Histiologie et embryologie Flashcards Preview

Pneumologie > Histiologie et embryologie > Flashcards

Flashcards in Histiologie et embryologie Deck (18)
Loading flashcards...
1

Identifier les structures anatomiques suivantes.

Décrire la structure et les fontions des sinus et des cornets du nez.

Sinus: structures creuses.

  1. ↓ poids de la tête
  2. Phonation

Cornets: 3 pairs de petits os naissants qui s'enroule sur eux-même avec épithélium respirstoire ++ vascularisé.

  1. Flot non-turbulent (car forme recourbée)
  2. Réchauffement (car ++ vascularisé)
  3. Humidification (car ++ vascularisé)
  4. Nettoyage (épit resp + mucus)

2

Décrire l'organisation générale des cornets du nez.

Organisation générale des cornets:

Tissu osseux

> Muqueuse ( dont lamina propria, un tissu conjonctif lâche ++ vascularisé avec glandes séromuqueuses)

> Épithélium pseudostratifié cylindrique cilié ("de type respiratoire") avec cellules caliciformes (production mucus).

Caractéristique lamina propria

  1. Vaisseaux sanguins: sang > intima > media (cellules musculaires)
  2. Ⓒ musculaires vaisseaux sanguins permettent un pouvoir érectile

Structure assure fonctions suivantes:

  1. Réchauffer et humidier air inhalé par capacité érectile pour (↑ ou ↓ rapidement surface/volume "turgescence vs décongestion" selon besoins physio)

Pathologies:

  1. Fribrose kystique : +++ mucus
  2. Syndrome de Kartagener: cil immobiles

3

Caractéristiques histologiques des glandes séromuqueuses.

  1. Glande muqueuses + pâles que séromuqueuses
  2. Leurs sécrétions permet nettoyer l'air inhalé en:
    • captant poussières et microorganismes
    • sécrétions antimicrobiennes

4

5

Histologie : Ultrastructure des cils

Constitution

Types d'organisation

Mécanisme d'action et protéines impliquées

Constitution
Microtubules constitués d'une protéine appelé tubuline.
Structure

  1. Centriole (portion basale, intraⒸ): 9 triplets périphériques, pas de doublet central
  2. Axonème (portion libre, extraⒸ): 9 doublets périphériques et 1 doublet centrale

Mécanisme d'action et protéines impliquées
Battement ciliaire 2° glissement des doublets périphériques de microtubules dans l'axonème.

Protéines qui stabilisent et coordonnent:

  1. Prot rayonnante: stabilise axonème en reliant chaque doublet
  2. Bras du dynéine: font glisser les un sur les autres les doublets périphériques adjacents. Nécessite ATP.
  3. Nexine: freine le glissement.

6

Fonctions pharynx et larynx.

Fonction épiglotte.

Histologie du tissu du pharynx et du larynx.

Fonctions pharynx et larynx: carrefour des voies aériennes/digestives supérieures.

  1. Respiration
  2. Ouïe
  3. Déglutition
  4. Phonation

Fonction épiglotte:
Clapet qui empêche aliments d'être aspirés par le syst. resp.

Histologie larynx/pharynx: 
Pavimenteux stratifié (redevient à nouveau de type respiratoire sous les cordes vocales du larynx)

7

Décrire le type d'épithélium dans les bronches et les principales cellules qui le composent.

Épithélium pseudostratifié cylindrique cilié (de type respiratoire). Repose sur une membrane basale et comprend 4 types principaux de cellules:

  1. Cellules cylindriques ciliées
    • surface de l'épithélium
    • leurs cirls propulsent le mucus, les débris et les microorganismes pour être évacués par déglutition
  2. Cellules basales
    • à la base de l'épithélium respiratoire.
    • Progeniteurs des cellules cylindriques (capacité de se diviser et de se différencier pour remplacer cellules perdues 2° vieillissement ou pathologie)
  3. Cellules à mucus (caliciformes)
    • + rare. Vacuole de mucine > aspect de calice.
    • produisent du mucus
  4. Cellules neuroendocrines
    • ++ rares
    • Isolées, mais parfois en petits regroupements (corps neuroépithéliaux)
    • Fct exact inconnue, font partie du syst. neuro-endocrine diffus.

8

Décrire les cellules musculaires et le cartilage des bronches.

Cellules musculaires:

  • muscle lisse, cellules allongées.
  • Rôle = réguler le flux d'air (bronchoconstriction/dilatation)

Cartilage:

  • Chondrocytes baignant dans une MEC chondroïde.
  • Agit comme un exosquelette permettant de garder la lumière bronchique ouverte.

Glandes bronchiques:

  • Types de glandes: mucineuses, séreuse, cellules oncocytares (spécialisées dans la sécrétion d'ions)
  • Sécrétions vidangées dans canal excréteur.

9

Bronches - innervation

 

  1. Innervation dans les bronches.
  2. Décrire l'inervation parasympathique
  3. Décrire l'inervation sympathique
  4. Décrire les effets d'une stimulation nerveuse sympathique vs parasympathique au niveau des bronches.

  1. Bronches: plexus nerveux externe et interne (séparés par cartilages, disctinction n'est plus dans bronchioles car pas de cartilage)
  2. Nerfs parasympathiques issus du nerf vague et forme ganglions nerveux
    • ​​Nerf vague impliqué dans:
      • ​réflexe toux
      • mécanorécepteurs muscles bronchiques (étirement)
      • barorécepteurs des artères pulmonaires (pression)
      • chémorécepteurs des veines pulmonaires ([gaz]sang)
      • influx nerveux nociceptifs de la trachée
  3. Chaines paravertébrales sympathiques ne forment pas de ganglions nerveux dans les bronches.
    • ​​influx nerveux nociceptifs plèvre/bronche transmis par fibres sympathiques.
  4. Effets stimulation neurveuse:
    1. Sympathique: bronchodilatation, vasoconstriction, ↓sécrétion
    2. Parasympathique: bronchoconstriction, vasodilatation, ↑ sécrétion

10

Nomenclature des bronches et bronchioles.

Trachée> bronches souches > bronches lobaires > bronches segmentaires > bronches sous-segmentaires

Bronches = >1mm de diamètre + paroi cartilagineuse

Bronchioles: <1mm + paroi non-cartilagineuse

11

Décrire l'histologie des bronchioles non-respiratoires et respiratoires.

 

Bronchioles non-respiratoires

  • épithélium cylindrique cilié
  • Pas de cartilage (retour éleastique du parenchyme suffit à garder leur lumière ouverte)
  • Chaque bronchiole accompagnée d'une artériole de calibre similaire = paquet bronchovasculaire. Aussi des cannaux lymphatiques autour des bronchioles.

Bronchioles respiratoires:

  • Épithéliale cylindrique cilié qui disparait avec l'apparition d'alvéole dans la paroi et l'aboutissement dans un canal alvéolaire.
  • Marquent le début de la transition: voies de conduction > surfaces d'échange

12

En plus de la ventilation "normale" (trachée>bronches>bronchioles>alvéoles), il y a 3 structures permettant une ventilation collatérale des alvéoles. Décrire ces 3 structures.

  1. Canaux de Martin
    • ​​relient bronchioles entre elles
  2. Canaux de Lambert
    • relient bronchioles non-respiratoires à une alvéole. (ad 30 um de diamètre)
  3. Pores de Kohn
    • ​​relient alvéoles adjacentes (ad 3 um de diamètre)

13

Qu'est-ce qu'un acinus?

Acinus: unité fonctionnelle du poumon, soit un complexe des voies respiratoires situés distalement aux bronchioles terminales qui comprends: multiples bronchioles respiratoires, canaux alvéolaires, sacs alvéolaires et alvéoles.

14

Donner les caractéristiques du passage des voies de conduction aux surfaces d'échange.

  1. ↓ hauteur épithélium respiratoire (cylindrique à cuboïde)
  2. Ⓒ ciliées et à mucus remplacées par Ⓒ de Clara qui sont/ont:
    • non-ciliées
    • portion cytoplasmique apicale élargie
    • rôle sécrétoire (substance similaire au surfactant)
    • progénitrices cellulaire de l'épithélium bronchiolaire

15

Décrire le parenchyme pulmonaire.Le

  1. Le parenchyme est composé de plusieurs lobules délimitées par les septa interlobulaires (tissu conjonctif) (S) et la plèvre viscérale (PV).
  2. Chaque lobule est centrée d'une bronchiole (B) et d'une artériole (A).
  3. Les veines (V) sont contenues dans les septas lobulaires et la plèvre viscérale.
  4. Les canaux lymphatiques (L) drainent les paquets bronchovasculaires et la plèvre viscérale.
  5. Entre le centre et la périphérie du lobule, le parenchyme comprendre les canaux alvéolaires (CA), les sacs alvéolaires (SA), les alvéoles (a) et les capillaires alvéolaires.

16

Décrire les cellules qui composent l'alvéole pulmonaire.

  1. Pneumocytes de type 1
    • forme aplatie (fonction d'échange)
    • 90% de la surface
  2. Pneumocytes de type II
    • ​​Forme cuboïde
    • + rares que P1
    • Produise le surfactant et progéniteur des P1
    • Ultrastructure: corps lamellaires et microvillosités
  3. Macrophages alvéolaires
  4. Cellules endothéliales (dans les capillaires)

17

Décrire l'histologie de la plèvre viscérale.

Plèvre recouvre la surface des deux poumons (viscérale) et l'intérieur de la cage thoracique (pariétale).

Plèvre viscérale: 

  • Couche de tissu fibroélastique où circulent de petits vaisseaux.
  • Tapissée de Ⓒ mésothéliales aplaties qui sécrètent le liquide pleural (lubrifie surface pulmonaire et thoracique > glicement sans friction lors de l'inspiration et de l'expiration)

18

Embryologie

  1. Quel est le rôle des poumons pendant la vie intra-utérine?
  2. Quelle est la durée du développement du système respiratoire?
  3. Quelles sont les stades du développement embryologique du système respiratoire?
  4. À partir de quelle semaine la viabilité extra-utérine est-elle possible? Pourquoi, quelles fonctions sont désormais assurées?

  1. Production de liquide amniotique (pas de rôle respiratoire)
  2. Début = j26-28 et fin = 8 ans post-partum
  3. 5 stades:
    1. Embryonnaire (3-8s)
      • ébauche pulmonaire naissant du sillon laryngotrachéal
      • division dichotomique jusqu'aux bronches segmentaires
    2. Pseudoglandulaire (6-16s)
      • division dichotomiques jusqu'aux bronchioles terminales
      • sous le contrôle de gènes du tissu mésenchymateux primitif
    3. Canaliculaire (16-26s, possibilité viabilité extrautérine)
      • formation de bronchioles respiratoire et de canaux alvéolaires
      • envahissement du mésenchyme primitif par des capillaires
      • début de production des surfactants
    4. Sacculaire (24-38s)
      • formation de sacs alvéolaires et de canaux alvéolaires
    5. Alvéolaire (36s ad 6 mois massivement, puis ad 8 ans moindrement)
      • formation/aquisition d'alvéoles
  4. Viabilité possible à partir ~ 24 semaines car production de surfactant et vascularisation pulmonaire fonctionnelle.