Cours 2.5 Traitement Flashcards Preview

Problématique des abus sexuels > Cours 2.5 Traitement > Flashcards

Flashcards in Cours 2.5 Traitement Deck (31):
1

Prévention de la récidive

Postulat de base

-Délit sexuel : Ensemble de facteurs associée à différentes sphères du fonctionnement
-Réponse mésadaptée
-Chaine d'evt, pensées affect fantaisies qui varie d'une individu à l'autre
- Signification consciente en examinant les cpt, les contenus cognitif et les affectifs de l'individu.

2

Prévention de la récidive

Éléments conceptuel

-Toxicomanie
-Phase de cessation à court terme et phase de maintien d'abstinence à long terme
-Cognitif et éducationnel
-Modalité de groupe car effet d'émulation

3

Prévention de la récidive

Éléments conceptuel

-Rechute: récidive
-Chute: étape avant AS, recrudescence des fantaisie déviantes, les masturbation associés à ces fantiaisies, les choix apparamant anodins et les situations à risque sont des chutes.

4

Prévention de la récidive

Éléments conceptuel

Violation de la règle d'abstinence

-Période de rechute
-Écart entre l'image projetée d'abstinence et l'image réelle en route vers une rechute
-Écart aura des répercussions sur le plan affectif ( déception de soi ) et cognitif (responsabilité des autres) = augmente le risque de précipiter la rechute

5

Prévention de la récidive

Éléments conceptuel

Recherche de gratification immédiate

-L'individu présente peu de tolérance aux délais
-Il oubli des conséquences négatives des actes commis précédemment
-Peu de sources de valorisation à long terme.

6

Prévention de la récidive

Éléments conceptuel

Taitetement

Il n'y a pas de guérison
Mais une gestion du risque au long .

A. Identifier et réorganiser pour chaque AS les éléments constitutifs de sa propre chaîne.
B. Redonner le matériel ainsi travaillé de manière compréhensible, en fonction des capacités d'abstractions du client
C. Favoriser l'apprentissage des différents composasntes de la chaîne généralement d'un groupe de traitement
D. Trouver des moyens précis et concrets pour se sortir des situation chutes (cognitif) qui seront travailler en jeux de rôle
E. Ventiler les aspect affectifs
F. Identifier les facteurs actuels et futurs
G. Apprendre et appliquer des stratégies de autocontrôlle
H. Améliorer la qualité de vie général

7

Prévention de la récidive

Éléments conceptuel

Taitetement

L'efficacité augmente si

-Individualisé
-Relativement simple
-Comporte des aspects pratiques
-Est mis à l'épreuve dans le cadre d'un suivi externe
-Les précurseurs et les soulutions sont connus par une personne qui peut exercer une supervision

8

LA CHAINE DÉLICTUELLE MENANT À L'ABUS SEXUEL

-Conflit
-Sentiment de malaise
-Recreduscence de fantaisie sexuelle déviantes
-Choix apparamment anodin
-situation hautement à risque
-Acte sexuel déviant

9

LA CHAINE DÉLICTUELLE MENANT À L'ABUS SEXUEL

1. Conflit

-Le point de départ de tout délit sexuel
*Il peut être de niveau mineur (ex. un manque de reconnaissance)
* Il devient disproporitonné ou occupe une place escessive das les préocupation
-Perturbe les autres sphères

-La responsabilité du conflit est extériorisé sur autrui
*se percoit comme une victime ayant doit à une vengeance
*conflit fondamentaux

10

LA CHAINE DÉLICTUELLE MENANT À L'ABUS SEXUEL

2. Sentiment de malaise

-Le malaise lié aux conflits
-signe anxiété irratabilité
-Causes du malaise sont non-identifié
-Incapacité à identitfer le conflit et à nommer de facon précises les affect ressentis

11

LA CHAINE DÉLICTUELLE MENANT À L'ABUS SEXUEL

3. Recrudescnece des fantaisie sexuelle déviantes

L’émergence est plus ou moins rapide et plus ou moins envahissante selon
chaque agresseur sexuel.
• La dimension réactionnelle des fantaisies sexuelles est variable (ex: les pédophiles qui abusent des garçons ont des fantaisies plus routinières).
• L’agresseur a recours aux distorsions cognitives pourrendre les fantaisies
déviantes égo-syntones

12


LA CHAINE DÉLICTUELLE MENANT À L'ABUS SEXUEL

4. Choix apparement anodin

-Modification subtile dans le mode vide l'AS
-Modifictation rationalisé/justifié
-L'as ne voit pas de lien avec sa problématique sexuelle ou son inclination vers la récidive

13

LA CHAINE DÉLICTUELLE MENANT À L'ABUS SEXUEL

5. Situation hautement à risque

-Les choix anodins mettent l'AS dans une position de passsage à l'acte
-La situation à risque est niée et n'est pas rattaché aux antécédent d'AS

14

LA CHAINE DÉLICTUELLE MENANT À L'ABUS SEXUEL

6. Acte sexuel déviant

-Soulagement temporaire
-Diminution de la tension

15

ÉDUCATION SEXUELLE

Peu d'étude.

-Déficit au plan des connaissances sexuelles
-Valeus ou attitudes inappropriées
-Distorsions cognitives

16

ÉDUCATION SEXUELLE

Déficit des connaissances

Anatomie de la femme
Physiologie sexuelle
Phase d'excitation sexuelle
Its et contraception
Dysfonctions sexuelles et traitements

17

ÉDUCATION SEXUELLE

Valeurs ou attitudes

Valeurs et attitudes rigides
Adhèrent à certains mythes ou stéréotypes sexuels

18

ÉDUCATION SEXUELLES

Distorsions cognitives

Fausse croyances en relation avec le délit

L'éducation sexuelle est donc un modalité essentielle
-Le sentiment d'incompétence des AS est soutenu par un manque de connaissance
-Maintien des valeurs et attitudes qui nuisent à l'établissement d'une relation sexuelle et affective
-les distorsions cognitives justifient leurs AS.

19

ÉDUCATION SEXUELLE

Les objectifs

1. Fournir des connaissance de base
2. Corrgier les méconnaissances
3. Ébranler certaines attitudes ou croyances impropres
4. Expliquer le rôle des distorsions cognitives
5. Dédamatiser certains aspects de la sexualité.
6. Mettre à jour des zones sexuelles et conflictuelles
7. Fournir un traitement spécifique
8. Diminuer la primauté du géntial et réintroduire la trame affective et relationnelle dans la sexualité
9. Prôner une vision positive de la sexualité (échange et plaisir)
10. Discuter des effets de la porno générale et déviante

20

ÉDUCATION SEXUELLE

Contenu

-Directement lié aux objectifs
-Adapaté
-Pas trop spécialisé
-Recours au multimédia

21

ÉDUCATION SEXUELLe

Déroulement

8 à 12 semaine 1 à 2 séances d'une 1h30 par semaine
-groupe
-dialogue
-co-thérapie

22

ÉDUCATION SEXUELLE

Évaluation

Mesurer l'activité thérapeutiue et de fournir une rétroaction

23

ENTRAINENEMTS AUX HABILETÉS RELATIONNELLES

objectifs

Développer ou parfaire des habileté de communication

Favoriser l'établissement de relations, la diminution des malaises dans les relations, la résolutions des problèmes sans recourir à la sexualité, l'atteinte des buts personnels.

-Développer en séquence de la plus simple à la plus complexe.

-Étape naturelle de l'évolution des relations.

-Enseignement d'une habileté spécifiques à la fois.

24

ENTRAINENEMTS AUX HABILETÉS RELATIONNELLES

Exemples

-Modeling inadéquat vs adéquat illustrant les points de repères
-Jeux de rôles
-Rétroaction par le participant sur l'atteinte du but, le respect de l'autre, les points de repères
-Rétroactions par les paires positives puis correctrices
-Généralisation

25

ENTRAINENEMTS AUX HABILETÉS RELATIONNELLES

Le déni

1. Les fait relatif au délit
2. La responsabilité par rapport au délit
3. Les conséquences sur la victime
4. Les fantaisies sexuelles déviantes
5. Les problèmes associés
6. Le besoin de traitement

26

MODÈLE D'INTERVENTION : GOOD LIBES MODEL

À retenir

- Plan implicite de ce que constitue une bonne vie
-Conditions qui mène au bonheur
-Accord un poids différent aux divers objectifs de vie

Les problèmes dont un individu fait l'expérience dans sa vie résultent de ses propres limites/difficultés à obtenir les besoins/biens primaires qu'il désire
-Agressions sexuelles : Les limtes/difficulté individuelles sont associées à des tentatives d'obtenir des besoin/biens primaires de manières socialement inacceptable.

27

MODÈLE D'INTERVENTION : GOOD LIBES MODEL

Notions clés

Objectif de vie : Intrinsèquement bénéfique pour les être huamiens

Besoins secondaire : Les moyens concrets déployés par l'individu pour obtenir ses besoins/biens primaires

Connaissances: Aller à l'école

Autonomie : Développement de nouvelles habiletés de vie.

28

MODÈLE D'INTERVENTION : GOOD LIBES MODEL

Objectif de vie

La vie
Le savoir
L'excellence
L'excellence dans les relations interpersonnelles
La paix intérieur
L'amitié
La spiritualité
Le bonheur
La créativité

29

MODÈLE D'INTERVENTION : GOOD LIBES MODEL

Objectif de vie AS

-Atteindre objectif de vie via l'abus.
-Pas conscient des objectifs de vie qu'ils veulent atteindre.
-Plus besoins secondaire en traitement
-Évalaution et traitement: Identification des biens primaires du client de la valeur qu'il leur attribue

30

MODÈLE D'INTERVENTION : GOOD LIBES MODEL

Rôle du thérapeute

Accompagner
Renforcer l'importance
-Surmonter obstacles
-Comprendre la relation entre o et abus
-Développer la capacité du client à réaliser ses o de vie de façon socialement acceptable

31

MODÈLE D'INTERVENTION : GOOD LIBES MODEL

Philosophie

Client autonome qui peut prendre les décisions pour lui-même

Approche axée sur les forces du clients