Staphylococcus et Streptococcus (Microbiologie) Flashcards Preview

Microbiologie > Staphylococcus et Streptococcus (Microbiologie) > Flashcards

Flashcards in Staphylococcus et Streptococcus (Microbiologie) Deck (458):
1

2

Quelles sont les genres de Micrococcaceae

1. Staphylococcus2. Micrococcus3. Planococcus4. Stomatococcus

3

Gram des Staphylococcus aureus

Positif

4

Gram des Staphylococcus epidermidis

Positif

5

Gram des Staphylococcus saprophyticus

Positif

6

Gram des Micrococcus luteus

Positif

7

Morphologie des Staphylococcus aureus

Cocci

8

Morphologie des Staphylococcus epidermidis

Cocci

9

Morphologie des Staphylococcus saprophyticus

Cocci

10

Morphologie des Micrococcus luteus

Cocci

11

Grosseur sur gélose sang des Staphylococcus aureus

Moyenne

12

Grosseur sur gélose sang des Staphylococcus epidermidis

Moyenne

13

Grosseur sur gélose sang des Staphylococcus saprophyticus

Moyenne

14

Grosseur sur gélose sang des Micrococcus luteus

Petite

15

Couleur des Staphylococcus aureus

Blanche

16

Couleur des Staphylococcus epidermidis

Blanche

17

Couleur des Staphylococcus saprophyticus

Blanche dans le contrôle mais jaunâtre chez les patients

18

Couleur des Micrococcus luteus

Jaune

19

Hémolyse des Staphylococcus aureus

bêta

20

Hémolyse des Staphylococcus epidermidis

Non-hémolytique

21

Hémolyse des Staphylococcus saprophyticus

Gamma

22

Hémolyse des Micrococcus luteus

Non-hémolytique

23

Staphylococcus aureus sur MacConkey

Inhibé

24

Staphylococcus epidermidis sur MacConkey

Inhibé

25

Staphylococcus saprophyticus sur MacConkey

Inhibé

26

Micrococcus luteus sur MacConkey

Inhibé

27

Type respiratoire du Staphylococcus aureus

1. aérobie2. anaérobie facultative

28

Type respiratoire du Staphylococcus epidermidis

1. aérobie2. anaérobie facultative

29

Type respiratoire du Staphylococcus saprophyticus

1. aérobie2. anaérobie facultative

30

Quels sont les tests de routine fait sur Staphylococcus aureus?

1. catalase (positif)2. coagulase (positif)3. DNase (positif)4. novobiocine sur l'urine (sensible)

31

Quels sont les tests de routine fait sur Staphylococcus epidermidis?

1. catalase (positif)2. coagulase (négatif)3. DNase (négatif)4. hypersalé (pousse mais couleur blanche)5. novobiocine (sensible)

32

Quels sont les tests de routine fait sur Staphylococcus saprophyticus?

1. catalase (positif)2. coagulase (négatif)3. DNase (négatif)4. hypersalé (positif)5. novobiocine (résistant)

33

Quels sont les tests de routine fait sur Micrococcus luteus%?

1. catalase (positif)2. coagulase (positif)3. DNase (négatif)4. oxydase (positif)5. bacitracine (résistant)

34

O-F glucose sur Staphylococcus epidermidis

Fermentatif

35

O-F glucose sur Micrococcus luteus

Oxydatif

36

Site d'isolement des Staphylococcus aureus

1. sang2. voies respiratoires supérieures3. plaies profondes et cavités4. tractus gastro-intestinal5. LCR

37

Site d'isolement du Staphylococcus epidermidis

Aux cathéters

38

Site d'isolement du Staphylococcus saprophyticus

Dans l'urine surtout des jeunes filles actives sexuellement

39

Site d'isolement du Micrococcus luteus

Pas considéré pathogène

40

Facteurs virulentes des Staphylococcus aureus

1. entérotoxines: causes diarrhée et vomissement2. syndrome du choc toxique3. toxine cytolytique4. enzymes: coagulase, protéase, lipase, DNase5. Protéine A

41

Infections causées par Staphylococcus aureus

1. infections de la peau: folliculite, abcès cutané2. syndrome du choc toxique3. nécrolyse épidermique toxique (mortel)4. intoxication alimentaire5. impétigo

42

Pouvoir pathogène des Staphylococcus epidermidis

1. cathéter2. implantations médicales3. thérapie immunosupresseur4. shunt du LCR

43

Pouvoir pathogène du Staphylococcus saprophyticus

Associé avec des infections urinaires cherz les jeunes femmes.

44

Pouvoir pathogène du Micrococcus luteus

Il n'est pas souvent responsable pour des infections

45

Nature de la gélose sang

Solide

46

Couleur de la gélose sang

Rouge-cerise

47

Présentation de la gélose sang

Pétri

48

Méthode d'ensemencement de la gélose sang

Par épuisement

49

Atmosphère de la gélose sang

O2 et CO2

50

Température de la gélose sang

35oC

51

Durée d'incubation de la gélose sang

24-48 heures

52

Type de la gélose sang

Enrichie

53

Indicateur de pH de la gélose sang

Aucun

54

Inhibiteur de la gélose sang

Aucun

55

Intérêt diagnostique de la gélose sang

Différencier les types d'hémolyse.

56

Principal ingrédient de gélose sang

5% de sang de mouton

57

Nature de la gélose MacConkey

Solide

58

Couleur de la gélose MacConkey

Rose-violet

59

Présentation de la gélose MacConkey

Pétri

60

Méthode d'ensemencement de la gélose MacConkey

Par épuisement

61

Atmosphère de la gélose MacConkey

O2

62

Température de la gélose MacConkey

35oC

63

Durée d'incubation de la gélose MacConkey

24-48 heures

64

Type de la gélose MacConkey

Sélectif et différentiel

65

Indicateur de pH de la gélose MacConkey

Rouge neutre1. acide: rouge2. basique: jaune

66

pH final de la gélose MacConkey

7.1

67

Inhibiteurs de la gélose MacConkey

1. sels biliaires2. violet de cristal

68

Inhibition de la gélose MacConkey

- la plupart des bactéries Gram positif - bacilles Gram négatifs à croissance difficile- voile du Proteus

69

Fermentation du lactose de la gélose MacConkey

Fermentation: colonie roseNon fermentation: colonie incolore ou transparente

70

Intéret diagnostique de la gélose MacConkey

Très utilisé dans l'identification des bactéries entériques.

71

Nature de la gélose XLD

Solide

72

Couleur de la gélose XLD

Rouge-orangé

73

Présentationde la gélose XLD

Pétri

74

Méthode d'ensemencement de la gélose XLD

Par épuisement

75

Atmosphère de la gélose XLD

O2

76

Température de la gélose XLD

35oC

77

Durée d'incubation de la gélose XLD

18-24 heures

78

Type de la gélose XLD

Sélectif et différentiel

79

Indicateur de pH de la gélose XLD

Rouge de phénol1. acide: jaune2. basique: rouge

80

pH final de la gélose XLD

7.4

81

Indicateur de H2S de la gélose XLD

1. citrate d'ammonium ferrique2. thiosulfate de sodium

82

Inhibiteur de la gélose XLD

Désoxycholate de sodium

83

Inhibition de la gélose XLD

Bactéries Gram positif

84

Quels sont les colonies jaunes de la gélose XLD

Les colonies faisant partie de la flore normale.

85

Quels sont les colonies incolores ou rouges de la gélose XLD

Bactéries pathogènes dans les selles.

86

Quels sont les colonies incolores transparentes de la gélose XLD

Ne dégrade aucun sucre

87

Quels sont les colonies rouges de la gélose XLD

Dégradation possible du xylose et dégradation de la lysine.

88

Centre noir de la gélose XLD

H2S positif

89

Intéret clinique de la gélose XLD

Recommandé pour l'isolation et la différentiation des bactéries pathogènes dans les spécimens de selles.

90

Nature de la gélose SS

Solide

91

Présentation de la gélose SS

Pétri

92

Méthode d'ensemencement de la gélose SS

Par épuisement

93

Atmosphère de la gélose SS

O2

94

Température de la gélose SS

35oC

95

Durée d'incubation de la gélose SS

24-48 heures

96

Type de la gélose SS

Sélectif et différentiel

97

Indicateur de pH de la gélose SS

Rouge neutre1. acide: rouge2. basique: jaune

98

pH final de la gélose SS

7.0

99

Indicateur de H2S de la gélose SS

1. citrate ferrique2. thiosulfate de sodium

100

Inhibiteur de la gélose SS

1. sels biliaires2­. vert brillant

101

Inhibition de la gélose SS

1. la plupart des bactéries Gram positif2. le voile de Proteus

102

Colonie rose sans centre noir de la gélose SS

Lactase positif, H2S négatif

103

Colonie rose avec centre noir de la gélose SS

Lactase positif, H2S positif

104

Colonie incolore sans centre noir de la gélose SS

Lactase négatif, H2S négatif

105

Colonie incolore avec centre noir de la gélose SS

Lactase nétagif, H2S positif

106

Intérêt clinique de la gélose SS

Isolation primaire et identification des bacilles entériques pathogènes, plus particulièrement des Salmonella à partir des spécimens de selles.

107

Nature de la gélose sang Columbia

Solide

108

Couleur de la gélose sang Columbia

Rouge-cerise

109

Présentation de la gélose sang Columbia

Pétri

110

Méthode d'ensemencement de la gélose sang Columbia

Par épuisement

111

Température de la gélose sang Columbia

35oC

112

Durée d'incubation de la gélose sang Columbia

24-48 heures

113

Type de la gélose sang Columbia

Enrichi

114

Indicateur de pH de la gélose sang Columbia

Aucun

115

Indicateur de H2S de la gélose sang Columbia

Aucun

116

Inhibiteur de la gélose sang Columbia

Aucun

117

Intérêt clinique de la gélose sang Columbia

1. Différencier les types d'hémolyses2. utilisés pour faire des API strep.

118

Habitat naturel des Staphylococcus

1. Dans la nature (sol, eau, air)2. Cutanée3. Épithélium nasal

119

Combien d'espèces de Staphylococcus infectent les humains.

20 espèces

120

Quels sont les espèces de Staphylococcus les plus significatifs?

1. Staphylococcus aureus2. Staphylococcus epidermidis3. Staphylococcus saprophyticus

121

Quels sont les infections superficielles que les Staphylococcus aureus peuvent causer?

1. impétigo2. folliculite3. abscès4. furoncles

122

Quels sont les infections profondes que les Staphylococcus aureus peuvent causer?

1. endocardite2. méningite3. pneumonie4. syndrome du choc toxique

123

Quel type de bactérie est le Staphylococcus aureus

Il est pathogène opportuniste de la flore normale.

124

Quels sont les modes de transmission du Staphylococcus aureus?

1. à partir d'un porteur sain au niveau des narines2. par contact de personne à personne3. par contact de sécrétions purulentes ou de lésions avec écoulement4. par ingestion d'aliments contenant de l'entérotoxine staphylococcique5. par contact mère-enfant

125

Précaution de transport du Staphylococcus aureus

Ils résistent bien aux variations de température et à la dessication donc aucune précaution spéciale.

126

Les Staphylococcus aureus sont inhibés par quelle gélose?

MacConkey et SS

127

Sur quels milieux nutritifs croissent les Staphylococcus aureus?

1. TSA2. BHI3. MH4. milieu enrichie

128

Sur quels milieux sélectives croissent les Staphylococcus aureus?

1. PEA2. CNA

129

Les Staphylococcus aureus ont la capacité de croitre à quelle température?

Entre 10-45oC avec 35oC la température optimale.

130

Quelles sont les caractéristiques communes à toutes les espèces de Staphylococcus?

1. Forme: cocci en amas irréguliers2. Catalase: positive3. Oxydase: négative4. Fermentation: glucose5. Sel: jusqu'à 12%6. Mobilité: immobile

131

Le Staphylococcus aureus produit et libère plusieurs enzymes:

1. coagulase liée2. coagulase libre3. fibrinolysine ou staphylokinase4. hyaluronidase5. protéase6. lipase7. nucléase

132

Le Staphylococcus aureus produit et libère plusieurs toxines:

1. hémolysine2. leucocidines3. entérotoxines4. toxine du choc toxique5. toxine exfoliatrices A et B

133

Quel est le pouvoir pathogène des Staphylococcus à coagulase négative?

Ils produisent et libèrent peu de toxines et d'enzymes.

134

Quand les Staphylococcus à coagulase négative sont-ils significatifs?

1. dans les spécimens normalement stériles2. dans les cathéters

135

MRSAn

Staphylococcus aureus résistant à la méthiciline nosocomiale (développé dans les hopitaux).

136

Une épidémie de MRSAn peut se développé où?

1. en pouponnière2. dans l'unité des grands brulés3. dans les unités de soins chirurgicaux et autres procédures invasives

137

MRSAc

Staphylococcus aureus résistant à la méthiciline communautaire.

138

Combien d'espèces de Micrococcus existe-il?

9 espèces

139

Quels sont les espèces de Micrococcus les plus courantes?

1. Micrococcus luteus2. Micrococcus varians

140

Habitat du Micrococcus

1. dans la nature2. au niveau de la peau et des muqueuses des humains et des animaux

141

Gram des Micrococcus

Cocci en tétrade ou en paire.

142

Oxydase des Micrococcus

Positive

143

Quels sont les tests performés au laboratoire (Staphylococcus)?

1. KOH 3%2. Catalase3. Coagulase4. DNase5. Thermonucléase DNase test6. Thermonucléase7. Disques d'identifications8. Sensibilité à la novobiocine9. Sensibilité à la furazolidone10. Oxydase modifiée11. Staphaurex12. Staphylase

144

Utilité du test KOH 3%

Méthode rapide pour différencier les bactéries Gram positif des bactéries Gram négatives.

145

Le test KOH 3% est basé sur:

Les différences biochimiques de la paroi cellulaire bactérienne.

146

Le principe du test KOH 3%?

1. La paroi cellulaire des bactéries Gram est facilement brisée quand on l'expose à une solution alcaline diluée2. La suspension des Gram négatifs lorsque exposée à la solution de KOH 3% devient alors visqueuse, contrairement aux bactéries Gram positif où ce phénomène n'est pas détecté

147

Réactif du test KOH 3%

Solution de KOH à 3% conservé dans une bouteille brunâtre au réfrigérateur.

148

Interprétation du test KOH 3%

1. positif: apparition d'un fil visqueux2. négatif: absence d'un fil visqueux

149

Limites du test KOH 3%

Il peut arriver qu'on obtienne des résultats faussés avec les bactéries anaérobiques.

150

Catalase

Une enzyme qui décompose le peroxyde d'hydrogène en oxygène et en eau. Elle est similaire à la structure de l'hémoglobine mais les 4 atomes de fer sont à l'état oxydé (Fe+++) et non réduit (Fe++)

151

Qu'est ce qui contient la catalase?

La plupart des bactéries aérobies et anaérobies facultatives sauf les Streptococcus.

152

Qu'est ce que les Streptococcus contiennent à la place du catalase?

Une peroxydase, similaire à la catalase mais n'ayant qu'un atome de fer par molécule.

153

Le test de catalase est surtout utilisé pour?

Différencier les Streptococcus qui possèdent une peroxydase (catalase négative) des Staphylococcus qui possèdent une catalase.

154

Principe du test de catalase?

Chez certaines bactéries, la respiration peut conduire à la production d'H2O2, lorsque la flavoprotéine est présente dans la chaine respiratoire. Cette protéine s'oxyde directement au contact de l'air pour produire du H2O2.

155

Pourquoi des bactéries doivent posséder une catalase ou une peroxydase?

La peroxydase d'hydrogène ne peut s'accumuler dans les cellules bactériennes car c'est un composé toxique pour la cellule. Le catalase ou le peroxydase est capable de dégrader le peroxyde d'hydrogène.

156

Réactifs du test de catalase

1. aérobies et facultatifs: solution de H2O2 à 3%2. anaérobiques: solution de H2O2 à 15%

157

Interprétation test de catalase

1. positif: production rapide et soutenue de bulles de gaz2. négatif: aucune formation de bulles 20-30 secondes après l'addition du peroxyde sur la bactérie

158

Quel est l'espèce du groupe A?

Streptococcus pyogenes

159

Quel est l'espèce du groupe B?

Streptococcus agalactiae

160

Quel est l'espèce du groupe D?

Entérococcus faecalis

161

Bile esculine et NaCl du Streptococcus pneumoniae?

Négatif, négatif

162

Bile esculine et NaCl du Aerococcus?

Négatif, positif

163

Bile esculine et NaCl de Enterococcus faecalis?

Positif, positif

164

Bil esculine et NaCl du Streptococcus du groupe viridans?

Positif, négatif

165

Sensibilité à la péniciline des Streptococcus

1. Les Strep alpha et beta hémolytique sont sensibles à la péniciline2. Pneumoniae et enterococcus, on va faire un antibiogramme

166

Bile esculine positif et NaCl positif.

Enterococcus faecalis

167

Bile esculine positifNaCl négatif

Strep du. Groupe viridans

168

Bile esculine négatifNaCl négatif

Strep bêta hémolytique du groupe A, B, C, F, G

169

Limites test de catalase

1. éviter d'utiliser des bactéries provenant d'une gélose snag2. une boucle de platine contenant du fer peut donner des tests faussement positifs

170

Bile esculine négatifNaCl positif

Aerococcus

171

Coagulase

Une enzyme de nature protéique qui a la capacité de catalyser la transformation du firinogène en fibrine, ce qui amène la formation d'un caillot.

172

La coagulase est produite par:

Staphylococcus aureus

173

La coagulase se présente sous deux formes

Forme liée ou la forme libre.

174

La coagulase liée

Enzyme attachée à la paroi bactérienne et elle n'est pas présente dans les filtrats de culture. Elle est testé sur la lame.

175

Principe de la coagulase liée

Cet enzyme agit directement sur la fibrinogène du plasma et forme des liens de fibrine entre les cellules bactériennes, ce qui amène une agglutination des agrégats visibles par le test sur lame.

176

Ce qu'on doit faire si le test de la coagulase liée est négatif?

On doit faire le test en tube.

177

La coagulase libre

Enzyme qui agit sur la prothrombine pour former une substance sembalble à la thrombine présent dans les filtrats de culture. Elle est testé en tube.

178

Synonymes pour coagulase libre

1. reacting factor2. Staphylocoagulase extracellulaire

179

Réactif de la coagulase?

Plasma de lapin sur EDTA

180

Interprétation sur la lame de la coagulase?

1. positif: précpité granulaire ou formation d'agrégats en 15-20 secondes. 2. négatif: absence d'agrégats après 2-3 minutes

181

Interprétation dans le tube de la coagulase?

1. positif: caillot dans le tube.2. négatif: aucun formation de caillot. Si le test est négatif, il faut incuber de nouveau à la température de la pièce.

182

Limites du coagulase

1. il faut vérifier s'il y a auto-agglutination avant d'ajouter le plasma2. on peut avoir un faux négatif si on incube trop longtemps car la fibrinolysine va détruire le caillot

183

Test de DNase est à faire si:

La coagulase ne fonctionne pas.

184

Principe du test de DNase:

Déterminer la capacité d'un microorgansime à produire l'exoenzyme DNase pouvant dégrader l'ADN en formant des nucléotides ou des nucléosides. L'ADN est insoluble dans le HCl alors que les nucléosides ou nucléotides sont solubles et forment une zone claire.

185

La mise en évidence de l'enzyme DNase est utilisée pour l'identification des:

Staphylococcus

186

Quels sont les différents milieux et réactifs utilisés pour le test de DNase:

1. milieu composé de bleu de toluidine: le bleu de toluidine peut inhiber la croissance de bactéries Gram positif2. milieu composé de vert de méthyle3. milieu à l'ADN sans colorant et avec HCl

187

Interprétation du test de DNase

Consiste à observer un changement de coloration du milieu autour de la strie d'ensemencement.

188

Limite du test de DNase

Le bleu de toluidine peut inhiber la croissance de bactéries Gram positif.

189

Quand fait-on le test de thermonucléase DNase

Quand le résultat de la coagulase en tube est douteux ou que l'on soupconne un résultat faussement négatif.

190

Interprétation du test de thermonucléase DNase

1. positif: zone claire rosée autour du puits2. négatif: milieu inchangé, zone opaque autour du puits

191

Quel est la sensibilité des Staphylococcus et Micrococcus?

1. novobiocine2. furazolidone3. bacitracine (0.04 unités)

192

Principe des disques d'identifications

La sensibtilité d'une bactérie à un antibiotique est déterminée par la mesure d'une zone d'inhibition de croissance autour du disque sur une gélose en boite de pétri.

193

Principe du test de la sensibilité à la novobiocine

Test différentiel pour distinguer le Staphylococcus saprophyticus du Staphylococcus epidermidis d'un échantillon urinaire.

194

Interprétation des résultats du test de la sensibilité à la novobiocine

Sensible: la zone d'inhibition est supérieure à 16mmrésistant: la zone d'inhibition est inférieur ou égale à 16 mm

195

Limite du test de la sensibilité à la novobiocine

S'assurer que la souche bactérienne à tester est bien un Staphylococcus cocci Gram positif, catalase positif, fermentation du glucose positif.

196

Rôle du test de la sensibilité à la furazolidone

Il s'agit d'un test servant à différencier les Staphylococcus des Micrococcus

197

Principe du test de la sensibilité à la furazolidone

Les Staphylococcus sont sensibles à la furazolidone alors que les Micrococcus sont résistants.

198

Quel est le disque de furazolidone utilisé

10 ug

199

Interprétation des résultats du test de la sensibilité à la furazolidone

1. sensible: le diamètre d'inhibition est 15 mm ou plus, il s'agit donc d'un Staphylococcus2. résistant: si la zone est inférieure à 14 mm, il s'agit donc d'un Micrococcus.

200

Rôle du test d'oxydase modifiée

Test rapide pour différencier les Staphylococcus des Micrococcus.

201

Principe du test d'oxydase modifiée

Permet de distinguer la présence du cytochrome de type-C dans la cellule bactérienne, retrouvé chez les Micrococcus mais absent chez les Staphylococcus.

202

Réactif du test d'oxydase modifiée

tétraméthyl-para-phénylenediamine à 6%

203

interprétation des résultats du test d'oxydase modifiée

1. positif: apparition d'une couleur bleu foncée en deux minutes ou moins2. négatif: aucun changement de couleur deux minutes après avoir déposé l'inoculum sur le papier

204

Rôle du test Staphaurex

Sert à identifier Staphylococcus aureus par la mise en évidence de la coagulase et/ou la protéine A.

205

Rôle du test Staphylase

Sert à identifier Staphylococcus aureus par la mise en évidence de la coagulase liée.

206

Streptocoques à l'étude:

1. Streptococcus pyogenes2. Streptococcus agalactiae3. Streptococcus pneumoniae4. Streptococcus du groupe viridans5. Enterococcus faecalis

207

Groupe Lancefield du Streptococcus pyogenes

A

208

Groupe Lancefied du Streptococcus agalactiae

B

209

Groupe Lancefield de l'Enterococcus faecalis

D

210

Groupe Lancefield du Streptococcus pneumoniae

Non-groupable

211

Hémolyse du Streptococcus pyogenes

Bêta

212

Hémolyse du Streptococcus agalactiae

Bêta

213

Hémolyse du Streptococcus pneumoniae

Alpha

214

Hémolyse de l'Enterococcus faecalis

Gamma

215

Habitat humain normal du Streptococcus pyogenes

Pharynx, peau

216

Habitat humain normal du Streptococcus agalactiae

Pharynx, vagin, selles, nouveau-né

217

Habitat humain normal de l'Enterococcus faecalis

Gros intestin

218

Habitat humain normal du Streptococcus pneumoniae

Pharynx, bouche, trachée

219

Maladies causés par le Streptococcus pyogenes

1. pharyngite aigue2. érysipèle3. impétigo4. septicémie5. scarlatine6. Fasciite nécrosante

220

Maladies causées par le Streptococcus agalactiae

1. fièvre puerpérale2. endocardite3. pneumonie

221

Maladies causées par l'Enterococcus faecalis

1. infection urinaire2. péritonite3. endocardite

222

Maladies causées par le Streptococcus pneumoniae

1. pneumonie lobaire2. septicémie3. otite moyenne4. méningite5. endocardite

223

Distribution des Streptococcus chez les humains:

Ils sont des saprophytes des cavités naturelles.

224

Quelle était l'ancienne appellation d'Enterococcus faecalis

Streptococcus du groupe D non entérocoque.

225

Prélèvement d'une pharygite

A partir du pus produit par les amygdales.

226

Étapes d'une infection à Streptococcus

1. adhésion de la bactérie aux cellules épithéliales2. germes se multiplient de manière à ne pas être balayés par les sécrétions3. l'acide lipotechoique fourni de l'adésine dans la colonisation du pharynx

227

Apparence de la scarlatine

Ressemble à la varicelle à l'exception qu'il est de cause bactérienne et de l'aspect clinique de la langue.

228

Fasciite nécrosante communément appelé:

Maladie mangeuse de chair.

229

Les stretpcoques diffusent rapidement grâce à la sécrétion d'enzymes:

1. protéases2. hyaluronidase3. DNase4. Streptokynase

230

Commenht la streptokynase fonctionne

Elle se lie au plasminogène de la cellule hôte pour se convertir en plasmine. La plasmine la dégrade en fibrine.

231

Lequel de la famille des Streptococcaceas que l'on ne peut pas prédire une sensibilité à la péniciline

Enterococcus feacalis

232

Séquelles d'une infection non traitée du Streptococcus pyogenes

1. le rhumatisme articulaire aigu2. la glomérulonéphrite aigue

233

Danger pour le personnel de laboratoire du Streptococcus pyogenes

5e rang des infections les plus souvent acquises au laboratoire

234

Dangers primaires de l'Enterococcus faecalis

Inoclulation parentérale accidentelle, ingestion

235

Arrangement au gram des Streptococcus

1. direct du spécimen: cocci plus en chaine2. en culture: cocci plus en amas3. culture en bouillon: cocci plus en chaine

236

Bile esculine +, NaCl - chez les Streptococcus

Streptococcus viridans

237

Bile esculine + NaCl + chez les Streptococcus

Enterococcus faecalis

238

Bile esculine - NaCl - chez les Streptococcus

Streptococcus pneumoniaeStreptococcus viridansStreptococcus bêta hémolytiques

239

Bile esculine - NaCl + chez les Streptococcus

Aerococcus

240

Résultats de tests de l'hydrolyse à l'hippurate

1. positif: violet2. négatif: clair

241

Structure antigénique des streptocooques

1. capsule2. paroi cellulaire3. cytoplasme

242

Ce que contient la capsule des Streptococcus

Acide hyaluronique

243

Ce que contient la paroi cellulaire des Streptococcus

1. substance C2. substance M3. substance T4. substance R

244

Ce que contient le cytoplasme des Streptococcus

Substance P

245

La substance C est composé de:

Glucide aminé

246

Antigénécité de la substance C

Antigénique spécifique aux groupes

247

Pathogénicité de la substance C

Non toxique et non relié à la virulence

248

Extraction de la substance C

1. physique: chaleur2. chimique: HCl3. enzymatique: enzyme

249

La substance M est composé de

Protéines

250

Antigénécité de la substance M

Anticorps protecteur. Après une infection , on fabrique une protéine M qui nous protège contre une prochaine infection.

251

Toxicité de la substance M

Nécessaire à l'expression de la virulence.

252

La substance T est composé de

Protéines commune à plusieurs types d'un même groupe

253

La substance T est détruite par

Hydrolyse en HCl

254

Toxicité de la substance T

non toxique

255

Antigénécité de la substance T

peu antigénique

256

Importance de la substance T

3-6-12 néphrotogènes

257

La substance R est composé de

Protéines

258

Antigénécité de la substance R

Très antigénique donc peut causer des agglutinations

259

La substance R comprend quels groupes

3-28 du groupe A

260

Quelle est la classification actuelle des Streptococcus bêta-hémolytiques

Lancefield

261

Il y a deux différents types de Streptococcus bêta-hémolytiques

1. Streptococcus sérologiquement groupables2. Streptococcus sérologiquement non groupables

262

Combien de groupes de Streptococcus sérologiquement groupables sont connus:

19 dû à la présence dans la paroi cellulaire d'un antigène propre à chaque groupe, le polyoside C

263

Quelle est la base de la procédure de Lancefield

Extraction par hydrolyse à chaud en présence d'HCl et la précipitation entre l'antigène et l'anticorps.

264

Ancienne apellation des Streptococcus sérologiquement non-groupables

Streptococcus viridans

265

Caractéristiques des Streptococcus sérologiquement non-groupables

Ils sont dépouvus de polyoside C donc non groupables.

266

Production de toxine par Streptococcus pyogenes

Toxine érythrogène

267

Production d'enzymes par Streptococcus pyogenes

1. hémolysine (streptolysine O et S)2. hyaluronidase3. streptokinase4. streptodornase

268

Types sérologiques de la toxine érythrogène

A-B-C

269

Quels sont les tests possibles pour la toxine érythrogène

1. test de Dick2. test de Schultz-Charlton

270

Test de Dick

Si rougeur au point d'inoculation (pyogenes), absence d'anticorps

271

Test de Schultz-Charlton

Provoque (pyogenes) la disparition chez un scalartineux.

272

Caractéristiques de la Streptolysine O

1. thermostable2. oxydénolabile3. antigénique: produit des ASLO

273

Caractéristiques de la Streptolysine S

1. thermolabile2. oxydénostable3. non ou très peu antigénique

274

La hyaluronidase produit des

antihyaluronidases plus spécifiques que le ASLO

275

Rôle des hyaluronidases

Ils dépolymérisent l'acide hyaluronique (substance fondamentale du tissu conjonctif).

276

Caractéristiques du streptokinase

1. thermostable2. antigénique3. lyse des caillots de fibrine (Varidase et Elase)

277

Caractéristiques des streptodornases

1. désoxyribonucléases2. 4 types antigéniques (A, B, C, D)

278

Tests d'identifications pour les alpha-hémolytiques

1. Tests de Quellung2. antigène capsulaire

279

Aspect des colonies et cultures des Streptococcus pneumoniae

Colonie lisse, plate ou concave, transparente, muqueuse.

280

La souche des alpha-hémolytiques peuvent avoir trois phases

1. phase R: rugueuse, absence de capsule2. phase S: lisse, concave, souches virulentes3. phase M: aspect d'eau, souches capsulés et très virulentes

281

Aspects microcopiques des Streptococcus alpha-hémolytique

1. Cocci gram positif2. paires lancéolés3. immobile

282

Identification d'un ERV

1. production de pigment2. fermentation du xylose3. mobilité4. API strep

283

Caractéristiques des Aerococcus

1. Gram cocci seuls ou en tétrades2. catalase négative3. bile esculine négative4. NaCl positif

284

Gram des Streptococcus pyogenes

Positif

285

Gram des Streptococcus agalactiae

Positif

286

Gram des Streptococcus pneumoniae

Positif

287

Gram des Streptococcus du groupe viridans

Positif

288

Gram des Enterococcus faecalis

Positif

289

Morphologie des Streptococcus pyogenes

Cocci

290

Morphologie des Streptococcus agalactiae

Cocci

291

Morphologie des Streptococcus pneumoniae

Diplocoque

292

Morphologie des Enterococcus faecalis

Cocci

293

Morphologie des Streptococcus viridans

cocci

294

Autre coloration utilisés sur Streptococcus pneumoniae

Encre de chine (capsule)

295

Grossesur des colonies des Streptococcus pyogenes

Petite

296

Grosseur des colonies des Streptococcus agalactiae

Petite

297

Grosseur des colonies des Streptococcus pneumoniae

Moyenne

298

Grosseur des colonies des Enterococcus faecalis

Petite

299

Grosseur des colonies des Streptococcus viridans

Petite

300

Couleur des Streptococcus pyogenes

Transparente

301

Couleur des Streptococcus agalactiae

Grise

302

Couleur des Streptococcus pneumoniae

Verdâtre

303

Couleur des Streptococcus viridans

Verdatre

304

Couleur des Enterococcus faecalis

Grise

305

Hémolyse des Streptococcus pyogenes

bêta

306

Hémolyse des Streptococcus agalactiae

Bêta

307

Hémolyse des Streptococcus pneumoniae

Alpha

308

Hémolyse des Enterococcus faecalis

Gamma

309

Hémolyse des Streptococcus viridans

Alpha

310

Croissance sur MacConkey des Streptococcus pyogenes

Inhibé

311

Croissance sur MacConkey des Streptococcus agalactiae

Inhibé

312

Croissance sur MacConkey des Streptococcus pneumoniae

Inhibé

313

Croissnce sur MacConkey des Enterococcus faecalis

Inhibé

314

Croissance sur MacConkey des Streptococcus viridans

Inhibé

315

Quels streptococcus sont boosté par le CO2

1. Streptococcus pneumoniae2. Streptococcus viridans

316

Type respiratoire des Streptococcus pyogenes

Anaérobie facultative

317

Type respiratoire des Streptococcus agalactiae

Anaérobie facultative

318

Type respiratoire des Streptococcus pneumoniae

Anaérobie facultative

319

Type respiratoire des Enterococcus feacalis

Anaérobie facultative

320

Type respiratoire des Streptococcus viridans

Anaérobie facultative

321

Tests faits sur Streptococcus pyogenes

1. bacitracine sensitif2. bile esculine négatif3. catalase négatif4. hypersalé négatif5. prolex A

322

Tests faits sur Streptococcus agalactiae

1. bacitracine résistant2. bile esculine négatif3. CAMP positif4. catalase négatif5. hippurate positif6. hypersalé négatif7. PYR négatif8. prolex B

323

Tests faits sur Streptococcus pneumoniae

1. bile esculine négatif2. catalase négatif3. hypersalé négatif4. optochin sensible

324

Tests faits sur Enterococcus feacalis

1. bile esculine positif2. catalase négatif3. hypersalé positif4. PYR positif

325

Tests faits sur Streptococcus viridans

1. bile esculine pos ou nég2. catalase négativ3. hypersalé négative4. optochin: résistant5. PYR négatif

326

Solubilité à la bile du Streptococcus pneumoniea

Soluble

327

Solubilité à la bile du Streptococcus viridans

Insoluble

328

O-F du Streptococcus viridans

Fermentatif

329

Sites d'isolement du Streptococcus pyogenes

1. plaies superficielles2. voies respiratoires supérieures

330

Sites d'isolement du Streptococcus agalactiae

1. urine2. voies génito-urinaires

331

Sites d'isolement du Streptococcus pneumoniae

1. urine2. poumons3. LCR

332

Sites d'isoluement de l'Enterococcus feacalis

1. urine2. sang

333

Site d'isolements de Streptococcus viridans

1. sang

334

Pathogène de l'Enterococcus feacalis

Toxine: cytolysine

335

Maladies causés par Streptococcus pyogenes

1. pharyingite2. maladie mangeuse de chair3. impiétigo4. scarlatine

336

Maladies causées par Streptococcus agalactieae

Méningite chez le bébé qui est donné par la maman lors de l'accouchement

337

Maladies causées par Streptococcus pneumonieae

1. Méningite2. Pneumonie

338

Maladies causées par Enterococcus feacalis

1. endocardite2. UTI

339

Maladies causées par Streptococcus viridans

endocardite

340

Le test de bile-esculine est basé sur

La capacité de certaines bactéries à croitre en présence de 40% bile et d'hydrolyser l'esculine.

341

Le test de bile-esculine est utile pour l'idendification de

Streptococcus du groupe D et Enterococcus, puisque seuls eux sont capables à la fois de croitre sur le milieu bile-esculine et d'hydrolyser l'escuilne.

342

Qu'est ce que le Streptococcus agalactiae fait dans le milieu bile-esculine?

Il peut croitre sur ce milieu mais ne sera pas capable d'hydrolyser l'esculine.

343

Principe du test de bile-esculine

1. Les bactéries qui sont capable vont former du glucose et de l'esculétine2. L'esculétine va réagir avec un sel de fer contenu dans le milieu pour former un complexe noir

344

Certains milieux bile-esculine contiennent aussi un ingrédient d'extra

l'azide de sodium pour inhiber la croissance des bactéries Gram négatif, rendant le milieu sélectif pour Streptococus et Enterococcus.

345

Les sels biliaires dans test de bile-esculine inhibent:

Les bactéries Gram positif

346

Interprétation du test de bile-esculine

1. positif: croissance sur la pente du milieu avec noircissement à plus de 40% du milieu2. négatif: absence de croissance ou croissance sur la pente sans noircissement du milieu ou peu de noircissement du milieu

347

Afin de confirmer l'espèce bactérienne, que doit-on faire apès le test de bile-esculine

On doit combiner ce résultat avec celui du NaCl 6.5%

348

Composition de l'esculine

La moitié est composée d'une molécule de glucose et l'autre moitié de l'esculétine.

349

Le test NaCl 6.5% est utile pour

L'identification des Enterococcus

350

Principe du test NaCl 6.5%

Les Enterococcus peuvent être différenciés des Streptococcus du groupe D par leur capacité de croitre dans un bouillon contenant 6.5% de NaCl.

351

Interprétation du test NaCl 6.5%

1. positif: changement de couleur du violet au jaune ou turbidité du milieu2. négatif: aucun changement de couleur et aucune croissance après 48 heures d'incubation

352

Limite du test NaCl 6.5%

Les bactéries testés doivent être catalase Gram positif en paires ou en chainettes.

353

On met la mise en évidence de l'enzyme PYRase chez:

1. Enterococcus2. Streptococcus pyogenes3. Staphylococcus lugdunensis

354

Principe du test PYR

Les espèces possédant l'enzyme PYRase capable d'hydrolyser le substrat PYR libère une substance qui peut être détecté en ajoutant un réactif qui produit une couleur rouge.

355

Deux facons de faire le test PYR

1. Test sur disque: Murex PYR2. Test sur écouvillon: PathoDx PYR

356

Interprétation des résultats du test PYR

1. positif: production d'une couleur rose à rouge cerise. Ceci indique la production de l'enzyme PYRase par la bactérie.2. négatif sur disque: absence de coloration ou développement d'une coloration crème ou jaune3. négatif sur écouvillon: coloration légère du jaune au vert ou une absence de coloration

357

Utilité du Prolex Streptococcal select Grouping Latex Kit

C'est un test rapide pour déterminer le type d'antigène possédé par un Streptococcus bêta-hémolytique en culture.

358

Quels sont les groupes Lancefield

A, B, C, D, F, G

359

Principe du Prolex Streptococcal select Grouping Latex Kit

1. la majorité des espèces de Streptococcus possèdent des antigènes spécifiques de groupe2. ces antigènes sont mis en présence de particules de latex recouvertes d'anticorps spécifiques3. ces particules s'agglutinent en présence de l'antigène homologue alors qu'elles restent en suspension en l,absence de celui-ci

360

Faux positifs du Prolex Streptococcal select Grouping Latex Kit

1. quantité insuffisante de colonies est utilisés2. si les bactéries ne sont pas bêta-hémolytiques

361

Utilité du test Streptex

Test rapide permettant une détermination du groupe Lancefield.

362

Résultats du test Streptex

1. positif: agglutination des particules de latex à l'intérieur d'une minute2. négatif: aucune agglutination

363

Utilisation du test de Bacitracine

Pour distinguer de facon présomptive le Streptococcus pyogenes des autres Streptococcus bêta-hémolytiques.

364

Principe du test de Bacitracine

Les Streptococcus pyogenes sont sensibles au disque de bacitracine à une concentration de 0.02-0.04 unités

365

Interprétation du test de Bacitracine

1. positif: Inhibition de croissance donc Streptococcus pyogenes2. négatif: croissance jusqu'au disque.

366

Utilisation du test de Camp

Utilisé pour mettre en évidence une protéine extracellulaire produite par le Streptococcus du groupe B.

367

Principe du test de Camp

L'activité hémolytique de la bêta-hémolysine de Staphylococcus aureus sur les GR de mouton est augmentée de façon synergique par le Streptococcus du groupe B.

368

Interprétation des résultats du test de Camp

1. positif: la zone d'hémolyse prend la forme d'une pointe de flèche. Présomptif des Streptococcus du groupe B2. négatif: la zone d'hémolyse n'est pas augmentée

369

Principe du test de Camp inversée

L'activité hémolytique de Clostridium perfringens sur les GR de mouton est augmentée de façon synergique par le Streptococcus du groupe B

370

Utilisation du test de l'Hydrolyse de l'hippurate

Il permet la différenciation du Campylobacter jéjuni des autres Campylobacters. Il permet aussi de différencier les Streptococcus bêta hémolytiques du groupe B.

371

Principe du test de l'Hydrolyse de l'hippurate

Déterminer la présence de l'hippuricase qui produit l'hydrlyse de l'hippurate de sodium en benzoate de sodium et glycine.

372

L'hydrolyse de l'acide hippurique dans le test de l'Hydrolyse de l'hippurate peut être détectée selon deux méthodes

1. test de benzoate par l'utilisation du chlorure ferrique 7%2. test de la glycine utilisant le réactif Ninhydrine

373

Interprétation des résultats pour la méthode Benzoate du test de l'Hydrolyse de l'hippurate

1. positif: si le précipité persiste au-delà de 10 minutes, du benzoate de sodium a été formé, indiquant l'hydrolyse de l'hippurate2. négatif: si la solution s'éclaircit en 10 minute ou moins

374

Interprétation des résultats pour la méthode de la glycine du test de l'Hydrolyse de l'hippurate

L'apparition d'une couleur pourpre foncée après l'addition du réactif indique la présence de glycine dans le milieu.

375

Utilistion du test de l'Optochin

L'optochin est un dérivé de la quinine, qui inhibe de façon sélective la croissance du Streptococcus pneumoniae.

376

Interprétation test de l'Optochin

1. zone de plus de 14 mm: Streptococcus pneumonieae2. zone entre 10-14 mm: résultat douteux, faire le test de lyse de la bile3. aucune zone d'inhibition: Streptococcus du groupe viridans donc flore normale

377

Utilisation du test de solubilité dans la bile

Différenciation des Streptococcus pneumoniae des autres Streptococcus alpha-hémolytiques.

378

Interprétation des résutlats pour la méthode en tube test de solubilité dans la bile

1. positif: la clarification du milieu2. négatif: turbidité du tube

379

Interprétation des résutlats pour la méthode sur la gélose test de solubilité dans la bile

1. positif: la disparition de la colonie2. négatif: les colonies demeurent intactes

380

Sels utilisés dans le test de solubilité dans la bile

1. Désoxycholate de sodium ou 2. taurocholate de sodium

381

Nature du contrôle décarboxylase

liquide

382

Couleur du contrôle décarboxylase

mauve

383

Présentation du contrôle décarboxylase

tube droit

384

Méthode d'ensemencement du contrôle décarboxylase

Inoculer la bactérie dans le bouillon et ajouter de l'huile.

385

Atmosphère du contrôle décarboxylase

Oxygène

386

Température du contrôle décarboxylase

35oC

387

Durée d'incubation du contrôle décarboxylase

24-48 heures

388

Indicateur de pH du contrôle décarboxylase

Bromocrésol pourpre1. acide: jaune2. basique: pourpre

389

Pourquoi on ajoute de l'huile après l'inoculation du bouillon du contrôle décarboxylase

Car la réaction doit se passer en anaérobiose.

390

Interprétation des résutlats du contrôle décarboxylase

1. positif: le milieu tourne du mauve au jaune ou trouble, activation des enzymes décarboxylase2. négatif: pas de changement de couleur ni trouble

391

Nature du milieu d'Arginine déhydrolase (ADH)

Liquide

392

Couleur du milieu d'Arginine déhydrolase (ADH)

Mauve

393

Présentation du milieu d'Arginine déhydrolase (ADH)

Tube droit

394

Méthode d'ensemencement du milieu d'Arginine déhydrolase (ADH)

Inoculer la bactérie dans le bouillon et ajouter de l'huile.

395

Atmosphère du milieu d'Arginine déhydrolase (ADH)

oxygène

396

Température du milieu d'Arginine déhydrolase (ADH)

35oC

397

Durée d'incubation du milieu d'Arginine déhydrolase (ADH)

24-48 heures

398

Indicateur de pH du milieu d'Arginine déhydrolase (ADH)

Bromocrésol pourpre1. acide: jaune2. basique: pourpre

399

Intérêt clinique du milieu d'Arginine déhydrolase (ADH)

Identification des entérobactéries, de certains bacilles Gram négatifs.

400

Principe du milieu d'Arginine déhydrolase (ADH)

Basé sur la capacité des bactéries à déhydrolyser ou non l'arginine.

401

Produit de dégradation final du milieu d'Arginine déhydrolase (ADH)

Putrescine

402

Nature du milieu de Lysine décarboxylase (LDC)

Liquide

403

Couleur du milieu de Lysine décarboxylase (LDC)

Mauve

404

Présentation du milieu de Lysine décarboxylase (LDC)

Tube droit

405

Méthode d'ensemencement du milieu de Lysine décarboxylase (LDC)

Inoculer la bactérie dans le bouillon et ajouter de l'huile.

406

Atmosphère du milieu de Lysine décarboxylase (LDC)

oxygène

407

Température du milieu de Lysine décarboxylase (LDC)

35oC

408

Durée d'incubation du milieu de Lysine décarboxylase (LDC)

24-48 heures

409

Indicateur de pH du milieu de Lysine décarboxylase (LDC)

Bromocrésol pourpre1. acide: pourpre2. basique: jaune

410

Principe du milieu de Lysine décarboxylase (LDC)

Basé sur la capacité des bactéries à décarboxyler ou non la lysine.

411

Intérêt du milieu de Lysine décarboxylase (LDC)

Identification des entérobactéries et quelques bacilles Gram négatifs.

412

Produit de dégradation finale du milieu de Lysine décarboxylase (LDC)

Cadavérine

413

Nature du milieu Ornithine décarboxylase (ODC)

Liquide

414

Couleur du milieu Ornithine décarboxylase (ODC)

Mauve

415

Présentation du milieu Ornithine décarboxylase (ODC)

Tube droit

416

Méthode d'ensemencement du milieu Ornithine décarboxylase (ODC)

Inocouler la bactérie dans le bouillon et ajouter de l'huile.

417

Atmosphère du milieu Ornithine décarboxylase (ODC)

Oxygène

418

Température du milieu Ornithine décarboxylase (ODC)

35oC

419

Durée d'incubation du milieu Ornithine décarboxylase (ODC)

24-48 heures

420

Indicateur de pH du milieu Ornithine décarboxylase (ODC)

Bromocrésol pourpre1. acide: pourpre2. basique: jaune

421

principe du milieu Ornithine décarboxylase (ODC)

Basé sur la capacité des bactéries à décarboxyler ou non l'ornithine.

422

Produit de dégradation finale du milieu Ornithine décarboxylase (ODC)

Putrescine

423

Intérêt du milieu Ornithine décarboxylase (ODC)

Identification des entérobactéries et quelques bacilles Gram négatifs.

424

Nature du milieu TSI (triple sugar iron agar)

solide

425

couleur du milieu TSI (triple sugar iron agar)

Orange brulé

426

Présentation du milieu TSI (triple sugar iron agar)

Tube avec pente

427

Méthode d'ensemencement du milieu TSI (triple sugar iron agar)

Piqure centrale et striation de la pente.

428

Atmosphère du milieu TSI (triple sugar iron agar)

Oxygène

429

Température du milieu TSI (triple sugar iron agar)

35oC

430

Durée d'incubation du milieu TSI (triple sugar iron agar)

18-24 heures

431

Indicateur de pH du milieu TSI (triple sugar iron agar)

Rouge de phénol1. acide: jaune2. basique: rouge

432

Indicateur de H2S du milieu TSI (triple sugar iron agar)

Sulfate d'ammonium ferreux et thiosulfate de sodium

433

Inhibiteur du milieu TSI (triple sugar iron agar)

Aucun

434

La présence de couleur noir dans le milieu TSI (triple sugar iron agar) indique

La présence de H2S

435

La présence de gaz dans le du milieu TSI (triple sugar iron agar)

Indiqué par tout craquement du milieu ou présence de bulles.

436

Intérêt du milieu TSI (triple sugar iron agar)

1. dépistage rapide des bactéries pathogènes dans les spécimens de selles2. utilisé avec le test d'urée, permet la différenciation présomptive des Salmonella des espèces Proteus

437

Nature du milieu Urée de Christensen

Solide

438

Couleur du milieu Urée de Christensen

Chamois

439

Présentation du milieu Urée de Christensen

Tube avec pente

440

Méthode d'ensemencement du milieu Urée de Christensen

Striation de la pente

441

Atmosphère du milieu Urée de Christensen

O2

442

Température du milieu Urée de Christensen

35oC

443

Durée d'incubation du milieu Urée de Christensen

30 minutes à 24 à 48 heures

444

Indicateur de pH du milieu Urée de Christensen

Rouge de phénol1. acide: jaune2. basique: rose magenta

445

Indicateur d'H2S du milieu Urée de Christensen

Aucun

446

Inhibiteur du milieu Urée de Christensen

Aucun

447

Intérêt du milieu Urée de Christensen

Recherche de l'uréase chez les bactéries autrs qu'entérobactéries.

448

du milieu Urée de Christensen utilisé en tandem avec:

TSI pour l'identification présomptives des entérobactéries dans les selles.

449

Nature du milieu de Hugh Leifson (O-F)

Semi-solide

450

Couleur du milieu de Hugh Leifson (O-F)

Vert foncé

451

Présentation du milieu de Hugh Leifson (O-F)

Tube droit

452

Méthode d'ensemencement du milieu de Hugh Leifson (O-F)

piqure centrale

453

Atmosphère du milieu de Hugh Leifson (O-F)

Oxygène et anaérobie

454

Température du milieu de Hugh Leifson (O-F)

35oC

455

Durée d'incubation du milieu de Hugh Leifson (O-F)

48 heures et plus jusqu'à 3 jours

456

Indicateur de pH du milieu de Hugh Leifson (O-F)

Bleu de bromothymol1. acide: jaune2. basique: bleu

457

du milieu de Hugh Leifson (O-F) est utilisé en paire

Un des deux tubes doit avoir de l'huile.

458

Intérêt du milieu de Hugh Leifson (O-F)

Étude de la voie métabolique des sucres des bactéries.