Moyens de secours Flashcards Preview

Prev > Moyens de secours > Flashcards

Flashcards in Moyens de secours Deck (15):
1

Afin de protéger au mieux les occupants et de préserver les biens dans les bâtiments, les établissements ou les immeubles, divers moyens de secours fixes ou mobiles peuvent être installés. Ils peuvent comporter :

● Des moyens d’extinction
● Un système d’alarme
● Un Système de Sécurité Incendie (SSI)
● Un système d’alerte
● Un service de sécurité incendie
● Un poste de sécurité incendie
● Des dispositions visant à faciliter l'action des sapeurs-pompiers
● Des dispositifs de protection

2

Robinets d'incendie armés :Ils sont désignés par leur diamètre nominal qui peut être :
● DN ....................* (minimum 35 litres par minute)
● DN ....................* (minimum 55 litres par minutes)
● DN ....................* (minimum 130 litres par minute)*correspondant au diamètre intérieur des tuyaux / diamètre de l’orifice du robinet diffuseur.

● DN 19/6* (minimum 35 litres par minute)
● DN 25/8* (minimum 55 litres par minutes)
● DN 33/12* (minimum 130 litres par minute)

3

Des installations fixes d’extinction automatique sont installées et dimensionnées pour contenir et/ou éteindre de manière précoce un incendie dans des locaux ou volumes présentant des risques particuliers (grandes dimensions, charge calorifique importante, matériels sensibles ou onéreux etc.).Ces installations peuvent être des systèmes d’extinction automatique :

● à eau de type sprinkleur
● à eau de type brouillard d’eau
● à gaz

4

Principe de fonctionnement des sprinkleurs :Lors d’un incendie, la ou les têtes exposées à la chaleur fondent (fusibles) ou éclatent (ampoules), ce qui provoque l’écoulement de l’eau à l’endroit concerné. Sa mise en oeuvre automatique le rend opérant jour et nuit.Un foyer naissant provoque :


● L’extension du sinistre entraîne l’ouverture de nouvelles têtes exposées à la chaleur. Le déclenchement de l’installation a pour effet de limiter, voire de maîtriser le sinistre avant l'arrivée des secours.

● le déclenchement d'une alarme permettant un appel des secours
● l’arrosage immédiat et concentré sur le foyer
● l e refroidissement de l'ambiance et la protection des structures

5

Des déversoirs ponctuels sont installés dans le bloc-scène de certains théâtres. Ils permettent une inondation instantanée des locaux défendus par l’intermédiaire de têtes d’arrosoir ouvertes ou de diffuseurs d’eau pulvérisée. Les déversoirs sont commandés par deux vannes ou robinets de mise en oeuvre situés :

● l'un à l'intérieur du bloc-scène, à proximité d'une issue
● l'autre à l'extérieur, en un endroit bien visible et facilement accessible

6

Sous le terme générique alarme, il convient de faire une différence entre :

● Alarme générale
● Alarme restreinte
● Alarme générale sélective (AGS)

7

Un SSI a pour but d’assurer la sécurité des personnes, limiter la propagation du feu et faciliter l’intervention des sapeurs-pompiers. En cas d’incendie, il permet de mettre en sécurité le bâtiment automatiquement ou sur action humaine.Un Système de Sécurité Incendie (SSI) est constitué de l'ensemble des matériels servant à :

● collecter toutes les informations ou ordres liés à la sécurité incendie
● traiter ces informations ou ordres
● effectuer les fonctions de mise en sécurité

8

L’état de fonctionnement et/ou de mise en sécurité des dispositifs du SSI peut être reporté sur un matériel central (généralement situé au poste de sécurité) au moyen de diodes dont le code couleur est :
● ................................................................ : le SSI est sollicité et la ou les fonctions de mise en sécurité concernées sont correctement réalisées.
● ................................................................ : le SSI est sollicité et au moins un dispositif d’une fonction de mise en sécurité n’est pas dans la bonne position de sécurité. Il peut s’agir d’un défaut de la fonction évacuation, compartimentage ou désenfumage.
●................................................................. : défaut ou dysfonctionnement du système. En cas de feu, il est nécessaire de se renseigner sur la nature de ce dysfonctionnement qui peut avoir une incidence sur la mise en sécurité du bâtiment.

L’état de fonctionnement et/ou de mise en sécurité des dispositifs du SSI peut être reporté sur un matériel central (généralement situé au poste de sécurité) au moyen de diodes dont le code couleur est :
● Rouge fixe : le SSI est sollicité et la ou les fonctions de mise en sécurité concernées sont correctement réalisées.
● Rouge clignotant : le SSI est sollicité et au moins un dispositif d’une fonction de mise en sécurité n’est pas dans la bonne position de sécurité. Il peut s’agir d’un défaut de la fonction évacuation, compartimentage ou désenfumage.
● Jaune clignotant ou fixe : défaut ou dysfonctionnement du système. En cas de feu, il est nécessaire de se renseigner sur la nature de ce dysfonctionnement qui peut avoir une incidence sur la mise en sécurité du bâtiment.

9

Les bouches et les poteaux d’incendie sont généralement implantés entre .............. et .............. m maximum des entrées des bâtiments, établissements ou immeubles à défendre. Si ces derniers disposent de colonne(s) sèche(s) cette distance est réduite à ..................... . La distance entre deux hydrants est de .................... maximum.

Les bouches et les poteaux d’incendie sont généralement implantés entre 100 et 150 m maximum des entrées des bâtiments, établissements ou immeubles à défendre. Si ces derniers disposent de colonne(s) sèche(s) cette distance est réduite à 60 m. La distance entre deux hydrants est de 200 m maximum.

10

Confronté à l’indisponibilité d’une colonne sèche ou humide, l’exploitant doit immédiatement :

● transmettre un signalement au CSTC
● identifier physiquement la colonne comme étant hors d’usage

11

Dans le cas des immeubles sur dalles inaccessibles aux engins, des poteaux relais sont nécessaires afin de pouvoir alimenter les colonnes sèches. Ils doivent répondre aux caractéristiques suivantes :
● distance maximale de .................... entre le raccord d’alimentation et un hydrant
● présence ........................................... reliant le raccord d’alimentation au poteau relais
● distance maximale de ...................... entre le poteau relais et les raccords d’alimentation des colonnes sèches des immeubles.

Dans le cas des immeubles sur dalles inaccessibles aux engins, des poteaux relais sont nécessaires afin de pouvoir alimenter les colonnes sèches. Ils doivent répondre aux caractéristiques suivantes :
● distance maximale de 30 m entre le raccord d’alimentation et un hydrant
● présence d’une trainasse reliant le raccord d’alimentation au poteau relais
● distance maximale de 30 m entre le poteau relais et les raccords d’alimentation des colonnes sèches des immeubles.

12

Plan d'intervention :Ces plans doivent indiquer les dégagements et les voies permettant l’évacuation, ainsi que les emplacements :
● des cloisonnements principaux et cheminements ...................................... .
● des raccordements à ........................................., du tampon hermétique et des soupiraux
● des ................................. et éventuellement des dépôts de liquides inflammables
● des machineries de ............................................ et d’ascenseur
● des transformateurs et cabines .......................................... .
● des groupes de ............................................ ou de ventilation
● des réceptacles ......................................... .
● des barrages d’alimentation en .......................... .
● de la commande générale de ............................ .

Plan d'intervention :Ces plans doivent indiquer les dégagements et les voies permettant l’évacuation, ainsi que les emplacements :
● des cloisonnements principaux et cheminements des sous-sols ;
● des raccordements à l’égout, du tampon hermétique et des soupiraux ;
● des chaufferies et éventuellement des dépôts de liquides inflammables ;
● des machineries de monte-charge et d’ascenseur ;
● des transformateurs et cabines haute tension ;
● des groupes de climatisation ou de ventilation ;
● des réceptacles vide-ordures ;
● des barrages d’alimentation en eau ;
● de la commande générale de gaz.

13

Il convient de savoir différencier les ascenseurs dénommés ascenseurs prioritaires. Seuls ceux répondant aux exigences minimales suivantes peuvent être utilisés en toute sécurité par les sapeurs-pompiers en cas d’incendie :
● équipés de .................................... et de ........................................ .
● secourus ........................................ .
● protégés contre ...................................., ......................................... et ...................................... .
● installés dans des ............................................................ .
● équipés d’un dispositif ........................................ au niveau sinistré.

Il convient de savoir différencier les ascenseurs dénommés ascenseurs prioritaires. Seuls ceux répondant aux exigences minimales suivantes peuvent être utilisés en toute sécurité par les sapeurs-pompiers en cas d’incendie :
● équipés de dispositifs d’appel et de commande prioritaires
● secourus électriquement
● protégés contre les flammes, les gaz chauds et les fumées
● installés dans des gaines désenfumées
● équipés d’un dispositif non-stop au niveau sinistré.

14

Dans les théâtres disposant d’un espace scénique isolable de la salle, la baie de scène doit pouvoir être fermée par un dispositif d'obturation ........................................................... . Ce dispositif, connu sous le nom de ..................................... ....................................., vise à contenir un incendie dans la cage de scène (potentiel calorifique important, décors, etc.).

Dans les théâtres disposant d’un espace scénique isolable de la salle, la baie de scène doit pouvoir être fermée par un dispositif d'obturation résistant au feu. Ce dispositif, connu sous le nom de rideau de fer, vise à contenir un incendie dans la cage de scène (potentiel calorifique important, décors, etc.).

15

Tunnels :Lorsqu’ils existent, les dispositifs d’accès des secours doivent être dotés des moyens de secours suivants :

● d’un éclairage
● de moyens de liaison avec l’exploitant
● de moyens de liaison des services de secours
● d’une colonne sèche
● d’une commande locale de mise en surpression du sas