Outils d'évaluation en réadaptation neurologique Flashcards Preview

PHT - 2314 Marika > Outils d'évaluation en réadaptation neurologique > Flashcards

Flashcards in Outils d'évaluation en réadaptation neurologique Deck (63):
1

Sur quoi sont basées les échelles de Fugl-Meyer Stroke Assessment (FMA) et Chedoke-McMaster (CMSA) ?

Sur les stades de récupération de Brunnstrom. (Chedoke a en plus une partie qui évalue les ACTIVITÉS des patients, en s'inspirant de la MIF).

2

Que veut dire CIF ?

Classification internationale du fonctionnement.

3

Quels sont les 3 niveaux de déficiences selon la CIF ?

1. Déficience (du corps)
2. Limitation d'activité
3. Restriction de participation à la vie commune.

C'est nice pour savoir quel test évalue quel niveau de problématique et également nos interventions agiront à quel niveau. En physio, on est un facteur contextuel (facilitateur) qui peut agir sur les trois niveaux.

4

Nommez 4 déficits sensorimoteurs pouvant survenir à la suite d'un AVC.

En controlat de la lésion :
1. Spasticité
2. Faiblesse
3. Incoordination
4. Apraxies

5

Qu'est-ce que le choc cérébral ?

C'est la période immédiatement après l'AVC, lorsque tous les membres affectés et le tronc sont flacides ++ (PAS de retour moteur ni de spasticité). Aucun mouvement volontaire n'est possible = hémiplégie.

6

Vrai ou faux

Généralement, au début du retour moteur, le patient bougera dans son schème pathologique.

Vrai, et s'il y a spasticité, elle sera à son maximum au début du retour moteur. À la longue, on arrivera à faire un plus grand nombre de mouvements, et de manière de plus en plus fluide. C'est généralement l'incoordination qui demeure le plus longtemps post-AVC.

7

Qui a décrit la présence des schèmes de mouvements pathologiques ?

Twitchell (pour ceux du MS lors d'efforts volontaires post-AVC).

8

Quels schèmes de mouvement sont prédominants au début du retour moteur ?

Les schèmes antigravitaires : Fléchisseurs au MS et extenseurs au MI.

9

Quels seront les schèmes aux MI et MS dans un cas de...
a) décortication ?
b) décérébration ?

a) décortication = MS en flexion et MI extension = lésion au-dessus du mésencéphale) ***C'est comme ça qu'on est en POST-AVC.***
b) décérébration MS et MI en extension = lésion du tronc cérébral

10

Qu'est-ce qu'une synergie dominante ?

C'est elle qui ébauche les mouvements volontaires lors du début de retour moteur.

11

Qu'est-ce que la composante forte d'une synergie ?

C'est la composante qui initie le mouvement en premier.

12

Quelle est la composante forte de la synergie de flexion au MS ?

Flx coude

13

Quelle est la composante forte de la synergie d'extension au MS ?

Épaule en adduction et rotation interne.

14

Vrai ou faux

Dans les 2 synergies au MS, la main a tendance à être fermée.

Vrai

15

Quelle est la composante forte de la synergie de flexion au MI ?

Hanche en flexion

16

Quelle est la composante forte de la synergie d'extension au MI ?

Genou en extension

17

Vrai ou faux

En début de réadaptation, il est plus facile de commencer dans les schèmes et d'essayer d'en sortir que le contraire.

Faux, il est plus facile d'aller vers les schèmes (synergie faible vers forte).

18

Quelles sont les composantes du retour moteur inclus dans les stades de récupération de Brunnstrom ?

1. Évolution des réflexes
2. Qualité des mouvements volontaires
3. Tonus musculaire (spasticité)
4. Coordination

19

Qu'est-ce qui fait qu'à un moment donné, le choc cérébral disparaît ?

C'est lorsque le contrôle inhibiteur disparait = on devient hyperréflexique. Ça fait partie de la neuroplasticité de la m.é.

20

À quel niveau de la CIF se trouve-t-on lorsqu'on parle des stades de récupération motrice de Brunnstrom ?

Déficience

21

Quels sont les 7 stades de la récupération motrice de Brunnstrom ?

1. Aucun mouvement ne peut être effectué de façon réflexe ou volontaire. Hyporéflexie. (choc cérébral).
2. Mouvement réflexe ou volontaire possible avec FACILITATION, dans les synergies fortes. Si spasticité, commence ici.
3. Mouvements ''semi'' volontaire en synergie seulement. Spasticité MAXIMALE.
4. Début des mouvements hors synergie (faible vers forte). Spasticité commence à décliner.
5. Plus de mouvements hors des synergie (forte vers faible). Spasticité faible.
6. Mouvements individuels aux articulations possibles, hors synergies mais incoordination ++. Pas de spasticité. (dissociation des synergies)
7. Normal, pas d'incoordination.

22

Vrai ou faux

Il est possible que pendant sa réadaptation, un patient régresse de stade selon Brunnstrom.

Faux, à moins qu'il subisse une deuxième lésion entre temps.

23

Vrai ou faux

Tous les patients passent par tous les stades de récupération de Brunnstrom environ à la même cadence.

Faux, le rythme varie d'un patient à l'autre et d'un stade à l'autre. Certains patients resteront pognés au stade 4 le reste de leurs jours !

24

Vrai ou faux

La récupération motrice se fait de manière indépendante MI vs MS.

Vrai, il se peut que la jambe ait récupéré complètement mais que le MS soit encore à 3. Il est également possible d'avoir des stades de récupération différents entre les différentes parties d'une extrémité : ex. bras à 5 mais main à 2. (voir Chedoke)

25

Quel est le gradient de récupération motrice le plus populaire ?

Proximal vers distal : la main est toujours la plus compliquée à récupérer (parce que dans le cerveau, la main prend plus de place sur l'homonculus ?!)

26

Quel membre (MS ou MI) sera le plus atteint dans un cas d'AVC sylvien ? (artère cérébrale moyenne)

Le MS. Il mettra plus de temps à récupérer et gardera souvent plus de séquelles que le MI.

27

Vrai ou faux

Il est possible de sauter d'un stade de récupération motrice au suivant en en skippant un.

Faux, il faut obligatoirement passer par tous les stades, bien que certains peuvent durer plus ou moins longtemps selon les patients.

28

Quelle échelle d'évaluation de la récupération post-AVC fut la première à se baser sur les stades de Brunnstrom ?

FMA

29

Vrai ou faux

L'AVC produit une hémiparésie résiduelle chez 70-80% des patients.

Vrai

30

Quelles sont les 5 dimensions de la récupération post-AVC qui sont évalués par l'échelle de Fugl-Meyer ?

1. Fonction motrice (0= hémiplégie, 100= normal) **Nous on a juste parlé de cette dimension**
2. Fonction sensorielle (0 = pas de sensibilité, 24 = normal)
3. Équilibre assis et debout (max 14 points)
4. AA (max 44 points)
5. Douleur articulaire (max 44 points).

31

Que comprend l'évaluation de la fonction motrice selon FMA ?

1. Activités réflexes
2. Qualité des mouvements produits selon les synergies
3. Coordination

66 points pour MS et 34 points pour MI.

32

Pourquoi évalue-t-on les réflexes au MS dans le FMA ?

Pour voir si le patient est au moins au stade 2 de Brunnstrom.

33

Au FMA, quand on évalue la présence des synergies de flexion et extension, le but est d'avoir le plus haut ou le plus petit score possible ?

Le but est d'avoir le plus haut score possible pour dire que t'es capable de prendre toutes les positions de synergies (forte ET faible) = stade 3 de brunnstrom.

34

Quel est le principal désavantage de FMA ?

Avec le chiffre seulement, on ne sait pas à quoi le patient ressemble dans son ensemble... Il faut retourner voir les cotes pour chaque test (vs Chedoke + précis).

35

Vrai ou faux

Le FMA évalue environ toutes les articulations et leur donne une cote globale.

Vrai, via différents items pour MS et MI. Il comprend même le test doigt-nez = coordination/vitesse et talon-genou.

36

Vrai ou faux

Le FMA est fidèle ++ intra-évaluateur, a une bonne valeur prédictive de l'autonomie aux AVQ post-AVC et corrèle avec l'indice de Barthel, la MIF et le Chedoke.

Vrai

37

Quel est le principal défaut du FMA?

Il est peu sensible parce qu'il a un grand effet plafond. Il peut donner un score parfait de motricité alors qu'en réalité il persiste une atteinte. Les autres limites de ce test = trop grande importance items MS vs MI, on n'évalue PAS la dissociation du mouvement des doigts et trop d'importance accordée aux réflexes.

38

Vrai ou faux

Le FMA est un test rapide à exécuter.

Pas tant, le patient peut se frustrer parce qu'il faut faire toutes les étapes même si on sait qu'il ne les réussira pas.

39

Que mesure l'échelle Chedoke-McMaster (CMSA) ?

L'atteinte motrice ET le niveau d'incapacité (via ses deux parties). Validé pour les personnes âgées, hémiplégiques et autres atteintes neuro aigues.

40

Quelle partie du Chedoke évalue les différents niveaux de récupération motrice selon les stades Brunnstrom ?

La partie ''inventaire du degré d'atteinte'' = pour le tronc, jambe, pied, bras, main et douleur à l'épaule. Cotés de 1 à 7 selon les stades de Brunnstrom.

41

Sur quoi se base la partie du Chedoke qui évalue l'inventaire des activités ?

Sur la MIF : cote de 1-7. 1= aide totale requise et 7 = indépendance totale. Ca inclut un indice de fonction motrice grossière (transferts au lit, etc.) et d'un indice d'indépendance à la marche.

42

Combien de temps environ prend le Chedoke à passer ?

45-60minutes, mais permet une classification standardisée des patients selon leur profil général de récupération et leur statut fonctionnel (et leur potentiel de récupération). Vraiment utile pour les différents intervenants.

43

Avec quels autres tests est corrélé le chedoke ? (2)

FMA et MIF

44

Nommez 2 mouvements qui peuvent être effectués en stade 6 de Brunnstrom au MS.

1. Épaule fléchie à 90°
2. Tracer un 8 avec le bras
(mouvements déviant des synergies).

VS Stade 7 : mouvements rapides et coordonnés ex. taper les mains au-dessus de la tête, puis dans le dos, de manière alternée.

45

Vrai ou faux

Au stade 3 de Brunnstrom, il faut avoir une amplitude complète de mouvement en synergie faible pour coter 3 au chedoke.

Faux, l'amplitude ne doit pas être complète.

46

Nommez un exemple de stade 6 de Brunnstrom à la main.

Main à plat en pronation et taper de l'index (hors des synergies).
VS Stade 7, faire l'opposition entre pouce et chaque doigt rapidement.

47

Quel est le stade de récupération le plus important au pied ?

Le stade 5, lorsqu'on est capable de passer de la synergie forte vers la faible, puisque cela veut dire qu'on peut faire volontairement de la flexion dorsale et donc MARCHER.

48

Nommez un exemple de stade 6 au pied.

Circumduction (stade 7 = circumduction rapide).

49

Quels sont les stades de récupération au tronc ?

Stade 1 : rien
2 : faciliter redressement actif du tronc en position assise ou transfert en bloc DD à DL côté sain.
3 : peut rester assis volontairement et tourner en bloc sur un côté
4 : peut se redresser activement couché-assis ou assis-debout
5 : assis-debout avec MEC égale des deux côtés et faire transferts de poids dynamiques en lat quand assis.
6 : peut se tenir unilat sur jambe atteinte ou marcher côté pas croisés
7 : marcher en tandem rapidement

50

Que faut-il vérifier chez les patients pour avoir une idée du pronostic de douleur à l'épaule parétique ?

1. Alignement des omoplates (épine et angle inférieur). Mauvais alignement = mauvais pronostic parce que pourrait être relié à subluxations gléno-humérales
2. Diminution des amplitudes passives flx, abd et rot. ext.

51

Qu'est-ce que l'indice de Barthel ?

Ça sert originellement à l'évaluation du niveau d'autonomie des personnes avec des atteintes neuromusculaires et musculosquelettiques. Comprend 10 items de soins personnels, dont 2 avec mobilité. Le total est 100 points max. Prend environ 20 min si on le fait pour vrai, ou 2-5min par questionnaire.

52

Quels sont les avantages de l'indice de Barthel ? (6)

1. Facile à utiliser
2. Rapide
3. Révélateur ++ du niveau fonctionnel, prédictive des AVQ et concourante avec BERG, vitesse de marche, FMA
4. Très fidèle et très fiable
5. Pas d'entraînement requis de l'évaluateur
6. Gold standard (mesure étalon).

53

Quelles sont les principales limites de l'indice de Barthel ?

1. Peu sensible aux changements (effet plafond et plancher ++)
2. Manque de précision
3. Pas de consensus quand à la catégorisation des patients selon leurs scores.

54

Pourquoi la MIF a-t-elle été créée ?

Pour remédier aux limites de l'indice de Barthel.

55

Que mesure la MIF ?

Le niveau d'aide requise pour réaliser des tâches fonctionnelles (et donc la possibilité d'un retour à domicile). 13 aspects moteurs et 5 cognitifs (interaction sociale, résolution de problèmes et mémoire).

56

Quel est le score maximal que l'on peut obtenir avec la MIF et que signifie-t-il ?

126 = indépendance totale (vs 18 = dépendance totale).

57

Combien de temps prend la MIF à faire sur un patient ?

30 minutes, mais l'évaluateur doit avoir suivi une formation spéciale. Courte et efficace ++, très répandue

58

Vrai ou faux

La MIF est très fidèle inter-évaluateur.

Vrai, en plus, elle prédit le temps de séjour du patient et corrèle avec l'indice de Barthel. Pas d'effet plancher ni plafond. La fidélité dépend de l'expérience de l'évaluateur.

59

Que comprend la partie ''inventaire des activités'' du chedoke ?

14 items moteurs basés sur la MIF, plus 1 point boni par rapport à la distance de marche (moins de 70 ans= plus de 95m, plus de 70 ans = plus de 85 m). Les 10 premiers items = fonction motrice grossière, et les 4 derniers = marche. Pour un total de 100 points max (= indépendance totale, vs 14 points = dépendance totale).

60

À quel stade commence-t-on le chedoke au MS ?

3 (bras et main) Il faut réussir deux items d'un stade pour être considéré à ce stade.

61

À quel stade commence-t-on le chedoke au MI ?

4 pour la jambe (patient en DD, genoux fléchis) et 3 pour le pied. Sans chaussure, sans chaussette et sans orthèse.

62

À quel stade commence-t-on le chedoke au tronc ?

4, aucun support n'est permis à aucun item du test.

63

Quels sont les niveaux de cotation de l'inventaire des activités du chedoke par rapport à la MIF ?

Cote = MIF = Chedoke
7 = indépendance complète = sans délais et sécuritaire
6 = indépendance modifiée = aide technique
5 = supervision (on ne touche pas, mais donne des conseils)
4 = assistance avec contact minimal = client travaille 75%
3 = assistance modérée = client travaille 50%
2 = assistance maximale = client 25%
1 = assistance totale = client 0%