Questions de lecture - Malinowski Flashcards Preview

HISTOIRE > Questions de lecture - Malinowski > Flashcards

Flashcards in Questions de lecture - Malinowski Deck (10):
1

20.1 a) Malinowski a-t-il été influencé par les théories de Freud ?

Oui. ‘’L’auteur de cet ouvrage appartient manifestement à la première de ces catégories, car il a été, pendant quelque temps, influencé d’une façon exagérée par les théories de Freud et de Rivers, de Jung et de Jones.’’

2

b) A-t-il été un adepte de la pratique psychanalytique, un adhérent de la théorie psychanalytique ?

Non. ‘’Je n’ai jamais été, dans un sens quelconque, un adepte de la pratique psychanalytique ou un adhérent de la théorie psychanalytique.’’

3

20.2 Malinowski se considère disciple et partisan de quel auteur connu en sexologie ?

Havelock Ellis. ‘’En disciple et partisan de Havelock Ellis, [...]’’

4

20.3 D’après Malinowski, peut-on élaborer une théorie sexologique concernant les primitifs en restant dans son cabinet de travail ?

Non. ‘’ [...] Une théorie ambitieuse concernant les primitifs, ou des hypothèses relatives aux origines des institutions humaines, ou des exposés portant sur l’histoire de la culture, doivent reposer davantage sur une solide connaissance de la vie primitive, que sur celle des aspects conscients et inconscients de l’esprit humain. [...] ce sont de solides faits sociologiques et naturels, et pour les traiter théoriquement, il faut une expérience qu’on n’acquiert pas dans un cabinet de consultation. ‘’

5

21.1 Qui sont les deux principaux maîtres de Malinowski ?

’Karl Bucher et de Wilhelm Wundt. Ces deux maitres, remarquables par leur esprit résolument encyclopédique, eurent sur lui un influence qui méritera qu’on y revienne dans un chapitre ultérieur.’

6

21.2 Quelles sont les qualités du livre « La sexualité et sa répression dans les sociétés primitives » ?

‘’ Et d’abord, [1] une extrême clarté dans le style et l’exposition que bien peu de ses collègues ou successeurs ont égalée. Frappe, ensuite, [2] la rigueur du raisonnement qu’appuie la présentation de faits soigneusement observés et subtilement éclairés par leur contexte. Enfin, qualité maitresse présente à chaque page, [3] le sens critique de l’auteur se manifeste aussi bien dans sa manière de disséquer les spéculations de Freud que dans sa vigilance en face des tentations de l’ethnocentrisme ou dans sa sensibilité toujours en alerte qui lui fais soupçonner un phénomène propre aux milieux bourgeois de Vienne dans le complexe d’Oedipe. ‘’

7

21.3 a) D’après Malinowski, le complexe d’Œdipe est-il un phénomène universel ?

‘’ Malinoski commence par souligner que le complexe d’Oedipe a été découvert dans une société à filiation patrilinéaire et sur la base d’observations effectuées à l’intérieur d’une classe unique et bien déterminée de cette société. Il en infère donc que son existence dans les autres classes sociales ou à d’autres époques de l’histoire européenne demeure douteuse. ‘’

8

b) En quoi Malinowski serait-il un continuateur de l’œuvre de Freud ?

‘’ [...] Il montre que les faits mélanésiens correspondent exactement à ce qu’une transformation logique du modèle freudien pouvait faire attendre quand on le transporte d’un milieu parti-linéaire à un milieu matri-linéaire et d’une famille nucléaire autonome à une famille nucléaire non-autonome. [...] En d’autres termes, Malinowski se considère ici comme un continuateur de l’oeuvre de Freud dont le mérite sera d’Avoir donné, par l’exploration systématique des corrélations entre facteurs biologiques et facteurs sociologiques, une forme généralisée au modèle initial du complexe œdipien. ‘’

9

21.4 a) Malinowski a-t-il saisi le sens profond de la psychanalyse ?

Non. ‘’ C’est à dessein que je reste à la surface des choses. A quoi bon s’embarrasser d’interprétations symboliques compiquées quand il suffit de laisser parler les faits ? ‘’ [...] En outre, il y a là une première preuve que Malinowski n’a point saisi véritablement ce qui fait le sens profond de la psychanalyse et son originalité radicale. ‘’

10

b) En réfutant la présence de la libido chez l’enfant, en quoi sa position est-elle pré-freudienne ?

?? ‘’ [...] En invoquant une conception étroitement utilitariste des instincts que, libre penseur et farouchement matérialiste, il s’entête dans une position pré-freudienne. ‘’