Le syndrome pyramidal Flashcards Preview

Neurophysiologie Lamy_S2 > Le syndrome pyramidal > Flashcards

Flashcards in Le syndrome pyramidal Deck (21):
1

Il est constitué de l'ensemble des .. apparus après une .. de la voie pyramidale.

Il est constitué de l'ensemble des symptômes apparus après une interruption de la voie pyramidale.

2

Il est constitué de l'ensemble des symptômes apparus après une interruption .. ou .. de la voie pyramidale.

Il est constitué de l'ensemble des symptômes apparus après une interruption partielle ou totale de la voie pyramidale.

3

SÉMIOLOGIE: 

Elle se caractérise par l'association

1. de signes .. traduisant l'atteinte de la voie pyramidale

et

2. de signes d'..

SÉMIOLOGIE:

Elle se caractérise par l'association

1. de signes déficitaires traduisant l'atteinte de la voie pyramidale

et

2. de signes d'hypertonie spastique

4

SÉMIOLOGIE:

Elle se caractérise par l'association

1. de signes déficitaires traduisant l'atteinte de la voie pyramidale

et

2. de signes d'hypertonie spastique

La survenue de ces deux composantes est habituellement .. dans le ..

SÉMIOLOGIE:

Elle se caractérise par l'association

1. de signes déficitaires traduisant l'atteinte de la voie pyramidale

et

2. de signes d'hypertonie spastique

La survenue de ces deux composantes est habituellement décalée dans le temps.

5

SÉMIOLOGIE:

Elle se caractérise par l'association

1. de signes déficitaires traduisant l'atteinte de la voie pyramidale

et

2. de signes d'hypertonie spastique

La survenue de ces deux composantes est habituellement décalée dans le temps, la .. étant d'abord .. puis ..

SÉMIOLOGIE:

Elle se caractérise par l'association

1. de signes déficitaires traduisant l'atteinte de la voie pyramidale

et

2. de signes d'hypertonie spastique

La survenue de ces deux composantes est habituellement décalée dans le temps, la paralysie étant d'abord flasque puis spastique.

6

AU STADE DE LA PARALYSIE FLASQUE:

C'est une paralysie flasque, .., témoignant de la .. de la ..

AU STADE DE LA PARALYSIE FLASQUE:

C'est une paralysie flasque, hypotonique, témoignant de la suppression de la motilité.

7

AU STADE DE LA PARALYSIE FLASQUE:

C'est une paralysie flasque, hypotonique, témoignant de la suppression de la motilité.

Elle est .. lorsque la lésion est .. et siège .. de la ..

AU STADE DE LA PARALYSIE FLASQUE:

C'est une paralysie flasque, hypotonique, témoignant de la suppression de la motilité.

Elle est controlatérale lorsque la lésion est unilatérale et siège au-dessus de la décussation.

8

AU STADE DE LA PARALYSIE FLASQUE:

C'est une paralysie flasque, hypotonique, témoignant de la suppression de la motilité.

Elle est controlatérale lorsque la lésion est unilatérale et siège au-dessus de la décussation des ..

AU STADE DE LA PARALYSIE FLASQUE:

C'est une paralysie flasque, hypotonique, témoignant de la suppression de la motilité.

Elle est controlatérale lorsque la lésion est unilatérale et siège au-dessus de la décussation des pyramides (diapo 12).

Elle est homolatérale lorsque la lésion siège au-dessous de cette décussation.

9

AU STADE DE LA PARALYSIE FLASQUE:

C'est une paralysie flasque, hypotonique, témoignant de la suppression de la motilité.

Elle est controlatérale lorsque la lésion est unilatérale et siège au-dessus de la décussation des pyramides (diapo 12).

Elle est homolatérale lorsque la lésion siège au-dessous de cette décussation.

Les .. sont abolis.

AU STADE DE LA PARALYSIE FLASQUE:

C'est une paralysie flasque, hypotonique, témoignant de la suppression de la motilité.

Elle est controlatérale lorsque la lésion est unilatérale et siège au-dessus de la décussation des pyramides (diapo 12).

Elle est homolatérale lorsque la lésion siège au-dessous de cette décussation.

Les réflexes ostéotendineux sont abolis.

10

AU STADE DE LA PARALYSIE FLASQUE:

C'est une paralysie flasque, hypotonique, témoignant de la suppression de la motilité.

Elle est controlatérale lorsque la lésion est unilatérale et siège au-dessus de la décussation des pyramides (diapo 12).

Elle est homolatérale lorsque la lésion siège au-dessous de cette décussation.

Les réflexes ostéotendineux sont abolis.

Lorsque les déficits sont .., différents signes permettent de l'affirmer.

AU STADE DE LA PARALYSIE FLASQUE:

C'est une paralysie flasque, hypotonique, témoignant de la suppression de la motilité.

Elle est controlatérale lorsque la lésion est unilatérale et siège au-dessus de la décussation des pyramides (diapo 12).

Elle est homolatérale lorsque la lésion siège au-dessous de cette décussation.

Les réflexes ostéotendineux sont abolis.

Lorsque les déficits sont discrets, différents signes permettent de l'affirmer.

11

AU STADE DE LA PARALYSIE FLASQUE:

C'est une paralysie flasque, hypotonique, témoignant de la suppression de la motilité.

Elle est controlatérale lorsque la lésion est unilatérale et siège au-dessus de la décussation des pyramides (diapo 12).

Elle est homolatérale lorsque la lésion siège au-dessous de cette décussation.

Les réflexes ostéotendineux sont abolis.

Lorsque les déficits sont discrets, différents signes permettent de l'affirmer:

  1. signe de ..
  2. signe de ..
  3. signe de la ..

AU STADE DE LA PARALYSIE FLASQUE:

C'est une paralysie flasque, hypotonique, témoignant de la suppression de la motilité.

Elle est controlatérale lorsque la lésion est unilatérale et siège au-dessus de la décussation des pyramides (diapo 12).

Elle est homolatérale lorsque la lésion siège au-dessous de cette décussation.

Les réflexes ostéotendineux sont abolis.

Lorsque les déficits sont discrets, différents signes permettent de l'affirmer:

  1. signe de Barré
  2. signe de Mingazzini
  3. signe de la main creuse

12

AU STADE DE LA PARALYSIE SPASTIQUE:

Elle apparait classiquement .. par rapport à la paralysie flasque.

L'.. pyramidale intéresse les muscles ..

AU STADE DE LA PARALYSIE SPASTIQUE:

Elle apparait classiquement tardivement par rapport à la paralysie flasque.

L'hypertonie pyramidale intéresse les muscles antigravifiques.

13

AU STADE DE LA PARALYSIE SPASTIQUE:

Elle apparait classiquement tardivement par rapport à la paralysie flasque.

L'hypertonie pyramidale (.. à l'.. du muscle lorsque l'on imprime des .. à un .. de ..) intéresse les muscles antigravifiques.

AU STADE DE LA PARALYSIE SPASTIQUE:

Elle apparait classiquement tardivement par rapport à la paralysie flasque.

L'hypertonie pyramidale (résistance à l'allongement du muscle lorsque l'on imprime des mouvements passifs à un segment de membre) intéresse les muscles antigravifiques.

14

AU STADE DE LA PARALYSIE SPASTIQUE:

Elle apparait classiquement tardivement par rapport à la paralysie flasque.

L'hypertonie pyramidale (résistance à l'allongement du muscle lorsque l'on imprime des mouvements passifs à un segment de membre) intéresse les muscles antigravifiques avec une prédominance 

  1. sur les .. au membre supérieur
  2. sur les .. au membre inférieur

AU STADE DE LA PARALYSIE SPASTIQUE:

Elle apparait classiquement tardivement par rapport à la paralysie flasque.

L'hypertonie pyramidale (résistance à l'allongement du muscle lorsque l'on imprime des mouvements passifs à un segment de membre) intéresse les muscles antigravifiques avec une prédominance

  1. sur les fléchisseurs au membre supérieur
  2. sur les extenseurs au membre inférieur

15

AU STADE DE LA PARALYSIE SPASTIQUE:

Elle apparait classiquement tardivement par rapport à la paralysie flasque.

L'hypertonie pyramidale (résistance à l'allongement du muscle lorsque l'on imprime des mouvements passifs à un segment de membre) intéresse les muscles antigravifiques avec une prédominance

  1. sur les fléchisseurs au membre supérieur
  2. sur les extenseurs au membre inférieur

Les ROT sont 

  1. ..
  2. ..
  3. ..

AU STADE DE LA PARALYSIE SPASTIQUE:

Elle apparait classiquement tardivement par rapport à la paralysie flasque.

L'hypertonie pyramidale (résistance à l'allongement du muscle lorsque l'on imprime des mouvements passifs à un segment de membre) intéresse les muscles antigravifiques avec une prédominance

  1. sur les fléchisseurs au membre supérieur
  2. sur les extenseurs au membre inférieur

Les ROT sont

  1. vifs
  2. polycinétiques
  3. diffusés

16

AU STADE DE LA PARALYSIE SPASTIQUE:

Elle apparait classiquement tardivement par rapport à la paralysie flasque.

L'hypertonie pyramidale (résistance à l'allongement du muscle lorsque l'on imprime des mouvements passifs à un segment de membre) intéresse les muscles antigravifiques avec une prédominance sur les fléchisseurs au membre supérieur et les extenseurs au membre inférieur

Les ROT sont  vifs, polycinétiques et diffusés.

Un .. du .. ou de la .. survient lorsque le muscle est .. sous une ..

 

AU STADE DE LA PARALYSIE SPASTIQUE:

Elle apparait classiquement tardivement par rapport à la paralysie flasque.

L'hypertonie pyramidale (résistance à l'allongement du muscle lorsque l'on imprime des mouvements passifs à un segment de membre) intéresse les muscles antigravifiques avec une prédominance sur les fléchisseurs au membre supérieur et les extenseurs au membre inférieur

Les ROT sont  vifs, polycinétiques et diffusés.

Un clonus du pied ou de la rotule survient lorsque le muscle est maintenu sous une tension constante.

17

AU STADE DE LA PARALYSIE SPASTIQUE:

Elle apparait classiquement tardivement par rapport à la paralysie flasque.

L'hypertonie pyramidale (résistance à l'allongement du muscle lorsque l'on imprime des mouvements passifs à un segment de membre) intéresse les muscles antigravifiques avec une prédominance sur les fléchisseurs au membre supérieur et les extenseurs au membre inférieur

Les ROT sont  vifs, polycinétiques et diffusés.

Un clonus du pied ou de la rotule se manifestant par une série de .. musculaires, survient lorsque le muscle est maintenu sous une tension constante.

AU STADE DE LA PARALYSIE SPASTIQUE:

Elle apparait classiquement tardivement par rapport à la paralysie flasque.

L'hypertonie pyramidale (résistance à l'allongement du muscle lorsque l'on imprime des mouvements passifs à un segment de membre) intéresse les muscles antigravifiques avec une prédominance sur les fléchisseurs au membre supérieur et les extenseurs au membre inférieur

Les ROT sont  vifs, polycinétiques et diffusés.

Un clonus du pied ou de la rotule se manifestant par une série de secoursses musculaires, survient lorsque le muscle est maintenu sous une tension constante.

18

AU STADE DE LA PARALYSIE SPASTIQUE:

Elle apparait classiquement tardivement par rapport à la paralysie flasque.

L'hypertonie pyramidale (résistance à l'allongement du muscle lorsque l'on imprime des mouvements passifs à un segment de membre) intéresse les muscles antigravifiques avec une prédominance sur les fléchisseurs au membre supérieur et les extenseurs au membre inférieur

Les ROT sont  vifs, polycinétiques et diffusés.

Un clonus du pied ou de la rotule se manifestant par une série de secoursses musculaires, de .. régulier, survient lorsque le muscle est maintenu sous une tension constante.

AU STADE DE LA PARALYSIE SPASTIQUE:

Elle apparait classiquement tardivement par rapport à la paralysie flasque.

L'hypertonie pyramidale (résistance à l'allongement du muscle lorsque l'on imprime des mouvements passifs à un segment de membre) intéresse les muscles antigravifiques avec une prédominance sur les fléchisseurs au membre supérieur et les extenseurs au membre inférieur

Les ROT sont  vifs, polycinétiques et diffusés.

Un clonus du pied ou de la rotule se manifestant par une série de secoursses musculaires, de rythme régulier, survient lorsque le muscle est maintenu sous une tension constante.

19

AU STADE DE LA PARALYSIE SPASTIQUE:

Elle apparait classiquement tardivement par rapport à la paralysie flasque.

L'hypertonie pyramidale (résistance à l'allongement du muscle lorsque l'on imprime des mouvements passifs à un segment de membre) intéresse les muscles antigravifiques avec une prédominance sur les fléchisseurs au membre supérieur et les extenseurs au membre inférieur

Les ROT sont  vifs, polycinétiques et diffusés.

Un clonus du pied (= .. du pied) ou de la rotule se manifestant par une série de secoursses musculaires, de rythme régulier, survient lorsque le muscle est maintenu sous une tension constante.

AU STADE DE LA PARALYSIE SPASTIQUE:

Elle apparait classiquement tardivement par rapport à la paralysie flasque.

L'hypertonie pyramidale (résistance à l'allongement du muscle lorsque l'on imprime des mouvements passifs à un segment de membre) intéresse les muscles antigravifiques avec une prédominance sur les fléchisseurs au membre supérieur et les extenseurs au membre inférieur

Les ROT sont  vifs, polycinétiques et diffusés.

Un clonus du pied (= trépidation épileptoïde du pied) ou de la rotule se manifestant par une série de secoursses musculaires, de rythme régulier, survient lorsque le muscle est maintenu sous une tension constante.

20

AU STADE DE LA PARALYSIE SPASTIQUE:

Elle apparait classiquement tardivement par rapport à la paralysie flasque.

L'hypertonie pyramidale (résistance à l'allongement du muscle lorsque l'on imprime des mouvements passifs à un segment de membre) intéresse les muscles antigravifiques avec une prédominance sur les fléchisseurs au membre supérieur et les extenseurs au membre inférieur

Les ROT sont  vifs, polycinétiques et diffusés.

Un clonus du pied (= trépidation épileptoïde du pied) ou de la rotule se manifestant par une série de secoursses musculaires, de rythme régulier, survient lorsque le muscle est maintenu sous une tension constante.

  1. Signe de ..
  2. Signe d'..
  3. Signe de ..

AU STADE DE LA PARALYSIE SPASTIQUE:

Elle apparait classiquement tardivement par rapport à la paralysie flasque.

L'hypertonie pyramidale (résistance à l'allongement du muscle lorsque l'on imprime des mouvements passifs à un segment de membre) intéresse les muscles antigravifiques avec une prédominance sur les fléchisseurs au membre supérieur et les extenseurs au membre inférieur

Les ROT sont  vifs, polycinétiques et diffusés.

Un clonus du pied (= trépidation épileptoïde du pied) ou de la rotule se manifestant par une série de secoursses musculaires, de rythme régulier, survient lorsque le muscle est maintenu sous une tension constante.

  1. Signe de Rossolimo
  2. Signe d'Hoffmann
  3. Signe de Babinski

21

AU STADE DE LA PARALYSIE SPASTIQUE:

Elle apparait classiquement tardivement par rapport à la paralysie flasque.

L'hypertonie pyramidale (résistance à l'allongement du muscle lorsque l'on imprime des mouvements passifs à un segment de membre) intéresse les muscles antigravifiques avec une prédominance sur les fléchisseurs au membre supérieur et les extenseurs au membre inférieur

Les ROT sont  vifs, polycinétiques et diffusés.

Un clonus du pied (= trépidation épileptoïde du pied) ou de la rotule se manifestant par une série de secoursses musculaires, de rythme régulier, survient lorsque le muscle est maintenu sous une tension constante.

  1. Signe de Rossolimo
  2. Signe d'Hoffmann
  3. Signe de Babinski
  4. ..

AU STADE DE LA PARALYSIE SPASTIQUE:

Elle apparait classiquement tardivement par rapport à la paralysie flasque.

L'hypertonie pyramidale (résistance à l'allongement du muscle lorsque l'on imprime des mouvements passifs à un segment de membre) intéresse les muscles antigravifiques avec une prédominance sur les fléchisseurs au membre supérieur et les extenseurs au membre inférieur

Les ROT sont  vifs, polycinétiques et diffusés.

Un clonus du pied (= trépidation épileptoïde du pied) ou de la rotule se manifestant par une série de secoursses musculaires, de rythme régulier, survient lorsque le muscle est maintenu sous une tension constante.

  1. Signe de Rossolimo
  2. Signe d'Hoffmann
  3. Signe de Babinski
  4. Syncinésies

Syncinésie: contraction involontaire d'un muscle ou d'un groupe de muscles apparaissant alors qu'un autre mouvement volontaire ou réflexe est effectué.

Decks in Neurophysiologie Lamy_S2 Class (56):