Fièvre Q Flashcards Preview

ZOONOSES > Fièvre Q > Flashcards

Flashcards in Fièvre Q Deck (41):
1

cause de la Fièvre Q

COXIELLA BURNETTI

Bactérie à Gram négatif intra-cellulaire stricte.

 

A image thumb
2

prévalence en France de la Fièvre Q

A image thumb
3

localisation géographique en France de la Fièvre Q

A image thumb
4

description de la bactérie de la fièvre Q

A image thumb
5

réservoir animal de la fièvre Q

A image thumb
6

mode de transmission de la Fièvre Q

A image thumb
7

signes cliniques de la Fièvre Q

A image thumb
8

description cliniques de la forme aigue de la Fièvre Q

A image thumb
9

évolution de la forme aigue de la Fièvre Q

A image thumb
10

description de la forme chronique de la fièvre Q (6)

  1. évolution > 6 mois
  2. endocardite à hémoculture négative : 80% (valvulopathie préexistante, prothèse valvulaire, immunodéprimé)
  3. infection vasculaire: infection de prothèse vasculaire ou d'anévrysme
  4. atteintes hépatiques, pulmonaires (immunodéprimés)
  5. grossesse: fausse-couche à répétition ? prématurité ?

A image thumb
11

comment fait-on le diagnostic de la Fièvre Q ?

1. Sérologie par IF avec détection des deux phases d'anticorps :
Fièvre Q aiguë : la séroconversion est observée 2-3 semaines après l’apparition des symptômes. Des taux d’IgG phase II ≥ 200 et IgM ≥ 50 permet de poser le diagnostic. La présence isolée d’IgM nécessite un contrôle après 14 jours pour différencier une infection débutante ou un faux positif.
Fièvre Q chronique : IgG phase I ≥ 800.

2. Techniques de biologie moléculaire : PCR (uniquement dans les laboratoires spécialisés). Méthode utile en cas d’infection aiguë avant l’apparition des anticorps ou si taux faible d’anticorps ou en cas de fièvre Q chronique (découverte IgG de phase I ≥ 800).

A image thumb
12

stratégie diagnostique sérologique selon IgG> phase > 800 de la Fièvre Q

A image thumb
13

traitement de la Fièvre Q

DOXYCLYCLINE 200 mg/ pendant 2 à 3 semaines

seulement si symptomatique
si sujet à risque : en + avis spécialiste

A image thumb
14

surveillance de la Fièvre Q après traitement

  1. si absence de valvulopathie: sérologie de contrôle à 3 et 6 mois:
    - si IgG < 800: arrêt surveillance
    - si IgG > 800= infection chronqiue donc à faire:
    PCR sur le sérum + écho/scanner cardiaque  (à la recherche endocardite)
  2. si présence de valvulopathie: sérologie de contrôle à 3 et 6 mois et 12 mois

A image thumb
15

la Fièvre Q et grossesse

A image thumb
16

les professionnels qui peuvent attraper la Fièvre Q

A image thumb
17

les tâches exposantes à la la Fièvre Q

  1. Professionnels en contact avec des animaux (principalement ovins, caprins et bovins) et leurs produits et sous-produits (cuir, laine, litières…), en particulier les éleveurs, les ouvriers d'abattoirs et les vétérinaires.
  2. Le personnel des laboratoires est également à risque, principalement lors de la manipulation d'échantillons animaux ou humains contenant Coxiella burnetii en phase I.
  3. Obstétriciens et sages-femmes lors de manœuvre obstétricales sur une femme infectée (un cas rapporté).

A image thumb
18

la Fièvre Q et maladie professionnelle

A image thumb
19

prévention générale de la Fièvre Q

A image thumb
20

CAT quand absence de risque connu de la Fièvre Q dans l'élevage

 agir sur le réservoir animal .

Mesures générales de la surveillance sanitaire de l’élevage (dépistage des cas chez l’animal) .

Mesures individuelles: Hygiène (lavage des mains, changement de vêtements)

Consultation si signes clinique

A image thumb
21

CAT quand risque avéré de la Fièvre Q pour l'homme

A image thumb
22

description de la prévention collective & individuelle chez les professionnelles le risque est avéré de la Fièvre Q

1/ dans l’élevage:

- vaccination avant mise en reproduction - gestion du fumier (bâchage, règles d’épandage) -élimination des déchets de mise bas

2/ prevention collective chez les professionnels:

- mesures contre la FQ animale

- limiter la mise en suspension de poussières ou de gouttelettes: gestion de la paille, éviter l’utilisation des jets à haute pression

3/ prévention individuelle chez les professionnels:

- renforcement de l’information

- renforcement des mesures d’hygiène -EPI pour les poches à risques d’aérosols : protection respiratoire FFFP3

- contre-indiquer les tâches les plus à risques à ceux qui risquent la forme chronique

- renforcement de la surveillance individuelle

A image thumb
23

devant quel tableau clinique doit-on penser à la Fièvre Q ?

A image thumb
24

quelles sont les informations à donner pour les personnes à risque pour la Fièvre Q ? (5)

A image thumb
25

description de la prévention des personnes exposés en cas de risque avéré de la Fièvre Q ?

A image thumb
26

comment détecter les formes chroniques de la Fièvre Q ?

A image thumb
27

recommendations préventives pour les femmes enceintes ou élevage avec C. Brunetti ?

A image thumb
28

vaccin contre la Fièvre Q ?

A image thumb
29

description de la bactérie de la Fièvre Q et ses caractéristiques

COXIELLA BURNETTI

Bactérie à Gram négatif intra-cellulaire stricte.

très résistante en extérieure

peut sporuler

Très grande résistance dans le milieu extérieur sous forme de « pseudo-spores », résistant à la plupart des désinfectants commercialisés, à la chaleur (> 80 °C - 10 minutes), et à la dessiccation.
C. burnetii peut survivre 8 mois dans de la laine conservée à 20 °C.

30

source de la fièvre Q

Principale source : Urines; Selles; Sécrétions génitales; Lait
La source principale est constituée par les produits de parturition et les sécrétions vaginales, notamment lors des mises-bas ou avortements d’un animal infecté (ovins, caprins, bovins). L’animal peut être porteur sain.

L’environnement est une source potentielle par les aérosols issus de ces sécrétions.
Si l’excrétion dans le lait a été démontrée, son imputabilité dans la pathologie humaine n’a pas été clairement prouvé

31

que doit- on rechercher à la visite médicale ?

Terrain à risque accru de forme grave :`

  • Valvulopathie cardiaque et prothèse valvulaire cardiaque, prothèse vasculaire,
  • immunodépression (les patients infectés par le VIH, patient atteint de lymphomes…),atteinte hépatique, pulmonaire
  • grossesse.

32

temps d'incubation de la Fièvre Q

20 jours

33

clinique de la fièvre Q aigue

Clinique Fièvre Q aiguë : 60 % asymptomatique ; 40 % symptomatique avec des tableaux plus fréquemment rencontrés :
- syndrome pseudo-grippal : fièvre prolongée, céphalées, myalgies, toux,
- hépatite granulomateuse,
- pneumopathie.
Des éruptions purpuriques ou maculopapuleuses sont également décrites.
Plus rarement :
- atteinte neurologique : méningite, encéphalite, neuropathie périphérique…
- atteinte cardiaque : péricardite (souvent associée à des arthralgies et myalgies), myocardite.

 

34

clinique de la fièvre Q chronique

est définie comme une infection durant plus de six mois et survient chez 1 à 5 % des patients présentant un terrain à risque.
Elle se manifeste par : endocardite, infection vasculaire, infection ostéo-articulaire.

35

fièvre Q et grossesse

risques de réactivations associées à des avortements à répétition

Fièvre Q aiguë : complications de la grossesse : hypotrophie, prématurité, avortement.
L’absence de traitement conduit à un risque de réactivation lors des grossesses ultérieures.

36

évolution de la Fièvre Q

  • la fièvre disparaît en 10 jours sans traitement (en 3 jours, avec)
  • mortalité < 1%
  • syndrome de fatique post-Q
  • forme chronique chez les sujets à risques: 1 à 5 %

37

tableau pour le diagnostic de la Fièvre Q

contacts avec animaux, notion d'épidémie

+

SEROLOGIE IMMUNOFLUORESCENCE INDIRECTE (IFI)

- aigue: anticorps de phase 2: IgM>50 et IGG>200

- chronique: IgG>800

+ culture et PCR + (précoce) dans sang et biopsie

38

CAT si IgG phase 1 > 800

possible Fièvre Q chronique

rechercher valvulopathie ou prothèse:

si oui: endocardite infectieuse

si non: - scanner abdominopelvien
            - anomalie biologique hépatiques
            - autres imageries (os..)

39

traitement de la Fièvre Q si grossesse:

  1. si exposion sans signe clinique: aucun prophylaxie
  2. si symptomatique: COTRIMOXAZOLE pendant au moins 5 semaines

40

41

déclaration obligatoire de la Fièvre Q ?

non