Module 4 Flashcards Preview

Géographie > Module 4 > Flashcards

Flashcards in Module 4 Deck (22):
1

Nommez et différenciez les deux grandes catégories d'énergie.

Les énergies de stock. Elles sont issues des gisements de combustibles fossiles (charbon, gaz naturel et pétrole) et de métaux fossiles (uranium). Leurs stocks sont limités et, sur une échelle humaine, ces ressources ne sont pas renouvelables.

Les énergies de flux sont générées par des processus naturels : vent, géothermie, marée, soleil, biomasse, etc. Ces ressources sont renouvelables.

2

Pour être consommées, les énergies doivent subir des transformations. On distingue quatre (4) stades dans la transformation des énergies. Quels sont-ils ? L'énergie____, l'énergie____, l'énergie____ et l'énergie____.
Question importante

primaire
secondaire
finale
utile

3

En Amérique, quels sont les quatre (4) grandes zones de gisement d'hydrocarbures ?

Alaska
Golfe du Mexique
Caraïbe
Prairies canadiennes

4

Lorsque l'on parle de la ressource stratégique, à quelle ressource fait-on référence ? Justifiez votre réponse.

Le pétrole est considéré comme la ressource stratégique, depuis qu'il a remplacé le charbon.

5

Expliquer le contexte du premier choc pétrolier vécu en 1973.

Pendant la guerre du Kippour, les pays arabes membres de l’OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) annoncent un embargo contre les États qui soutenaient Israël.
Ils revendiquent par cette action, entre autres, le retrait d’Israël sur des territoires occupés, une plus juste part des profits ainsi que le contrôle de la production et des prix du pétrole.
Cet embargo dure cinq mois et apporta une augmentation de 300 % du prix du pétrole.
La planète fut alors précipitée dans une crise économique et sociale.

6

Quels sont les impacts environnementaux majeurs liés à l'extraction des sables bitumineux ?

L’extraction des sables bitumineux entraine des impacts environnementaux majeurs : 2 à 5 barils d’eau pour produire un baril de pétrole ;
émission de méthane dont l’effet de serre est 20 fois plus puissant que le CO² ;
rejet des eaux usées ;
détérioration des écosystèmes, déforestation ;
excavation du sol en profondeur ;
occupation du sol par des méga-usines de transformation ;
des infrastructures de transport (réseau de pipeline, routes, etc.).

7

Il existe trois grandes familles de biocarburants. Quelles sont-elles ? Les ____, les _____ et les _____.
Question importante

Biodiésels
Bioétanols
Biogaz

8

Pourquoi dit-on que le développement de voitures hybrides n'est qu'une solution temporaire ?

Parce que le lithium est une ressource limitée.

9

Pour quelles raisons le prix de la viande, surtout celui du boeuf et du porc, ne semble pas vouloir s'essouffler ?

Diminution de l'offre du bovin
Sécheresses répétées
Regain du dollar américain

10

Expliquez les différences entre l'agriculture intensive et l'agriculture extensive.

L’agriculture intensive réfère à des exploitations concentrées, par exemple, trois récoltes par an. Elle amène souvent l’utilisation d’engrais chimique qui n’est pas très bénéfique en fin de compte. L’agriculture intensive peut aussi être concentrée sur de petits territoires.
L’agriculture extensive est réalisée sur de grandes surfaces, par exemple, l’élevage bovin dans les régions sèches. En Mongolie, l’agriculture fut longtemps extensive puisque l’humus est pauvre et mince. En Chine du Nord, le labour trop fréquent de ce sol mince a desséché l’humus et accéléré la désertification. Cette situation est la preuve qu’un choix de technique inadaptée peut créer un désastre environnemental.

11

Qu'est-ce qu'un qanât et quel est le fonctionnement de celui-ci ?

Les qanâts sont un système d’irrigation très efficace qui limite l’évaporation. Ils sont utilisés depuis 1000 à 3000 ans surtout en Iran, puis la technique s’est répandue dans le reste du Moyen-Orient. Les canaux souterrains empêchent l’évaporation dans les zones désertiques et chaudes. L’eau provient des zones montagneuses distantes de plusieurs centaines de kilomètres. Ces canaux sont construits entièrement à la main

12

Quels sont les trois (3) problèmes liés à l'approvisionnement en eau des mégalopoles ?
Question importante

prélèvements de plus en plus importants ; imperméabilisation des sols perturbant les cycles hydriques ; pollutions multiples.

13

Dans la gestion de l'eau, deux concepts importants doivent être considérés : la consommation et le prélèvement. Expliquez clairement ces deux concepts.

Prélèvement : eau pompée (prélevée) dans un cours d’eau ou un aquifère, employé puis restitué. Il y a une réutilisation de l’eau plusieurs fois. Par exemple, les centrales thermiques prélèvent une grande quantité d’eau, mais en consomment peu.

Consommation : part de l’eau prélevée qui n’est plus disponible pour un autre usage. Par exemple, l’irrigation consomme une importante quantité d’eau, car une grande part de l’eau prélevée s’évapore.

14

Quelle technique d'irrigation est selon vous la meilleure? Justifier votre choix en mentionnant les caractéristiques et les inconvénients de cette technique.

La technique par gravité : on ouvre le robinet au niveau le plus haut du champ et on le ferme lorsque l’eau atteint la fin. Idéalement, il faudrait que la plante absorbe 100 % de l’eau, mais le rendement n’est que de 30 à 35 %. Cette méthode cause donc 70 % de pertes en évaporation. La technique par aspersion : système d’arrosage sous pression (par gicleur) où le rendement est de 50 à 60 %. Avec des rails au-dessus des champs, il passe à 70 %. La technique goutte à goutte : il s’agit d’un grand tuyau percé qui traverse les champs et diminue les pertes en évaporation. Cependant, après 2 à 3 ans, les trous ont tendance à se boucher. Cette technique nécessite beaucoup d’investissements, mais, par contre, le rendement peut atteindre près de 90 %.

15

Qu'est-ce que la « révolution verte » ?

La « révolution verte » correspond à un bond technologique en agriculture entre 1944 et 1970 ayant eu lieu grâce au progrès scientifique de l’après-guerre. L’utilisation d’engrais minéraux, la mécanisation et l’irrigation ont permis une grande augmentation des rendements agricoles. De plus, elle a permis l’offre de plusieurs denrées alimentaires à des prix accessibles.

16

Pourquoi dit-on que mondialisation et globalisation ne sont pas des synonymes ?

La mondialisation n'est pas récente tandis que la globalisation est un phénomène nouveau.

17

Quel concept définit, entre autres, une diffusion de valeurs dans plusieurs pays, l'exportation des habitudes de consommation et la circulation de l'information à l'échelle mondiale ? Ne pas mettre de pronom personnel.
Question importante

Mondialisation

18

sont, selon Forbes, les trois principaux paradis fiscaux ? Nommez que le pays (ne pas mettre le pronom personnel ex. Afrique et non pas l'Afrique).
Question importante

USA, Luxembourg, Suisse

19

Expliquer la différence entre un libre-échange et un marché commun.

Libre-échange (intégration de base) : un accord qui prévoit la libre circulation de biens et services ; une réduction ou abolition des tarifs douaniers ; exemple : ALÉNA

Marché commun (intégration encore plus poussée) : une libre circulation des facteurs de production : les personnes, les capitaux, les idées… ; ex. : l’Union européenne avec le traité de Maastricht.

20

Quels inconvénients entraînent la perception d'un monde plus petit?

des inconvénients sanitaires avec les maladies qui peuvent se propager plus rapidement ;

avec Internet qui exige une fiabilité du réseau électrique. Un réseau qui ne concerne pas la livraison et le transport avec des distances qui ne sont pas absolues. Par exemple, l’accessibilité et la rapidité de commander un article ne tiennent pas compte du délai de livraison.

21

Pourquoi des blocs mondiaux se développent-ils? Donnez deux raisons concrètes.

Pour se protéger contre les cycles économiques (cycle long de Kondratiev) et de peur de voir les marchés se fermer alors qu’on réalise des accords, qu’on ouvre des marchés locaux ou régionaux pour éviter les désavantages d’une récession.
Certains blocs sont des héritages de la Guerre froide, comme la CEE (Communauté économique européenne), devenue l’Union européenne, qui est avant tout un bloc commercial.
Les ambitions politiques régionales des promoteurs de ces accords (États-Unis, Europe, Japon, Chine) provoquent la création de zones d’influence privilégiées et suscitent des liens de dépendance. Exemple : l’influence des États-Unis au Japon et, dans une moindre mesure, en Chine.

22

Expliquez en quoi le passage d’une dépendance au pétrole vers une dépendance au lithium ne semble pas le chemin le plus sage à adopter dans le cadre de la transition énergétique.

Le lithium est une ressource limitée.