identité de genre Flashcards Preview

Contrôle social > identité de genre > Flashcards

Flashcards in identité de genre Deck (35):
1

Notion de contrôle social. Quels sont les formes de contrôle social?

Contrôle formel: implique l’intervention d’une tierce partie en position de pouvoir mandaté (légal, médical)
Contrôle informel: comportements/événements gérés sans l’intervention d’un représentant officiel mandaté (mépris, ridiculiser, blagues, rejet, dérision, encouragements…)
Objectif ultime: intériorisation du contrôle.

2

Qui sont les agents de socialisations?

Groupe primaire: famille et amis. Secondaire: travail, connaissances, groupes axés sur l'atteinte de but. Référence: qu'on s'identifie, affinités, communauté, intérêts. Macro: Culture, média, religion...
Nature volontaire et involontaire de certains groupes et agents de socialisations.

3

Processus évolutif du contrôle social et de la normalisation des mœurs envers l'identité sexuelle?

1. Répression sévères par le droit pénal. 2. Psychiatrisation et médicalisation = déviance. 3. Libération sexuelle et montée des mouvements activistes LGBTQ+.

4

Comment le droit protège-t-il de plus en plus la diversité sexuelle?

D'abord, en 1973, l'homos. est retirée du DSM, 1977, protection par la charte des droits et libertés de la personne au QC, dépénalisée en 1969, décriminalisée en 1976!

5

Quelles sont les zones d'ombre dans la dé-criminalisation de l'homosexualité et dans l'évolution des mœurs sexuelles?

Le corps des personne homos est encore considéré comme dangereux, pas le droit de donner du sang. (Santé publique). Il y a de "bons" vs "mauvais" gais. on condamne ceux qui ont des pratiques à risque, blâme ne vient plus des institutions de contrôle mais de ses propres inconduites.

6

Depuis quelle année les personne trans* ont droit d'obtenir des documents officiels reflétant leur genre sans devoir subir la chirurgie ou les t(x) médicaux?

2015. De plus, la cours supérieure du Qc a également affirmé que les parents trans ne doivent pas être traités différemment des autres parents, lorsqu'il est question de garde d'enfant. Condition: être majeur, citoyen canadien et être domicilié au Qc depuis plus d'un an.

7

Quels sont les deux attestations à fournir pour les personnes trans* qui souhaitent faire des changements aux documents officiel sans chirurgie et hormonothérapies?

Une attestation de la personne elle-même, qui mentionne que le sexe demandé, est celui qui correspond le mieux a son identité sexuel. Puis, celle d'une personne majeure qui la connaît depuis au moins un an et qui confirme le sérieux de la demande.

8

Depuis quelle année au Canada est-il possible de faire la demande d'aucune mention de sexe dans le passeport canadien ainsi qu'une carte NAS qui n'a pas la mention de genre ou de sexe?

2017.

9

Dans quel loi le "gay bashing" est-il intégré?

Dans voie de faits.

10

Qu'est-ce qu'un crime haineux?

Article 139. sous propagande haineuse: incitation publique à la haine. Quiconque par la communication de déclaration en endroit public, incite à la haine contre un groupe identifiable, lorsqu'une telle incitation est susceptible d'entraîner une violation de la paix. Le génocide fait partie de la propagande haineuse. C'est énorme.

11

Homophobie, définition.

Hostilité générale, psychologique et sociale, à l'égard de celles et ceux supposés désirer des individus de leur propre sexe ou avoir des pratiques sexuelle avec eux. Négation/rejet de ce qui ne correspond pas aux déf. tradi. de genre et de sexe. Similaire à d'autres forme de rejets: sexisme, xénophobie, antisémitisme, racisme. Consiste à désigner l'autre comme contraire inférieur ou anormal.

12

Deux dimensions de l'homophobie:

1) personnelle: rejet des homosexuels comme individus
2) culturelle et sociale: rejet de l'homosexualité comme phénomène social. Primauté de l'hétérosexualité.

13

Quelques conséquences de l'homophie:

Effets sur estime de soi. Effets sur la sexualité autant homosexuelle qu'hétéro (position, préliminaire) Amitié masculine difficile, sexualisation du lesbianisme, relation père/fils. SIDA comme argument homophobe. Isolement, anxiété, désir de conformité, réduire la personne à un seul aspect de sa vie.

14

Est-ce que la santé gaie n'est pas souvent interprétée à travers du prisme du VIH\SIDA et dans une perspective biomed?

Faux, elle est interprétée de ce point de vue où tous les hommes gais seraient à risque du VIH/SIDA...

15

Est-ce que le taux de tr. santé mentale est plus élevé chez les LGBT+ que les hétéro?

Proportionnellement à la population de ces catégories, OUI.

16

Les pers. LGBT+ ont-t-ils plusieurs barrière les freinant à l'accès de soins de santé?

Bien sûre que oui. L'homophobie peut teinter la qualité des soins.

17

Quels sont les changements de paradigme observé au Canada en ce qui concerne la façon de considérer l'homosexualité?

Depuis la fin des années 60, on observe un changement du point de vue médical et du point de vue de la réaction sociale.

18

Quels sont les deux types d'approche en recherche sur la santé mentale des minorités sexuelles?

1) approche de prévalence/incidence/descriptive: mesures épidémiologiques mesurant l’occurrence d’un trouble dans les populations de minorités sexuelles
2) approche causale/explicative: établit un lien entre certains facteurs et des indicateurs de santé mentale.

19

Qu'est-ce que l'approche de prévalence/incidence/descriptive:

Selon cette approche, l’homosexualité en elle-même peut être un facteur de risque concernant les troubles mentaux. + grande détresse psychologique, plus haut taux de dépression. Plus d'alcoolisme, tabagisme, abus de substances. Femmes Bi scorent plus élevés sur échelle dépression, anxiété, suicide et détresse, trauma que femmes hétéro. Idées suicidaires...

20

Quelles sont les limites des études de l'approche prévalence/incidence/descriptive ?

La définition de l'homosexualité n'est pas la même partout. Faible % de personnes homosexuelles représentées dans les études, surtout dans certains lieux (ruraux). Ne s'attaque pas aux causes mais peut quand même donner portrait de la situ. Laisse présager que l'homo en soi est problématique tandis que l'approche causale s'attarde à regarder ce qu'il y a dans la population qui prédisposent. Comparaison homo/hétéro peut causer problème, car pas vécu pareil du tout.

21

Qu'est-ce que l'approche causale explicative?

Selon cette approche, le statut stigmatisé de l'homosexualité peut prédisposer à certains troubles. La réaction sociale et l'appartenance à un groupe minoritaire peuvent expliquer l’occurrence plus élevée de certains troubles. Met l'accent sur l’oppression, inégalité, pouvoir, aliénation et structure sociale. La discrimination affecte la santé physique et mentale
Les événements stressants de la vie sont amplifiés par la stigmatisation
La réaction sociale négative face à l’homosexualité peut influer sur la santé mentale.

22

Quelles sont les limites de l'approches causale explicative?

Personne a un statut de victime. Difficulté de mesurer l'impact de l'homophobie intériorisée. Pathologiser de nouveau l'homosexualité (le stress des minorités est dans le DSM: psychosocial stress) Approche subjective, homophobie ambiante, insidieuse et difficile à quantifier... Plus les manifestations de certains phénomènes sont rampantes et insidieuses, plus il est difficile de s'attaquer aux causes. Il y a donc possibilité de minimiser le phénomène.

23

Quelles les trois caractéristiques principale du stress minoritaire?

1) Unique: il s’ajoute aux facteurs de stress de la vie quotidienne. Les gens qui font l’objet de stigmatisation doivent constamment déployer davantage d’efforts d’adaptation.
2) Chronique: lié à des structures sociales et culturelles stables où l’hétérosexualité se pose comme la norme.
3) Socialement ancré: résulte des institutions et processus sociaux hors du contrôle de l’individu.

24

Qu'est-ce que le stress des minorités?

« Stress psychosocial, une détresse engendrée par l’appartenance d’une personne à un groupe minoritaire. La prémisse de base de ce concept est le fait que les personnes gaies, tout comme les membres d’autres groupes minoritaires sont enclins à être exposés à un stress chronique. Un tel stress peut mener à un état de santé mentale défavorable et appauvri»
1) Homophobie intériorisée (homonégativité intériorisée)
2) Perception du stigmate
3) Discrimination/victimisation.

25

Qu'est-ce que l'homophobie intériorisée?

Un ensemble d’affects et d’attitudes négatifs en ce qui concerne l’homosexualité chez les autres et soi-même et découle directment du fait de vivre dans une société hétérosexiste.

26

Quelles sont les dimensions de l'homophobie intériorisée?

1) Attitudes négatives générales envers l’homosexualité
2) Inconfort à dévoiler son homosexualité aux autres
3) Se sentir déconnecté des autres personnes gaies
4) Inconfort par rapport aux rapports sexuels entre gens de même sexe.

27

Qu'est qu'on ressent quand on vit de l'homophobie intériorisée?

Acceptation de l’image négative de l’homosexualité. Intégration des messages sur l’homosexualité comme une tare, honteuse, mauvaise. Considérer sa propre sexualité comme ‘défectueuse’.

28

V ou F L'homo intériorisée est corrélé à un taux plus bas d'abus de substance et d'alcoolisme?

Faux. plus élevé!

29

V ou F H-I est associée à un niveau de soutien social déficitaire, soutien qui est fortement corrélé à la santé physique et mentale?

VRAI.

30

V ou f H-I liée à une plus faible estime de soi, problèmes de développement de l’identité, plus faible maturation psychosexuelle, à un plus haut taux de dépression.

Vrai.

31

Qu'est-ce que la perception du stigmate?

S’attendre à une forme de rejet, à être discriminé ou faire l’objet de violence/opprobre en lien avec l’aspect minoritaire de leur identité dans leurs interactions avec les personnes du groupe majoritaire. Bien avant de comprendre réellement ce qu’est l’homosexualité, on sait déjà qu’elle est culturellement stigmatisée.

32

Qu'est-ce que la vigilance?

Vigilance: Les personnes doivent constamment surveiller leurs comportements, ce qu’ils disent, comment ils le disent, à qui ils le disent (clivage cognitif)
Ceux qui cachent leur orientation sexuelle souffrent davantage d’isolement social et d’anxiété
*Se reconnaître comme faisant partie d’un groupe minoritaire et discriminé.

33

Est-ce que la discrimination et la victimisation peut ébranler la victime, sa conception du monde comme un tout ordonné et sensé et la mener à se questionner sur sa propre valeur?

Sure do that. Yesss.

34

Avec quel sentiment le sentiment de victimisation interfère-t-il?

Il interfère avec le sentiment de sécurité et la vulnérabilité de la personne et est un événement stressant en soi. D’Augelli & Grossman (2001)* (n=416) 63% ont fait l’objet d’abus verbal, 29% on fait l’objet de menaces de violence, 16% ont été physiquement attaqués.

35

La victimisation chez les hommes gais n'est pas associée à des taux élevés de dépression?

Faux.