Circulation rénale et filtration glomérulaire Flashcards Preview

PHA-2045 : Les médicaments du système cardiovasculaire EXAMEN 2 > Circulation rénale et filtration glomérulaire > Flashcards

Flashcards in Circulation rénale et filtration glomérulaire Deck (52)
Loading flashcards...
1
Q

Vrai ou Faux. Le filtrat glomérulaire se compose des mêmes éléments que le plasma, à l’exception des protéines.

A

Vrai

2
Q

Vrai ou Faux. La pression hydrostatique dans les capillaires glomérulaires est essentielle au processus passif de la filtration glomérulaire.

A

Vrai

3
Q

La pression hydrostatique dans les capillaires glomérulaires est gouvernée par 3 paramètres. Lesquels ?

A
  1. Pression aortique perfusant le rein
  2. La résistance des artérioles afférentes
  3. La résistance des artérioles efférentes
4
Q

Vrai ou Faux. En général, le débit sanguin rénal augmente progressivement en allant des régions plus superficielles du cortex vers les zones plus profondes de la médulla.

A

Faux. Diminue progressivement

5
Q

CLP : Le débit sanguin au niveau des vasa recta de la médulla est _____________.

A

Élevé

6
Q

CLP : Les vasa recta de la médulla consomment une quantité importante d’oxygène pour le transport du ________________ au niveau de l’anse ascendante de Henlé.

A

Sodium

7
Q

Les vasa recta au niveau de la médulla sont sensibles à deux paramètres. Lesquels ?

A
  1. Débit sanguin (réduction)

2. Quantité d’O2 délivrée (réduction)

8
Q

Vrai ou Faux. La pression artérielle en oxygène augmente graduellement du cortex vers la médulla.

A

Faux. Diminue

9
Q

Vrai ou Faux.

  1. Au niveau cortical, la production d’ATP est seulement anaérobie, alors qu’au niveau de la médulla elle est à la fois anaérobie et aérobie.
  2. La majeure partie de l’ATP produite au niveau rénal est utilisée par les cellules rénales afin de pouvoir effectuer la réabsorption active du Na par l’intermédiaire de la NAK-ATPase par exemple.
  3. Lorsque le débit sanguin au niveau rénal est faible, le corps cherchera à augmenter davantage la perfusion au niveau du cortex rénal que de la médulla rénale.
A
  1. Faux. Seulement aérobie au niveau du cortex
  2. Vrai
  3. Faux. Davantage au niveau de la médulla que du cortex
10
Q

Explique pourquoi une insuffisance cardiaque peut engendrer de l’oedème.

A

En insuffisance cardiaque, le débit sanguin rénal est diminué. Ainsi, la perfusion sanguine sera davantage déplacée au niveau de la médulla rénale (via une vasoconstriction au niveau cortical), ce qui favorise la réabsorption de l’eau et du sodium. Cela peut donc engendrer de l’oedème.

11
Q

Parmi les énoncés suivants portant sur la régulation de la circulation rénale, lequel est faux ?

  1. Elle se fait par interaction entre l’autorégulation intrinsèque et des facteurs extrinsèques hormonaux et neurogènes.
  2. Elle dépend grandement de la pression artérielle systémique.
  3. Elle dépend de la résistance artériolaire rénale.
  4. Elle dépend de la relation entre le débit sanguin dans un organe, la différence de pression hydrostatique entre artère et veine et la résistance vasculaire au flot sanguin dans cet organe.
A

2 (Elle dépend grandement de la pression artérielle systémique)

12
Q

CLP : L’autorégulation de circulation rénale permet une variation de la résistance artériolaire dans le _________________ (même sens/sens inverse) que le gradient de pression hydrostatique.

A

Même sens

13
Q

Vrai ou Faux. Dans un optique de régulation de la circulation rénale, la modification de la résistance artériolaire se fait surtout par la contraction/relaxation du muscle vasculaire des artérioles efférentes.

A

Faux. Surtout afférentes (mais un peu efférentes quand même)

14
Q

Quel est le rôle des cellules mésangiales dans la régulation du volume de liquide filtré au niveau rénal ?

A

Elles décident de la proportion de la surface des capillaires glomérulaires disponible pour la filtration, via un relâchement (augmente la surface) ou une contraction (diminue la surface).

15
Q

Vrai ou Faux. Le débit de filtration glomérulaire se doit d’être stable et dépend directement des pressions qui composent la pression nette de filtration.

A

Vrai

16
Q

Quelles sont les 3 pressions dont dépend la pression nette de filtration ?

A
  1. La pression hydrostatique glomérulaire (PHg)
  2. La pression hydrostatique capsulaire (PHc)
  3. La pression colloïde-osmotique glomérulaire (PCOg)
17
Q

QSJ : Pression hydrostatique exerce contre la membrane de filtration par le liquide qui se trouve dans la chambre glomérulaire et le tubule rénal.

A

Pression hydrostatique capsulaire

18
Q

Vrai ou Faux. La pression hydrostatique intravasculaire au niveau des capillaires glomérulaires s’oppose à la filtration.

A

Faux. Favorise la filtration

19
Q

QSJ : Pression engendrée par les protéines plasmatiques à propriétés osmotiques (albumine, globuline et fibrinogène).

A

Pression colloïde-osmotique glomérulaire (PCOg)

20
Q

Est-ce que la PCOg s’oppose à la filtration ?

A

Oui

21
Q

Quels sont les 2 mécanismes d’autorégulation rénale du DSR et du DFG ?

A
  1. Rétroaction tubulo-glomérulaire

2. Mécanisme myogène

22
Q

Il manque deux étapes au mécanisme myogène décrit ci-dessous. Lesquelles ?

  1. Élévation de la pression artérielle
  2. __________________________
  3. Contraction des myosites lisses dans la paroi de ces vaisseaux
  4. __________________________
  5. Diminution du débit sanguin rénal
  6. Ramène le DFG à son nouveau initial
A
  1. Étirement de la paroi des artérioles afférentes

2. Rétrécissement de la lumière des artérioles afférentes

23
Q

Quelles sont les 6 fonctions du monoxyde d’azote (NO) ?

A
  1. Décontracte les cellules musculaires lisses vasculaires
  2. Atténue les réponses contractiles des cellules vasculaires et mésangiales à l’angiotensine 2
  3. Module le contrôle de la sécrétion de rénine
  4. Contrecarre la baisse du DSR résultat de substances vasoconstrictives (angiotensine, NA, vasopressine)
  5. Inhibition de la réabsorption du sodium
  6. Inhibe la libération d’ANP (peptide natriurétique auriculaire) et joue ainsi une rôle dans la natriurèse
24
Q

QSJ : Principal mécanisme impliqué dans l’autorégulation du DSR et de la filtration glomérulaire

A

Rétroaction tubulo-glomérulaire

25
Q

Vrai ou Faux. Dans le mécanisme de rétroaction tubulo-glomérulaire, une augmentation du DSR et du DFG entraîne une inhibition de la libération de NO. Cela se traduit donc au final par une vasoconstriction de l’artériole afférente.

A

Vrai

26
Q

Vrai ou Faux. La stimulation du SNA sympathique peut diminuer considérablement le DSR et le DFG durant certaines situations physiologiques (stress, exercice interne) et pathologiques (hypovolémie, insuffisance cardiaque).

A

Vrai (on va davantage perfuser le coeur et le cerveau)

27
Q

Dites si les substances vasoactives suivantes sont vasoconstrictives ou vasodilatatrices.

  1. Norépinéphrine
  2. Prostaglandines
  3. Endothélines
  4. Angiotensine 2
  5. Peptite natriurétique auriculaire
  6. Monoxyde d’azote
  7. Arginine vasopressine (ADH)
A

VC : 1 - 3 - 4 - 7

VD : 2 - 5 - 6

28
Q

CLP : L’angiotensine 2 a un effet plus important sur les artérioles ______________.

A

Efférentes

29
Q

Vrai ou Faux. Normalement, il y a un équilibre entre les substances vasoactives au niveau du rein afin de maintenir le DSR et le DFG à l’intérieur des limites physiologiques. Cependant, certaines conditions (IRA) peuvent causer une rupture de cet équilibre en faveur de la vasoconstriction.

A

Vrai

30
Q

Associez la bonne cause à son effet sur le DSR/FG.

  1. Vasodilatation de l’artériole afférente
  2. Vasodilatation de l’artériole efférente
  3. Vasoconstriction de l’artériole afférente
  4. Vasoconstriction de l’artériole efférente

a. Diminution du DSR et augmentation de la FG
b. Augmentation du du DSR et diminution de la FG
c. Diminution du DSR et diminution de la FG
d. Augmentation du DSR et augmentation de la FG

A

1 - D
2 - B
3 - C
4 - A

31
Q

Vrai ou Faux. Normalement, l’activité de base du SNA sympathique est trop petite pour influencer l’hémodynamie rénale.

A

Vrai

32
Q

CLP : En lien avec la régulation nerveuse du DSR et du DFG, quand le volume du liquide extra cellulaire est normal et que l’activité du SNA sympathique est au repos, les vaisseaux sanguins sont ______________ (1) et les _______________________ (2) dominent.

A
  1. Dilatés

2. Mécanismes d’autorégulation

33
Q

Dans quelle situations les mécanismes de régulation nerveuse du DSR et DFG peuvent-ils prendre le dessus sur les mécanismes d’auto-régulation ?

A

En période de stress (en situation d’urgence)

34
Q

CLP : La régulation nerveuse du DSR et du DFG se fait via l’innervation ________________.

A

Adrénergique

35
Q

QSJ : Organe qui produit l’angiotensinogène

A

Foie

36
Q

Quels sont les deux mécanismes à l’origine de la libération de rénine ?

A
  1. Diminution de l’étirement des cellules granulaires de l’artériole afférente
  2. Stimulation des cellules granulaires de l’artériole afférente par les signaux provenant des cellules activées de la macula densa
37
Q

Vrai ou Faux. L’angiotensine 2 est un vasoconstricteur puissant sur les artérioles de l’organisme en entier.

A

Vrai

38
Q

Quels sont les 5 effets de l’angiotensine 2 ?

A
  1. Vasoconstriction des artérioles de l’organisme entier
  2. Stimule la réabsorption du Na (directement et indirectement)
  3. Stimulation de l’ADH par l’hypothalamus et activation du centre de la soif et de l’hypothalamus
  4. Augmentation de la réabsorption des liquides en diminuant la pression hydrostatique dans les capillaires péritubulaires par contraction des artérioles efférentes
  5. Contraction des mésangiocytes glomérulaires
39
Q

Quel est le principal effet de la stimulation de l’ADH et de l’activation du centre de la soif de l’hypothalamus par l’angiotensine 2 ?

A

Augmentation du volume sanguin

40
Q

L’angiotensine 2 stimule la réabsorption du Na de 2 façons. Explique.

A

Directement : En agissant sur les tubules rénaux

Indirectement : En déclenchant la production d’aldostérone dans le cortex surrénalien

41
Q

CLP : Les PGE2 ont un effet vasodilatateur au niveau _____________ (1). Elles neutralisent l’effet de la ___________________ (2) et de l’___________________ (3).

A
  1. Local
  2. Noradrénaline
  3. Angiotensine 2
42
Q

Quelles sont les 3 cellules qui synthétisent les PGE2 ?

A
  1. Cellules interstitielles de la médulla
  2. Cellules endothéliales du cortex
  3. Cellules tubulaires (surtout au tubule collecteur)
43
Q

Quelles sont les 4 paramètres qui entraînent une production de PGE2 ?

A
  1. Élévation de la TA
  2. Angiotensine 2
  3. Noradrénaline
  4. ADH
44
Q

Quelle est la particularité de l’adénosine ?

A

Il s’agit d’un vasodilatateur dans tout l’organisme, mais d’un vasoconstricteur au niveau des reins.

45
Q

Parmi les énoncés suivants, choisi le bon.

  1. Le NO accélère la conversion de l’angiotensine 1 en angiotensine 2
  2. La production d’endothéline est inhibée par l’angiotensine 2.
  3. Les kinines sont des vasoconstricteurs puissants.
  4. L’ ANP inhibe la canal sodique et diminue la sécrétion de rénine et d’aldostérone.

a. 1, 2 et 3 sont vrais
b. 1 et 3 sont vrais
c. 2 et 4 sont vrais
d. 4 est vrai
e. Toutes les réponses sont vrais

A

d. 4 est vrai

1 : L’endothéline
2 : Stimulée par
3 : Vasodilatateurs

46
Q

Vrai ou Faux.

  1. Les substances liées aux protéines plasmatiques ne traversent pas la barrière glomérulaire.
  2. La filtration glomérulaire est inversement proportionnelle au poids moléculaire.
A
  1. Vrai

2. Vrai

47
Q

Quels sont les 3 facteurs de perméabilité qui influencent la filtration glomérulaire ?

A
  1. Taille des molécules (petite)
  2. Charge des molécules (positive)
  3. Forme des molécules
48
Q

Est-ce que l’hémoglobine est une molécule chargée ?

A

Non

49
Q

Le coefficient de filtration glomérulaire dépend de 2 paramètres. Lesquels ?

A
  1. Perméabilité de la paroi capillaire

2. Surface de filtration

50
Q

De quelle façon l’angiotensine 2 module-t-elle le coefficient de filtration glomérulaire ?

A

Elle entraîne une contraction des myofilaments des cellules mésangiales, ce qui réduit la surface de filtration.

51
Q

Vrai ou Faux. Les causes les plus fréquents de réduction du DSR et du DFG sont liées à une diminution du volume circulant (pertes digestives, insuffisance cardiaque) et non à une ischémie rénale sélective.

A

Vrai

52
Q

Chez un rein malade, le maintien du DFG est hautement dépendant de mécanismes compensatoires. Lesquels (2) ?

A
  1. Dilatation en afférente par les PGE2

2. Constriction en efférent par l’angiotensine 2