Questions de lecture - Freud Flashcards Preview

HISTOIRE > Questions de lecture - Freud > Flashcards

Flashcards in Questions de lecture - Freud Deck (16):
1

18.1 D’après Freud, quel choc terrifiant peut conduire un jeune garçon à devenir homosexuel ?

La confrontation au fait que les femmes ne possèdent pas de phallus (probablement parce qu’elles se l’ont fait coupé - ce qui est la plus grande peur des jeunes garcons, complexe de castration). ‘’aucun homme problablement n’échappe à ce choc terrifiant en découvrant pour la premiere fois le sexe féminin.’’ Conséquence directe de ce ‘’choc terrifiant’’, le petit garcon prend en horreur la région pubienne des femmes - terrible rappel de l’épée de Damoclès suspendue au-dessus de sa verge. Pour fuir à jamais cette vision traumatisante, il peut par la suite devenir homosexuel.

2

18.2 Quel comportement sexuel Freud attribuait-il aux neurasthéniques ?

La masturbation. ‘’Freud n’hésita pas à conclure que les neurasthéniques étaient des masturbateurs.’’

3

18.3 Au sujet de l’hystérie, quelle théorie Freud a-t-il abandonnée ?

La théorie selon laquelle la cause de l’hystérie serait des manoeuvres sexuelles négatives durant l’enfance - ces agressions seront plus souvent hétérosexuelles, par la bouche ou l’anus et lorsque la victime était une fille, le père était l’agresseur. ‘’ Dans chaque cas, rapporta-t-il, ces malades hystériques se rappelèrent avoir été l’objet de manoeuvres sexuelles dans les toutes premières années de leur existence.’’

4

18.4 En lisant les récits d’Ellis, quel type de sexualité infantile Freud a-t-il pu constater ?

La sexualité infantile est basée sur les perversions (de Krafft-Ebing). ‘’Freud inventa un peu plus tard une expression très parlante; les petits enfants étaient par nature des ‘’pervers polymorphes’’. ‘’

5

18.5 Pour Freud, le sexuel et le génital renvoient-ils à la même réalité ?

Non. ‘’Il convient de différencier les concepts de sexuel et de génital. Le mot sexuel a un sens bien plus étendu et embrasse nombre d’activités sans rapports avec les organes génitaux.‘’

6

18.6 Quel est le drame d’amour, de haine et d’abandon que l’enfant de 3-4 ans vivra ?

Le complexe d’oedipe; ‘’N’osant plus aimer sa mère, il ne veut pas non plus risquer de n’être plus aimé d’elle car elle pourrait alors le dénoncer à son père et le livrer à la castration - voir p. 167-168)

7

18.7 D’après Freud, quelles sont les conséquences pour la petite fille qui persiste à vouloir un pénis ?

L’homosexualité. ‘’ Si la petite fille persiste à vouloir devenir un garçon, elle sera plus tard, dans les cas extrêmes, une homosexuelle manifeste ou, en tout cas, présentera des traits de caractère viriloide marqué, choisira une carrière masculine, etc. ‘’
Rancune envers la mère qui ne lui a pas donné de pénis. ‘’Dans son ressentiment, elle se détourne de sa mère et adopte un autre objet d’amour, son père. [...] Elle peut remplacer l’affection par une identification, se met à la place de sa mère comme elle l’a toujours fait dans ses jeux et, voulant la remplacer auprès de son père, se met à haïr celle qu’elle avait jusqu’alors aimée, cela pour deux motifs: par jalouse et par rancune à cause du pénis dont elle a été privée.

8

18.8 Pour quelles raisons doit-on admirer la contribution de Freud à la sexologie ?

1.L’écoute de ses patients. ‘’ Freud est l’un des premiers médecins qui aient vraiment écouté leur patients. De plus, il leur parlait et démontra ainsi l’efficacité des méthodes psychothérapiques.
2. Découverte de l’inconscient. ‘’ Freud découvrit le rôle capital que joue l’inconscient dans notre vie quotidienne, nos décisions et nos conflits affectifs.
3.Découverte du rôle de l’enfance. ‘’ Freud découvrit et souligne un point d’importance majeure: le rôle des premières années de la vie et les relations parents-enfants à cette époque.
L’homosexualité moins grave. ‘’C’est aussi grace à Freud que l’on devint un peu moins féroce envers ceux qui s’écartaient des principes victoriens de la normalité, particulièrement les homosexuels.’’

9

19.1 D’après Freud lui-même, quelle est la cause principale des résistances à la psychanalyse ?

‘’ [...] un rapport étiologique, jusqua-là insoupconné, entre sexualité et névrose. Le corollaire de cette idée est que cet accent mis sur le facteur sexuel est la cause principale des résistances à la psychanalyse [...]. ‘’

10

19.2 Quelles sont les quatre relations connues entre la maladie mentale et la sexualité que Freud a semblé méconnaître ?

1. Hystérie 2. Neurasthénie 3. Aliénistes 4. Les Délires

11

19.3 À la fin du 19ème siècle, quels sont les quatre courants qui alimentent les débats théoriques autour de l’hystérie ?

1. Courant neurologique 2. Courant psychiatrique 3. Courant psychologique 4. Courant génital/utérin

12

19.4 Quelle est la cause de l’hystérie que Villermay a pu découvrir lors de sa pratique médicale ? Quel est le traitement thérapeutique que Villermay propose ?

‘’Louyer Villermay nous dit que la cause de l’hystérie est la ‘’continence’’: le traitement essentiel est donc de donner satisfaction à la nature.’’

13

19.5 Quels sont les faits que Freud évoque pour expliquer ses influences concernant sa découverte du lien entre l’hystérie et les troubles sexuels ?

1- Une remarque de Breuer sur le ‘’lit conjugal’’, cause fréquente des névroses
2- Une confidence de Charcot à son assistant Brouardel, saisie au vol par Freud sur l’importance dans l’hystérie de la ‘’chose génitale’’
3- Une réflexion analogue mais dans un style plus ‘’salle de garde’’ du gynécologue viennois Chrobak. Or, le seul élément qui nous paraisse ‘’curieux’’ dans ce récit est que Freud, suivi par Jones, considère comme des ‘’faits curieux’’ le cliché le plus commun de toute l’histoire de l’hystérie.

14

19.6 À partir de quelle névrose Freud a-t-il généralisé son étiologie des névroses ?

La neurasthénie: ‘’l’introduction de l’étiologie sexuelle n’est pas passée par l’hystérie, mais par la neurasthénie. [...] Les premiers textes ou est évoquée une pathogénie sexuelle possible des névroses sont les manuscrits A & B dans lesquels Freud ne parle que de la neurasthénie, de l’angoisse et de la dépression périodique. ‘’

15

19.7 Pour quelles raisons Charcot a-t-il évacué la sexualité de l’étiologie de l’hystérie ?

Raison clinique: ‘’dans la population hospitalière a laquelle Charcot a affaire, la question sexuelle initiale est laminée, camouflée par une floraison de symptômes iatrogéniques et pathomimiques.
Raison doctrinale: ‘’ Charcot continue d’adhérer profondément à une position médicale paternaliste et philanthropique héritée de Morel: la vraie cause des maladies nerveuses c’est, avec l’hérédité comme médiation, la misère, l’insalubrité, l’alcoolisme, les intoxications de tous genres.
Raison stratégique et corporative: ‘’Admettre l’élément sexuel, c’est ouvrir la porte aux psychologues, aux omnipraticiens empiriques et confus. C’est pour le neurologue admettre ses limites et partager son pouvoir. ‘’

16

19.8 La résistance à la psychanalyse serait-elle principalement redevable au fait que Freud a révélé des secrets et levé des inhibitions ?

Oui? ‘’La contribution du freudisme à la connaissance de la sexualité humaine est assurément une chose considérable, mais estimer qu’Elle a consisté à révéler des secrets, à lever des inhibitions ou à dissoudre des pudeurs hypocrites n’est qu’une forme de la résistance à la psychanalyse elle-même.’’