Marche 3.2 : Course, évaluation et traitement Flashcards Preview

PHT-1309 > Marche 3.2 : Course, évaluation et traitement > Flashcards

Flashcards in Marche 3.2 : Course, évaluation et traitement Deck (45):
1

Vrai ou faux

La course est la progression naturelle de la locomotion bipède, pour se déplacer plus rapidement.

Vrai

2

Qu'est-ce qu'un cycle de course ?

Comme un cycle de marche : entre 2 contacts talon-sol du même pied.

3

Vrai ou faux

La course est une activité cyclique.

Vrai, y'existe un cycle de course comme un cycle de marche ! Et ce cycle revient à l'infini.

4

À quels niveaux (2) se trouvent les différences entre la course et la marche ?

1. Cinématique et cinétique des articulations différentes
2. Amplitude et début d'activité EMG différentes

5

Vrai ou faux

Dans la course, par rapport à la marche, il y a augmentation de l'amplitude et de la vitesse du mouvement.

Vrai, tout comme il y a augmentation du taux de génération de force.

6

Vrai ou faux

À partir d'une certaine vitesse, il devient plus efficace énergétiquement parlant, de courir que de marcher.

Vrai, à partir d'environ 2.1-2.2 m/s (7km/h).

7

Quelles sont les 4 périodes d'un cycle de course ?

1. Appui : 35% du cycle, entre l'attaque du talon D et la poussée plantaire D
2. Suspension précoce : 15%, entre la poussée plantaire D et l'attaque tu talon G
3. Milieu du balancement (1 MI dans les airs, l'autre MI touche le sol) : 35%, entre l'attaque du talon G et la poussée plantaire G
4. Suspension tardive : 15%, entre la poussée plantaire G et l'attaque du talon D

** Y'a aucune phase de double appui !! **

8

Quelle est la particularité des phases de suspension lors de la course ?

Durant ces périodes, aucun des pieds ne touche le sol, on ''flotte'' dans les airs.

9

Comment est-ce possible qu'il y ait des périodes de suspension, comment sont-elles générées ?

C'est que la poussée plantaire survient avant que l'autre pied ne touche le sol.

10

Quelles sont les 2 sous-divisions de la phase d'appui lors de la course ?

1. Phase d'absorption
2. Phase de propulsion

11

Combien de % du cycle de course est passé en phase d'appui pour une jambe ?

35% (vs 60% à la marche!). Plus tu cours vite, moins le temps d'appui est long !

12

Quelles sont les 2 principales différences entre les cycles de course et de marche ?

Dans un cycle de course :
1. Il n'y a jamais de double appui
2. Il y a 2 phases de suspension

13

Comment varient la durée d'un cycle et le % de phase d'appui lorsque l'on augmente la vitesse de la course ?

1. Durée du cycle diminue
2. % de phase d'appui diminue

14

Vrai ou faux

À la base, un cycle de course est plus court qu'un cycle de marche.

Vrai, si l'on suit la vitesse d'économie énergétique, parce que anyways on va plus vite quand on court... Mais pour une même vitesse, le temps du cycle sera le même à la marche et la course (logiquement).

15

Vrai ou faux

L'influence de la vitesse de marche/course sur le % de la phase d'appui est plus importante dans la marche que dans la course.

Faux, le % de phase d'appui diminue plus rapidement lorsque l'on augmente la vitesse de la course que lorsque l'on augmente la vitesse de la marche.

16

Quelles sont les différences de cinématique à la hanche lors de la course par rapport à la marche ? (2)

1. Davantage de flexion de hanche lors du contact du talon-sol
2. Davantage de flexion de hanche lors de la phase de balancement

Mais la courbe est la même, juste en plus intense (patron de mouvement similaire).

17

Quelle est la différence principale de cinématique au genou lors de la course par rapport à la marche ?

Il y a plus de flexion de genou pendant tout le cycle de course. La courbe est la même, mais plus haut (en Y) dans le graphique. Genre on atteint déjà presque 50° (vs 20° à la marche) de flexion de genou lors de l'acceptation du poids et 90° (vs 50° à la marche) lors de la phase de balancement.

18

Vrai ou faux

À basse vitesse, la plupart des coureurs attaquent plutôt avec la plante du pied qu'avec le talon.

Faux, à basse vitesse, la plupart des coureurs (75-90% de ceux-ci) attaquent du talon.

19

Vrai ou faux

Plus la vitesse de la course augmente, plus les coureurs ont tendance à attaquer avec la plante (l'avant) du pied.

Vrai

20

Vrai ou faux

La courbe de cinématique à la cheville lors de la course par rapport à la marche est plutôt similaire.

Faux, elle est bien différente ! Y'a même un moment dans le graphique (vers 40% du cycle) où, pour la marche, on se trouve en dorsi-flexion alors que pour la course on se trouve en planti-flexion. C'est que la poussée plantaire survient plus rapidement dans la course qu'à la marche (phase d'appui plus courte).

21

Vrai ou faux

La flexion plantaire de la cheville se poursuit un peu pendant la phase de suspension, à la course.

Vrai, il s'agit de la phase d'envol.

22

Vrai ou faux

La biomécanique de la cheville et du pied varie beaucoup avec la vitesse de la course.

Vrai, la courbe ne se ressemble plus beaucoup si l'on pousse cette réalité à l'extrême.

23

Comment se comparent les courbes de moment de force aux hanches et aux genoux à la course par rapport à la marche ?

La forme des courbes est semblables entre la marche et la course, mais à la course, les moments générés sont plus élevés, donc la courbe est plus vers le haut du graphique.

24

Vrai ou faux

Lors de la course, on ne génère plus de moment interne en dorsi-flexion de cheville au début du cycle.

Vrai

25

Vrai ou faux

Lors de la course, les forces verticales de réaction du sol sont moins élevées que lors de la marche.

Faux, elles sont plus élevées.

26

Vrai ou faux

Lors de la marche, la puissance générée (ou absorbée) est plus élevée globalement (vs course).

Faux, c'est lors de la course que les puissances sont les plus élevées.

27

Pourquoi est-ce qu'il y a une plus grande activation musculaire lors de la course ?

Parce que les moments de force externe (réactions du sol) et les puissances sont plus élevées (?).

28

Comment se compare le patron d'activation musculaire des muscles proximaux lors de la course vs la marche ?

Lors de la course, les patrons d'activation pour les muscles proximaux sont semblables, mais les muscles se contractent plus forts. Les courbes ont donc une plus grande amplitude.

29

Vrai ou faux

Les muscles distaux (gastrocnémiens et tibial antérieur) ont un patron d'activation musculaire différent lors de la course comparativement à la marche.

Vrai, les gastrocnémiens travaillent plus forts lors de la course, genre en excentrique au début du cycle.

30

Vrai ou faux

Il est plus avantageux pour les articulations de courir avec des souliers minimalistes.

Vrai et faux, cela dépend du patron de course de l'individu. Pour courir avec ce type de souliers, il est très important de faire le contact initial avec l'avant du pied, sinon on risque de juste plus se blesser encore. Parce que certaines études disent que le contact avec l'avant du pied serait plus avantageux pour les articulations (moins de risque de blessure) parce que le contact avec le talon créé un impact initial qui est plus absent des courbes d'attaque avec l'avant-pied.

31

Vrai ou faux

Quand on court pieds nus ou avec des souliers minimalistes, on a tendance à naturellement faire une attaque initiale avec l'avant du pied.

Vrai

32

Quelles sont les 4 évidences mises à l'avant par les recherches qui favoriseraient la course à pieds nus ?

1. Cela encouragerait un patron de course avec l'attaque de l'avant-pied.
2. C'est associé à une diminution de l'impact lors de la MEC
3. C'est associé à une réduction de la longueur de pas, donc diminue la MEC
4. C'est ainsi associé à une diminution du risque de blessures, bien que le risque demeure présent.

**Besoin de plus d'études pour savoir à quel point c'est vrai tout ça.

33

Nommez les 10 pré-requis de la marche normale.

1. Posture & Équilibre
2. Amplitude articulaire
3. Force musculaire
4. Tonus musculaire
5. Capacité aérobique
6. Coordination et contrôle moteur
7. Sensation et proprioception
8. Cognition et planification du mouvement
9. Vision
10. État émotionnel adéquat

34

Nommez 8 modifications possibles des caractéristiques de la marche chez les patients malades.

1. Diminution de la vitesse de marche
2. Diminution ou augmentation des déplacements angulaires des MI, du tronc ou des MS
3. Diminution du temps d'appui (MEC) sur le membre atteint
4. Modifications de la base de sustentation
5. Diminution ou augmentation des moments et des puissances
6. Altération de la qualité du mouvement (ex. co-contractions)
7. Augmentation de la dépense énergétique
8. Augmentation de la fatigue

35

Pourquoi certaines variables de la marche (ex dépense énergétique) sont-elles plus élevées lors de la marche pathologique que chez les sujets sains ?

Parce que les sujets malades utilisent des compensations.

36

Qu'est-ce qu'une compensation ?

C'est une augmentation de la contribution d'un muscle (ou autre composante) pour la marche parce qu'un autre est incapable de réaliser sa tâche habituelle.

37

Vrai ou faux

S'il y a une faiblesse du quadriceps, par exemple, seule des compensations aux hanches et au genoux peuvent exister.

Faux, le sujet peut compenser avec une autre articulation plus loin, avec les MS, le tronc, avec les shits controlatérales, etc.

38

Nommez un exemple de compensation possible pour une diminution d'AA à la hanche en extension.

Une augmentation de la lordose lors de l'appui.

39

Nommez 2 exemples de compensation possibles pour une diminution de la flexion dorsale de la cheville.

1. Hyperextension du genou, pour que la hanche reste verticale par rapport au pied, genre.
2. Élévation de la hanche lors de la phase d'oscillation, pour que le pied traîne pas au sol.

40

Nommez 2 causes possibles de compensations.

1. Perte de mobilité
2. Perte de force

41

Nommez 2 compensations possibles pour une faiblesse du quadriceps.

1. Sur-utilisation des extenseurs de la hanche et des fléchisseurs plantaires.
2. Hyperextension du genou

42

Nommez une compensation possible pour une faiblesse des fléchisseurs dorsaux de la cheville.

Augmentation de l'utilisation des fléchisseurs de la hanche et du genou, pour que le pied ne traîne pas au sol lors de l'oscillation

43

Nommez 5 causes possibles d'une diminution des déplacements angulaires lors de la marche.

1. Contracture
2. Spasticité
3. Co-contraction musculaire (anormale)
4. Faiblesse musculaire
5. Douleur

44

Quelle phase de la marche sera la plus affectée par une diminution de l'AA en flexion dorsale de la cheville ?

La phase d'appui, parce que on pourra pas avancer le tibia comme voulu.

45

Nommez une cause possible d'une diminution d'AA en flexion dorsale de la cheville.

Une contracture importante des fléchisseurs plantaires. La longueur du pas en controlatéral de la jambe atteinte sera réduite.