E. TROUBLES DE LA PERSONNALITE Flashcards Preview

Sémiologie & Psychopathologie_PSYL2_DLS > E. TROUBLES DE LA PERSONNALITE > Flashcards

Flashcards in E. TROUBLES DE LA PERSONNALITE Deck (31)
Loading flashcards...
1

Qu'entend-on par "troubles de la personnalité" ?

Par "troubles de la personnalité", on entend "regroupement de modes de comportement, de pensée, d’affectivité et de relation induisant des difficultés au long cours, avec une souffrance subjective et/ou une altération de l'adaptation sociale". Par opposition aux syndromes aigus, ces troubles engagent de façon persistante la vie du sujet.

2

Comment sont appréhendés les troubles de la personnalité dans les nosographies classiques ou contemporaines ?

Les nosographies classiques ou contemporaines décrivent une douzaine de troubles de la personnalité qui sont davantage des points de repère que des catégories absolues. Tous les intermédiaires peuvent s'observer de même qu'il est fréquent qu'un trouble de la personnalité ne rentre dans aucune de ces catégories et soit déclaré « non spécifié ».

3

Nous avons déjà rencontré dans ce cours les personnalités obsessionnelles, hystériques ou évitantes, souvent associées à des terrains de {... ...}.

{décompensation névrotique}

4

De même, il existe des personnalités qui offrent parfois des terrains de décompensation psychotique. Par exemple ?

- personnalité paranoïaque (rigidité de jugement, méfiance),
- hypertrophie mégalomaniaque du Moi,
- personnalité schizoïde (isolement par indifférence aux relations sociales)
- personnalité skizotypique (bizarrerie de la pensée et/ou du comportement).

5

Il faut bien distinguer un trouble de la personnalité des modes de {...} potentiels _ par exemple {...} paranoïaque et {...} paranoïaque sont loin d'être toujours en continuité _ et, a fortiori, bien distinguer la personnalité observée sur le plan sémiologique et {l'... ...} sous-jacente.

Il faut bien distinguer un trouble de la personnalité des modes de {décompensation} potentiels _ par exemple {personnalité} paranoïaque et {délire} paranoïaque sont loin d'être toujours en continuité _ et, a fortiori, bien distinguer la personnalité observée sur le plan sémiologique et {l'organisation psychique} sous-jacente.

6

Cela vaut aussi pour un trouble fréquent en pratique clinique, la personnalité limite, qu'il ne faut pas confondre avec la notion d'{... ...}, même si le plus souvent une personnalité limite reflète une {... ...}.

Cela vaut aussi pour un trouble fréquent en pratique clinique, la personnalité limite, qu'il ne faut pas confondre avec la notion d'{organisation limite}, même si le plus souvent une personnalité limite reflète une {organisation limite}.
Dans ce chapitre du cours sont évoqués la sémiologie de la personnalité limite ainsi que celle de deux personnalités assez proches quant au fonctionnement : les personnalités psychopathiques et les personnalités narcissiques.

7

I. Personnalité limite
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Comment la personnalité limite se définit-elle ?

La personnalité limite se définit par un mode général d'instabilité du comportement, de l'image de soi, de l'affectivité et des relations.

8

I. Personnalité limite
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Que dire sur la biographie de la personnalité limite ?

La biographie est souvent chaotique avec des changements brusques de profession ou de partenaire érotique, de belles et brèves réussites alternant avec des mises en échec désastreuses.

9

I. Personnalité limite
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Comment se manifeste l'impulsivité chez la personnalité limite ?

L'impulsivité peut se manifester sous la forme d'accès de colère intenses et inappropriés, voire des actes hétéro- ou auto-agressifs, surtout lorsque le sujet se sent menacé d'abandon (réel ou imaginaire).

10

I. Personnalité limite
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
En fait, un doute sur la {... de ...} sous-tend le fonctionnement et le sujet tantôt {...} son {...}, tantôt se {... ...}.

En fait, un doute sur la {valeur de soi} sous-tend le fonctionnement et le sujet tantôt {idéalise} son {image}, tantôt se {dévalorise massivement}.

11

I. Personnalité limite
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La menace {...} serait constante chez ces sujets (Bergeret), alors même que la {... ...} n'est pas supportée.

La menace {dépressive} serait constante chez ces sujets (Bergeret), alors même que la {souffrance psychique} n'est pas supportée.

12

I. Personnalité limite
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Cela se manifeste par d'intenses {... d'...}, avec des moments dépressifs marqués par la {...} et la {...} plutôt que la {...}, ou bien un fonctionnement {... ...}.

Cela se manifeste par d’intenses {oscillations d'humeur}, avec des moments dépressifs marqués par la {honte} et la {rage} plutôt que la {culpabilité}, ou bien un fonctionnement {hypomane défensif}.

13

I. Personnalité limite
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Les relations dramatisées révèlent une {... à l'...}, avec {... à la ...}, et la relation aux objets investis est marquée là aussi par une {... d'...} : passage brutal de l'amour à la haine et vice versa ({l'...} ne pouvant être reconnue).

Les relations dramatisées révèlent une {dépendance à l'autre}, avec {intolérance à la solitude}, et la relation aux objets investis est marquée là aussi par une {alternance d'extrêmes} : passage brutal de l'amour à la haine et vice versa ({l'ambivalence} ne pouvant être reconnue).

14

I. Personnalité limite
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
L’utilisation d'autrui, traité comme un {...} ou servant de {... ...}, peut confiner à la {...}.

L’utilisation d'autrui, traité comme un {objet} ou servant de {prothèse narcissique}, peut confiner à la {perversion}.

15

I. Personnalité limite
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
L'angoisse est toujours présente en arrière-plan, activée par les séparations, la hantise de l'abandon étant masquée souvent sous une thématique {... ou ...}.

{existentielle ou mortifère}

16

I. Personnalité limite
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Cette angoisse est-elle donc nécessaire au sujet ?

Cette angoisse est nécessaire au sujet qui éprouve facilement un sentiment de vide et d'ennui, d'où le besoin de fonctionner toujours à la limite, dans l'urgence, et les décompensations peuvent survenir au moment même où le sujet paraissait s'orienter vers un mode de vie plus stable.

17

I. Personnalité limite
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Comment peut s'exprimer un tel fonctionnement ?

Un tel fonctionnement s'exprime notamment par des « provocations » testant le lien avec Autrui (e.g. dans la relation thérapeutique).

18

I. Personnalité limite
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Que se passe-t-il lorsque l'angoisse déborde les défenses d'un sujet état-limite ?

Lorsque l'angoisse déborde les défenses, un sujet état-limite peut présenter des symptômes variés : troubles névrotiques (phobies, obsessions, conversions…), conduites addictives, troubles du comportement et passages à l'acte, états de dépersonnalisation, voire brefs états délirants aigus.

19

I. Personnalité limite
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La {...} et la {...} des symptômes permettent alors d'évoquer le diagnostic, de même que la {...} au cadre car {l'... des ...} peut apaiser rapidement les symptômes les plus bruyants.

La {variabilité} et la {multiplicité} des symptômes permettent alors d'évoquer le diagnostic, de même que la {sensibilité} au cadre car {l'étayage des soins} peut apaiser rapidement les symptômes les plus bruyants.

20

I. Personnalité limite
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Qu'est-ce qui, dans la relation, peut venir confirmer un tel diagnostique ?

La dépendance narcissique à Autrui dans la relation viendra confirmer un tel diagnostique.

21

II. Personnalité narcissique
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Comment définir la personnalité narcissique ?

La personnalité narcissique est une variante de la personnalité limite dans laquelle le sujet maintient de façon plus stable une image idéalisée de Soi au premier plan.

22

II. Personnalité narcissique
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Commment cela s'exprime-t-il sémiologiquement ?

Cela s'exprime sémiologiquement par un sentiment d'être unique, une survalorisation de soi et un manque d'empathie, avec un besoin éperdu de reconnaissance.

23

II. Personnalité narcissique
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La {...} au jugement des autres trahit la {... ...} qui menace en profondeur et peut susciter de brefs {...}.

La {dépendance} au jugement des autres trahit la {défaillance narcissique} qui menace en profondeur et peut susciter de brefs {effondrements}.

24

III. Personnalité psychopathique
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La personnalité psychopathique ou « antisociale », assez fréquemment rencontrée, est également proche de la personnalité limite, mais la {... de ...} est ici davantage au premier plan.

{dévalorisation de soi}

25

III. Personnalité psychopathique
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Dans un tel cas, {l'...} est particulièrement marquée, et le sujet se heurte constamment aux {... ...} qu’il ne semble pas avoir intériorisées.

Dans un tel cas, {l'impulsivité} est particulièrement marquée, et le sujet se heurte constamment aux {règles sociales} qu’il ne semble pas avoir intériorisées.

26

III. Personnalité psychopathique
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Que dire de la biographie de la personnalité psychopathique ?

La biographie est émaillée de ruptures, l’instabilité et les conflits avec les institutions remontent souvent à une enfance marquée par des carences affectives.

27

III. Personnalité psychopathique
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Les passages à l'acte peu mentalisés frappent par l'absence de {... ...} et leur répétition sans {« ... »} des leçons de la {...}.

Les passages à l'acte peu mentalisés frappent par l'absence de {culpabilité apparente} et leur répétition sans {« apprentissage »} des leçons de la {loi}.

28

III. Personnalité psychopathique
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Qu'est-ce qui rend l'approche thérapeutique délicate chez la personnalité psychopathique ?

- la reproduction des mises en échec,
- la fuite de toute responsabilité,
- la transgression des droits d'autrui,
- les manipulations mythomaniaques (qui peuvent être séduisantes au premier abord),
- l'égocentrisme parfois proche de la perversion...

29

Mais, sous le masque des troubles du comportement, la profondeur de la souffrance psychique est révélée par {l'... ...}, {l'... à la ...} et la {...} qui peut submerger le sujet.

Mais, sous le masque des troubles du comportement, la profondeur de la souffrance psychique est révélée par {l'avidité affective}, {l'intolérance à la solitude} et la {honte} qui peut submerger le sujet.

30

On observe les mêmes types de décompensation que pour les personnalités limites, avec une grande fréquence des {... de l'...}, des {... ...} et des {...}.

On observe les mêmes types de décompensation que pour les personnalités limites, avec une grande fréquence des {troubles de l'humeur}, des {conduites addictives} et des {somatisations}.