Cours 5 : Behaviorisme Ia, le conditionnement classique I Flashcards Preview

Motivation et Apprentissage > Cours 5 : Behaviorisme Ia, le conditionnement classique I > Flashcards

Flashcards in Cours 5 : Behaviorisme Ia, le conditionnement classique I Deck (15):
1

Définition de l'apprentissage 

l y a des préférences et des aversions naturelles qui guident l'apprentissage. Exemple : la nourriture est qqchose d'agréable, la douleur est qqchose d'abrasif. On peut jouer avec les deux. Avec ces préférences et ces aversions on peut changer le comportement naturel de qqn.

2

Quelles sont les 3 affirmations générales de la théorie de l'apprentissage ?

L'expérience forme le comportement.
• L'apprentissage est adaptatif (l'apprentissage est le moteur nécessaire pour s'adapter au changement)
• Il est possible de découvrir des lois d'apprentissage grâce à des expériences systématiques (aussi bien pour les animaux que les humains).

3

Qui avait déjà proposé des lois d'association expliquant comment une pensée pouvait se connecter à une autre ?

Aristote

4

Qu'est ce que l'empreinte de LORENZ ?

L'empreinte est la seule forme d'apprentissage qui est irréversible. Elle est basée sur un instinct et se passe seulement dans une certaine fenêtre temporelle. Fonction : fixation sur un objet dans l'environnement comme guide pour la survie. Exemple avec les canard. (possible jusqu'à 18h après la naissance, après plus possible car développement de la peur).

5

Quels sont les concepts clés du conditionnement classiques découverts par PAVLOV ?

Un réflexe (comportement déclenché automatiquement par un stimulus environnemental et qui se manifeste sans contrôle volontaire)
Un stimulus (élément de l'environnement qui provoque une réaction)
Une réaction (est une réponse comportementale à un stimulus)

6

En quoi consiste l'expérience de PAVLOV ?

Le tintement d'une cloche se fait retentir de manière répétitive au moment où un chien va être nourrit. S'il y a la cloche, la première fois il ne se passe rien. Mais après quelques présentations « cloche » -> « nourriture », le chien va saliver en entendant la cloche. Le stimulus nourriture est remplacé par le stimulus cloche. On a modifié les conditions -> conditionnement classique.

7

Qu'est ce qu'un stimulus inconditionnel ? (SI)

C'est un stimulus qui peut activer une réaction inconditionnelle sans apprentissage – ex : la nourriture

8

Qu'est ce qu'une réaction inconditionnelle ( R.I )

C'est un réflexe qui se produit naturellement et sans apprentissage – ex: la salivation

9

Qu'est ce qu'un stimulus neutre ? (SN

C'est un stimulus qui n'entraîne pas de réflexe – ex : la cloche

10

Qu'est ce que le conditionnement classique ?

C'est la forme d'apprentissage par laquelle un organisme associe un stimulus neutre avec une réaction inconditionnelle. Résultat : substitution du stimulus inconditionnel par le stimulus neutre.

11

Qu'est ce qu'un stimulus conditionné (SC)?

C'est un stimulus qui peut évoquer un réflexe suite à un apprentissage

12

Qu'est ce qu'une réaction conditionnelle (RC)?

C'est la réaction apprise – manifestation du réflexe suite à la présentation d'un stimulus conditionné

13

Qu'est ce que l'aversion gustative conditionnée ?

L'aversion est conditionnée en associant un goût (SN) à une expérience déplaisante, généralement la nausée (RI). Conditionnement rapide, deux présentation de la nourriture appariées à la nausée suffisent. La plupart du temps, la capacité de développer une aversion gustative conditionnée est adaptative -> apprentissage à éviter des nourritures toxiques (facilitation de l'adaptation dans un environnement complexe). L'apprentissage des aversions gustatives fonctionne aussi sans intervention de la conscience.

14

En quoi consiste une réaction émotionnelle apprise ?

C'est le résultat d'une substitution d'un stimulus qui naturellement provoque une réaction émotionnelle par un stimulus neutre. Explication pour le développement de troubles émotionnels tels que les phobies.
Expérience du « Petit Albert » de WATSON !!! conditionnement de la peur (RC) chez un enfant de neuf mois par l'association d'un rat (SN) avec un stimulus aversif (SI).

15

Expliquer l'expérience du « Petit Albert » de WATSON

SN : avant le conditionnement Albert joue avec des objets velus, tels que des animaux.
SI: faire retentir une barre métallique directement derrière sa tête en présence des SN
RI: Albert sursaute, tombe et pleure.

Conditionnement: Association d'un rat (SN) avec un stimulus aversif (fort bruit) (SI). Chaque fois que Albert tente d'approcher le rat, les chercheurs font retentir la barre métallique.

RC: Après 7 associations, Albert pleure en présence du rat. Puis en présence d'autres objets velus.