la rage Flashcards Preview

ZOONOSES > la rage > Flashcards

Flashcards in la rage Deck (24):
1

cause de la rage

A image thumb
2

Comment se transmet la maladie ?

La rage se transmet le plus souvent par morsure, mais peut aussi être transmise par simple léchage.

A image thumb
3

fréquence en France de la rage

A image thumb
4

causes des derniers cas en France

A image thumb
5

mécanisme de la clinique de la rage

Après une infection humaine, le virus pénètre (directement ou indirectement) le système nerveux périphérique. Il voyage alors le long des nerfs vers le système nerveux central. Pendant cette phase il ne peut pas être facilement détecté par le système immunitaire de l'hôte, et la vaccination peut toujours conférer une immunité. Une fois que le virus atteint le cerveau il provoque rapidement une encéphalite et les symptômes apparaissent. Il peut aussi infecter la moelle épinière, provoquant une myélite.

6

signes cliniques de la rage

L'incubation est variable, comprise entre 12 jours et plusieurs années10.

Les premiers signes sont non spécifiques, à type de douleurs au niveau du point d'inoculation. Il peut exister un prurit, une réaction locale11. La maladie se poursuit par l'apparition de signes neurologiques : troubles des fonctions cérébrales supérieures, anxiété, confusion, agitation avec troubles du comportement avec insomnies, hallucinations, doublement de vision et d'éventuels délires avec état d'agitation, pouvant être compliquées par des convulsions, une fièvre. Une hydrophobie serait présente plus fréquemment lorsque la transmission a été faite par un chien12.

 

La propagation du virus dans le système nerveux central entraîne une inflammation progressive et mortelle de l’encéphale et de la moelle épinière.

A image thumb
7

comment fait-on le diagnostic de la rage ?

Le diagnostic est fait soit par la recherche d'ADN viral dans une biopsie cutanée au niveau de la nuque10, soit par la recherche d'anticorps anti-rabique, dont la présence est inconstante et retardée.

 

Le diagnostic clinique de la rage est difficile, surtout si l’on ne parvient pas à prouver qu'il y a eu morsure, comme c'est souvent le cas chez l'enfant. C’est donc la détection du virus qui permet de confirmer le diagnostic.

Les examens permettant d'identifier sa présence dans la salive ou les tissus infectés (peau, liquide céphalo-rachidien, cornée, cerveau après le décès) sont pratiqués uniquement par des laboratoires spécialisés.

Les résultats sont obtenus rapidement, en moins de 24 heures.

A image thumb
8

traitement local après exposition suspecte de rage

A image thumb
9

conduite à tenir thérapeutique selon que l'animal est mort

A image thumb
10

traitement selon exposition

A image thumb
11

traitement selon l'animal porteur

pas de traitemetn efficace après l'apparition de signes cliniques

A image thumb
12

relation  entre l'excrétion virale de l'animal et la clinique de la rage

A image thumb
13

descrition de la surveillance vétérinaire

A image thumb
14

description de la classification CDC de la rage : selon?

A image thumb
15

les personnes exposés à la rage de façon rare ?

A image thumb
16

les personnes exposés à la rage de façon continue et fréquente ?

A image thumb
17

description de la vaccination chez les pré-exposés

A image thumb
18

description de la vaccination chez chiroptérologues

A image thumb
19

déclaration maladie professionnelle de la rage ?

A image thumb
20

description de la vaccination antirabique

La vaccination antirabique comporte trois injections (les deuxième et troisième doses administrées 7 jours et 21 ou 28 jours après la première) et un rappel 1 an plus tard, puis tous les 5 ans.

21

généralités sur le traitement de la rage

Après une morsure ou en cas de contact avec un animal enragé, les personnes à risque devraient consulter immédiatement un médecin.

Un traitement doit être entrepris au plus tôt afin de diminuer les risques de développer l'affection. Une fois que les symptômes apparaissent, le vaccin et les immunoglobulines antirabiques ne sont plus efficaces et la mort est presque certaine.

Au Canada, la rage fait partie des maladies « à déclaration obligatoire » conformément à la Loi sur la santé des animaux.

Ordinairement, le traitement de la rage se fait après l'exposition au virus (prophylaxie postexposition).

  1. Il faut tout d'abord réduire le risque d'apparition des symptômes en lavant la plaie à l'eau savonneuse.
  2. l'administration d'une dose d'immunoglobulines précède les injections de vaccin antirabique
  3. vaccination

22

diagnostic de rage chez l'homme malade

mise en évidence de l'ARN viral par RT-PCR à partir de la salive, du LCR et de biopsie nucale, recherche d'anticorps rabiques dans le sérum et le LCR par séro-neutralisation et par ELISA.
 

23

diagnostic de la rage chez l'animal mort

Diagnostic : Sur l'animal mort à partir des prélèvements cérébraux (corne d'Amon, bulbe, cortex) : par immunofluorescence directe sur impressions, par recherche immuno-enzymatique d'antigènes rabiques, par isolement du virus sur culture de neuroblastomes murins et inoculation aux souris.

24

CAT si homme si morsure

1/réduire le risque d'apparition des symptômes en lavant la plaie à l'eau savonneuse.

2/ 1 dose d’IMMUNOGLOBULINE

3/ VACCINATION