Spasticité Flashcards Preview

Neurophysiologie Lamy_S2 > Spasticité > Flashcards

Flashcards in Spasticité Deck (24):
1

SPASTICITÉ: LES ÉCHELLES

  1. Échelle d'..
  2. Échelle de ..
  3. Échelle de .. de ..

SPASTICITÉ: LES ÉCHELLES

  1. Échelle d'Ashworth modifiée
  2. Échelle de Tardieun
  3. Échelle de spasme de Penn

2

ÉCHELLE D'ASHWORTH MODIFIÉE

Préciser lors de la cotation, si l'on se réfère

à la MAS (sur ..) de .. à .. 

ou

à la MAS (sur ..) de .. à ..

ÉCHELLE D'ASHWORTH MODIFIÉE

Préciser lors de la cotation, si l'on se réfère

à la MAS (sur 4) de 0 à 4

ou

à la MAS (sur 5) de 0 à 5

3

ÉCHELLE D'ASHWORTH MODIFIÉE

Préciser lors de la cotation, si l'on se réfère

à la MAS (sur 4) de 0 à 4

ou

à la MAS (sur 5) de 0 à 5

Les 2 comportent .. niveaux de cotation par opposition à la première version d'Ashworth qui n'en comportait que ..

ÉCHELLE D'ASHWORTH MODIFIÉE

Préciser lors de la cotation, si l'on se réfère

à la MAS (sur 4) de 0 à 4

ou

à la MAS (sur 5) de 0 à 5

Les 2 comportent 6 niveaux de cotation par opposition à la première version d'Ashworth qui n'en comportait que 5.

4

ÉCHELLE D'ASHWORTH MODIFIÉE

Préciser lors de la cotation, si l'on se réfère

à la MAS (sur 4) de 0 à 4

ou

à la MAS (sur 5) de 0 à 5

Les 2 comportent 6 niveaux de cotation par opposition à la première version d'Ashworth qui n'en comportait que 5.

L'une, MAS sur .., permet la .. alors que le niveau .. ne le permet pas.

ÉCHELLE D'ASHWORTH MODIFIÉE

Préciser lors de la cotation, si l'on se réfère

à la MAS (sur 4) de 0 à 4

ou

à la MAS (sur 5) de 0 à 5

Les 2 comportent 6 niveaux de cotation par opposition à la première version d'Ashworth qui n'en comportait que 5.

L'une, MAS sur 5, permet la quantification alors que le niveau 1+ ne le permet pas.

5

MAS - Modified Ashworth Scale (sur 4)

0: pas d'..

1: légère .. ou minime .. en .. de ..

1+: .. et .. au cours de la .. de la .. musculaire ..

4: .. majeure / .. impossible 

MAS - Modified Ashworth Scale (sur 4)

0: pas d'hypertonie

1: légère hypertonie ou minime résistance en fin de course

1+: Hypertonie et résistance au cours de la première moitié de la course musculaire autorisée

4: Hypertonie majeure 

6

MAS - Modified Ashworth Scale (sur 4)

0: pas d'hypertonie

1: légère hypertonie ou minime résistance en fin de course

1+: Hypertonie et résistance au cours de la première moitié de la course musculaire autorisée

2: Augmentation importante du .. musculaire durant .. la .. musculaire, mais le .. de .. reste facilement ..

3: Augmentation considérable du .. musculaire, le .. est difficile

4: Hypertonie majeure / .. impossible

MAS - Modified Ashworth Scale (sur 4)

0: pas d'hypertonie

1: légère hypertonie ou minime résistance en fin de course

1+: Hypertonie et résistance au cours de la première moitié de la course musculaire autorisée

2: Augmentation importante du tonus musculaire durant toute la course musculaire, mais le segment de membre reste facilement mobilisable

3: Augmentation considérable du tonus musculaire, le mouvement passif est difficile

4: Hypertonie majeure / mouvement passif impossible

7

ÉCHELLE DE TARDIEU

..: la réaction à l'.. est notée pour une .. donnée

ÉCHELLE DE TARDIEU

V: la réaction à l'étirement est notée pour une vitesse donnée

8

ÉCHELLE DE TARDIEU

V: la réaction à l'étirement est notée pour une vitesse donnée

  • V1: aussi .. que possible
  • V2: vitesse ..
  • V3: aussi .. que possible

ÉCHELLE DE TARDIEU

V: la réaction à l'étirement est notée pour une vitesse donnée

  1. V1: aussi letement que possible
  2. V2: vitesse intermédiaire
  3. V3: aussi vite que possible

9

ÉCHELLE DE TARDIEU

V: la réaction à l'étirement est notée pour une vitesse donnée

  • V1: aussi letement que possible
  • V2: vitesse intermédiaire
  • V3: aussi vite que possible

..: .. de la réaction musculaire

ÉCHELLE DE TARDIEU

V: la réaction à l'étirement est notée pour une vitesse donnée

  • V1: aussi letement que possible
  • V2: vitesse intermédiaire
  • V3: aussi vite que possible

X: qualité de la réaction musculaire

10

ÉCHELLE DE TARDIEU

V: la réaction à l'étirement est notée pour une vitesse donnée

  • V1: aussi letement que possible
  • V2: vitesse intermédiaire
  • V3: aussi vite que possible

X: qualité de la réaction musculaire

  • 0: pas de .. tout au long du ..
  • 1: discrète augmentation de la .. au cours du .. sans que l'on puisse distinguer clairement un .. à un .. précis
  • 2: .. franc .. le .. à un .. précis, suivi d'un ..

ÉCHELLE DE TARDIEU

V: la réaction à l'étirement est notée pour une vitesse donnée

  • V1: aussi letement que possible
  • V2: vitesse intermédiaire
  • V3: aussi vite que possible

X: qualité de la réaction musculaire

  • 0: pas de résistance tout au long du mouvement passif
  • 1: discrète augmentation de la résistance au cours du mouvement passif sans que l'on puisse distinguer clairement un ressaut à un angle précis
  • 2: ressaut franc interrompant le mouvement passif à un angle précis, suivi d'un relâchement

11

ÉCHELLE DE TARDIEU

V: la réaction à l'étirement est notée pour une vitesse donnée

  • V1: aussi letement que possible
  • V2: vitesse intermédiaire
  • V3: aussi vite que possible

X: qualité de la réaction musculaire

  • 0: pas de résistance tout au long du mouvement passif
  • 1: discrète augmentation de la résistance au cours du mouvement passif sans que l'on puisse distinguer clairement un ressaut à un angle précis
  • 2: ressaut franc interrompant le mouvement passif à un angle précis, suivi d'un relâchement
  • 3: .. épuisable survenant à un angle précis
  • 4: .. inépuisable survenant à un angle précis

ÉCHELLE DE TARDIEU

V: la réaction à l'étirement est notée pour une vitesse donnée

  • V1: aussi letement que possible
  • V2: vitesse intermédiaire
  • V3: aussi vite que possible

X: qualité de la réaction musculaire

  • 0: pas de résistance tout au long du mouvement passif
  • 1: discrète augmentation de la résistance au cours du mouvement passif sans que l'on puisse distinguer clairement un ressaut à un angle précis
  • 2: ressaut franc interrompant le mouvement passif à un angle précis, suivi d'un relâchement
  • 3: clonus épuisable survenant à un angle précis
  • 4: clonus inépuisable survenant à un angle précis

12

ÉCHELLE DE TARDIEU

V: la réaction à l'étirement est notée pour une vitesse donnée

  • V1: aussi letement que possible
  • V2: vitesse intermédiaire
  • V3: aussi vite que possible

X: qualité de la réaction musculaire

  • 0: pas de résistance tout au long du mouvement passif
  • 1: discrète augmentation de la résistance au cours du mouvement passif sans que l'on puisse distinguer clairement un ressaut à un angle précis
  • 2: ressaut franc interrompant le mouvement passif à un angle précis, suivi d'un relâchement
  • 3: clonus épuisable survenant à un angle précis
  • 4: clonus inépuisable survenant à un angle précis

..: .. de la réaction musculaire

ÉCHELLE DE TARDIEU

V: la réaction à l'étirement est notée pour une vitesse donnée

  • V1: aussi letement que possible
  • V2: vitesse intermédiaire
  • V3: aussi vite que possible

X: qualité de la réaction musculaire

  • 0: pas de résistance tout au long du mouvement passif
  • 1: discrète augmentation de la résistance au cours du mouvement passif sans que l'on puisse distinguer clairement un ressaut à un angle précis
  • 2: ressaut franc interrompant le mouvement passif à un angle précis, suivi d'un relâchement
  • 3: clonus épuisable survenant à un angle précis
  • 4: clonus inépuisable survenant à un angle précis

Y: angle de la réaction musculaire

13

ÉCHELLE DE SPASME DE PENN

0: absence de spasme

1: absence de spasme ..

2: spasmes .. occasionnels

3: nombre de spasmes .. compris entre .. et .. par ..

4: plus de .. spasmes .. par ..

ÉCHELLE DE SPASME DE PENN

0: absence de spasme

1: absence de spasme spontané

2: spasmes spontanés occasionnels

3: nombre de spasmes spontanés compris entre 1 et 10 par heure

4: plus de 10 spasmes spontanés par heure

14

ÉCHELLE DE SPASME DE PENN

0: absence de spasme

1: absence de spasme spontané - présence de spasmes induits par .. ou ..

2: spasmes spontanés occasionnels

3: nombre de spasmes spontanés compris entre 1 et 10 par heure

4: plus de 10 spasmes spontanés par heure

ÉCHELLE DE SPASME DE PENN

0: absence de spasme

1: absence de spasme spontané - présence de spasmes induits par stimulation sensorielle ou mobilisation passive

2: spasmes spontanés occasionnels

3: nombre de spasmes spontanés compris entre 1 et 10 par heure

4: plus de 10 spasmes spontanés par heure

15

SPASTICITÉ: ..

1/ Aucune ..

2/ Limitation de la .. ou de l'.. du .. au cours d'un ..

3/ Perturbation de la .. du muscle ..

4/ .. musculaire par .. du .. de ..

SPASTICITÉ: GÊNE FONCTIONNELLE

1/ Aucune gêne fonctionnelle

2/ Limitation de la vitesse ou de l'amplitude du mouvement au cours d'un mouvement rapide

3/ Perturbation de la contraction du muscle antagoniste

4/ Rétraction musculaire par diminution du nombre de sarcomères

16

INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES

La spasticité ne doit être traitée que lorsqu'elle entraîne une ..

INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES

La spasticité ne doit être traitée que lorsqu'elle entraîne une gêne fonctionnelle.

17

INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES

La spasticité ne doit être traitée que lorsqu'elle entraîne une gêne fonctionnelle.

  1. ..
  2. ..
  3. ..
  4. ..

INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES

La spasticité ne doit être traitée que lorsqu'elle entraîne une gêne fonctionnelle.

  1. Médications
  2. Kinésithérapie
  3. Électrothérapie
  4. Physiothérapie

18

INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES

La spasticité ne doit être traitée que lorsqu'elle entraîne une gêne fonctionnelle.

1. Médications

  1. Médications ..
  2. Médications ..

2. Kinésithérapie

3. Électrothérapie

4. Physiothérapie

INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES

La spasticité ne doit être traitée que lorsqu'elle entraîne une gêne fonctionnelle.

1. Médications

  1. Médications par voie générale
  2. Médications locales

2. Kinésithérapie

3. Électrothérapie

4. Physiothérapie

19

INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES

La spasticité ne doit être traitée que lorsqu'elle entraîne une gêne fonctionnelle.

A. Médications

I. Médications par voie générale

  • 1. .. 
  • 2. ..
  • 3. ..
  • 4. ..
  • 5. ..

II. Médications locales

B. Kinésithérapie

C. Électrothérapie

D. Physiothérapie

INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES

La spasticité ne doit être traitée que lorsqu'elle entraîne une gêne fonctionnelle.

A. Médications

I. Médications par voie générale

  • 1. Dantrolène
  • 2. Baclofène
  • 3. Diazépam
  • 4. Clonidine
  • 5. Tizanidine

II. Médications locales

B. Kinésithérapie

C. Électrothérapie

D. Physiothérapie

20

INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES

La spasticité ne doit être traitée que lorsqu'elle entraîne une gêne fonctionnelle.

A. Médications

I. Médications par voie générale

II. Médications locales

  • 1. Injections d'.. au contact du ..
  • 2. Injections de ..

B. Kinésithérapie

C. Électrothérapie

D. Physiothérapie

INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES

La spasticité ne doit être traitée que lorsqu'elle entraîne une gêne fonctionnelle.

A. Médications

I. Médications par voie générale

II. Médications locales

  • 1. Injections d'alcool au contact du nerf
  • 2. Injections de toxine botulique

B. Kinésithérapie

C. Électrothérapie

D. Physiothérapie

21

INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES

La spasticité ne doit être traitée que lorsqu'elle entraîne une gêne fonctionnelle.

A. Médications

I. Médications par voie générale

II. Médications locales

  • 1. Injections d'alcool au contact du nerf
  • 2. Injections de toxine botulique
  • 3. .. sélectives

B. Kinésithérapie

C. Électrothérapie

D. Physiothérapie

INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES

La spasticité ne doit être traitée que lorsqu'elle entraîne une gêne fonctionnelle.

A. Médications

I. Médications par voie générale

II. Médications locales

  • 1. Injections d'alcool au contact du nerf
  • 2. Injections de toxine botulique
  • 3. Neurotomies fasciculaires sélectives

B. Kinésithérapie

C. Électrothérapie

D. Physiothérapie

22

INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES

La spasticité ne doit être traitée que lorsqu'elle entraîne une gêne fonctionnelle.

A. Médications

I. Médications par voie générale

II. Médications locales

B. Kinésithérapie

I. Techniques ..

II. Techniques ..

C. Électrothérapie

D. Physiothérapie

INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES

La spasticité ne doit être traitée que lorsqu'elle entraîne une gêne fonctionnelle.

A. Médications

I. Médications par voie générale

II. Médications locales

B. Kinésithérapie

I. Techniques de base

II. Techniques neuro-motrices

C. Électrothérapie

D. Physiothérapie

23

INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES

La spasticité ne doit être traitée que lorsqu'elle entraîne une gêne fonctionnelle.

A. Médications

I. Médications par voie générale

II. Médications locales

B. Kinésithérapie

I. Techniques de base

II. Techniques neuro-motrices: ..

C. Électrothérapie

D. Physiothérapie

INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES

La spasticité ne doit être traitée que lorsqu'elle entraîne une gêne fonctionnelle.

A. Médications

I. Médications par voie générale

II. Médications locales

B. Kinésithérapie

I. Techniques de base

II. Techniques neuro-motrices: Bobath...

C. Électrothérapie

D. Physiothérapie

24

INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES

La spasticité ne doit être traitée que lorsqu'elle entraîne une gêne fonctionnelle.

A. Médications

I. Médications par voie générale

II. Médications locales

B. Kinésithérapie

I. Techniques de base

II. Techniques neuro-motrices

C. Électrothérapie

D. Physiothérapie

I. ..

II. ..

INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES

La spasticité ne doit être traitée que lorsqu'elle entraîne une gêne fonctionnelle.

A. Médications

I. Médications par voie générale

II. Médications locales

B. Kinésithérapie

I. Techniques de base

II. Techniques neuro-motrices

C. Électrothérapie

D. Physiothérapie

I. Thermothérapie

II. Cryothérapie

Decks in Neurophysiologie Lamy_S2 Class (56):