IRC Flashcards Preview

PIA 704 - Situations 9 à 18 > IRC > Flashcards

Flashcards in IRC Deck (52)
Loading flashcards...
1

Quelles sont les manifestations plus précoces de l'IRC?

• Asthénie, fatigue, anorexie, diminution de l'acuité mentale

2

Nommez un symptôme souvent présent dans l'IRC et à quoi est-il dû?

Nycturie
2e concentration urinaire insuffisante

3

Parmi les Δ Ca++, phosphate, PTH, vit-D, lequel se présente en premier et doit donc être surveillé plus tôt?

Hyperparathyroïdie

4

Une augmentation importante de l'urée et de la créat est une manifestation de l'IRC, à quoi est-ce dû et qu'est-ce que cela entraine?

2e diminution du DFG
Entraine symptômes
Souvent, DFG ˂ 15 = Urée et créat ↑↑↑ + symptomatique

5

L'anémie est une complication de l'IRC, de quel type sera-t-elle et pourquoi est-ce une complication?

Normocytaire normochrome
déficit en production EPO 2e réduction masse rénale fonctionnelle

6

L'acidose métabolique modérée est une complication de l'IRC, par quoi est-elle causée?

atrophie musculaire 2e catabolisme protéines, perte osseuse 2e tamponnement des acides par l'os, et progression accélérée de l’IR

7

Vrai ou Faux?
L’hypertension artérielle
et la protéinurie sont les principaux
facteurs de risque d’évolution
de la néphropathie chronique.

Vrai
la maîtrise des
deux principaux facteurs de risque, soit l’hypertension
artérielle et la protéinurie, constitue le meilleur outil pour
limiter la détérioration de la fonction rénale

8

Vrai ou Faux?
En cas de néphropathie chronique,
la pression artériell e la plus basse
possible est souhaitable afin de prévenir
les accidents cardiovasculaires et
l’évolution de la maladie.

Faux,
lignes directrices du Programme éducatif canadien sur
l’hypertension (PECH) proposent une valeur inférieure à
140 mmHg/90 mmHg en cas de néphropathie chronique
non diabétique
Pas nécessaire d'atteindre la valeur la plus basse tolérée par le patient

9

Vrai ou Faux?
Lorsque la protéinurie est plus basse
que 500 mg/j et que la pression artériell e
correspond aux valeurs cibles, il n’est
pas nécessaire d’augmenter le traitement
antihypertenseur.

Vrai
aucune cible thérapeutique précise n’est actuellement recommandée
une baisse considérable de
la protéinurie par rapport au niveau de base et une atteinte
des cibles de pression artérielle suffisent le plus souvent

10

Vrai ou Faux?
Pour une baisse équivalente
de la pression artériell e, tous les
antihypertenseurs ont le même effet
antiprotéinurique.

Faux
C’est le cas des inhibiteurs de l’enzyme de conversion de
l’angiotensine (IECA) et des antagonistes du récepteur
de l’angiotensine (ARA), qui possèdent le meilleur effet
antiprotéinurique

11

Vrai ou Faux?
Il est avantageux d’associer
deux inhibiteurs du système rénineangiotensine-aldostérone en présence
d’hypertension.

Faux
augmentation des
complications cardiovasculaires et rénales, notamment
une évolution plus rapide vers l’insuffisance rénale terminale et un risque accru d’hyperkaliémie

12

Vrai ou Faux?
La modification des habitudes de vie peut
agir considérablement sur l’évolution
de la néphropathie chronique.

Vrai
Surtout à cause contrôle TA
les lignes
directrices internationales en néphrologie prescrivent la
modification des habitudes de vie, ne serait-ce que pour
les bienfaits cardiovasculaires généraux qu’elle entraîne

13

Vrai ou Faux?
7. Un patient sous IECA ne doit jamais
interrompre temporairement son traitement
avant d’en aviser son médecin.

Faux
Risque IRA
Risque hypovolémie (Do, Vo, etc.)

14

Vrai ou faux?
En présence de néphropathie chronique
de stade 3b (DFGe: 30 ml/min/1,73 m2
– 45 ml/min/1,73 m2
) et d’albuminurie
modérée (30 mg/24 h – 300 mg/24 h),
un suivi de la fonction rénale doit avoir
lieu au moins trois fois par année

Vrai
nombre minimal de visites de suivi peut souvent être établi en fonction du DFGe et de la protéinurie

15

En lien avec la consommation de potassium qui devrait être restreinte dans certains cas, nommez des aliments à éviter.

Jus d’agrumes, de légumes ou de tomates, fruits séchés, bananes, oranges, pommes de terre et fritures, céréales entières

16

Quel est le principal traitement de l'hyponatrémie?

Restriction liquidienne à 1-1.5L DIE

17

Quelles sont les valeurs d'une microalbuminurie et d'une macroalbuminurie selon le sexe?

o Microalbuminurie :
♂ 2.0-20
♀ 2.8-28
o Macroalbuminurie :
♂ ˃ 20
♀ ˃28

18

Quelles sont les 2 indications de dialyse?

o Symptômes urémiques
o Difficultés à contrôler la surcharge liquidienne, l'hyperkaliémie ou l'acidose avec des médicaments et des modifications du mode de vie

19

Nommez les différents facteurs liés à l'évolution de l'IRC

TA, protéinurie, dyslipidémie, glycémie, sodium, maîtrise du poids et activité physique, arrêt tabagique, forte consommation de protéines, IRA

20

Quels facteurs de risque justifient un dépistage de néphropathie chroniques?

Diabète
Hypertension artérielle
Maladie vasculaire coronarienne ou périphérique
Insuffisance cardiaque
Antécédents d’insuffisance rénale aiguë (nécrose tubulaire
aiguë ou autre)
Anomalie de l’appareil urinaire (dysplasie, rein unique,
pyélonéphrites ou lithiases compliquées ou répétées)
Utilisation de médicaments néphrotoxiques (ex.: lithium,
chimiothérapie)
Infection chronique (ex.: VIH, hépatite C)
Maladie auto-immune (ex.: lupus érythémateux disséminé)
Cancer actif (ex.: tumeur solide intra-abdominale,
hémopathie maligne)
Antécédents familiaux de néphropathie chronique (ex.:
polykystose rénale, néphropathie chronique indéterminée)

21

Que peut vous révéler une écho rénale?

Taille
• diminuée (, 10 cm): signe de chronicité
• augmentée (. 14 cm): infiltration possible
du parenchyme rénal (néphrite interstitielle aiguë,
cancer); en présence de kystes multiples: présomption
élevée de polykystose rénale.
h Symétrie
• Une différence de . 1 cm – 1,5 cm peut indiquer
une maladie rénovasculaire
h Forme
• Dysplasie, kystes, anomalies du tractus urinaire
h Hydronéphrose : élément très évocateur d’une obstruction
h Échogénicité
• Accrue: signe de chronicité
• Présence de cicatrices (foyers hyperéchogènes) évoque
des antécédents de pyélonéphrite ou d’infarctus rénal
h Indice de résistance augmenté . 0,8 (si Doppler):
témoigne d’une atteinte vasculaire intrarénale,
habituellement chronique et irréversible

22

Lorsque vous obtenez un DFG de moins de 60 de novo, que faites vous?

S’assurer que les équations d’estimation
du DFG sont applicables
Répéter la mesure au besoin
Éliminer une composante aiguë réversible
Déterminer le rythme d’évolution en :
obtenant des valeurs antérieures ;
contrôlant la valeur dans un délai de deux à quatre semaines ;
Rechercher les indices de causes spécifiques

23

Une fois l'anomalie de la fonction rénale confirmée par le DFG, quelles examens paracliniques devez-vous demander?

Analyse d’urine avec microscopie
Quantification de la protéinurie
Échographie rénale

24

Nommez 3 indications de référence au MD partenaire pour une référence en néphrologie.

→ Néphropathie chronique avec DFGe, 30 ml/min/1,73 m2 (stades 4 et 5)
→ Néphropathie chronique avec déclin graduel de la fonction rénale (donc néphropathie chronique évolutive)
→ Néphropathie chronique avec protéinurie persistante ou incapacité à atteindre les cibles de traitement

25

Vrai ou Faux ?
La plupart des personnes atteintes de néphropathie chronique non évolutive de stades 1 à 3 (> 30 ml/min/1,73 m2)
peuvent être prises en charge par des médecins autres que
les néphrologues

Vrai

26

Qu'est-ce qui défini la néphropathie chronique?

Anomalies de la structure du rein ou de la fonction rénale X ˃ 3 mois et qui nuisent à la santé

27

Quelles sont les caractéristiques d'une néphropathie Db ?

o Albuminurie persistante, sédiments urinaires (faibles), progression lente, faible DFG avec protéinurie, présence de d’autres complications du Db, Dx de Db depuis ˃ 5 ans

28

Nommez des causes d'albuminurie transitoire

o Exercice intense récent, UTI, maladie avec hyperthermie, IC congestive décompensée, menstruations, hyperglycémie aiguë, HTA aiguë

29

Qu'elle molécule doit être prescrite à un patient diabétique avec une néphropathie faisant de l'HTA et ou ayant une albuminurie?

IECA - ARA

30

Nomme des signes qui révèlent plutôt une IR C qu'une IRA

ATCD néphropathie
Valeurs déjà ↓ de clairance et créat
Anémie normochrome normocytaire
Hyperphosphatémie
Reins ˂ 10 cm à l’écho ou ˂ 13 cm PSA