Humérus Flashcards Preview

Membre thoracique > Humérus > Flashcards

Flashcards in Humérus Deck (18):
1

Qu'est-ce que l'humérus?

Il s'agit de l'os du bras. Il s'articule en haut avec la scapula (articulation scapulo-humérale) et en bas avec l'ulna et le radius (articulation du coude).
C'est un os long possédant deux épiphyses et une diaphyse. Chez l'enfant, il existe deux métaphyses participant à la croissance à la jonction de ces trois parties.

2

Que dire de la diaphyse?

Elle est triangulaire à la coupe, et présente donc une face antéro-latérale, une face antéro-médiale, une face postérieure, un bord antérieur, un bord médial et un bord latéral.

3

Que dire de la face antéro-latérale de la diaphyse?

Elle présente la tubérosité deltoïdienne, au-dessus de son point de mi-hauteur, de la forme d'un V ouvert vers le haut, dont la branche postérieure occupe environ un quart de la hauteur de la diaphyse, et dont la branche antérieure est plus courte et se prolonge au bord antérieur de l'os. Dans cette tubérosité s'insère le muscle deltoïde.
En-dessous de la tubérosité passe le nerf radial passe de la loge postérieure à la loge antérieure du bras dans une dépression.
En-dessous de cette dépression et sur à peu près la moitié de la hauteur diaphysaire s'insère le muscle brachial.

4

Que dire de la face antéro-médiale de la diaphyse?

Elle présente la crête du tubercule mineur dans son quart supérieur, crête qui se prolonge vers le tubercule mineur lui-même, en bas. Cette crête et celle du tubercule majeur (prolongeant lui-même le tubercule mineur; appartient au bord antérieur) délimitent une gouttière où passe le tendon de la longue du biceps, gouttière qui prolonge vers le bas le sillon intertuberculaire de l'épiphyse proximale.
Sur la crête du tubercule mineur s'insère le muscle grand rond; dans la gouttière, le muscle grand dorsal; au-dessous de la crête du tubercule mineur, le muscle coraco-brachial; au-dessous de cette dernière insertion, le muscle brachial.

5

Que dire de la face postérieure de la diaphyse?

Elle présente le sillon du nerf radial oblique en bas et latéralement dans sa moitié supérieure, nerf radial qui est du coup exposé dans les fractures de la diaphyse humérale. Il passe donc de la loge postérieure à la loge antérieure du bras.
Au-dessus de ce sillon s'insère le chef latéral du muscle triceps; en-dessous, le chef médial du muscle triceps.

6

Que dire du bord antérieur de la diaphyse?

Il présente deux moitiés différentes: la moitié supérieure est très marquée, successivement occupée de haut en bas par la crête du tubercule majeur où s'insère le muscle grand pectoral) puis par la branche antérieure de la tubérosité deltoïdienne; la moitié inférieure est moins saillante, plus arrondie et occupée par l'insertion du muscle brachial. À sa partie basse, le bord antérieur se divise en deux et encadre ainsi la fosse coronoïdienne de l'épiphyse distale.

7

Que dire du bord médial de la diaphyse?

Il est très peu marqué dans la moitié supérieure de la diaphyse. Dans la moitié inférieure de celle-ci, il est net et se termine en bas sur l'épicondyle médial de l'extrémité distale de l'humérus.

8

Que dire du bord latéral de la diaphyse?

Il est interrompu à mi-hauteur de la diaphyse par le sillon du nerf radial qui passe là de la loge postérieure à la loge antérieure. Au-dessus, le bord est mousse. Au-dessous, il est bien marqué et se termine sur l'épicondyle latéral de l'épiphyse distale de l'humérus.
S'y insèrent les muscles brachio-radial et long extenseur radial du carpe.

9

Que dire de l'épiphyse proximale?

Elle est globalement arrondie, et est séparée de la diaphyse par le col chirurgical de l'humérus, en arrière duquel passe le nerf axillaire (qui peut donc être lésé dans les fractures de cette partie de l'humérus).
Au-dessus du col chirurgical, elle est divisée en deux parties par le col anatomique (petite gouttière ± circulaire, oblique en bas et médialement); la partie supéro-médiale est occupée par la tête de l'humérus et la partie inféro-latérale par deux saillies osseuses importantes: les tubercules majeur et mineur, séparés par le sillon inter-tuberculaire.
Au-dessous, les deux tubercules se poursuivent sur la diaphyse par des crêtes: la crête du tubercule majeur (qui occupe la partie haute du bord antérieur de la diaphyse) et la crête du tubercule mineur (qui se trouve dans le quart supérieur de la face antéro-médiale de la diaphyse, et donnant insertion au muscle grand rond).

10

Que dire de la tête de l'humérus?

La tête de l'humérus est un tiers de sphère de 3 cm de rayon, encroûtée de cartilage et articulée avec la cavité glénoïdale de la scapula, de surface bien plus petite et moins arrondie. Son axe est dirigé en haut, médialement et en arrière, faisant un angle de 45° avec le plan horizontal, de 130° avec l'axe de la diaphyse et de 20° avec le plan frontal.

11

Que dire du tubercule majeur?

Il s'agit d'une grosse saillie osseuse située latéralement dans l'épiphyse proximale. Il semble prolonger vers le haut et en s'élargissant la face antéro-latérale de la diaphyse.
Sa face supérieure est aplatie et donne insertion au muscle supra-épineux; sa face postérieure, aplatie aussi, au muscle petit rond. Entre les deux se trouve une surface oblique en arrière et en bas donnant insertion au muscle infra-épineux.

12

Que dire du tubercule mineur?

Il s'agit d'une saillie osseuse située à la face antérieure de l'épiphyse proximale. Il est situé médialement au tubercule majeur et en dessous.
Sa partie supérieure voit l'insertion du muscle sous-scapulaire.

13

Que dire du sillon intertubercularie?

Il se trouve entre les deux tubercules; il est profond et vertical, et loge le tendon de la longue portion du muscle biceps, maintenu par le ligament huméral transverse, qui va d'une lèvre du sillon à l'autre.

14

Que dire de l'épiphyse distale?

Bien plus large que la diaphyse, déjetée vers l'avant et aplatie d'avant en arrière (on parle de palette humérale), ses bords latéral et médial (qui ne font que continuer ceux de la diaphyse) s'écartent l'un de l'autre de haut en bas.
Elle comprend une région articulaire composée du condyle et des épicondyles médial et latéral.

15

Que dire du condyle de l'épiphyse distale? Qu'est-ce que le capitatum? La trochlée?

Entièrement encroûté de cartilage, il comprend deux éléments articulaires: le capitatum et la trochlée, séparés par la zone capitulo-trochléaire (sillon).
Au-dessus du condyle se trouve la fosse radiale (face antérieure), ainsi que la fosse coronoïde (face antérieure aussi, mais au-dessus de la trochlée). À la face postérieure, au-dessus de la trochlée, se situe la fosse oléocrânienne dans laquelle vient se loger le bec de l'olécrâne en extension complète du coude.

Le capitatum est un segment de sphère latéral présent à la face antérieure et un peu à la face inférieure, qui s'articule avec la fovéa radiale.

La trochlée est en forme de poulie, et est visible sur les faces antérieure, inférieure et postérieure. Elle présente donc deux joues = versants et une gorge; la joue médiale est plus vaste que la latérale, la gorge est oblique en avant et latéralement (elle est donc plus proche de la joue latérale à sa partie antérieure qu'à sa partie postérieure): on parle du valgus physiologique du coude. La trochlée s'articule avec l'incisure trochléaire de l'ulna.

16

Que dire de l'épicondyle médial?

Il est plus volumineux que l'épicondyle latéral.
À sa face antérieure s'insèrent les muscles pronateurs et fléchisseurs du carpe (rond pronateur, fléchisseur radial du carpe, long palmaire, fléchisseur ulnaire du carpe et fléchisseur superficiel des doigts).
À sa face postérieure passe le nerf ulnaire qui est donc exposé dans les fractures de l'épicondyle médial.

17

Que dire de l'épicondyle latéral?

Il est moins volumineux que le médial.
Sur ses faces antérieure et latérale s'insèrent les muscles extenseurs et supinateurs de la main (court extenseur radial du carpe, supinateur, extenseur des doigts, extenseur du V et extenseur ulnaire du carpe).
À sa face postérieure s'insère le muscle anconé.

18

Que dire de l'ossification de l'humérus?

Il possède un point d'ossification primaire diaphysaire, et sept points d'ossification secondaire épiphysaires.