Plongée Flashcards Preview

PHYSIO FINAL > Plongée > Flashcards

Flashcards in Plongée Deck (16):
1

La pression sous l’eau est plus importante parce

La pression sous l’eau est plus importante

2

C’est quoi le Stress hyperbare :

• la pression barométrique augmente d’une Atmosphère (Atm) par palier de plongée de 10 mètres. (? En mmHg)
• les variations amènent des modifications de la composition de l’air inspiré, mais aussi interfèrent sur la pression exercée sur les plèvres

3

Quels sont Problèmes liés à la pression lors de la descente:
Et lors de la montée:


• Descente (compression)
– Oreilles (tympans)
– Sinus
– Masque
– Thorax
– Dents
– Estomac/Intestins
– Combinaison

• Montée (expansion)
– Embolie gazeuse
– Pneumothorax

4

Quells sont les Problèmes liés à la pression
(indirects)

• Mal des caissons (décompression)
• Narcose à l’azote
• Toxicité de l’oxygène

5

«PLONGÉE À L'AIR. Air comprimé dans une bouteille pour respirer sous l’eau. Type de plongée le plus pratiqué en mode loisir.
Mélange contenant 21% d’oxygène et 79% d’azote.

C’est quoi les avantages :
C’est quoi les inconvénient :


Avantage
Coût : il est très facile et surtout peu couteux de recharger des bouteilles en air comprimé

Inconvénient
Plongée limitée à 40m de profondeur à cause du risque d’accident hyperoxique et limitée dans le temps.
Risque de narcose élevé à cause d’une forte proportion d’azote dans le mélange binaire.»

6

«PLONGÉE AU NITROX. Mélange d’azote et d’oxygène dont les proportions respectives peuvent varier en fonction du profil de plongée et des objectifs du plongeur.
Avantages
Inconvénients :


Avantages.
• Diminuer le risque de narcose par diminution de la proportion d’azote dans le mélange.
• Possibilité de plonger plus longtemps qu’à l’air pour des saturations équivalentes.
• Rester une même durée sous l’eau qu’à l’air pour une saturation moindre donc un risque d’accident de décompression moins important.
• Permet de raccourcir l’intervalle de temps obligatoire entre 2 plongées.
Inconvénients.
• Coût plus important que la plongée à l’air
• Difficultés techniques quant à la fabrication des mélanges gazeux
• Limitation de la profondeur en fonction du mélange utilisé (lié au risque d’accident hyperoxique : profondeur limitée à 20m pour un mélange à 50% d’O2/50% N2, profondeur limitée à 30m pour un mélange à 40%O2/60%N2
• Risque de noyade consécutif à une perte de connaissance liée à un accident toxique majoré par rapport à la plongée à l’air.
• Restriction d’emploi suivant les appareils (recycleurs fermés et semi fermés)»

7

C’est quoi les deux phases de la plongée :
2 phases de la plongée

• Descente= augmentation de pression
• augmente pression sur le cage thoracique

• Remontée= diminution de la pression
• diminue pression vers la normale

8

La descente, c’Est quoi le problème principale :


• 1) Le problème principal est l'augmentation de la pression barométrique sur la cage thoracique du plongeur. Barotraumas.
– Risque de collapsus vasculaire et alvéolaire.
• 2) narcose par l’azote ou ivresse des profondeurs

9

Quels sont les Les symptômes de la narcose à l'azote


• Vertiges
• Réactions émotionnelles telles des vertiges
• Allégresse
• Euphorie
• Anxiété
• Les cas graves peuvent également causer une inertie débilitante, la cécité, l'inconscience et peut-être même la mort.

10


Le probème avec la Remontée : Maladie de décompression:

• Maladie de décompression:
• Se produit lorsque des bulles se forment dans le sang ou les tissus pendant ou après une diminution de la pression environnementale
• Peut se produire chez les plongeurs avec gaz comprimé, les aviateurs ou les astronautes
• La pression partielle de gaz inerte dissous dans le tissu pendant une plongée peut dépasser la pression ambiante pendant l'ascension

11

Si on retient notre respiration en remontant, qu’est-ce qui arrive?

Désaturation?
Expansion alvéole, pneumothorax, air entre pulmonaire capillaire, → Rupture alvéole
Pneumomediastinum, subcutaneous empluysema, cerebral air embolium

12

1 prevention =

courbe de sécurité
2-Paliers de recompression ou caisson

13


La "phase facile" et la "phase de lutte" se distinguent par :

La "phase facile" et la "phase de lutte" se distinguent par :
l'absence ou la présence d'une activité musculaire respiratoire qui doit être supprimée pendant la respiration

14

Oedeme pulmonaire d’immersion arrive/risque plus souvent chez:

• les sujets jeunes, sportifs, à l’occasion d’un effort physique important (militaires) ;
• les sujets âgés de plus 50 ans qui présentent des facteurs de risque cardiovasculaires.

15

Principales contre-indications pulmonaires à la pratique de la plongée en scaphandre autonome

Asthme mal controlé
Syndrome hyperventilation
Dyskinésie du larynx
Bronchopneumopathie
Kyste
Bronchiolite active

16

Mesures de sécurité

• Quelle que soit la table de plongée ou l'ordinateur que vous utilisez, faites-le de manière conservatrice (restez bien dans les limites maximales).
• Portez une attention particulière aux vitesses de remontée, ne dépassant jamais 10 m par minute.
• Toujours faire des arrêts de sécurité, et ajouter un arrêt profond (la moitié de la profondeur maximale pour deux à trois) sur les plongeurs plus profonds (+40 ').
• Plongez uniquement lorsque vous êtes bien reposé, nourri et hydraté (et restez au chaud et bien hydraté).
• Évitez les exercices intenses avant, pendant et immédiatement après la plongée.
• Restez en forme pour la plongée, et ajustez votre plongée en fonction de votre niveau de forme physique.