Plan jaune alpha Flashcards Preview

BSP 396 > Plan jaune alpha > Flashcards

Flashcards in Plan jaune alpha Deck (11):
1

Présentation

Les événements de l’année 2015 sur le territoire défendu par la BSPP ont montré que la menace peut
être à la fois multiple et s’accompagner d’une incertitude sur le nombre exact de sites, ce qui impose
une modularité des réponses opérationnelles de la BSPP.
Aussi, les modalités identifiées dans le cadre du PLAN ROUGE ALPHA sont étendues au concept du
PLAN JAUNE.
Il détermine une organisation et fixe des procédures prédéterminées afin de faire face aux
conséquences d’évènements multiples à caractère NRBC sur la zone de compétence de la Brigade de
Sapeurs-Pompiers de Paris.
Afin de pouvoir répondre à un ou plusieurs évènements simultanés (notamment des attentats)
impliquant des produits Radiologiques, Biologiques et/ou Chimiques (RBC) et d’apporter une
première réponse adaptée et inférieure à celle proposée dans le cadre du « PLAN JAUNE », le
PLAN JAUNE ALPHA (PJA) est créé et décliné dans les parties et annexes suivantes. Il détermine
une organisation et fixe des procédures prédéterminées afin de faire face aux conséquences
d’évènements multiples à caractère NRBC sur la zone de compétence de la Brigade de Sapeurs-
Pompiers de Paris.
Le PJA est donc un plan qui, régi par les principes des directives ORSEC, a vocation à être modulaire,
évolutif et progressif dans un souci d’optimisation de la ressource et de la réponse opérationnelle.

2

Déclenchement

Les moyens du PLAN JAUNE ALPHA sont engagés depuis le CO/EMO à la demande du COS soula forme : «Je demande PLAN JAUNE ALPHA, telle adresse…, accès des engins telle adresse… ».
Si des moyens NRBC sont déjà présents sur l’intervention, ils sont alors inclus dans le PLAN JAUNEALPHA. Ils doivent être soustraits de l’ordre de départ.
Les premiers intervenants ne sont pas inclus dans les moyens du PLAN JAUNE ALPHA.

3

Les missions et le principe du zonage sont identiques à ceux du PLAN JAUNE (zone d’exclusion,
zone contrôlée et zone de soutien).
Les effets majeurs attendus par les premiers intervenants sont les suivants :

 définir une première zone d’exclusion tenable ;
 lever le doute NRBC et surtout le risque de contamination (information structurante) ;
 extraire les personnes ;
 assurer un premier déshabillage d’urgence dans l’attente des KDUR.
Au niveau de l’EMO, la mise en œuvre du mécanisme des renforts zonaux et nationaux doit être
immédiatement intégrée à la manœuvre Brigade.

4

Module extraction tri visuel :

1 groupe ramassage à l adresse

5

Module commandement

Engagé sur ordre à la première demande :
- 1 groupe CDT (PC TAC)
- 1groupe CDT MED (DSM +
CMOSAN+VAS)
- 1 CMO APP
- 1 chef de groupe NRBC (directeur secours
NRBC)
- 1 VLCdG SINUS.
En zone de soutien sans passer par la ZDI

6

PRV

- 1 AR
- 1 groupe SAP
- 1 VRB

A l adresse du PRV sans passer par la ZDI

7

SAS intervenant

1 groupe d’intervention technologique
adapté, GIC, GIR ou GIB (si possible avec
un chef de groupe NRBC)

a l adresse du SAS sans passer par la ZDI

8

PRI/SAS impliqué

1 groupe ramassage a l adresse du PRI sans passer par la ZDI

9

Décontamination

1 GCD en ZDI

10

ACE

2 OGC avec EMDA

11

Soutien

1 crac