Évaluation de la sensibilité Flashcards Preview

PHT-2314 > Évaluation de la sensibilité > Flashcards

Flashcards in Évaluation de la sensibilité Deck (65):
1

les lésions localisées d'une racine, d'un nerf ou d'une branche sont de quelle origine?

traumatique, compressive/mécanique, métabolique ou infectieuse

2

lors d'une lésion localisée, à quel endroit retrouve-t-on les troubles sensitifs

dans le territoire de distribution correspondant au nerf lésé

3

lors d'une lésion localisée, comment se manifeste la regénérescence

par le signe du Tinel

4

qu'est-ce que le signe de Tinel

aiguilles et picotements à l'extrémité discale du site de lésion suite à une percussion

5

que produisent les lésions diffuses

des troubles sensitifs bilatéraux et symétriques

6

lors de lésions diffuses, quels membres sont les plus touchés?

peut toucher les 4 membres
prédominance aux MI et aux extrémités distales

7

que produit une atteinte diffuse des petites fibres amyéliniques ou peu myélinisées

une anesthésie thermique et douloureuse associée avec un syndrome vasomoteur cutané (hyperpulsatilité, hyperthermie)

8

que produit une atteinte prédominante des grosses fibres myélinisées

une hypoesthésie diffuse, des paresthésies, un déficit des sensibilités discrimination, une déficit proprioceptif entrainant ataxie et déficits moteurs

9

à quel endroit peut-il y avoir des lésions provoquant des déficits sensitif

lésions du système nerveux périphérique
lésions cordonnales
lésions sous-corticale et corticale

10

que provoque un syndrome du cordon postérieur

déficit des sensibilités cutanées et proprioceptives: paresthésie, troubles de la sensibilité tactile et discrimination, astérognosie, ataxie, altération du sens de position

11

que provoque un syndrome radicule-cordonnal supérieur

aréflexie, douleurs fulgurantes, crises viscérales, troubles trophiques et une anesthésie à la douleur profonde

12

que provoque un syndrome syringomyélique

anesthésie thermo-analgésique habituellement bilatérale et asymétrique sans atteinte des sensibilités tactiles

13

que provoque un syndrome spino-thalamique

anesthésie thermique et douloureuse, mais dans l'hémicorps controlatéral sous-jacent à la lésion

14

que provoque un syndrome de Brown-Sequard

cordons postérieur et syndrome pyramidal du côté de la lésion et un syndrome spina-thalamique du côté opposé

15

que provoque des lésions thalamiques

affectent les fonctions lemniscales (altération du sens de position, de la sensibilité discrimination, astéréognosie, ataxie, main instable et distorsions somesthésiques) et fonctions extra-lemniscales (hypoesthésie thermique et douloureuse). Hyperpathie thalamique

16

que provoque un syndrome pariétal

hypoesthésie et des troubles de la sensibilité discrimination.

17

que provoque une lésion de l'aire somesthésique primaire

perte de sensibilité cutanées et des troubles de la sensibilité épicritique

18

que provoque une lésion des aires secondaires

atteinte des formes complexes de discrimination tactile et de la perte de reconnaissance d'un objet

19

qu'est-ce que l'anesthésie

perte complète de l'information sensorielle

20

qu'est-ce que l'hypoesthésie

perte partielle de l'information sensorielle

21

qu'est-ce que l'agnosie

altération des activités perceptives; incapacité de reconnaitre un objet par le toucher

22

qu'est-ce que l'astéréognosie

une pathologie du toucher qui affecte essentiellement la fonction de la main

23

qu'est-ce que l'astéréognosie primaire

modification des analyse d'intensité et des caractéristiques spatiales produisant une amorphognosie

24

qu'est-ce que l'astéréognosie secondaire

asymbolie tactile (impossibilité de reconnaitre les objets par la palpation)

25

lorsque les sensations thermiques et douloureuses sont absentes, que peut-il arriver au patient

il pourrait se blesser car les systèmes d'alarme sont inopérants

26

lors de lésions hémisphériques gauches, quelle genre de perte de sensibilité à la douleur retrouve-t-on?

asymbolie à la douleur

27

lors de lésions pariétales droites, quelle genre de perte de sensibilité à la douleur retrouve-t-on?

anosognosie ou méconnaissance de la douleur

28

quels sont les mécanismes physiopathologiques pour les sensations douloureuses anormales

une hyperexcitabilité des récepteurs qui résulte d'un abaissement de leur seuil
une perte des système d'inhibition

29

par quoi est causé l'hyperexcitabilité des récepteurs qui résulte d'un abaissement de leur seuil dans les mécanismes de physiopathologique des sensations de douleurs anormales

une immaturité des nouveaux récepteurs périphériques
des facteurs irritatifs qui entrainent la libération de substances chimiques, substances dépolarisant les terminaisons nociceptives

30

par quoi est causé la perte des systèmes d'inhibition des récepteurs qui résulte d'un abaissement de leur seuil dans les mécanismes de physiopathologique des sensations de douleurs anormales

une désafférentation segmentaire: réduction des fibres de gros calibres diminuant l'efficacité du système du portillon
une désaffération centrale: perte des afférences lemniscales sur un système inhibiteur central ou perte des afférences descendantes sur la corne dorsale

31

est-ce que les amputés congénitaux ont un schéma de leur corps modifié et adapté à la situation réelle?

oui

32

est-ce que les patients ayant subi une amputation après l'âge de 7 ans ont un schéma de leur corps modifié et adapté à la situation réelle

non. Membre fantôme
il y a une persistance du schéma corporel au niveau cortical et aux influx périphériques altérés au niveau du moignon

33

au niveau de la perturbation du schéma corporel, que pouvons-nous noter suite à des lésions pariétales droites

négligence de l'hémicorps gauche avec méconnaissance de la paralysie ou indifférence vis à vis d'elle. Les perturbations peuvent être rencontrer isolément ou être associées avec une hémiasomatognosie

34

au niveau de la perturbation du schéma corporel, que pouvons-nous noter suite à des lésions pariétales gauches

troubles souvent bilatéraux, agnosie digitale, autotopoagnosie

35

à quel endroit y a-t-il une lésion lors de perturbation de l'orientation dans l'espace?

région corticale temporo-pariéto occipitale

36

dans les atteintes du système tactilo-kinesthésique (déficience sensitive complète) qu'observe-t-on au niveau de la production d'une force?

bonne idée du pourcentage de la force maximale volontaire pouvant être produite
pauvre jugement de la force nécessaire pour prendre un objet

37

dans les atteintes du système tactilo-kinesthésique (déficience sensitive complète) qu'observe-t-on au niveau du maintien d'une position?

bon maintien avec vision mais incapacité sans vision

38

dans les atteintes du système tactilo-kinesthésique (déficience sensitive complète) qu'observe-t-on au niveau des ajustements posturaux?

les mouvements habituels appris avant l'atteinte sont normaux, mais incapacité de faire des ajustements posturaux lors de situations nouvelles

39

dans les atteintes du système tactilo-kinesthésique (déficience sensitive complète) qu'observe-t-on au niveau des mouvements lents (sans vision)?

la présence d'ataxie et dérive

40

dans les atteintes du système tactilo-kinesthésique (déficience sensitive complète) qu'observe-t-on au niveau de l'exécution d'un mouvement rapide vers une cible?

une décélération défectueuse

41

dans les atteintes du système tactilo-kinesthésique (déficience sensitive complète) qu'observe-t-on au niveau de l'exécution d'une mouvement complexe (écriture)?

un déficit topocinétique, mais la morphocinétique est préservée

42

dans les atteintes du système tactilo-kinesthésique (déficience sensitive complète) qu'observe-t-on au niveau de l'interaction visuelle et proprioceptive?

pas de conflit visuo-proprioceptif

43

quels sont les tests exploratoires rapides

toucher léger avec la ouate
discrimination pique-touche
sens vibratoire
température

44

comment peut-on faire la prévention des troubles trophiques (en particulier lors de troubles thermiques et douloureux)

Éducation au patient sur les déficits et leurs conséquences
Mesures thérapeutiques préventives pour protéger la région désafférentée

45

lors de la prévention des troubles trophiques, quelle est l'éducation à donner au patient

surveiller les points de pression (changer de posture)
être attentif aux situations potentiellement traumatisantes
surveiller la peau
porter une attention particulière à l'hygiène cutanée, particulièrement lors de déficits de la transpiration

46

lors de la prévention des troubles trophiques, quelles sont les mesures thérapeutiques préventives

éviter les dangers de brûlure par le chaud ou le froid
orthèses de protection capitonnées

47

lors de changements au niveau cutané, quels sont les deux types que nous pouvons retrouver

Type 1: peau froide, amincie et luisante = vasoconstriction excessive. Donner bain eau tiède locale
Type 2: peau rouge, marbrée, non-luisante avec température cutanée élevée = vasodilatation excessive. Donner bain d'eau légèrement froide, bains contraste, vêtement compressifs au besoin

48

quels doivent être les objectifs pour le traitement et la prévention des manifestations douloureuses

augmenter l'apport sanguin
diminuer la fibrose cicatricielle
diminuer la douleur
augmenter le seuil de sensibilité et/ou diminuer la sensibilité supraseuil

49

quels sont les techniques pour le traitement et la prévention des manifestations douloureuses

bains tourbillons
ultrasons
massage
brossage, vibrations
mouvements actifs répétitifs
=> doit être tolérable par le patient

50

lors d'une allodynie mécanique, quel genre de traitement doit-on faire

évitement du contact cutané et une stimulation à distance. Ne jamais stimuler directement car augmentation de la douleur

51

lors de névralgie, quel serait le traitement

principalement constitué de stimulation cutanée (tactile et vibratoire)

52

quels sont les principes généraux pour la rééducation sensorielle

1- faire prendre conscience des déficits
2-emphase sur ce que la patient peut faire
3-tâches sensorielles intéressantes
4- utilisation constante de la vision et de la main saine et pratiquer l'imagerie mentale
5- alterner les tâches avec le côté sain
6- repos et changements fréquents de tâche
7- ne doit pas augmenter la douleur

53

lors de désensibilisation, quelle devrait être la fréquence des traitements

3-4 fois par jours entre 1-10 minutes selon la tolérance

54

lors d'hypoesthésie locale, quelle devrait être la fréquence de traitement

4 fois par jour pendant 5 minutes

55

lors d'allodynie mécanique, quelle devrait être la fréquence de traitement

8 fois par jour
pendant 1 minute avec texture douce

56

quel est l'ordre de récupération sensitive

douleur
température
vibration de basse fréquence
toucher-pression
vibration de haute fréquence
discrimination 2 points
proprioception
stéréognosie

57

quelle devrait être la progression des approches dans la phase initiale de la rééducation sensitive

1- stimulation thermique
2- stimulations vibratoires
3- entrainement à des contacts déplacés de proximal à discal avec la vision. Puis yeux fermés image mentale du déplacement du stimulus
4- entrainement de contact immobile.

58

comment peut-on rééduquer les fonctions de localisation et de discrimination

utiliser des stimulations tactiles. Commencer par une localisation grossière. Rééduquer la discrimination entre deux points

59

comment peut-on rééduquer la reconnaissance des formes

commencer par formes grosses et simples, deux dimensions puis 3 dimensions puis formes complexes

60

comment peut-on rééduquer la reconnaissance des textures et des matières

commencer avec deux textures très différentes

61

comment peut-on rééduquer la reconnaissance des objets familiers

choisir des objets qui se distinguent par leur dimension, poids et texture et les mettre dans un sac

62

comment peut-on rééduquer la graphesthésie

dessiner des chiffres, lettres ou formes sur la région hyposensibles

63

quels moyens compensatoires peut-on utiliser

système visuel
modification des préhensions

64

que provoque une lésion pariétale de l'hémisphère gauche

Astéréognosie

65

que provoque une lésion pariétale de l'hémisphère droite

perturbation du schéma corporel