La démarche et les épreuves cérébelleuses Flashcards Preview

MD2 - DC3 P1 > La démarche et les épreuves cérébelleuses > Flashcards

Flashcards in La démarche et les épreuves cérébelleuses Deck (42)
Loading flashcards...
1

Nommez les fonctions du cervelet (4)

  • Rythme (vitesse)
  • Amplitude
  • Précision des mouvements
  • Coordonne la contraction musculaire

Note : il n’a aucune fonction sensitive.

2

Décrire : Atteinte cérébelleuse 

  •  Les signes d’une atteinte cérébelleuse s’observent même en présence d’une force musculaire normale et de sensibilités normales.
  • Pour se le représenter : penser à une personne en état d’ébriété
    • La personne a une démarche instable et irrégulière, sa prononciation est moins fluide et ses mouvements sont imprécis.
  • L’atteinte cérébelleuse est souvent notable dès le début de l’entrevue
  • Peut toucher plusieurs sphères : mvt oculaires, la prononciation, la coordination des membres et la démarche.

3

Nommez : Signes cardinaux de l’atteinte cérébelleuse (6)

  • Dysarthrie
  • Nystagmus
  • Hypotonie
  • Dysmétrie
  • Adiadococinésie
  • Ataxie

4

Décrire : Ataxie

l'ataxie (du grec ataxiā, signifiant « désordre ») est une pathologie neuromusculaire qui consiste en un manque de coordination fine des mouvements volontaires.

5

Décrire : Dysmétrie

désigne une exécution des mouvements sans mesure dans le temps et dans l'espace, avec un mouvement trop long (hypermétrie) ou trop court (hypométrie) dans son orientation.

6

Décrire : Adiadococinésie

lorsqu'une personne présente des difficultés à l'exécution rapide de mouvements alternatifs.

7

Décrire : Dysarthrie

est un trouble de l'articulation de la parole.

8

Comment latéraliser la lésion au cervelet (2)

  • Pour latéraliser la lésion, il faut se référer à l’évaluation des signes appendiculaires que sont :
    • La dysmétrie
    • L’adiadicocinésie
  • Le plus souvent, l’atteinte neurologique est ipsilatérale à la lésion cérébelleuse

9

Par rapport à une lésion au cervelet, remplir ce tableau 

10

Quel est l'effet de l'âge sur la démarche? (2)

  • Le patron de marche demeure assez constant entre 7 ans et 45 ans, bien qu’il y ait des différences entre les individus
  • La démarche se modifie de façon physiologique en vieillissant

11

La démarche se modifie de façon physiologique en vieillissant.

Nommez les raisons (7)

  • Il se produit une cyphose dorsale
  • Une diminution du balancement des bras
  • Un élargissement de la base de sustentation
  • Une augmentation de l’oscillation
  • Flexion des hanches et des genoux plus marquée
  • Réaction postural plus lente
  • Démarche plus lente

12

Avant d’évaluer la démarche proprement dite, il est pertinent d’évaluer la ___ et ___, qui sont des éléments indissociables de la démarche.

Avant d’évaluer la démarche proprement dite, il est pertinent d’évaluer la posture et l’équilibre, qui sont des éléments indissociables de la démarche.

13

Décrire : Posture (7)

  • Correspond à la position du corps dans l’espace
  • Habituellement, une bonne posture permet une répartition du poids sur chacune des articulations.
  • La posture normale correspond à des lignes imaginaires en coupe antéro-postérieur et sagittale.
  • En position debout, une posture normale correspond à une ligne imaginaire passant par le lobe de l’oreille, les corps vertébraux cervicaux, la pointe de l’épaule, le milieu du thorax, le long des corps vertébraux lombaires, derrière l’acétabulum de la hanche et légèrement en antérieur de l’articulation du genou et de la malléole externe.
  • Une altération de la posture peut avoir des répercussions sur la démarche.
  • Ex : un pt avec cyphose dorsale déplace son centre de gravité vers l’avant, ce qui amène une démarche à plus petits pas avec une augmentation de la base de sustentation pour compenser.
  • Pour évaluer la posture, regarder la position de la tête, des épaules, du dos, des hanches et des genoux. Recherchez une asymétrie entre les côtés droit et gauche.

14

Le maintien de l’équilibre sollicite l’intégrité de plusieurs systèmes interreliés.

Nommez les. (4)

  • Le système visuel
  • La proprioception
  • Le système vestibulaire
  • Les voies cérébelleuses

15

L’équilibre peut être perturbé par quoi? (4)

  • Douleur
  • Atteinte articulaire
  •  Faiblesse musculaire
  • Atteinte cérébelleuse, proprioceptive, etc.

16

L’équilibre peut être statique ou dynamique.

Différenciez. 

  • Statique : consiste à maintenir une position sans bouger. Il s’évalue en position assise ou debout. Il suffit de demander au patient de rester debout ou assis les bras le long du corps. Une légère oscillation physiologique est attendue.
  •  Dynamique : s’évalue lors d’un déplacement.

17

La démarche sollicite plusieurs fonctions neurologiques. Nommez les. (6)

  • les systèmes extrapyramidal
  • moteur
  • sensitif
  • cérébelleux
  • visuel
  • vestibulaire.

18

Les ganglions de la base sont responsables de quoi par rapport à la marche? (2)

  • l’initiation de la marche
  • Des mvt automatiques, tel le balancement des bras

19

Dans la démarche normale, nommez l'implication des différents systèmes. (7)

  • La démarche sollicite plusieurs fonctions neurologiques, notamment : les systèmes extrapyramidal, moteur, sensitif, cérébelleux, visuel et vestibulaire.
  • Les ganglions de la base sont responsables de :
    • l’initiation de la marche
    • Des mvt automatiques, tel le balancement des bras
  • Le cortex moteur génère la force musculaire nécessaire
  •  Le cervelet sert à maintenir la posture et l’équilibre
    • Il contrôle la trajectoire, la vélocité et l’accélération du mouvement
  • La moelle épinière achemine les influx sensitifs et la proprioception
  • La vision contribue à l’équilibre et au maintien de la posture en communiquant avec le système vestibulaire pour amener des réajustements de la position
  • L’intégrité du système locomoteur est également importante pour une démarche fluide

20

Nommez les 2 étapes de la démarche normale. 

  • Phase d'appui
  • Phase de balancement 

21

Vrai ou Faux

Il y a toujours un pied qui touche au sol peu importe la phase de marche

Vrai 

22

Décrire : La phase d'appui de la démarche normale (5)

  • Commence lorsque le talon touche le sol
  • Se termine lorsque le pied quitte le sol
  • Il se produit alors un transfert de poids sur l’autre jambe
  • Ce sont surtout les muscles extenseurs qui sont sollicités
  • Principaux muscles : Le gluteus maximus (muscle grand fessieur), le quadriceps et les muscles de la flexion plantaire

23

Décrire : La phase de balancement de la démarche normale (6)

  • Commence lorsque la jambe se soulève puis se projette vers l’avant
  • Se termine quand la jambe reprend appui sur le talon
  •  L’autre jambe est en phase d’appui
  •  Les 2 pieds sont très peu longtemps au sol en même temps
  • Ce sont surtout les fléchisseurs qui sont sollicités
  • Le muscle iliopsoas (muscle psoas), les ischiojambiers, le tibial antérieur (muscle jambier antérieur) et les extenseurs des orteils

24

À la marche normale, qu'est-ce qu'ils font : 

  • Corps
  • Bras
  • Thorax
  • Pieds
  • Malléoles internes
  • Pas 

  •  À la marche, le corps est droit et les bras se balancent en direction opposée au mvt de la jambe du même côté
  • Le thorax bouge légèrement en rotation dans le sens opposé au mvt du pas
  • Les pieds sont légèrement tournés vers l’extérieur
  •  Les malléoles internes sont près l’une de l’autre à environ 5 à 10 cm
  • Les pas sont habituellement petits et égaux

25

L’examen de la démarche peut être complété par quoi?

un examen locomoteur à la recherche d’une atteinte musculo-squelettique, articulaire ou musculaire.

26

Décrire : La dissociation des ceintures

Coordination entre scapulas et la ceinture pelvienne

27

Nommez les diagnostiques différentiels d'un trouble de la marche (5)

  • Atteinte musculo-squelettique : arthrose, traumatisme, arthrite, amputation, lombalgie, etc.
  • Atteinte neurologique : hémiparésie, parkinsonisme, atteinte cérébelleuse, myopathie, polyneuropathie, etc.
  • Déficit visuel
  •  Affectation générale : IC ou insuffisance respiratoire, trouble métabolique
  • Effets secondaires d’une substance : alcool, benzodiazépine

28

Décrire : Atteinte musculo-squelettique du patron de marche (4)

  • Patron de marche modifié par la douleur ou la perte d’amplitude articulaire
  • Le pt adapte sa démarche pour qu’elle demeure fonctionnelle
  • La démarche est caractérisée par de la boiterie et de la douleur
  • Le temps de mise en charge au sol du membre douloureux est minimal

29

Décrire : Atteinte neurologique du patron de marche (2)

  • La démarche est influencée par la faiblesse, la spasticité, le contrôle moteur et l’atteinte sensitive
  • Moins de capacité d’adaptation compte tenu de l’atteinte neurologique

30

Décrire : Dysarthrie lors d'une atteinte cérébelleuse (5)

  • Lors d’une atteinte cérébelleuse, la parole perd son rythme et devient irrégulière et scandée.
  • La prononciation est souvent ébrieuse (comme celle d’une personne soûle) à cause d’une perturbation de la coordination des muscles de la parole.
  • Le patient a de la difficulté à prononcer les mots et le rythme de langage est altérer.
  • rès peu localisatrice
  • Par exemple : une faiblesse des lèvres ou de la langue ou une spasticité de ces mêmes muscles peut occasionner une dysarthrie, dont la qualité sera différente d’une dysarthrie cérébelleuse.