Cours 2.2 : Modèle étiologique Flashcards Preview

Problématique des abus sexuels > Cours 2.2 : Modèle étiologique > Flashcards

Flashcards in Cours 2.2 : Modèle étiologique Deck (59):
1

Théorie psychanalytiques
1.1 Concept de base

Perversion

La sexualité perverse suppose la notion d'une sexualité normal par rapport à laquelle certains acte et chois d'objets sexuel seront à considérer comme déviant.

2

Théorie psychanalytiques
1.1 Concept de base

Perversion

3 catégories

1. Perversion de l'OBJET:
Lorsque l'orgasme est obtenu avec d'autres objets sexuels qu'un partenaire de sexe opposé.

2. Perversion du BUT:
Lorsque l'orgasme est obtenue par stimulation non-génitale.

3. Perversion des CONDITIONS EXTÉRIEURES:
Lorsque certaines circonstances sont essentielles pour obtenir l'orgasme

3

Théorie psychanalytiques
1.1 Concept de base

Métapyschologie

Ensemble de loi/principes/concepts décrivant l'appareil psychique selon trois angles structuraux fondamentales

1. Dynamique: Manière dont les forces se composent et interagissent entre elles dans leurs aspects conflictuels
2. Topique : Différent "lieux" de l'appareil psychique.
3. Économique: Intensité des forces qui parcourent et animent les faits psychiques.

4

Théorie psychanalytiques
1.1 Concept de base

Inconsicent

3 lieux


1. Le conscient
2. Le préconscient
3. L'inconscient

1 et 2 sous la domination de processus secondaire de logique et d'ordres.

5

Théorie psychanalytiques
1.1 Concept de base

Inconscient

3 instances

1. Ça
2. Surmoi
3. Le moi

6

Théorie psychanalytiques
1.1 Concept de base

Inconscient

Ça

-Inconnu, primitif, irrationnel. Réservoir premier de l'énergie psychique.
-Moi et surmoi se constituent et s'en différencie
-Plaisir

7

Théorie psychanalytiques
1.1 Concept de base

Inconscient

Surmoi

-Juger le moi
-Morale
-Intériorisation des normes parentales
-Constitution de l'Idéal du Moi.

8

Théorie psychanalytiques
1.1 Concept de base

Inconscient

Moi

-Siège de la conscience
-Régulation
-Réalité

9

Théorie psychanalytiques
1.1 Concept de base

Sexualité infantile

-Séquence chronologique
-S'appuie sur le stade précédent
-Aboutie au stade génital
-Partie de l'energie psychique restera fixé à chaque stade du développement sexuel
-Point de fixation: point d'ancrage et vulnérabilité lors des phénomène régressif.
- Stade génital : Réunification des pulsions partielle

10

Théorie psychanalytiques
1.1 Concept de base

Sexualité infantile: stade orale

Zone érogène: Bouche, lèvre, langue

Principales tâches: Sevrage

Exemple de fixation: Cpt orale, générosité/avrice, passivité/crédulité, sarcasme, clivage.

11

Théorie psychanalytiques
1.1 Concept de base

Sexualité infantile:

Stade anal

Zone érogène: Sphincters

Principales tâches: Apprentissage de la propreté

Exemple de fixation: Ordre/désordre, parcimonie, créativité.

12

Théorie psychanalytiques
1.1 Concept de base

Sexualité infantile:

Stade phallique

Zone érogène : Organes génitaux

Principales tâches: Complexe d'oedipe

Exemple de fixation: Charisme, recherche de prestige

13

Théorie psychanalytiques
1.1 Concept de base

Sexualité infantile:

Latence

Zone érogène: aucune

Principales tâches: Dév. mécanisme de défense

Exemple de fixation : Aucune

14

Théorie psychanalytiques
1.1 Concept de base

Sexualité infantile:

Stade génitale

Zone érogène: Organes génitaux

Principales tâches: maturation de l'intimité sexuelle

Exemple: Si intégré, adulte équilibrés. (interêt sincère envers l'autre, épanouissement sexuel)

15

Théorie psychanalytiques
1.1 Concept de base

Complexe d'oedipe

-Désir sexuel avec le parent opposé (inceste)
-Rivalité avec le parent du même sexe ( Parricide)
-Prise en compte de s interdit ( inceste+parricide) = Rennoncement aux désir oedipiends, identification au parent du même sexe, déplacement du désir vers de nouveaux partenaires.

résolution du stade phallique avec complexe d'oedipe.

Joue un rôle fondamentale dans la structuration de la personnalité et dans l'orientation du désir humain.

16

Théorie psychanalytiques
1.1 Concept de base

Pulsions sexuelle partielles

Existent en parallèle et interfèrent les unes sur les autre, mais ne sont pas unifiées:
-Elles sont autonomes entre elles
-Elles ne visent pas l'objet dans sa totalité
-Elles ne visent pas l'union génitales.

Pulsions sexuelles se rattachent à certaines parties du corps, définies comme étant érogènes.

17

Théorie psychanalytiques
1.1 Concept de base

Pulsion sexuelle, chez l'enfant.

• Les pulsions partielles sont non unifiées, sans orgasme réel.
• Elles constituent une phase du développement vers la sexualité génitale.

18

Théorie psychanalytiques
1.1 Concept de base

Pulsion sexuelle, dans les perversions

• Les pulsions partielles dominent la sexualité de l’individu.
• Ces pulsions ne sont pas subordonnées au primat de la zone génitale et
elles substituent au but sexuel normal sa finalité.

19

Théorie psychanalytiques
1.1 Concept de base
fixation

• Une partie de énergie psychique restera attachée, investie ou fixée à chaque stade du développement sexuel.
• Le niveau ou l’intensité de fixation dépendra de la capacité de l’enfant à résoudre un stade pour poursuivre au suivant.
• Les nœuds de fixation sont des points de vulnérabilité et d’ancrage lors de phénomènes régressifs.

20

Théorie psychanalytiques
1.1 Concept de base

Régression

• Séquence chronologique: chaque stade s’appuyant sur le précédent.
• Si un stade n’est pas résolu, il y a une régression est engendrée vers un stade
précédent, considéré moins mature.

21

Théorie psychanalytiques
1.2 Évolution des concepts

Conceptualisation de la perversion

-Fixations et régressions
-Séparation à la mère
-Relation d’objet
-Identité sexuelle
-Triomphe
-Solution du pervers -Théorie de l’attachement Transmission intergénérationnelle

22

Théorie psychanalytiques
1.2 Évolution des concepts

Fixation et régression

• La théorie Freudienne accorde une grande importance à la non résolution du
Complexe d’Œdipe et de l’Angoisse de castration.
• Le pervers aurait régressé à un stade antérieur de son développement. Les
mécanismes de fixation et de régression joueraient donc un rôle important.
• La sexualité du pervers est organisée sur le mode pré-génital, sous l’emprise
d’une ou de plusieurs pulsions partielles

23

Théorie psychanalytiques
1.2 Évolution des concepts

Séparation de la mère

• L’origine de la perversion se situe au stade oral durant la phase de
séparation individuation
• L’enfant a un sentiment de toute puissance sur l’autre et un sentiment
d’impuissance.
• La relation à la mère est teintée de la perception de la figure maternelle
comme étant menaçante, envahissante, et omnipotente.
• Le père est absent, parfois il est dénigré par la mère.
• Désir = contrôler l’objet menaçant

24

Théorie psychanalytiques
1.2 Évolution des concepts

Relation d'objet

• Séparation-individuation : le sentiment primitif d’identité individuelle rend l’individu capable d’être séparé et en relation avec autrui.
• Les pervers ont de la difficulté à vivre les séparations et d’autres ont de la
difficulté à vivre les rapprochements.
• Les pervers ont de la difficulté à affirmer leur autonomie et leur virilité.

• Séparation individuation : le sentiment primitif d’identité individuelle rend l’individu capable d’être séparé et en relation avec autrui.
• Les pervers ont de la difficulté à vivre les séparations et d’autres ont de la
difficulté à vivre les rapprochements.
• Les pervers ont de la difficulté à affirmer leur autonomie et leur virilité.

Pathologie objectale qui met en branle les pulsions sexuelles et agressives de même que les angoisse fondamentales

25

Théorie psychanalytiques
1.2 Évolution des concepts

Identité sexuelle

• 1ère identification de l’homme est la mère; donc féminine.
• 2ème identification de l’homme est le père; donc masculine.
• Cela a pour conséquence d’augmenter la vulnérabilité de l’homme au
mécanisme de régression, comparativement à la femme.
• L’homme risque de perdre son identité masculine et de basculer dans
son identité féminine.
• L’homme cherche à maintenir son identité sexuelle à travers une affirmation sociale de celle-ci.

• La perversion serait liée à la difficulté de traverser la phase de séparationindividuation,
à cause d’une symbiose à la mère qui entraînerait un développement inadéquat de l’identité masculine.
• L’acte pervers est donc un acte d’agressivité face à la mère qui doit être «tuée symboliquement», pour éviter une régression fusionnelle et la perte de
l’identité sexuelle.

La perversion s'impose ainsi comme une tentative d'affirmation du sentiment de masculinité.

26

Théorie psychanalytiques
1.2 Évolution des concepts

Recherche du triomphe

• L’enfant aurait vécu un traumatisme initial important.
• Ce traumatisme l’a placé dans une position d’humiliation.
• L’acte pervers permet de maîtriser ce traumatisme initial et d’adopter une position de vainqueur (à travers la guérison /revanche pour les blessures imposées par l’agresseur).
• La tentative d’annulation du traumatisme est alimentée par une haine érotisée et s’effectue à travers l’acte pervers fantasmé / matérialisé.
• C’est la transformation du traumatisme en triomphe qui procure de l’excitation sexuelle à l’individu.

27

Théorie psychanalytiques
1.2 Évolution des concepts

Solution du pervers

• L’objet menaçant doit être préservé mais contrôlé.
• Un scénario pervers (néo sexualité) est créé afin d’assurer une maîtrise totale de l’objet et de neutraliser les pulsions agressives à l’endroit de l’objet
ou de soi.
• La relation à l’autre est sexualisée.
• La sexualisation est un surinvestissement de la sexualité et un mode défensif pour se prémunir des affects trop pénibles.
• La libido narcissique a une visée auto-érotique.

28

Théorie psychanalytiques
1.2 Évolution des concepts

Théorie de l'attachement

• L’attachement est un concept multidimensionnel qui se rapporte aux
comportements typiques de jeunes enfants (dès l’âge de 7 mois) lors de
brèves séparations suivies de rapprochements avec la figure d’attachement
primaire (habituellement la mère) dans un milieu non familier.
• Procédé biologique (instinct) permettant d’assurer la survie et sécurité de l’enfant par la proximité avec la figure parentale.

29

Théorie psychanalytiques
1.2 Évolution des concepts

Théorie de l'attachement

Les styles d'attachement

1. Sécurisant
2. Évitant
3. Anxieux/ambivalent
4. Désorganisé/désorienté

2 et 3, pas pathologique , mais non optimal.

30

Théorie psychanalytiques
1.2 Évolution des concepts

Théorie de l'attachement

Parents des délinquants sexuels

-Expérience interactive de l'enfants avec sa mère= Modèle de relation interne

Difficulté à :
-Métacommuniquer
-Identifier des signaux d'attachements de l'enfant
-Exprimer et démontrer des cpt de réparation et réassurance

-Style d'attachement désorganisé pendant l'enfance implique des cmpts de contrôle et de violence qui se consolide en stratégie de cmpts rigides.

31

Théorie psychanalytiques
1.2 Évolution des concepts

Théorie de l'attachement

Étude empirique

-AS isolement et difficulté à vivre des relations intimes satisfaisante avec des adultes consentants.
- Style d'attachement moins sécurisant que le ND.
-Une bonne partie sont dans le craintif-désorganisé.

32

Théorie psychanalytiques
1.2 Évolution des concepts

Transmission intergénérationnelle

2 types de transmissions

1. Transmission intergénérationnelle: Génération à l'autre
-Dépendant de l'enfant au parent abusé ou abusif.
-Le déni de la victimisaiton sexuelle

2. Transmission transgénérationnelle :: Saut de génération

33

Théorie psychanalytiques
1.2 Évolution des concepts

Transmission intergénérationnelle

1) Intergénérationnelle
4 types

1. Traumatisme sexuels réparables
2. Les défaillances de la fonction paternelle
3. L'identification du jeune à des figures pathogènes
4. Le secret sexuel

34

Théorie psychanalytiques
1.2 Évolution des concepts

Transmission intergénérationnelle

1) Intergénérationnelle

Augmentation de la vulnéarbilité

Être témoin de conduite sexuelles augementent la vulnérabilité à être un AS.

Important chez les pédophile (40 à 75% selon les études)

35

2. Théories sociales

2.1 Émergence des théories sociales
2.2 Aperçu de l'idéologie féministe
2.3 Aperçu de la victimologie
2.4 Modèle contemporain

36

2. Théories sociales
2.1 Émergence des théories sociales

1950 : Recension de certaines pratique sexuelles chez différent peuple

1960 :
-Thème exploitation sexuelle femme et enfant
-Délinquance sexuelle comme délinquance générale.
-Délinquance= problème sociaux/pauvreté/classe sociales/chômage ou s'opère + de violence.

37

2. Théories sociales
2.2 Aperçu de l'idéologie féministe

-Dénonciation de l'ampleur du phénomène +mythes
-Fondement idéologique des la culture dominante du pouvoir masculin.
*Inégalité sont à la base des AS
*H maintienne les mythe + tradition pour préserver leur pouvoir politique et économique.
**F: soumise+dépendante
**H= compétitif + dominant

-Victime sont rarement des hommes.
-Victime sont souvent F+E

38

2. Théories sociales
2.2 Aperçu de l'idéologie féministe

Dénoncement de la croyance pathologique

Conceptualisation pathologie =
-Protéger les H
-Maintient l'hostilité envers F
-Banalise l'AS.

39

2. Théories sociales
2.2 Aperçu de l'idéologie féministe

Pouvoir social masculin

Quand plus de viol, la société =
-Domination de l'homme
-Attitude négative envers les F
-Violence interpersonnelle
-Climat de guerre
-Ressource alimentaire instables
-Mvt migratoire important

40

2. Théories sociales
2.2 Aperçu de l'idéologie féministe

Influence de l'idéologie féministe

-Nuancé les propos , car donné vient des AS dénoncés
-Victime pas tenue responsable
-Viol= acte pseudo sexuel
* Acte de domination, de contrôle, d'humiliation

41

2. Théories sociales
2.2 Aperçu de l'idéologie féministe

Influence de l'idéologie féministe

Action prépondérantes du mvt féministe

1. Modifier les attitudes sociales face au as et au aux victimes
2. Améliorer la législation et le traitement judiciaire
3. Responsabilisé le AS
4. Création de centre d'aide aux victimes d'AS.

42

2. Théories sociales
2.3 Victimimologie

-Reconnaît le trauma post-agression vécu par les vicitmes
- Orientation traditionnelle : victiming blaming
* + respectabilité dela victime baisse = plus s responsabilit monte
*+ perception du crime est minimisé
-Caractéristique sociales de la victime et de l'agresseur déterminent l'as
-Pourtant pas de liens faits.

43

2. Théories sociales
2.4 Modèles contemporains

Perspectives contemporaine

Facteur culturels dans l'étiologie des AS
-Alimentaiton des mythes et croyances
-Influence des médias+ porno
- + participants adhèere à
* Croyances de rôles stéréotypés
* Méfiance dans les rapports avec le sexe opposé
*L'acceptation de la violence interpersonnelle
... Plus il adhère aux mythes du viol .

44

2. Théories sociales
2.4 Modèles contemporains

Coercition sexuelle

-Moitié de étudiants avouer qu'il forcerait un F à accomplir des gestes contre son gré s'il n'y avait aucune conséquences
- Rôle de l'alcool : 0,8 g/l
-Probabillité d'utilisé des stratégie coercitives "non-violentes" : 50 %
- Intention comportementale de commettre un viol : 30 %

45

3. Cycle de l'abus

3 modèles

1. Modèle de finkelhor
2. Modèle de Wolf
3. Modèle de Ward et Beech

46

3. Cycle de l'abus

4 facteurs déterminant avec l'AS d'enfant

1) Congruence émotionnelle : rel sex avec enfant est satisfaisante

2) Excitation sexuelle : ASE sont excités par enfant.

3) Blocage ou incapacité : blocage à répondre à leurs besoins sexuel de manière socialement acceptable

4) Désinhibition: Homme sortent de leur repertoire de cmpts habituels.

47

3. Cycle de l'abus
3.1 Modèle de Fickelhor

-Multifactoriel
-Facteur explicatif
- 4 préconditions permettant d'expliquer le processus.
-Séquence ordonnée
- Condition dépend de l'actualisation de la précédente.

48

3. Cycle de l'abus
3.1 Modèle de Fickelhor

4 préconditions

1. Motivation à AS un enfant
2. Surmonter les inhibitions internes
3. Surmonter les inhibition externe
4. Surmonter les résistances de la victime.

49

3. Cycle de l'abus
3.1 Modèle de Fickelhor

4 préconditions

1) Motivation à l'AS

3 facteurs

Motivation suffisante pour considérer le fait.

1. La correspondace émotionnelle
2. L'excitation sexuelle envers les enfants
3. Le blocage
émotionnelle.

Stade fantasmatique

50

3. Cycle de l'abus
3.1 Modèle de Fickelhor

4 préconditions

1) Motivation à l'AS

3 facteurs: 1. La correspondance émotionnelle

-Répond à des besoins émotionnels.
-Vulnérabilité de l'AS, car enfant capable de répondre à ses beoins d'intimité, de sécurité et autres.
* Besoins de pouvoir et de valorisation impossible avec les adultes.
* Identification émotionnelle avec l'enfant
** Peur du rejet, être blessé , se sent plus sécure avec les enfnants.
** Perçoit les adultes comme étant dangereux.
* As peut se sentir sur le même pied d'Égalité avec l'enfant.

51

3. Cycle de l'abus
3.1 Modèle de Fickelhor

4 préconditions

1) Motivation à l'AS

3 facteurs: 2) L'excitation sexuelle

-Enfant source potentielle de gratification sexuelle.
* Excitation sexuelle = expérience inadaptés.
* Propres expériences sexuelles avec un enfant satisfaisantes ( ou percu)
* Répétition d'antécédents de victimisation sexuelle
** Conditionnement sexualité/enfants
** Source primaire d'excitation et de plaisir
-Consommation de pornographie juvénille

52

3. Cycle de l'abus
3.1 Modèle de Fickelhor

4 préconditions

1) Motivation à l'AS

3 facteurs: blocage émotionnelle

-Source alternative de gratification sont impossible
-Perturbation dans le fonctionnement
* Confrontation à des situation stressant ou inhabituelle
* incapacité de répondre à leur besoins sex/affectif de façon adaptative.
-Enfant peut devenir partenaire substitut ou instrument sexuel.
-Temporaire: Blocage situationnel
-Persistant : blocage développemental

53

3. Cycle de l'abus
3.1 Modèle de Fickelhor

4 préconditions

2) Surmonter les inhibitons internes

-Facteus favorables pour surmontrer les inhibitions
* Intoxication, atteinte cérébrale , psychoses, trouble de l'impuslivié, échec à instaurer mécanisme d'inhibition à inceste, présence de stress.
-Désagnger les mécanisme d'autorégulaiton et renctre difficile de résister au désir de se comporter de manière sexuellement abusive
* Barrière morales lié à l'anicipation sont sumonter, hausse risque de poser une sexuellement abusif.

54

3. Cycle de l'abus
3.1 Modèle de Fickelhor

4 préconditions

3) Sumonrter les inhibitions externes

Afin de créer des occasions d'AS un enfant
-Processus qui peut être planifié
* S'introduire dans une famille etc.
-Autre contexte propice: mère absente, distante ou malade, père absent, manque de supervision, famille isolée, " arrangements".
Facteur sociaux: Manque de soutient familial de la mère, réticence à intervenir pour protéger l'enfant , ingéalité des sexes et discrimination.

55

3. Cycle de l'abus
3.1 Modèle de Fickelhor

4 préconditions

4) Surmonter les résistence de l'enfant

-Stratégie pour ganger et maintenir accès sexuel à l'enfant:
* jeu /cadeux
*Désensibilisaiton graduelle à l sexualité
* Encourager la dépendance émotionnelle
*Usage de menance ou de force
-Enfnat peut être vunérable émotionnellement
-Facilitateur sociaux: Manque de programme d'éducation à la sexualit

56

3. Cycle de l'abus
3.1 Modèle de Fickelhor

Abus sexuel facilité ou court-circuité

Court-circuité
-Enfant pas un bonne cible
-Enfant ne participe pars au jeux
-Pas intimidé
-Pas garder le secret

Faclité
-Insécurité émotionnelle
-Isolement sociale
-Besoins non-comblé

Enfant peut acceuillir les marque d'attention de l'AS
-L'enfant n'a personne à qui dévoiler l'AS

57

3. Cycle de l'abus

3.2 Modèle de Wolf

Cycle de dépendance

Perception négative de soi

L'anticipation d'être rejeté pas les autre

L'évitement des situaiton sociales et isolement

Mode d'apdatation passif et non affirmatif

Perpétue la perception de soi et l'affect négatif.

58

3. Cycle de l'abus

3.2 Modèle de Wolf

-Fantasme de satisfaction des besoins pour compenser l'isolement et le sentiment de manque.
-Effet d'augmenter le sentiment de contrôle et d'efficacité de l'AS.
-Distortion cognitives afin de diminuer la culpabilité, faciliter l'émergence de la planification/séduction de la victime.

59

3. Cycle de l'abus

3.2 Modèle de Wolf

Sentiment de cuplpablité pourvant émerger pas la suite est soulagé à l'aide de la minimisation et de la justification