020402_Réflexe vestibulo-oculaire Flashcards Preview

Neurophysiologie Lamy_S2 > 020402_Réflexe vestibulo-oculaire > Flashcards

Flashcards in 020402_Réflexe vestibulo-oculaire Deck (40):
1

Il est facile de montrer comment l'appareil vestibulaire participe à la .. du .. lors des .. de la ..

Il est facile de montrer comment l'appareil vestibulaire participe à la stabilisation du regard lors des mouvements de la tête.

2

Il est facile de montrer comment l'appareil vestibulaire participe à la stabilisation du regard lors des mouvements de la tête. 

Lorsque la tête bouge, les .. du vestibule de l'oreille interne signalent à quelle .. se fait le mouvement céphalique.

Il est facile de montrer comment l'appareil vestibulaire participe à la stabilisation du regard lors des mouvements de la tête. 

Lorsque la tête bouge, les canaux semi-circulaires du vestibule de l'oreille interne signalent à quelle vitesse se fait le mouvement céphalique.

3

Il est facile de montrer comment l'appareil vestibulaire participe à la stabilisation du regard lors des mouvements de la tête. 

Lorsque la tête bouge, les canaux semi-circulaires du vestibule de l'oreille interne signalent à quelle vitesse se fait le mouvement céphalique.

Le système oculomoteur répond aux mouvements de la tête par un mouvement des yeux .. en .. mais .. en .. au mouvement de la tête.

Il est facile de montrer comment l'appareil vestibulaire participe à la stabilisation du regard lors des mouvements de la tête. 

Lorsque la tête bouge, les canaux semi-circulaires du vestibule de l'oreille interne signalent à quelle vitesse se fait le mouvement céphalique.

Le système oculomoteur répond aux mouvements de la tête par un mouvement des yeux égal en amplitude mais opposé en direction au mouvement de la tête, et ceci selon les trois degrés de liberté.

4

Le système oculomoteur répond aux mouvements de la tête par un mouvement des yeux égal en amplitude mais opposé en direction au mouvement de la tête, et ceci selon les trois degrés de liberté.

Ce type de coordination, appelé .., permet de stabiliser le regard.

Le système oculomoteur répond aux mouvements de la tête par un mouvement des yeux égal en amplitude mais opposé en direction au mouvement de la tête, et ceci selon les trois degrés de liberté.

Ce type de coordination, appelé réflexe vestibulo-oculaire, permet de stabiliser le regard.

5

Le système oculomoteur répond aux mouvements de la tête par un mouvement des yeux égal en amplitude mais opposé en direction au mouvement de la tête, et ceci selon les trois degrés de liberté.

Ce type de coordination, appelé réflexe vestibulo-oculaire, permet de stabiliser le regard, c'est-à-dire de .. les mouvements de la tête pour permettre à l'homme ou à l'animal de voir clairement l'environnement dans lequel sa tête tourne.

Le système oculomoteur répond aux mouvements de la tête par un mouvement des yeux égal en amplitude mais opposé en direction au mouvement de la tête, et ceci selon les trois degrés de liberté.

Ce type de coordination, appelé réflexe vestibulo-oculaire, permet de stabiliser le regard, c'est-à-dire de compenser les mouvements de la tête pour permettre à l'homme ou à l'animal de voir clairement l'environnement dans lequel sa tête tourne.

6

Le RVO est toujours .., sauf dans des cas pathologiques.

Le RVO est toujours actif, sauf dans des cas pathologiques.

7

Lorsque l'amplitude d'une rotation de la tête est telle que l'oeil est entraîné proche des limites de l'orbite, il se produit un ..

Lorsque l'amplitude d'une rotation de la tête est telle que l'oeil est entraîné proche des limites de l'orbite, il se produit un nystagmus vestibulaire

8

Lorsque l'amplitude d'une rotation de la tête est telle que l'oeil est entraîné proche des limites de l'orbite, il se produit un nystagmus vestibulaire.

Il s'agit d'une alternance

- de phases .. dirigées dans le sens .. au mouvement, au cours desquelles le .. est .. dans l'.. 

et

- de phases .. dirigées dans la direction ..

Lorsque l'amplitude d'une rotation de la tête est telle que l'oeil est entraîné proche des limites de l'orbite, il se produit un nystagmus vestibulaire.

Il s'agit d'une alternance 

- de phases lentes dirigées dans le sens compensatoire au mouvement, au cours desquelles le regard est stabilisé dans l'espace 

et 

de phases rapides dirigées dans la direction anti-compensatoire.

9

Lorsque l'amplitude d'une rotation de la tête est telle que l'oeil est entraîné proche des limites de l'orbite, il se produit un nystagmus vestibulaire.

Il s'agit d'une alternance de phases lentes dirigées dans le sens compensatoire au mouvement, au cours desquelles le regard est stabilisé dans l'espace et de phases rapides dirigées dans la direction anti-compensatoire.

Seules les phases .. du nystagmus vestibulaire émanent du ..

Lorsque l'amplitude d'une rotation de la tête est telle que l'oeil est entraîné proche des limites de l'orbite, il se produit un nystagmus vestibulaire.

Il s'agit d'une alternance de phases lentes dirigées dans le sens compensatoire au mouvement, au cours desquelles le regard est stabilisé dans l'espace et de phases rapides dirigées dans la direction anti-compensatoire.

​Seules les phases lentes du nystagmus vestibulaire émanent du RVO.

10

Pour expliquer comment le RVO est réalisé, considérons le cas d'un mouvement de la tête horizontal dirigé vers la gauche.

Une accélération de la tête vers la gauche provoque 

- une .. des cellules .. de l'.. sensoriel du canal semi-circulaire .. gauche

- une .. des cellules .. de l'.. sensoriel du canal semi-circulaire .. droite

Pour expliquer comment le RVO est réalisé, considérons le cas d'un mouvement de la tête horizontal dirigé vers la gauche.

Une accélération de la tête vers la gauche provoque 

- une dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche 

- une hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit

11

Une accélération de la tête vers la gauche provoque une dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche tandis que celles de l'épithélium sensoriel du canal homologue droit s'hyperpolarisent.

Il en résulte que les .. vestibulaires .. du canal gauche .. leur .. alors que les .. vestibulaires .. du canal droit .. la leur.

Une accélération de la tête vers la gauche provoque une dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche tandis que celles de l'épithélium sensoriel du canal homologue droit s'hyperpolarisent.

Il en résulte que les noyaux vestibulaires primaires du canal gauche augmentent leur décharge alors que les noyaux vestibulaires primaires du canal droit diminuent la leur.

12

Une accélération de la tête vers la gauche provoque une dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche tandis que celles de l'épithélium sensoriel du canal homologue droit s'hyperpolarisent.

Il en résulte que les noyaux vestibulaires primaires du canal gauche augmentent leur décharge alors que les noyaux vestibulaires primaires du canal droit diminuent la leur, proportionnellement à la .. de rotation de la tête.

Une accélération de la tête vers la gauche provoque une dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche tandis que celles de l'épithélium sensoriel du canal homologue droit s'hyperpolarisent.

Il en résulte que les noyaux vestibulaires primaires du canal gauche augmentent leur décharge alors que les noyaux vestibulaires primaires du canal droit diminuent la leur, proportionnellement à la vitesse de rotation de la tête.

13

Une accélération de la tête vers la gauche provoque une dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche tandis que celles de l'épithélium sensoriel du canal homologue droit s'hyperpolarisent.

Il en résulte que les noyaux vestibulaires primaires du canal gauche augmentent leur décharge alors que les noyaux vestibulaires primaires du canal droit diminuent la leur, proportionnellement à la vitesse de rotation de la tête.

Les neurones vestibulaires primaires sont ..

Une accélération de la tête vers la gauche provoque une dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche tandis que celles de l'épithélium sensoriel du canal homologue droit s'hyperpolarisent.

Il en résulte que les noyaux vestibulaires primaires du canal gauche augmentent leur décharge alors que les noyaux vestibulaires primaires du canal droit diminuent la leur, proportionnellement à la vitesse de rotation de la tête.

Les neurones vestibulaires primaires sont excitateurs.

14

Une accélération de la tête vers la gauche provoque une dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche tandis que celles de l'épithélium sensoriel du canal homologue droit s'hyperpolarisent.

Il en résulte que les noyaux vestibulaires primaires du canal gauche augmentent leur décharge alors que les noyaux vestibulaires primaires du canal droit diminuent la leur, proportionnellement à la vitesse de rotation de la tête.

Les neurones vestibulaires primaires sont excitateurs ; ils se projettent sur les ..

Une accélération de la tête vers la gauche provoque une dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche tandis que celles de l'épithélium sensoriel du canal homologue droit s'hyperpolarisent.

Il en résulte que les noyaux vestibulaires primaires du canal gauche augmentent leur décharge alors que les noyaux vestibulaires primaires du canal droit diminuent la leur, proportionnellement à la vitesse de rotation de la tête.

Les neurones vestibulaires primaires sont excitateurs ; ils se projettent sur les neurones vestibulaires secondaires.

15

Les neurones vestibulaires primaires sont excitateurs ; ils se projettent sur les neurones vestibulaires secondaires.

On distingue les neurones vestibulaires secondaires en fonction de la .. de leur .. de ..

Les neurones vestibulaires primaires sont excitateurs ; ils se projettent sur les neurones vestibulaires secondaires.

On distingue les neurones vestibulaires secondaires en fonction de la régularité de leur fréquence de décharge.

16

On distingue les neurones vestibulaires secondaires en fonction de la régularité de leur fréquence de décharge.

Une partie des neurones vestibulaires secondaires déchargent seulement lorsque la tête tourne vers le côté .. au .. qui contient leur ..

On distingue les neurones vestibulaires secondaires en fonction de la régularité de leur fréquence de décharge.

Une partie des neurones vestibulaires secondaires déchargent seulement lorsque la tête tourne vers le côté homolatéral au noyau vestibulaire médian qui contient leur corps cellulaire.

17

On distingue les neurones vestibulaires secondaires en fonction de la régularité de leur fréquence de décharge.

Une partie des neurones vestibulaires secondaires déchargent seulement lorsque la tête tourne vers le côté homolatéral au noyau vestibulaire médian qui contient leur corps cellulaire.

Ce sont des neurones de type ..

Ils sont .. ou ..

On distingue les neurones vestibulaires secondaires en fonction de la régularité de leur fréquence de décharge.

Une partie des neurones vestibulaires secondaires déchargent seulement lorsque la tête tourne vers le côté homolatéral au noyau vestibulaire médian qui contient leur corps cellulaire.

Ce sont des neurones de type I.

Ils sont excitateurs ou inhibiteurs.

18

Une partie des neurones vestibulaires secondaires déchargent seulement lorsque la tête tourne vers le côté homolatéral au noyau vestibulaire médian qui contient leur corps cellulaire.

Ce sont des neurones de type I.

Ils sont excitateurs ou inhibiteurs.

Les neurones de type II ont une activité inverse: ils déchargent quand la tête tourne vers le côté controlatéral.

Tous les neurones de type II sont ..

Une partie des neurones vestibulaires secondaires déchargent seulement lorsque la tête tourne vers le côté homolatéral au noyau vestibulaire médian qui contient leur corps cellulaire.

Ce sont des neurones de type I.

Ils sont excitateurs ou inhibiteurs.

Les neurones de type II ont une activité inverse: ils déchargent quand la tête tourne vers le côté controlatéral.

Tous les neurones de type II sont inhibiteurs.

19

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ 

- dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche


- hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 



 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

Parmi les NVS excitateurs, certains .. la ..

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ 

- dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche 


- hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 



 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

Parmi les NVS excitateurs, certains croisent la ligne médiane.

20

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ 

- dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche 


- hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 



 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

Parmi les NVS excitateurs, certains croisent la ligne médiane et se projettent de façon massive sur les .. du noyau .. controlatéral.

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ 

- dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche 


- hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 



 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

Parmi les NVS excitateurs, certains croisent la ligne médiane et se projettent de façon massive sur les motoneurones du noyau abducens controlatéral.

21

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ 

- dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche 


- hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 



 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

Parmi les NVS excitateurs, certains croisent la ligne médiane et se projettent de façon massive sur les motoneurones du noyau abducens controlatéral (= ..).

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ 

- dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche 


- hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 



 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

Parmi les NVS excitateurs, certains croisent la ligne médiane et se projettent de façon massive sur les motoneurones du noyau abducens controlatéral (= droit).

22

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ 

- dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche 


- hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 



 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

Parmi les NVS excitateurs, certains croisent la ligne médiane et se projettent de façon massive sur les motoneurones du noyau abducens controlatéral (= droit).

Ces motoneurones contrôlent la contraction du muscle ..

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ 

- dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche 


- hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 



 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

Parmi les NVS excitateurs, certains croisent la ligne médiane et se projettent de façon massive sur les motoneurones du noyau abducens controlatéral (= droit).

Ces motoneurones contrôlent la contraction du muscle droit latéral de l'oeil droit.

23

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ 

- dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche 


- hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 



 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

(1) Parmi les NVS excitateurs, certains croisent la ligne médiane et se projettent de façon massive sur les motoneurones du noyau abducens controlatéral (= droit).

Ces motoneurones contrôlent la contraction du muscle droit latéral de l'oeil droit.

(2) Les axones des neurones du noyau abducens empruntent le faisceau ..

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ 

- dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche 


- hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 



 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

(1) Parmi les NVS excitateurs, certains croisent la ligne médiane et se projettent de façon massive sur les motoneurones du noyau abducens controlatéral (= droit).

Ces motoneurones contrôlent la contraction du muscle droit latéral de l'oeil droit.

(2) Les axones des neurones du noyau abducens empruntent le faisceau longitudinal médian

24

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ 

- dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche 


- hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 



 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

(1) Parmi les NVS excitateurs, certains croisent la ligne médiane et se projettent de façon massive sur les motoneurones du noyau abducens controlatéral (= droit).

Ces motoneurones contrôlent la contraction du muscle droit latéral de l'oeil droit.

(2) Les axones des neurones du noyau abducens

  • empruntent le faisceau longitudinal médian
  • .. également la ..

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ 

- dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche 


- hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 



 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

(1) Parmi les NVS excitateurs, certains croisent la ligne médiane et se projettent de façon massive sur les motoneurones du noyau abducens controlatéral (= droit).

Ces motoneurones contrôlent la contraction du muscle droit latéral de l'oeil droit.

(2) Les axones des neurones du noyau abducens 


  • empruntent le faisceau longitudinal médian 



  • croisent également la ligne médiane
     

25

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ 

- dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche 


- hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 



 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

(1) Parmi les NVS excitateurs, certains croisent la ligne médiane et se projettent de façon massive sur les motoneurones du noyau abducens controlatéral (= droit).

Ces motoneurones contrôlent la contraction du muscle droit latéral de l'oeil droit.

(2) Les axones des neurones du noyau abducens 



  • empruntent le faisceau longitudinal médian
     






  • croisent également la ligne médiane 






  • contractent les motoneurones du noyau .. 
     

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ 

- dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche 


- hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 



 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

(1) Parmi les NVS excitateurs, certains croisent la ligne médiane et se projettent de façon massive sur les motoneurones du noyau abducens controlatéral (= droit).

Ces motoneurones contrôlent la contraction du muscle droit latéral de l'oeil droit.

(2) Les axones des neurones du noyau abducens 




  • empruntent le faisceau longitudinal médian
     










  • croisent également la ligne médiane
     











  • contractent les motoneurones du noyau oculomoteur  
     

26

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ 

- dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche 


- hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 



 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

(1) Parmi les NVS excitateurs, certains croisent la ligne médiane et se projettent de façon massive sur les motoneurones du noyau abducens controlatéral (= droit).

Ces motoneurones contrôlent la contraction du muscle droit latéral de l'oeil droit.

(2) Les axones des neurones du noyau abducens 





  • empruntent le faisceau longitudinal médian
     















  • croisent également la ligne médiane
     

















  • contractent les motoneurones du noyau oculomoteur (muscle .. de l'oeil ..)
     

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ 

- dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche 


- hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 



 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

(1) Parmi les NVS excitateurs, certains croisent la ligne médiane et se projettent de façon massive sur les motoneurones du noyau abducens controlatéral (= droit).

Ces motoneurones contrôlent la contraction du muscle droit latéral de l'oeil droit.

(2) Les axones des neurones du noyau abducens 






  • empruntent le faisceau longitudinal médian
     





















  • croisent également la ligne médiane
     




























  • contractent les motoneurones du noyau oculomoteur (muscle droit médian de l'oeil gauche)
     

27

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ 

- dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche 

- hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

(1) Parmi les NVS excitateurs, certains croisent la ligne médiane et se projettent de façon massive sur les motoneurones du noyau abducens controlatéral (= droit).

Ces motoneurones contrôlent la contraction du muscle droit latéral de l'oeil droit.

(2) Les axones des neurones du noyau abducens 

  • empruntent le faisceau longitudinal médian
  • croisent également la ligne médiane
  • contractent .. les motoneurones du noyau oculomoteur (muscle droit médian de l'oeil gauche)

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ 

- dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche 

- hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

(1) Parmi les NVS excitateurs, certains croisent la ligne médiane et se projettent de façon massive sur les motoneurones du noyau abducens controlatéral (= droit).

Ces motoneurones contrôlent la contraction du muscle droit latéral de l'oeil droit.

(2) Les axones des neurones du noyau abducens 

 


  • empruntent le faisceau longitudinal médian



  • croisent également la ligne médiane





  • contractent monosynaptiquement les motoneurones du noyau oculomoteur (muscle droit médian de l'oeil gauche)

 

 

 

 

28

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ 

- dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche 

- hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

(1) Parmi les NVS excitateurs, certains croisent la ligne médiane et se projettent de façon massive sur les motoneurones du noyau abducens controlatéral (= droit).

Ces motoneurones contrôlent la contraction du muscle droit latéral de l'oeil droit.

(1') Les axones des neurones du noyau abducens 



  • empruntent le faisceau longitudinal médian
     







  • croisent également la ligne médiane
     













  • contractent monosynaptiquement les motoneurones du noyau oculomoteur (muscle droit médian de l'oeil gauche)



     

(2) Les NVS excitateurs qui ne croisent pas la ligne médiane empruntent le .. de ..

 

 

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ 

- dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche 

- hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

(1) Parmi les NVS excitateurs, certains croisent la ligne médiane et se projettent de façon massive sur les motoneurones du noyau abducens controlatéral (= droit).

Ces motoneurones contrôlent la contraction du muscle droit latéral de l'oeil droit.

(1') Les axones des neurones du noyau abducens 



  • empruntent le faisceau longitudinal médian
     











  • croisent également la ligne médiane
     
























  • contractent monosynaptiquement les motoneurones du noyau oculomoteur (muscle droit médian de l'oeil gauche)




     

(2) Les NVS excitateurs qui ne croisent pas la ligne médiane empruntent le tractus ascendant de Deiters

 

29

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche / hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

(1) Parmi les NVS excitateurs, certains croisent la ligne médiane et se projettent de façon massive sur les motoneurones du noyau abducens controlatéral (= droit).

Ces motoneurones contrôlent la contraction du muscle droit latéral de l'oeil droit.

(1') Les axones des neurones du noyau abducens empruntent le faisceau longitudinal médian, croisent également la ligne médiane et contractent monosynaptiquement les motoneurones du noyau oculomoteur (muscle droit médian de l'oeil gauche)

(2) Les NVS excitateurs qui ne croisent pas la ligne médiane empruntent le tractus ascendant de Deiters pour se projeter eux aussi sur les motoneurones du noyau ..

 

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche / hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

(1) Parmi les NVS excitateurs, certains croisent la ligne médiane et se projettent de façon massive sur les motoneurones du noyau abducens controlatéral (= droit).

Ces motoneurones contrôlent la contraction du muscle droit latéral de l'oeil droit.

(1') Les axones des neurones du noyau abducens empruntent le faisceau longitudinal médian, croisent également la ligne médiane et contractent monosynaptiquement les motoneurones du noyau oculomoteur (muscle droit médian de l'oeil gauche)

(2) Les NVS excitateurs qui ne croisent pas la ligne médiane empruntent le tractus ascendant de Deiters pour se projeter eux aussi sur les motoneurones du noyau oculomoteur (muscle droit médian de l'oeil gauche)

 

30

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche / hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

L'excitation, par les neurones vestibulaires primaires gauches, des NVS qui se projettent sur les motoneurones abducens controlatéraux, et des NVS du tractus ascendant de Deiters permet un mouvement conjugué des deux yeux. 

Cette action des NVS excitateurs est facilitée par celle des NVS inhibiteurs. 

En effet, les NVS inhibiteurs se projettent sur le noyau ..

Ils provoquent ainsi l'inhibition du muscle ..

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche / hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

L'excitation, par les neurones vestibulaires primaires gauches, des NVS qui se projettent sur les motoneurones abducens controlatéraux, et des NVS du tractus ascendant de Deiters permet un mouvement conjugué des deux yeux. 

Cette action des NVS excitateurs est facilitée par celle des NVS inhibiteurs. 

En effet, les NVS inhibiteurs se projettent sur le noyau abducens homolatéral.

Ils provoquent ainsi l'inhibition du muscle droit latéral homolatéral.

31

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche / hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

L'excitation, par les neurones vestibulaires primaires gauches, des NVS qui se projettent sur les motoneurones abducens controlatéraux, et des NVS du tractus ascendant de Deiters permet un mouvement conjugué des deux yeux. 

Cette action des NVS excitateurs est facilitée par celle des NVS inhibiteurs. 

En effet, les NVS inhibiteurs se projettent sur le noyau abducens homolatéral.

Ils provoquent

  • l'inhibition du muscle droit latéral homolatéral
  • l'inhibition des neurones qui se projettent sur les motoneurones du noyau ..

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche / hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

L'excitation, par les neurones vestibulaires primaires gauches, des NVS qui se projettent sur les motoneurones abducens controlatéraux, et des NVS du tractus ascendant de Deiters permet un mouvement conjugué des deux yeux. 

Cette action des NVS excitateurs est facilitée par celle des NVS inhibiteurs. 

En effet, les NVS inhibiteurs se projettent sur le noyau abducens homolatéral.

Ils provoquent 


  • l'inhibition du muscle droit latéral homolatéral 



  • l'inhibition des neurones qui se projettent sur les motoneurones du noyau oculomoteur controlatéral (muscle droit médian)
     

32

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche / hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

L'excitation, par les neurones vestibulaires primaires gauches, des NVS qui se projettent sur les motoneurones abducens controlatéraux, et des NVS du tractus ascendant de Deiters permet un mouvement conjugué des deux yeux. 

Les NVS excitateurs impliqués dans la genèse du nystagmus vestibulaire horizontal se projettent également sur le noyau ..

 

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche / hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

L'excitation, par les neurones vestibulaires primaires gauches, des NVS qui se projettent sur les motoneurones abducens controlatéraux, et des NVS du tractus ascendant de Deiters permet un mouvement conjugué des deux yeux. 

Les NVS excitateurs impliqués dans la genèse du nystagmus vestibulaire horizontal se projettent également sur le noyau prepositus hypoglossi

 

33

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche / hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

L'excitation, par les neurones vestibulaires primaires gauches, des NVS qui se projettent sur les motoneurones abducens controlatéraux, et des NVS du tractus ascendant de Deiters permet un mouvement conjugué des deux yeux. 

Les NVS excitateurs impliqués dans la genèse du nystagmus vestibulaire horizontal se projettent également sur le noyau prepositus hypoglossi ..

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche / hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

L'excitation, par les neurones vestibulaires primaires gauches, des NVS qui se projettent sur les motoneurones abducens controlatéraux, et des NVS du tractus ascendant de Deiters permet un mouvement conjugué des deux yeux. 

Les NVS excitateurs impliqués dans la genèse du nystagmus vestibulaire horizontal se projettent également sur le noyau prepositus hypoglossi controlatéral.

34

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche / hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

L'excitation, par les neurones vestibulaires primaires gauches, des NVS qui se projettent sur les motoneurones abducens controlatéraux, et des NVS du tractus ascendant de Deiters permet un mouvement conjugué des deux yeux. 

Les NVS excitateurs impliqués dans la genèse du nystagmus vestibulaire horizontal se projettent également sur le noyau prepositus hypoglossi controlatéral, véritable .. des signaux de .. et de ..

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche / hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

L'excitation, par les neurones vestibulaires primaires gauches, des NVS qui se projettent sur les motoneurones abducens controlatéraux, et des NVS du tractus ascendant de Deiters permet un mouvement conjugué des deux yeux. 

Les NVS excitateurs impliqués dans la genèse du nystagmus vestibulaire horizontal se projettent également sur le noyau prepositus hypoglossi controlatéral, véritable intégrateur des signaux de position et de vitesse.

35

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche / hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

L'excitation, par les neurones vestibulaires primaires gauches, des NVS qui se projettent sur les motoneurones abducens controlatéraux, et des NVS du tractus ascendant de Deiters permet un mouvement conjugué des deux yeux. 

Lorsque les NVS excitateurs gauches augmentent leur décharge, ils vont exciter les neurones inhibiteurs de type II ..

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche / hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

L'excitation, par les neurones vestibulaires primaires gauches, des NVS qui se projettent sur les motoneurones abducens controlatéraux, et des NVS du tractus ascendant de Deiters permet un mouvement conjugué des deux yeux. 

Lorsque les NVS excitateurs gauches augmentent leur décharge, ils vont exciter les neurones inhibiteurs de type II droits.

36

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche / hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

L'excitation, par les neurones vestibulaires primaires gauches, des NVS qui se projettent sur les motoneurones abducens controlatéraux, et des NVS du tractus ascendant de Deiters permet un mouvement conjugué des deux yeux. 

Lorsque les NVS excitateurs gauches augmentent leur décharge, ils vont exciter les neurones inhibiteurs de type II droits.

Ces derniers vont à leur tour inhiber les ..

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche / hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

L'excitation, par les neurones vestibulaires primaires gauches, des NVS qui se projettent sur les motoneurones abducens controlatéraux, et des NVS du tractus ascendant de Deiters permet un mouvement conjugué des deux yeux. 

Lorsque les NVS excitateurs gauches augmentent leur décharge, ils vont exciter les neurones inhibiteurs de type II droits.

Ces derniers vont à leur tour inhiber les NVS excitateurs droits.

37

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche / hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

L'excitation, par les neurones vestibulaires primaires gauches, des NVS qui se projettent sur les motoneurones abducens controlatéraux, et des NVS du tractus ascendant de Deiters permet un mouvement conjugué des deux yeux. 

Lorsque les NVS excitateurs gauches augmentent leur décharge, ils vont exciter les neurones inhibiteurs de type II droits.

Ces derniers vont à leur tour inhiber les NVS excitateurs droits.

De plus, les .. se contractent monosynaptiquement à leurs homologues symétriques.

Accélération de la tête vers la gauche ⇒ dépolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal gauche / hyperpolarisation des cellules ciliées de l'épithélium sensoriel du canal semi-circulaire horizontal droit 

Les NVP du canal gauche augmentent leur décharge Les NVP du canal droit diminuent leur décharge 

Les NVP sont excitateurs ; ils se projettent sur les NVS.

L'excitation, par les neurones vestibulaires primaires gauches, des NVS qui se projettent sur les motoneurones abducens controlatéraux, et des NVS du tractus ascendant de Deiters permet un mouvement conjugué des deux yeux. 

Lorsque les NVS excitateurs gauches augmentent leur décharge, ils vont exciter les neurones inhibiteurs de type II droits.

Ces derniers vont à leur tour inhiber les NVS excitateurs droits.

De plus, les NVS inhibiteurs de type I se contractent monosynaptiquement à leurs homologues symétriques.

38

Cette phase lente du nystagmus vestibulaire est suivie d'une phase rapide qui serait en grande partie due à des neurones ..

Cette phase lente du nystagmus vestibulaire est suivie d'une phase rapide qui serait en grande partie due à des neurones excitateurs phasiques.

39

Cette phase lente du nystagmus vestibulaire est suivie d'une phase rapide qui serait en grande partie due à des neurones excitateurs phasiques appelés "neurones ..".

Cette phase lente du nystagmus vestibulaire est suivie d'une phase rapide qui serait en grande partie due à des neurones excitateurs phasiques appelés "neurones contrôleurs de la phase rapide".

40

Cette phase lente du nystagmus vestibulaire est suivie d'une phase rapide qui serait en grande partie due à des neurones excitateurs phasiques appelés "neurones contrôleurs de la phase rapide" localisés dans le ..

Cette phase lente du nystagmus vestibulaire est suivie d'une phase rapide qui serait en grande partie due à des neurones excitateurs phasiques appelés "neurones contrôleurs de la phase rapide" localisés dans le noyau prepositus hypoglossi.

Decks in Neurophysiologie Lamy_S2 Class (56):