Psychotropes Flashcards Preview

Module 10 - Thérapeutiques > Psychotropes > Flashcards

Flashcards in Psychotropes Deck (19):
1

Mécanismes d'actions et axes thérapeutiques des médicaments de la maladie d'Alzheimer

Traitement uniquement symptomatique, qui agissent sur 2 systèmes régulant les PROCESSUS MNESIQUES et PSYCHOCOMPORTEMENTAUX :

1) Déficit cholinergique : à traiter par inhibiteur de l'acétylcholinestérase* (donépézil, rivastigmine, galantamine).
ACTION PREPONDERANTE SUR L'APATHIE

2) Perturbation de la transmission glutamatergique complexe : à traiter par un antagoniste des récepteurs NMDA* (mémantine).
ACTION PREPONDERANTE SUR L'AGITATION/AGGRESSIVITE

2

3 grands types d'effets indésirables des anticholinestérasique (augmentent les taux d'acétylcholine)

1) Troubles digestifs : nausées, vomissements

2) Chronotrope négatifs : bradycardie +++ (risque de syncope*)

3) Troubles neuropsychiatriques : confusion mentale +++

3

Traitement symptomatique des maladies d'Alzheimer de forme légères à modérément sévère

INHIBITEUR DE L'ACETYLCHOLINESTERASE, à posologie TRES progressive pour éviter les effets indésirables (dig, neuropsy et cardiaque).

- Surveillance cardiaque +++ à la recherche d'une bardycardie iatrogène.

- Exemple de molécules : donépézil, rivastigmine, galantamine.

4

Traitement symptomatique des maladies d'Alzheimer de forme très sévère / évoluée

ANTAGONISTE DES RECEPTEURS NMDA = mémantine +++


Les neuroleptiques sont à éviter au maximum, et seront instauré uniquement si les troubles psychocomportementaux échappent à la Mémantine.

5

Régulateur de l'humeur / thymorégulateur : objectifs et mécanismes d'actions

Objectifs des thymorégulateurs :
- traiter les accès aigus (maniaques ou dépressifs) de trouble de l'humeur
- prévenir la récidive de ces accès

Mécanismes d'actions :
- modification du fonctionnement neuronale
- action sur la transmission dopaminergique*

6

Citer les 3 classes médicamenteuses à activité thymorégulatrice / régulatrice de l'humeur.

Q bonus : donner pour chacune de ces classes une DCI

LES REGULATEURS DE L'HUMEUR

1) Lithium +++ : le TERALITHE, traitement de référence du trouble bipolaire.

2) certains Antiépileptique : carbamazépine (TEGRETOL), acide valproïque (DEPAKOTE), lamotrigine

3) certains Antipsychotique : olanzapine (ZYPREXA)

7

Indications (3) et contre-indications (7) du lithium (TERALITHE)

Indication du lithium :
- traitement de l'accès maniaque (dès le 1er épisode)
- maladie bipolaire : prévention des rechutes dépressives et maniaques.
- schizophrénie dysthymique (avec trouble de l'humeur)


Contre-indications du lithium :
- Grossesse (+++ tératogène au T1)
- Insuffisance rénale
- Atteinte organique cérébrale (AVC, tumeur)
- troubles cardiaques : IDM récent, trouble du rythme/conduction, INSUFFISANCE CARDIAQUE
- troubles ioniques : dyskaliémie, hyponatrémie (attention +++ aux associations lithium/diurétique)
- épilepsie
- dysthyroïdie

8

Education thérapeutique du patient sous lithium

Traitement A VIE, ayant pour but de diminuer la fréquence et la durée des accès de trouble de l'humeur

Effets secondaires : dysthyroïdie, insuffisance rénale, syndrome polyuro-polydypsique (insensibilité iatrogène à l'ADH), TREMBLEMENTS, prise de poids, trouble du rythme cardiaque, vertige/vision floue

Consulter EN URGENCE si signes de surdosage : tremblements +++, trouble de la conscience, vertige, syndrome akinéto-rigide, sd confusionnel jusqu'au coma +++ (syndrome d'intoxication au lithium à connaitre)

PAS d'AUTOMEDICATION : contre indication des AINS et des DIURETIQUES

Contraception efficace +++ si femme en âge de procréer

Port de carte, carnet de surveillance de la lithiémie (objectif 0,8 à 1,2 mmol/l) à actualiser tous les 3 mois

9

Bilan pré-thérapeutique avant l'instauration d'un traitement thymorégulateur par lithium (trouble bipolaire) ?

Bilan pré-thérapeutique du LITHIUM :

- Examen clinique complet à la recherche de CI
- Iono, créat, NFS
- Glycémie, calcémie
- Bandelette urinaire
- TSH / T4L
- Bilan hépatique
- ECG

- EEG si atcd de comitialité
- beta-hCG chez la femme en âge de procréer

10

Citer 3 DCI de neuroleptiques atypiques/antipsychotique de 2nd génération

Rispéridone

Olanzapine

Clozapine

11

2 voies d'administration classiques des neuroleptiques / antipsychotiques

Par voie orale +++

Par voie intramusculaire retard, à renouveler toute les 2-4 semaines (pour les patients difficiles)

12

Mécanisme d'action des neuroleptiques / antipsychotiques

Les neuroleptiques antagonisent les récepteurs D2 (dopaminergique) :

- à l'origine d'un effet thérapeutique sur les hallucinations et les délires des psychoses chroniques (hallucinlytique, sédation de l'agressivité et de l'agitation)

- mais aussi d'effets secondaire à type de syndrome parkinsonien par déficit dopaminergique (+++ pour les neuroleptique classique / antipsychotique de 1ère génération).

13

Indications des neuroleptiques / antipsychotiques (3)

Traitement des pathologies délirantes aigues et chroniques :

1) Délire aigus (bouffée délirante aigue, manie délirante, mélancolie délirante)

2) Délire chronique non dissociatif : psychose chronique (paranoia, PHC, paraphrénie)

3) Délire chronique dissociatif : SCHIZOPHRENIE

14

Contre indication des neuroleptiques / antipsychotiques

- Grossesse

- Allongement du QT sur l'ECG pré-thérapeutique

- Atcd de syndrome malin des neuroleptiques (?)

- CI des anticholinergique (?)

15

Quelles sont les 5 propriétés des benzodiazépines ?

Les benzodiazépines sont :
- Anxiolytiques
- Sédatives
- Myorelaxantes
- Anticonvulsivantes
- Hypnotiques/amnésiantes.

16

Quelles sont les contre-indications aux BZD ?

BZD = somnolence :
- Insuffisance respiratoire
- Profession ou la somnolence serait grave (conduite automobile), si traitement au long cours.
- Apnée du sommeil

BZD = Hypotonie / vertige :
- prudence chez la personne âgée (chute +++)
- myasthénie

BZD aussi contre-indiqué si :
- grossesse
- insuff hépatique sévère

17

Comment reconnaître un Syndrome de sevrage aux BZD ?

- Contexte d'hospitalisation (arrêt brutal ou diminution trop rapide des doses) +++
- survient 2 à 12 jours après l'arrêt

Apparition progressive 2 à 12 jours après l'arrêt de :
- anxiété, irritabilité, insomnie, tremblement voir confusion et convulsions.

Traitement :
- réintroduction des BZD et si sevrage nécessaire arrêt progressif

18

Quelles sont les durées maximum de prescription d'anxiolytique dans le cas d'un traitement :
- à visée hypnotique
- à visée anxiolytique

Anxiolytiques à visée hypnotique = 4 semaines maximum

Anxiolytiques à visée anxiolytiques = 12 semaines maximum

19

Présentation clinique du Syndrome malin aux neuroleptiques.

Tétrade clinique, secondaire au blocage dopaminergique , dans la semaine qui suit l'introduction ou l'augmentation de dose des neuroleptiques :

1) Hyperthermie sup. à 39°C : par blocage hypothalamique de la dopamine

2) Alteration de la conscience : état délirant, catatonie et mutisme allant vers le coma.

3) Rigidité extrapyramidale en "tuyau de plomb" cédant par à coup (roue dentée).

4) Dysautonomie : tachycardie, TA labile, tachypnée par diminution de la régulation du SNV par la dopamine.