Fonctions exécutives Flashcards Preview

Développement socioaffectif et cognitif de l'enfant > Fonctions exécutives > Flashcards

Flashcards in Fonctions exécutives Deck (28)
Loading flashcards...
1

Vrai ou Faux. Il existe un nombre fixe et communément admis de fonctions exécutives.

Faux. Selon les auteurs et les théories, le nombre exact de fonctions exécutives diffère, mais certains processus exécutifs reviennent souvent à travers les auteurs: planification, inhibition, mémoire de travail, flexibilité, ...

2

Pourquoi serait-ce important de connaitre le développement normal des FE/du CE ? Quelle est leur importance dans le développement de l'enfant ?

Comme professionnel agissant auprès des enfants ou des adolescents, connaitre le développement normal permet d’identifier de façon précoce les retards ou déviations du développement. Cela permet d’améliorer les diagnostics et les méthodes d’interventions.

Des difficultés dans le CE est susceptible de compromettre le développement social et académique des enfants, il permet d'effectuer efficacement la majorité des tâches demandées au quotidien.

3

Donner une définition du concept de contrôle exécutif ou fonctions exécutives (plusieurs réponses possibles)

Le contrôle exécutif renvoie à l'utilisation de fonctions cognitives de haut niveau coordonnant les autres domaines cognitifs. Le CE permet de planifier une action, de générer des stratégies et des comportements appropriés à un problème ainsi que de réviser et d’ajuster ceux-ci selon la demande. Le CE (ou fonctions exécutives) joue un rôle important dans le développement des fonctions cognitives, les comportements, les émotions et les habiletés sociales des enfants et ce, jusqu'à l'âge adulte.

4

Nommer quelques fonctions exécutives.

Elles incluent l’inhibition, la flexibilité, la planification, l’organisation, la génération de stratégies, l’initiation, l’autorégulation et la mémoire de travail.

5

Prévoir une séquence d’actions afin d’arriver à un but.

La planification

6

Évaluer l’efficacité d’une stratégie et élaborer une alternative au besoin

La planification

7

Supprimer temporairement une réponse ou un comportement spontané, dominant ou impulsif

inhibiteur

8

Différer un comportement

contrôle inhibiteur

9

Se désengager d’un type de réponses afin de s’engager dans une nouvelle réponse

La flexibilité

10

Garder en tête un certain nombre de consignes

Gestion des informations en mémoire de travail

11

Assurer un suivi des informations en substituant celles devenues non pertinentes.

Gestion des informations en mémoire de travail

12

Manipuler les informations

Gestion des informations en mémoire de travail

13

Placez en ordre l'acquisition des composantes exécutives suivantes.
Composante de planification
Composante de flexibilité
Composante mnésique (MdT) et d'inhibition

1.
Composante mnésique (MdT) et d'inhibition

2.
Composante de flexibilité

3.
Composante de planification
Voir p. 266 de Blaye et Lemaire.

14

Pourquoi la planification (voir question précédente) se développerait plus tardivement ?

Les autres fonctions (inhibition, mémoire de travail, flexibilité) sont généralement circonscrites, alors que la planification serait d'un ordre plus complexe mobilisant à des degrés différents plusieurs fonctions exécutives à la fois.

15

Identifier deux autres aspects du développement cognitif qui influencent le développement des fonctions exécutives (plusieurs réponses possibles).

La complexité cognitive
Le sentiment de satisfaction et la régulation des émotions
L’utilisation des médiateurs
La compréhension des intentions
La description subvocale de l’intention

16

Expliquer comment le langage peut intervenir dans le développement des fonctions exécutives ?

Guider et contrôler l'activité en direction de son but. La description subvocale (intériorisation du langage) peut être considérée comme le support de développement de la régulation de l'Action chez les enfants entre 2 et 7 ans. Le langage facilite l'organisation temporelle des relations de l'activité motrice et permet de guider une activité séquentielle complexe (permettent d'initier ou de stopper ses propres actions ou celles des autres.)

17

Vrai ou Faux. Il est difficile de mesurer le niveau d'habileté des enfants pour une fonction exécutive spécifique (p.ex. une tâche de flexibilité) sans que cela sollicite d'autres fonctions exécutives.

Vrai. Bien que des tâches précises existent pour mesurer certaines fonctions exécutives précises (MdT, inhibition, etc)., il existe souvent une interaction entre ces fonctions qui ne permet pas une évaluation "pure" des fonctions exécutives. Par exemple, si on demande à un enfant d'inhiber une réponse à un stimuli (ne pas appuyer quand on entend "GO"), il est attendu que des habiletés en mémoire de travail soient nécessaires pour que l'enfant se rappelle de la tâche (la garde en mémoire de travail le temps de la passation).

18

Il existe trois approches méthodologiques permettant d'étudier le développement du contrôle exécutif. Décrivez ces trois types d'approches (ce qui les caractérise/distingue).

1. Étudier comment les enfant performent de façon distincte à différentes tâches exécutives (p.ex. tâche de la Tour de Londres)

2. Une deuxième approche s'intéresse davantage aux facteurs communs à plusieurs fonctions exécutives (habiletés sous-jacentes) (p.ex., des facteurs tels que la vitesse/niveau d'éveil, l'inhibition/désinhibition et la MdT/fluence ont été étudiées).

3. Une troisième approche s'intéresse plutôt aux effets combinés des fonctions exécutives, en manipulant les degrés d'importance de chacun lors d'une tâche pour mesurer leurs effets et influences réciproques (cette dernière est plus représentative de la vie quotidienne ou de la majorité des tâches fréquemment rencontrées au quotidien). Approche plus dynamique et fonctionnelle.

19

V ou F: Le développement du contrôle exécutif se fait indépendament de la maturation neurologique.

Le CE est grandement dépendant de la maturation neurologique, en particulier la myélinisation dans les lobes frontaux, un processus qui augmente la vitesse de transmission de l'information synaptique à cet endroit particulier du cerveau (voir p. 33 de Goldstein & Naglieri, 2014). Aussi, le développement du CE peut être altéré en présence d'un trouble neurologique (p.ex. accident vasculaire cérébral / traumatisme cranien) ou développemental (trouble d'apprentissage).

20

V ou F C'est seulement vers l'âge de 2 ans que les premières manifestations du fonctionnement exécutif se situent.

Plutôt vers 9 mois (p.ex. tâches de permanence de l'objet que vous avez vu dans les modules antérieurs nécessitent que l'enfant inhibe des connaissances ou réponses lors de tâches antérieures pour rechercher à un nouvel endroit).

21

Expliquer comment la maturation du cerveau peut influencer la vitesse de traitement de l'information.

L'augmentation du nombre de liaisons synaptiques et l'élimination sélective des réseaux de neurones qui ne sont plus fonctionnelles ou utiles, ainsi que la myélinisation (se couvrir de myéline, une substance qui permet aux neurones un meilleur isolement électrique et donc, une augmentation de la vitesse des signaux électriques qu'elles véhiculent)
(voir p. 276 de Blaye et Lemaire)

22

L'augmentation du nombre de liaisons synaptiques et l'élimination sélective des réseaux de neurones qui ne sont plus fonctionnelles ou utiles, ainsi que la myélinisation (se couvrir de myéline, une substance qui permet aux neurones un meilleur isolement électrique et donc, une augmentation de la vitesse des signaux électriques qu'elles véhiculent)

Ces changement neuronaux permettent tous meilleure rapidité dans la transmission de signaux relatifs à certaines fonctions exécutives particulières, donc permettent leur meilleure exécution. On peut comprendre que le développement du CE est dépendant de la vitesse de transmission des signaux (et à la quantité d'information pouvant être stockée/inhibée). Un enfant dont le cerveau est en développement ne peut présenter un CE aussi performant que celui d'un adolescent.
(voir p. 276 de Blaye et Lemaire)

23

Donnez un exemple illustrant comment les fonctions exécutives/le contrôle exécutif peuvent influencer une interaction sociale/conversation entre deux personnes? (pas de réponse cible, plusieurs réponses possibles!)

- tenter de se rappeller du nom de quelqu'un qui vient de nous être présenté lors d'une conversation de groupe

- inhiber (puis se rappeller en mémoire à court terme) de quelque chose qu'on voudrait partager avec notre interlocuteur mais attendre qu'il ait terminé son tour de parole pour ne pas le couper

- planifier/organiser les arguments qu'on aimerait exposer, dans l'ordre et de façon cohérente, à son employeur pour demander une hausse de salaire

- ne pas "dire tout haut ce qu'on pense tout bas" pendant une conversation - inhiber ce qui ne doit pas être dit (p.ex. une surprise, une information blessante, des opinions)

- se souvenir de tous les détails d'une question complexe qui nous est adressée à la fin d'un exposé oral et y répondre dans un ordre logique/cohérent

24

Vrai ou faux. Le contrôle exécutif atteint généralement sa pleine maturité à l'adolescence.

Faux. Des études montrent que c'est plutôt chez les jeunes adultes (mi-vingtaine) que les FE atteignent leur point culminant (et même plus tard pour d'autres études...) Ces fonctions sont donc toujours en développement pendant l'adolescence.

25

Quelle aire du cerveau est la plus communément admise comme étant le moteur du contrôle exécutif (bien qu'elle ne soit pas la seule à agir sur les fonctions exécutives) ?

Bien qu'il ne soit pas le seul à agir sur les fonctions exécutives, le lobe frontal (en particulier le cortex préfrontal/zones préfrontales) serait la principale source d'influence des fonctions exécutives.

26

Nommez deux caractéristiques opérationnelles liées aux fonctions exécutives (selon McCloskey, Perkins, & Van Divner, 2009) (plusieurs réponses possibles)

- Les fonctions exécutives sont de nature "multiple", elles ne font pas référence à une seule entité/groupe

- Elles sont de nature directives, c'est-à dire qu'il s'agit d'habiletés cognitives permettant de soliciter et utiliser d'autres habiletés cognitives

- Les fonctions exécutives solicitent et dirigent le comportement humain dans différentes sphères: perceptuelles, affectives, cognitives et physiques/(les actions).

- Le développement des FE commence tôt pendant l'enfance mais se poursuit jusqu'à l'âge adulte (et probablement tout au long de la vie)

- L'utilisation des FE se réflète par des activations neuronales /cérébrales dans des zones variées des lobes frontaux.

27

V ou F Chaque fonction exécutive fonctionne indépendamment des autres, c'est-à-dire qu'elle comprend un ensemble spécifique d'habiletés uniques et cirsonscrites.

F La plupart des processus/fonctions exécutives sont hautement dépendantes les unes des autres et s'inter-influencent (voir Goldstein et Naglieri, 2014

28

Quand est le plus haut taux de croissance des CE?

Entre 5 et 11 ans