compensatoire des yeux dans le sens opposé au mouvement pour permettre de maintenir les yeux fixés sur une cible.

63

Vrai ou faux

Le réflexe vestibulo-oculaire participe au maintient du contrôle postural statique.

Vrai, en plus d'un deuxième réflexe dont on ignore le nom mais qui sert à contrôler le tonus du cou, du tronc et des membres pour stabiliser la posture et l'orientation du corps selon la position de la tête (via afférences vestibulaires et proprioceptives).

64

Vrai ou faux

Les deux réflexes posturaux (vestibulo-oculaire et tonique du cou (?!) ) peuvent réaparaître intense après une lésion du SNC.

Vrai

65

Vrai ou faux

Les deux réflexes posturaux dont nous avons parlé participent activement au contrôle postural dynamique.

Faux.

66

Vrai ou faux

Dans la station debout normale, l'activité musculaire est relativement forte afin de maintenir le centre de pression aligné avec le centre de masse.

Faux, l'activité musculaire est relativement faible, sans perturbation.

67

Vrai ou faux

Seuls le tronc et les MI sont impliqués dans le contrôle de l'équilibre.

Faux, les MS aussi. Ils sont tous activés avec des latences différentes à la suite d'une perturbation et selon la perturbation.

68

Vrai ou faux

Plus la latence est longue avant l'activation d'un groupe musculaire à la suite d'une perturbation de l'équilibre, plus ce groupe musculaire est sous l'effet du contrôle volontaire cortical.

Vrai, parce que si la latence était courte ++ (50ms), ce serait comme plus un réflexe myotatique (organisé par la m.é) = circuits courts.

69

Quelles structures sont responsables du contrôle volontaire cortical ?

Le tronc cérébral et le cortex cérébral = agissent plus tardivement (plus de 50ms) après la perturbation. Ces réponses sont souvent difficiles à différencier les unes des autres.

70

Vrai ou faux

Une personne peut modifier au complet sa réponse posturale à une perturbation inconnue.

Faux, elle ne pourra modifier que la partie tardive de la réponse puisque le début est plus comme un réflexe (involontaire). Par contre, il est possible de modifier entièrement sa réponse à un stimuli déjà connu. Le cognitif a donc une influence sur le contrôle postural !

71

Vrai ou faux

Lorsque l'on transporte un objet fragile, les précautions prises pour ne pas abîmer l'objet ne modifient que la partie tardive de la réponse posturale si une perturbation inattendue de l'équilibre survient.

Vrai.

72

Quelles sont les 4 stratégies qui ont été décrites pour réagir à des perturbations en station debout (réponses comportementales) ?

1. Stratégie cheville : inclinaison du corps autour de la cheville.
2. Stratégie hanche : flexion du tronc sur les MI.
3. Stratégie genou/suspension : triple flexion des MI pour abaisser le centre de gravité.
4. Stratégie du pas et reaching : modifier la base de support = on déplace un pied ou attrape une prise avec la main.

73

Pour quels genre de perturbations est-ce que la stratégie de la cheville est utile ?

Pour des perturbations lentes et de petite amplitude, lorsque le corps est sur une surface d'appui dure et large, où l'appui des pieds est certain.

74

Vrai ou faux

Lorsque l'on utilise la stratégie de la cheville, l'activation musculaire commence par les jumeaux, puis ensuite on va dans les muscles de la cheville.

Faux, on commence par l'activation des muscles de la cheville, puis APRÈS on va dans les groupes musculaires plus proximaux.

75

Pour quels genre de perturbations est-ce que la stratégie de la hanche est utile ?

Pour des perturbations de plus grande amplitude et plus rapides. Également lorsque la surface d'appui est instable ou petite.

76

Où débute l'activation musculaire lors de le stratégie de la hanche ?

À la hanche, puis ça s'étend aux muscles distaux.

77

Dans quel plan ont lieu les réactions posturales de cheville et de hanche ?

Dans le plan antéro-postérieur. Mais il y a également des réponses de ces articulations dans le plan frontal avec l'inversion/éversion des chevilles et le transfert de poids d'un MI à l'autre.

78

Dans quelle situation est-ce que la stratégie de genou/suspension est utile ?

Lorsque la surface d'appui est glissante ou particulièrement instable ou inclinée.

79

Vrai ou faux

Les 4 stratégies de contrôle postural peuvent être utilisées simultanément.

Vrai, et leur utilisation varie selon les individus et la nature de la perturbation. Elles pourraient être utilisées dans un ordre différent également.

80

De quoi dépend le ''choix'' de la(les) stratégie(s) de contrôle postural utilisée(s) dans différentes situations ?

1. Force du sujet
2. Temps de réaction du sujet
3. Aptitude à sentir la pression sous les pieds
4. Amplitudes articulaires disponibles
5. Confiance en leur équilibre
6. Les réponses peuvent également varier selon les consignes (ex. bougez le moins possible).

81

Qu'est-ce qu'un redressement ?

C'est une réaction qui permet de réaligner les différents segments du corps.

82

Qu'est-ce qu'une réaction d'équilibre ?

Ramène l'axe du corps vers la verticale.

83

Qu'est-ce qu'une réaction de protection ?

C'est une extension des MS ou des MI pour empêcher une chute.

84

Vrai ou faux

La nomenclature ''redressement, réaction d'équilibre et réaction de protection'' veut en fait parler environ des mêmes stratégies que cheville, hanche, genoux, pas.

Vrai, elles sont juste moins bien définies.

85

Vrai ou faux

Les 4 stratégies dont nous avons parlé (cheville, hanche, genoux, pas) ne sont pas utiles dans des conditions dynamiques.

Mehhhhh. C'est qu'ils sont décrits pour la station debout.

86

En quoi consiste principalement le contrôle de l'équilibre en condition dynamique ?

Le sujet placera ses pieds différemment lors de la marche (ex plus en externe) pour maintenir son équilibre. C'est l'adaptation du placement des pieds pour contrôler les déplacements du centre de masse, normaux ou perturbés.

87

Vrai ou faux

Il arrive que nous devions adapter le placement de nos pieds sur plusieurs pas afin de retrouver le patron de marche pré-perturbation.

Vrai

88

Vrai ou faux

L'inversion/éversion du pied est une stratégie très efficace dans le contrôle dynamique de la posture.

Faux, puisque le moment de force disponible n'est pas très grand et qu'il ne concerne seulement que le pied sur lequel on est en appui. C'est donc nice juste dans des conditions normales ou si y'a des mini-pertubations.

89

Qu'est-ce qu'une réaction posturale anticipée ?

C'est lorsqu'une réaction posturale (ex. certains muscles s'activent) apparaît AVANT une perturbation, au commencement d'une tâche.

90

Vrai ou faux

Les réactions posturales anticipées sont apprises et intégrées au mouvement via l'apprentissage moteur.

Vrai, donc elles dépendent peu des informations sensorielles.

91

Nommez un exemple de réaction posturale anticipée.

Lorsque l'on lève le bras vers l'avant, les premiers muscles à être activés sont les triceps suraux et les ischio-jambiers afin de tirer le corps en postérieur pour compenser le déplacement du centre de masse vers l'avant par la levée du bras.

92

Quelle stratégie posturale (cheville, hanche, pas, genou) est la plus utilisée ?

Celle du pas, puisque c'est la plus efficace.

93

Nommez 2 facteurs qui peuvent influencer le déroulement d'une réaction posturale.

1. Conditions de déroulement de la tâche
2. Cognition.

94

En position debout, la contraction bilatérale des releveurs du pied déplace le centre de pression vers...

L'arrière

95

Debout, la position du centre de pression vers l'avant accélère le corps vers...

L'arrière (comme un crayon = moment de force vers l'arrière).

96

Quel est le premier muscle actif lors de la flexion de l'épaule ?
a) Deltoïde postérieur
b) Sus-épineux
c) Biceps fémoral
d) Deltoïde antérieur

Biceps fémoral par réaction de posture anticipée.

97

Nommez une preuve que la cognition a une influence sur le contrôle postural.

Lorsque l'on demande au patient de faire une deuxième tâche (cognitive ou attentionnelle) en plus de se tenir en équilibre, son équilibre est diminué.

98

Vrai ou faux

Les réactions d'équilibre sont influencées par l'expérience préalable et par les conditions initiales de la tâche.

Vrai

99

Quelle est la conséquence du fait que la cognition influence le contrôle postural ?

Tout déficit neurologique qui limite la capacité de jugement, d'attention et de mémoire, d'orientation et de représentation spatiale est susceptible de limiter l'équilibre des patients.

100

Quelles sont les 6 ressources nécessaires pour assurer l'équilibre et qui peuvent donc être évaluées ?

1. Contraintes biomécaniques : base de support, alignement des segments corporels, force des MI
2. Stratégies de mouvement : volontaire, réactive ou anticipatoire
3. Stratégies sensorielles : intégration et pondération sensorielle
4. Contrôle de la dynamique (mouvements de grande amplitude)
5. Orientation dans l'espace : connaitre la position du corps par rapport à la base de support, à l'environnement et à la verticale (via les infos sensorielles)
6. Ressources cognitives : surtout la capacité d'apprentissage et d'attention.

101

Vrai ou faux

Il existe un test magique pour évaluer l'équilibre d'à peu près n'importe qui et dans plein de situations.

Faux. Il faut souvent faire plusieurs tests afin de couvrir les différentes dimensions du contrôle postural (ex. statique vs dynamique).

102

Qu'est-ce que l'échelle d'équilibre de Berg ?

C'est pour évaluer l'équilibre en 14 épreuves, de difficulté progressive : diminution de la base de support et augmentation des déplacements corporels demandés. La plupart des tâches sont fonctionnelles, mais statiques.

103

Quel est le score maximal du Berg ?

56, parce que 14 épreuves cotées de 0-4. Un score entre 45-50 indiquerait la limite de sécurité pour ne pas chuter chez la personne âgée, et donc un indice de retour possible à domicile.

104

Quel est le principal défaut du test de Berg ?

Il a un gros effet plafond et un gros effet plancher: trop difficile pour les personnes à faible équilibre (ex. hémiparésie) et trop facile pour les personnes performantes. Et pas tant sensible aux changements (6-8 points de différence pour voir une différence clinique réelle).

105

Qu'est-ce que le test du Timed-up-and-go (TUG) ?

C'est un test fonctionnel chronométré. On mesure le temps nécessaire au patient pour qu'il se lève, marche 3m, tourne, revienne sur sa chaise et s'assoit de manière sécuritaire (donc avec l'auxiliaire de marche au besoin). Risque de chute augmente si prend plus de 10-16 secondes.

106

Qu'est-ce que le test de Tinetti ?

C'est pour tester la capacité du patient à maintenir son équilibre pendant les AVQ. Deux séries d'épreuves, assis et debout et des critères qualitatifs d'évaluation de la marche. Utile ++ pour l'évaluation du risque de chute chez la personne âgée. On l'appelle aussi le ''POMA''.

107

Qu'est-ce que le test du Foam and Dome ?

C'est un test pour montrer l'importance des différentes voies sensorielles pour l'équilibre du patient (visuel vs somatosensoriel vs vestibulaire). Il faut maintenir la position debout pendant 30 secondes, les pieds collés (?), dans différentes situations : sol + yeux ouverts, sol + yeux fermés, sol + dome, foam + yeux ouverts, foam + yeux fermés, foam + dome. On peut mesurer le temps total survécu dans toutes les positions comme score. Qualités psychométriques non définies.

108

Dans le foam and dome, à quoi sert le dome ?

À fausser les informations visuelles envoyées au patient. (pire que de ne juste pas avoir droit à la vision), parce que la scène visuelle est fixe par rapport à la tête.

109

Dans le foam and dome, à quoi sert le foam ?

À fausser les informations somatosensorielles.

110

Qu'est-ce que le sensory organisation test ?

C'est comme le foam and dome, mais en plus techno, sur une plate-forme ce force, donc on peut mesurer les oscillations posturales de manière objective. Coûteux ++ et quand même difficile d'accès. C'est le genre de test nice pour la recherche, mais pas tant pour la clinique puisqu'il faut le refaire plusieurs fois pour que ce soit fiable.

111

Qu'est-ce que le dynamic gait index ?

C'est un test pour les tâches dynamiques de marche modifiée, avec des difficultés supplémentaires genre tourner la tête, changements de vitesse, tourner et s'arrêter, obstacles, escaliers, etc. On cote de 0-3 (3 = normal).

112

Qu'est-ce que le Activities-specific Balance Confidence Scale (ABC scale) ?

C'est un questionnaire que l'on peut faire répondre au patient concernant sa confiance en son équilibre. Comprends 16 questions portant sur des situations quotidiennes pour lesquelles le patient doit se donner une cote de 0-100% pour la confiance qu'il aurait en faisant cette tâche. C'est nice pour évaluer le niveau de participation du patient aux activités de la société (CIF).

113

Qu'est-ce que le Falls Efficacy Scale ?

C'est un questionnaire auto-administré, ressemble beaucoup au ABC scale, mais cette fois-ci c'est pour la confiance qu'ont les patients de NE PAS TOMBER en faisant la tâche demandée (7 tâches). On cote de 1-10 (1= confiance ++).

114

Qu'est-ce que le Trunk Control Test (TCT) ?

C'est un test pour le contrôle du tronc, comprend seulement 4 épreuves à partir de DD. On donne 0 si incapable, 12 si partiellement capable et 25 si capable normal. Le score max est 100. Surtout utile pour les patients post-AVC.

115

Qu'est-ce que le Postural Assessment Scale for Stroke (PASS) ?

C'est 12 épreuves, dont 5 de maintient de posture et 7 de changements de position. On cote de 0-3 ( 0= impossible et 3 = capable sans assistance). Pour un score total de 36.

116

En quoi le BEST-test est nice ?

C'est qu'il donne une info globale de l'équilibre VS les autres tests sont plus spécifiques à certaines situations (ex. statique vs dynamique).

117

Qu'est-ce que le Balance Evaluation Systems Test (BESTest) ?

Il permet de différencier les causes des difficultés posturales en se basant sur les 6 ressources dont nous avons parlé plus tôt :
1. Contraintes biomécaniques
2. Limites de stabilité et de verticalité
3. Ajustements posturaux anticipatoires
4. Réponses posturales (suite à une perturbation externe inattendue)
5. Orientation : position du corps par rapport au support, à l'environnement et à la verticale
6. Stabilité dynamique, dont les ressources cognitives

Il comprend 36 épreuves en version longue, mais le mini-BESTest comprend seulement 14 et se concentre sur l'équilibre dynamique. Il permet déjà d'orienter notre traitement vers qu'est-ce qu'on a à travailler.

118

Vrai ou faux

Le BESTest est long à faire.

Pas tant, et il n'a pas beaucoup d'effet plafond ni plancher, donc il est vraiment nice.

119

Qu'est-ce que le Community Balance and Mobility Scale ?

C'est un test de haut niveau, pour éviter l'effet plafond du BESTest. Particulièrement nice pour les patients cérébrolésés.

120

Quels sont les principaux éléments de l'entraînement du système postural chez les personnes âgées hospitalisées à cause d'une chute ? (5)

1. Participer à des séances d'activité physique
2. Renforcement MI
3. Exercices d'équilibre
4. Améliorer sa confiance d'équilibre
5. Prévention des prochaines chutes.

121

Vrai ou faux

C'est généralement positif d'utiliser les entraînements axés sur la tâche pour les patients hémi-parétiques.

Vrai

122

Pourquoi serait-il important, dans l'entrainement du système d'équilibre de mettre des situations plus difficiles qui se rapprochent de la réalité ?

À cause du principe de spécificité. Se tenir sur une jambe dans le coin d'une pièce aide-t-il vraiment à améliorer l'équilibre à la marche extérieure ? On peut aussi faire des double tâches pour travailler le cognitif, cela améliorerait les performances. C'est important de perturber le patient pour de vrai si on veut qu'il s'améliore.

123

Quelle devrait être l'approche globale de rééducation de l'équilibre ?

1. Interventions analytiques pour diminuer déficits identifiés dans chaque domaine : force, AA, etc.
2. Prise de conscience des déficits posturaux
3. Travail des réactions posturales (via des vraies perturbations)
4. Intégration et automatisation des réactions posturales
5. Mise en contexte quotidien.

124

Nommez quelques exemples d'interventions spécifiques pour améliorer l'équilibre.

1. Poussées multidirectionnelles
2. Réduction de la surface d'appui au sol
3. Exercices sur surfaces instables (mousse)
4. Environnement visuel instable, yeux fermés
5. Mouvements de la tête au cours de la tâche
6. Double tâche (discussion, tâche cognitive pendant la tâche posturale)
7. Changements de directives pendant la tâche.

125

Quel est le principe le plus important de l'entraînement à l'équilibre ?

La SPÉCIFICITÉ des tâches demandées ! On ne connait pas la fréquence ni l'intensité des tâches demandées optimales.

126

Le temps de réaction est-il impliqué dans certains items du BESTest?

Oui, dans tous ceux des réactions posturales (?).

127

Quel test permet le mieux d'évaluer la capacité d'un patient à contrôler les déplacements de son centre de masse ?

TUG (vs BERG).