Chapitre 9 - Ménopause Flashcards Preview

Endocrino > Chapitre 9 - Ménopause > Flashcards

Flashcards in Chapitre 9 - Ménopause Deck (22):
1

Définir le terme ménopause et expliquera en quelques mots la cause endocrinienne et l'effet sur l'axe hypothalamo-hypophysio-ovarien.

Arrêt des règles depuis 1 ans
ou
Pas de règles depuis 6 mois accompagné d'une augmentaiton de la LH et FSH au dessus des valeurs normales

Cause: épuisement des follicules ovariens. L'ovaire ne peut plus produire d'oestrogènes. Donc aucune rétro-inhibition de la GnRH et augmentation LH/FSH

2

Indiquer l'âge normal de la ménopause, de la pré et post-ménopause, de la ménopause tardive et précoce.

Moyenne: 51,4 ans
Pré ménopause: 42 ans
Post-ménopause: 58 ans
Ménopause précoce: avant 45 ans
Ménopause tardive après 55 ans

3

Nommer les premiers symptômes perceptibles de la ménopause et la fréquence des symptômes vasomoteurs.

Cycles menstruels irréguliers en durée et infertilité parce que les cycles sont souvent anovulatoires.

Bouffées de chaleur: 70-80% des femmes. Vasoilatation importante au niveau de la poitrine, cou et tête. Accompagné d'augmentation des pulsations et d'une transpiration importante (diminution de la température de 0,2°C). Durée de 10-20 min. Début: la nuit et augmentation des troubles du sommeil. 25-50% des femmes pendant 5 ans.

Troubles du sommeil
Trouble de l'humeur
Problèmes de concentration et troubles de mémoire

4

Nommer les symptômes de la ménopause perceptibles à plus long terme sur la peau, le vagin et le système urinaire

Diminution de l'épaisseur de la peau et perte d'élasticité

Sécheresse vaginale

Incontinence urinaire qui se traduit par un besoin urgent d'uriner

Incontinence urinaire de stress: rire, éternuement, exercice physique. Selon le type de sport, peut toucher jusqu'à 60% des femmes à l'Effort.

5

Nommer au moins trois conséquences de la baisse des estrogènes sur le système cardio-vasculaire.

Perte de l'Effet protecteur des hormones (vasodilatation et influence sur la réaction aux lésions vasculaire et à l'apparrition d'athérosclérose).

Augmentation de LDL et diminution des HDL

Augmentation de l'incidence des AVC et infarctus du myocarde (principale cause de décès chez la femme ménopausé)

6

Nommer deux facteurs de risques de la maladie cardio-vasculaire (MCV) non modifiables et 5 modifiables.

Non-modifible:
âge
Antécédents familiaux de maladie coronarienne

Modifiables: (94% des facteurs de risques)
-Tabagisme
-HTA
-Cholestérol anormal
-Obésité abdominale
-Stress psychosocial
-Diabète
-Sédentarité

7

Nommer les facteurs de risques d'ostéoporose chez la femme ménopausée et sera en mesure de reconnaître les autres facteurs de risques à travers une histoire médicale.

âge
densité osseuse
Fracture antérieur
usage de glucocorticoïdes > 3 mois
Temps d'exposition aux oestrogènes (ménopause hâtive, pubertée tardive, ovariectomie, anorexie mentale, allaitement prolongés, ménaupose artificielle, aménorrhée)

Antécédents familiaux (60-80% de la variance)
Race: risque > chez caucasienne et asiatique que chez les noires

Anthropométrie: risque > si IMC faible

FActeurs nutritionnels: augmentation du risque si faible apport calcique, carence en vitamine D et anorexie mentale.

Alcool: augmente le métabolisme de la vitamine D et diminue l'Activité des ostéoblastes

Immobilisation et sédentarité

FAible exposition au soleil

Médicaments: corticoïdes, hormones thyroïdiennes, antidépresseurs, chimiothérapie.

Anorexie mentale: dette d'énergie importante, rallentissement de la thyroïde. Donc rallentissement de la construction des os si avant 30 ans. Va aussi entraîner la pulsatilité de la GnRh qui va affecter le développement du système reproducteur.

8

À partir de la classification des pertes de masse osseuse, reconnaître le statut d'ostéoporose et d'ostéopénie.

-1,5 à -2,5: ostéopénie

>-2,5 ostéoporose

9

Nommer la méthode utilisée pour mesurer la densité osseuse et celle utilisée pour indiquer la qualité de l'os

Ostéodensitométrie: mesure de la densité osseuse par absorptiométri bi photonique à rayon X (DEXA). Méthode la plus fiable pour Dx l'ostéoporose et quantifier la perte osseuse.
Interprétation des résultats par rapport aux valeurs normales définies pour l'âge et le sexe (score Z) ou par rapport à la valeur maximale atteinte à l'âge adulte (score T). Score Z plus précis pour 60 ans et +. Risque de fracture doublée pour chaque diminution de 1 écart-type.

Échographie du talon: mesure la qualité de l'os sans en mesure la densité. Mesure prédictive de fracture. (si suggère risque modéré ou élevé de fracture, faire un DEXA).

10

Nommer un traitement non hormonal utilisé pour contrer les symptômes de la ménopause.

Clonidine: agoniste alpha-2-adrénergique. Cause une vasoconstriction artériolaire qui atténue les bouffées de chaleur.

Huile d'onacre et phytoestrogènes: effet très variable...

11

Indiquer la composition de l'hormonothérapie de substitution en présence et en absence d'utérus en justifiant sa réponse avec l'effet physiologique des hormones.

Présence d'utérus:
Combinaison d'oestrogènes et progestérone.
Oestrogènes: responsable de la croissance incontrôlées des cellules de l'endomètre et ultimement du cancer de l'endomètre.
Progestérone: prévient la croissance accrue des cellules de l'endomètre, saignements irréguliers et cancer de l'endomètre.

Pas d'utérus: oestrogène seulement (oestrogénothérapie)

12

Nommer trois formes pharmacologiques utilisées en l'hormonothérapie de substitution.

Comprimés (moins efficaces)
Timbres (meilleur dosage que crème. Ne pas enlever à l'exercice)
transdermiques
Gels et crème (éviter l'abdomen, plus intérieur des bras et cuisse.)

13

Nommer au moins 5 effets secondaires de l'hormonothérapie de substitution

Sensibilité des seins, rétention d'eau, oedème, crampes abdominales, gain de poids, anxiété, dépression, irritabilité, réaparition des menstruations (pas si administration continue). Semblable au SPM.

Accroît par un facteur de 2-3 le risque de maladie de la vésicule biliaire lorsqu'ils sont administrés sous forme de comprimés

Symptômes peuvent être temporaire ou atténués en modifiant les odses et les types d'hormones prescrites

Dosage des oestrogènes plasmatiques plus facile avec les gels

14

Nommer les 4 contre-indications absolues à l'hormonothérapie de substitution.

-Cancer du sein (< 0,1% d'augmentation du risque par année d'utilisation)
-Cancer du foie
-Formation de caillots (risques de thrombose vasculaire)
-Saignement vaginaux non expliqués

15

Indiquer les bénéfices de l'hormonothérapie de substitution sur les MCV et l'ostéoporose.

L'hormonotérapie est un choix raisonnable pour la prévention de la perte de masse osseuse et des fractures. (diminution du risque de fracture de la hanche et des fractures vertébrales). Des alternatives à l'HT pour al prévention de l'ostéoporose devrait être considéré.

Les traitements à l'oestrogène/progestéroe ou l'estrog`ne seul ne devrait pas être utilisé pour la prévention de MCV. Ne doit pas etre prescrit aux femmes présentant des risques de thromboses vasculaire.

Peu de risque de MCV associé à l'HT dans la première décennie de l'HT (augmentatation légère du risque de coronaropathie, 7 cas sur 10 000 femmes par année). Les risques de thromboses sont plus élevées dans la première année d'HT et augmente beaucoup lorsque l'HT est initié chez une personne âgée ou ménopausée depuis plus de 10 ans. Diminution du risque de mortalité chez les femmes de 50-59 ans sous HT. HTS combinée en continue = incidence accrue d'AVC (8 cas sur 10 000)

HT devrait être utilisé pour la plus courte période de temps envisageable et les plus petites doses possibles

Augmentation de l'incidence de thromboenmolie veineuse et embolie pulmonaire de 0,12% à 0,2% (18 cas sur 10 000 femmes/année)

16

Nommer deux causes associées à un risque élevé de développer un cancer du sein.

Âge avancé
-Mère et soeur avec antécédent de cancer du sein surtout avant 50 ans
présence de cellules atypique dans une biopsie (mammographie anormale)
Porteur d'une mutation sur les gènes BRCA

17

Nommer deux causes associées à un risque modéré de développer un cancer du sein et reconnaîtra les autres à travers une histoire de cas.

Peu d'AP
Règles précoces (< 12 ans)
Ménopause tardive (>55 ans)
Premier enfant après 30 ans
pas d'allaitement
aucun enfant
alcool
excès de poids (rôle de l'aromatase) et rédime alimentaire rihe en graisses
Mère ou soeur avec des ATCD de cancer de sein après ménopause.

18

Indiquer le risque relatif de développer un cancer du sein suite à une hormonothérapie de substitution.

Risque de cancer du sein augmenté si utilisé en continu pour 5 ans ou plus (8 cas supplémentaires sur 10 000 femmes/année ou `<0,1% d'Augmentation par année d'utilisation

19

Indiquer le rôle de l'activité physique sur les symptômes de la ménopause.

-Amélioration de la dépression, fatigue, anxiété, réduction des tensions, meilleur maîtrise du stress, amélioration de la qualité sommeil et de l'humeur.

Des exercices spécifiques peuvent améliorer l'incontinence urinaire

20

Indiquer le rôle de l'activité physique sur les causes de la MCV.

Dimnution des risques de MCV: augmentation des HDL chez la femmes ménopausée

21

Indiquer le rôle de l'activité physique sur le développement de l'ostéoporose

Prévient la perte osseuse chez les femmes ménopausée ainsi que le risque de fracture de hanche

N'augmente pas la masse osseuse

Exercices de mise en charge, dynamique et varié

Surcharge doit excéder la charge normale du quotidien pour amener une stabilisation de la densité osseuse

(charge excessive peut entraîner la fatigue et des fractures)

22

Nommer les trois principes de base de la prescription d'exercices à une femme ménopausée.

Si ostéoporose, éviter: exercices d'impact, flexion de la colonne contre résistance, exercice impliquant pression sur la colonne vertérale, exercice implicant des rotations rapides de la colonne vertébrale.