Leçon 4: Le fonctionnalisme et son complément le pragmatisme Flashcards Preview

Fondements sociopolitiques > Leçon 4: Le fonctionnalisme et son complément le pragmatisme > Flashcards

Flashcards in Leçon 4: Le fonctionnalisme et son complément le pragmatisme Deck (11):
1

Qu’est-ce qu’une fonction ? Un statut ? Un rôle ?

La fonction est « une contribution qu’une action partielle apporte à l’action totale dont elle est une partie ». Le rôle représente « un modèle ou une suite d’actes orientés vers un but qui est façonné par le processus culturel en vue d’échanges qu’une personne donnée peut assumer », alors que le statut représente une position dans la société.

2

Quelle différence Durkheim établit-il entre la solidarité mécanique et la solidarité organique ?

La solidarité mécanique se caractérise par un degré de conscience collective fort élevé ainsi que par une intolérance à la différence entre les individus et les groupes. En opposition, nous retrouvons la solidarité organique. Cette forme de solidarité est plus fondée sur l’autonomie des individus. On parle alors de conscience individuelle. La solidarité organique se manifeste par la différenciation des fonctions spécialisées, ce qui entraîne une coopération entre les différents agents sociaux, qui sont complémentaires.

3

Quel sens Durkheim donne-t-il à la contrainte sociale ?

La contrainte sociale se manifeste par le fait que la société impose aux individus des normes, des valeurs, des idéaux, des modèles, des procédures, des croyances, des attentes, des rôles, etc.

4

Qu’est-ce que l’anomie ?

Durkheim définit l’anomie comme un « état de dérèglement des relations individuelles et sociales ».

5

Comment Durkheim explique-t-il le suicide ?

Selon Durkheim, il existe quatre formes de suicide :
 Le suicide égoïste, c’est-à-dire que la société est absente pour l’individu. Celui-ci n’est pas intégré à la vie sociale, il ne se préoccupe pas des questions sociales ;
 Le suicide fataliste, lorsque la société est trop présente sur le plan des règles et que l’individu étouffe sous les règles et les normes ;
 Le suicide altruiste, lorsque la société est trop présente pour l’individu, que l’individu n’est plus là, il est la société ;
 Le suicide anomique, le plus fréquent selon Durkheim, se présente lorsqu’il n’y a aucune règle. L’individu est alors sans repère, en quelque sorte laissé à lui-même.

6

Qu’est-ce qu’une dysfonction selon Merton ?

Les fonctions favorisent l’adaptation ou l’ajustement au système, tandis que les dysfonctions peuvent gêner l’adaptation ou l’ajustement au système.

7

Quelles différences y a-t-il entre les fonctions (ou dysfonctions) manifestes et les fonctions (ou dysfonctions) latentes ?

Les fonctions manifestes sont les conséquences objectives contribuant à l’adaptation ou à l’ajustement au système : elles sont comprises et voulues. Les fonctions latentes ne sont ni comprises ni voulues.

8

À quoi sert une fonction selon Parsons ?

Les fonctions, selon Parsons, sont « des modes systématiquement ordonnés d’ajustement du système, dans les rapports toujours changeants qui existent entre des modèles institutionnalisés de la structure du système et des propriétés des systèmes extérieurs environnants » (Rocher, 1992 : 361). Elles servent donc en quelque sorte à ajuster le système social.

9

Peut-on dire que l’orientation dominante dans le réseau des services sociaux est pragmatique ? Justifiez votre réponse.

Les politiques administratives mises en place au cours des dernières années ont mis l’accent sur l’efficacité, souvent évaluée en fonction de la quantité de travail effectuée. Par exemple, la Politique de la santé et du bienêtre a défini des attentes sociales exprimées selon certains barèmes : diminuer le taux de suicide de x %, diminuer de y % le taux de problèmes cardiaques, etc. On demande que les modèles de pratique soient pragmatiques, c’est-à-dire qu’ils donnent des résultats concrets, le plus possible à court terme, et même à très court terme, surtout sans remettre en question la société ou le système luimême. En ce sens, on peut dire que ce courant est très présent dans le système de distribution de services.

10

En quoi la notion de rôle social est-elle particulièrement utile en service social ?

Tout individu doit pouvoir exercer ses rôles sociaux (citoyen, etc.). Pour diverses raisons, des personnes se voient limiter l’accès à divers rôles sociaux. Dans un esprit de justice sociale, il est important de soutenir ces personnes dans leur pleine participation sociale. Par ailleurs, plusieurs problèmes rencontrés dans le cadre du travail social se situent sur le plan des rôles et de leur exercice.

11

Quelles sont vos principales critiques (positives et négatives) du fonctionnalisme et du pragmatisme en regard de leur application en service social ?

...