Cours 2.1 Modèle étiologiques et théories biologiques et cognitivo-comportementales Flashcards Preview

Problématique des abus sexuels > Cours 2.1 Modèle étiologiques et théories biologiques et cognitivo-comportementales > Flashcards

Flashcards in Cours 2.1 Modèle étiologiques et théories biologiques et cognitivo-comportementales Deck (28):
1

Agression sexuelle
Les geste vis à assujettir une personne à ses propres désirs par:

1. Abus de pouvoir
2. utilisation de la force ou de la contrainte
3. Menace implicite ou explicite.

Le geste pour atteinte à l'intégrité physiques, psychologique et à la sécurité.

2

Le consentement sexuel des mineurs au Canada

11 ans ou moins : N'est pas valide

12-13 ans : -2 ans

14 -15 ans: inférieur à 5 ans

16-17 ans : Pas de situation d'autorité ou de confiance.

3

Agression sexuelle VS délinquance sexuelle

Une personne peut présenter des intrêtes sexuels déviant sans jamais agir un acte d'agression sexuelle

Une personne peut perpétrer une acte d'agression sexuelle sans pour autant présenter des intrêtes sexuels déviant pendant un minimum de 6 mois.

4

THÉORIES BIOLOGIQUES

Fausses croyances sur le rôle des facteurs biologiques.
-Anomalie chromosomiques
-Surplus de testostérone
-Dysfonctions du cerveau

5

THÉORIES BIOLOGIQUES

Aspects génétiques

2 anomalie chromosomique

Le syndrome XYY= + masculin

Syndrôle XXY= plus féminin

6

Théorie biologique
Aspect génétique:
À retenir

-Peu d'étude
-Problème méthodologique importants
-Délits sexuels variés
-Majorité ne manifestement pas de cpt antisociaux
-Majorité aucun délit sexuel.

Certaines caractérisiques découlant de troubles génétiques peuvent contribuer à l'apparation et au maintien d'une problmatique de DS, sans toutefois la provoquer. Aucune cause à effet.

7

Théorie biologique

Influence possibles d'une anomalie chromosomique sur le comportement

Atteintes intellectuelles : Tb d'acquisition langage/lecture
Tb neuromoteurs
Anomalies physiques

Tb de l'image corporelle
Tb de l'identité sexuelle

Estime de soi faible
Ajustement social difficile
(Ex: isolement, rejet, etc)

Comportement

Environnement familial.

8

Théorie biologique

À retenir des anomalies chormosomiques

Stratége d'intervention possible

-Diagnostique précoce
-Une éducation spécialisée
-Le traitement hormonal
-Un soutien psychologique
-L'entrainement aux habiletés sociales
-Le counseling parental.

9

Théorie biologique
Aspect endocrinien

Testostérone
-Son rôle n'est pas clairement démontré
-Réduction de sa sécrétion entraine une diminution de la libido.
-AS castré peuvent être sexuellement agressif.

10

Théorie biologique
Aspect neurologique

Atteintes cérébrales: lobe frontale

Dysfonction des lobes fronto-temporels joue un rôle dans certaines affections psychiatrique:

-Schiophrénie
-Trouble de conduite
-TOC
-Dépression

Plusieurs pathologie peuvent occasionné ces atteintes.

Fonction exécutive: inhibiton , attention divisée, planification mémoire.

Quotidient:
-difficutlé à planifier à prévoir les conséquences de ses actes, indifférence par rapport au futur.

Plusieurs délit associé

11

Théorie biologique
Aspect neurologique

Atteintes cérébrales:

Lobe temporal

Épilepsie temporale : Délit sexuels variés et très rares.

Certains individus cmpts violents et désorganisés.

Cmpt impulsifs pourraient être provoqué par des décharges neuronales excessives dans le système limbique.

Résultat des recherches:

-Échantillons non-représentatif.
-Pédophilie : sous-dvlp de la matière blanche associé à une mauvaise connexion stimuli-réponses.
-Résultats trop limités


12

Théorie biologique:

Conclusion

-AS ne peut être basé sur une cause biologique uniqeu
-Anomalie présente pas la principale cause d'une AS
-Aucun paramètre biologique spécifiques encore identifiés comme étant présent chez tous les AS.
-Majorité des AS n'ont pas d'anomalie biologique
-Aucun paramètre ne peut prédire qu'un individu deviendra un AS
-Rôle contributif et non étiologique

13

TCC

Principe de base

Les problématique d'AS sont attribuables à :
-Des cpts/pensées/émotins mésadptés qui doivent être diminués.. .

1. Conditionnement classique
2. Conditionnement opérant
3. Apprentissage sociale

14

TCC

Conditionnement classique

Cpt sexuel déviant sont du à des préférences sexuelles.
Les préférences sexuelles sont typiquement évaluées à l'aide de la pléthysmographie pénienne.

15

TCC
Conditionnement classique

Stimulus Inconditionnel (SI)=Réponse indconditionnlle (RI)
Caresse=érection

SN+SI=RI
Porno juvénille+caresse= Érection

SC=RC
Porno juvénile= Érection

16

TCC
Conditionnement opérant

Un cpt sexuel est suivi de conséquences qui influencent sa probabilité futur.

Renforcement +/+= Augmentation de la fréquence du cmpt et ajout d'un stimulus

Renforcement négatif +/-= Augmentation de la fréquence du compt
Retrait d'un stimulus

Punition positive -/+: Diminution de la fréquence du cmpt, ajout d'un stimulus : prison

Punition négative -/- : diminution de la fréquence du cmpt, Retrait d'un stimulus : rupture conjugal, perte de liberté.

17

TCC
Apprentissage social

Modelage : Apprentissage d'un cmpt en observant et en imitant celui d'une personne

18

TCC
Apprentissage social

Apprentissage vicariant

Cmpts et conséquence apprises sans en faire l'expérience directe, mais en observant autrui. Le type de conséquences associé au cmpt augmentera/diminuera la fréquence d'apparition du cmpt appris.

19

TCC
Apprentissage sociale

Modelage symbolique

Compt et conséquences sont développés et élaborées en pensées et images mentales

Ce type d'apprentissage est important dans le développement des fantaisies sexuelles déviantes et le maintien de la problématique sexuelle.

20

TCC

Fantaisie SEX. ET SEXUAL Coping

Fantasmes sexuels
-FS jouent un rôle important dans le maintient des intêrets déviants.
-FS peuvent apparaître tôt durant le développement de l'individu.
-58% des AS : ecitaiton sexuelle en raison de fantasmes déviants.

sexual coping
-As recours à des activités sex, surtout la masturbation pour contrôler ou moduler les émotions négatives.
-La masturbation est utilisé afin de réduire l'anxiété, la dépression ou la colère.

21

TCC
Thérapie

Thérapie aversives

Excitation sexuelle est combinée à un stimulus aversif

22

TCC

Thérapie

La satiation

Masturbation en pensant à des scénarios fantasmatiques déviant et poursuite de la masturation après l'éjaculation

23

TCC

Thérapie

Le recondtionnement fantasmatique

Masturbation en pensant à des scénario fanstasmatique déviants. Au moment d'éjaculer, il pense à des images non déviantes. Graduellement, fantasmes non-déviants de plus en plus tôt.

TRAITEMENT DÉLAISSÉ ENVRIONE 15 ANS CAR EFFETS + ÉTAIENT DE COURTES DURÉES.

24

TCC

Thérapie

Question de désinhibition

préférence sexuelle

Préférence sexuelle

étude empirique démontre que pédophilie ont des réponses péniennes plus élevées aux stimuli représentant des enfants q'aux stimuli représentant des adultes.

Les hommes ND et les pères incestueux tendent à présenter des réponses pénienne plus élevées en présence de stimuli représentant des adultes que lors stimuli présentant des enfants.

25

TCC

Thérapie

Question de désinhibition

3 types de patrons

1. Viol > Consentant ( pas acquis les mécanismes d'inhibition)
2. Viol= consentant ( IDEM)
3. Viol < consentant ( auraient acquis les mécanisme d'inibitions, mais aurait failli en raison des désinhibiteurs situationnels.

26

TCC

Thérapie

Question de désinhibition

Facteurs désinhibant l'excitaiton sexuelle déviante chez les non violeurs

-Colère contre une femme
-Alcool
-Pornographie violente
-Croyance en faveur du viol
-Déronsponsabilisaiton par rapport au viol.

27

TCC
Modèle Cognitif-Comportemantal

L'effet des schémas cognitifs (perception de soi et des autres) et des pensées sur les émotion et le comportements.

Les pensées peuvent aussi être influencées par

-Les messages transmis par les figures parentales ( compts et discours)
-Les valeurs sociales générales
-Les messages par ls pairs
-Les médias
-Pornographie générale et déviante

28

TCC

Modèle cognitif-comportemantal

Distortions cognitives

La perception sélective et les erreurs d'interprétaiton peuvent mener à des distorsions cognitives.

-Celles-ci peuvent avoir un impact sur le comportement et contribuer à l'agissement de comportement d'agressions sexuelles.

Erreurs de pensée devront être identifiées et confrontées ( ou restructurées ) pour minimiser les effets possibles sur les émotions et le comportements.