Cours 8 : Behaviorisme IIB, le conditionnement opérant II Flashcards Preview

Motivation et Apprentissage > Cours 8 : Behaviorisme IIB, le conditionnement opérant II > Flashcards

Flashcards in Cours 8 : Behaviorisme IIB, le conditionnement opérant II Deck (10):
1

Expliquez l'étude de WILLIAMS sur l'extinction (1959) ?

L'extinction se produit lorsque l'opérant n'est plus suivi par la conséquence qui lui était préalablement associée. Un petit garçon de 21mois a reçu 24h d'attention quand il était malade. Une fois guéri, il réclama le même niveau d'attention. Nouveau régime de sommeil : les parents ferment la porte et ne répondent pas à la demande de l'enfant. Résultats: après 45min le garçon s'assoupit. Ensuite il s'assoupira au bout de 10min. Après 6 mises au lit, le garçon ne crie plus.

2

Que sont les programmes de renforcements de SKINNER ?

Renforcement continu : Chaque réaction correcte est renforcée.
Renforcement intermittent (partiel) : seules quelques unes sont renforcées ( + efficace en terme de maintien du comportement appris, et plus résistant à l'extinction).
Programme à proportion : les récompenses sont liées au nb de réponses émises
Programme à intervalle : les récompenses n'apparaissent qu'après un laps de temps (ex. Exa de fin d'année).

3

Quels sont les deux types de programme à proportion ?

Programme à proportion fixe : des réactions rapides mais pas durables. (courbe raide)
Programme à proportion variable : des réactions rapides et plus durables. (courbe raide)

4

Quels sont les deux types de programme à intervalle ?

Programme à intervalle fixe : Seulement des réactions à la fin de l'intervalle, peu durable.
Programme à intervalle variable : très efficace pour créer une performance constante et durable.(on ne sait pas quand le délai est fini vu que ce n'est pas fixe on ne sait pas quand cela va arriver alors on travaille perpétuellement dans l'attente)

5

En quoi consiste le «  Premack Principle » ? (1965)

Les comportements peuvent fonctionner comme renforçateur et punitions. Exp: On observe le comportement d'un individu et détermine la prob. Des actions qui sont exécutées spontanément.
Les actions qui sont exécutées fréquemment peuvent fonctionner comme renforçateur et les actions qui sont exécutées très rarement peuvent fonctionner comme punition.
Ex: renforcement positif : d'abord tu joue du piano et après tu peux regarder la télé.

6

Qu'est ce que l'apprentissage discriminatif ?

-

7

Qu'est ce que le « shapping » ?

C'est une modification progressive d'un comportement spécifique pour produire une nouvelle réponse. On produit un comportement nouveau en renforçant des comportements approximatifs de plus en plus proches de la réponse désirée. (dressage).

8

Qu'est ce que l'apprentissage d'évitement selon MOWRER ?

C'est un phénomène de l'apprentissage discriminatif. L'organisme apprend à réagir à un signal pour éviter des conséquences aversives

9

Quels sont les deux processus de cet apprentissage selon MOWRER (1939) ?

le conditionnement classique
le conditionnement instrumental : apprendre qu'un comportement spécifique va terminer une stimulation aversive.
En conséquence d'un conditionnement classique, un stimulus conditionné positif signale qu'il y a une conséquence aversive, ou un stimulus conditionné négatif signale qu'il n'y a pas de conséquence.

10

En quoi les vécus émotionnels peuvent être des renforçateurs selon MOWRER (1960) ?

Si un stimulus conditionné négatif signale qu'il y a pas de récompense, c'est la déception qui réduit la probabilité du comportement instrumental.
Si un stimulus conditionné positif signale qu'on obtient une punition, c'est la peur qui augmente la probabilité d'évitement.
Si un stimulus conditionné négatif signale qu'il n'y a pas de punition, c'est le soulagement qui renforce l'évitement.