noms de personnes importantes Flashcards Preview

anglais vocabulaire > noms de personnes importantes > Flashcards

Flashcards in noms de personnes importantes Deck (10):
1

Mao Zedong

est un homme d’État et chef militaire chinois, fondateur et dirigeant de la République populaire de Chine. Fils de paysans aisés, il est né à Shaoshan2 dans la province du Hunan3 le 26 décembre 1893, et mort à Pékin le 9 septembre 1976.
Un des membres historiques du Parti communiste chinois (Shanghai, 1921), Mao Zedong parvint progressivement à s’en faire reconnaître comme le dirigeant suprême, notamment lors de l’épisode de la Longue Marche (1934-1935). Après de longues années de guérilla contre les nationalistes du Kuomintang dirigés par Tchang Kaï-chek, ainsi que contre l’envahisseur japonais pendant la guerre sino-japonaise (1937-1945), Mao sortit vainqueur de l’ultime phase de la guerre civile chinoise, avec la victoire de l’Armée populaire de libération (1949). Il proclame la République populaire de Chine, le 1er octobre 1949 à Pékin ; il en sera lepremier président de 1954 à 1959. Ses principaux postes, qu’il occupa jusqu’à sa mort en 1976 et qui lui permirent de rester le numéro un du régime, étaient ceux de secrétaire général du Parti communiste chinois et de président de la Commission militaire centrale, le premier lui garantissant la maîtrise du Parti, et le second celle de l'Armée populaire de libération.
Mao Zedong imposa à la population le collectivisme communiste et la dictature du parti unique, en suivant d’abord de très près le modèle de l'URSS. Au nom de la définition d’une « voie chinoise vers le socialisme », il se démarqua ensuite progressivement de l’URSS et fut l’inspirateur direct du Grand Bond en avant, responsable de famines de masse et de la mort d'environ 45 millions de personnes note 1. Après avoir été mis à l'écart par ses collaborateurs et laissé la Présidence de la République à Liu Shaoqi, il souleva les étudiants chinois contre la direction du Parti pour reprendre le pouvoir, livrant les villes à la violence des gardes rouges au cours de la Révolution culturelle (1966-1969). Il s'appuie dans un premier temps sur Lin Biao, puis ce dernier est à son tour évincé. Ayant éliminé ses rivaux et rétabli l’ordre à son profit, il fit l’objet d’un culte de la personnalité et rapprocha alors le plus la République populaire de Chine d’un État de type totalitaire (1969-1976).
Sa politique internationale des années 1970 marque un rapprochement avec l’Occident, qui permit la réintégration de la Chine dans le concert mondial (entrée à l’ONU, 1971). En 1975, Mao laissa son Premier ministre Zhou Enlai décréter un nouveau programme de réformes, les « Quatre modernisations ». Celui que l’on surnomme « le Grand Timonier » mourut en 1976 sans avoir désigné de successeur. La Chine réhabilita peu après un certain nombre de ses victimes, tout en continuant l’ouverture à une certaine forme d’économie de marché entamée en 1975.
Les écrits théoriques de Mao et sa pratique politique ont donné naissance au courant marxiste-léniniste connu sous le nom de maoïsme.

2

Hồ Chí Minh

Hồ Chí Minh grandit dans le petit village de Kim Liên où vivait son père (Nguyễn Sinh Huy alias Sinh Sắc, 1863-1929), à 14 km à l'ouest de la ville de Vinh, district de Nam Đàn dans le nord de l'Annam (actuelle province de Nghệ An, Vietnam). Il est dernier né d'une fratrie de 3 membres, sa sœur Thi Thanh est née en 1884 et son frère Sinh Kiem en 1888 ; sa mère s'appelle Hoang Thi Loan (1868-1901)1.
Le père de Hồ Chí Minh, très tôt orphelin, doit travailler en même temps qu'étudier ; brillant étudiant, il obtient un doctorat en lettres (Pho Bang), soit la plus haute distinction académique vietnamienne, en 1901. Il se marie avec la fille de son professeur et devient enseignant lui-même1. Après avoir refusé à de multiples reprises toute nomination comme haut fonctionnaire dans l'administration impériale, comme il en est la norme pour un titulaire d'un Pho Bang, il devient en mai 1906 mandarin sous la pression des autorités françaises, au sein du Protectorat d'Annam2. Il n'aime pas cette fonction qu'il assimile à « pire que l'esclavage » et, refusant de coopérer avec les Français, il se voit renvoyé3. Selon les historiens vietnamiens communistes et les archives coloniales françaises, il fut dégradé de sa fonction par le nouveau pouvoir colonial, et sombra progressivement dans une dépression. Selon une autre version, Il aurait été destitué pour abus de pouvoir après qu'une influente figure locale décède, quelques jours après avoir reçu 100 coups de bâton en guise de punition pour une infraction4. Quoi qu'il en soit il quitte l'administration coloniale. Le père se retire alors dans un village où il officie comme médecin traditionnel jusqu'à sa mort5. La déchéance de son père à la suite de cette injustice coloniale a très fortement marqué le jeune Hô Chi Minh.
Il fait d'abord ses études à Huế, à l'école Quốc Học (littéralement « école nationale » en vietnamien) fondée par le père de Ngô Dinh Diêm. À sa sortie, il pratique plusieurs petits travaux comme artisan, instituteur, etc. Il se rapproche de nationalistes comme Phan Dinh Phung, Phan Châu Trinh, Phan Boi Chau et Hoang Hoa Tham6, tous inspirés du mouvement Cần Vương (en). Sa participation à une manifestation de paysans en 1908, dont il s'improvise le porte-parole, lui vaut d'être exclu dès le lendemain de l'école, ainsi qu'une certaine attention de la part des autorités françaises. Jusqu'en 1911, il voyage dans les 3 ky (Annam, Tonkin, Cochinchine), perfectionnant sa connaissance du Vietnam.

3

Pierre Laval,

Pierre Laval, né le 28 juin 1883 à Châteldon dans le Puy-de-Dôme est un homme d'État français, mort fusillé le 15 octobre 1945à la prison de Fresnes dans le département de la Seine (actuellement Val-de-Marne), après sa condamnation à mort pour trahison, compte tenu de son rôle primordial dans le régime de Vichy.
Parlementaire et maire d'Aubervilliers, il est plusieurs fois ministre et président du Conseil sous la Troisième République.
Après Philippe Pétain, il est la personnalité la plus importante de la période du régime de Vichy et le principal maître d'œuvre de la politique de collaboration d'État avec l'Allemagne nazie. Ayant puissamment aidé à la fondation de « l'État français » enjuillet 1940, il est vice-président du Conseil et dauphin désigné du maréchal Pétain jusqu'à son éviction soudaine, le13 décembre 1940. Il revient au pouvoir avec le titre de chef du gouvernement, du 18 avril 1942 au 19 août 1944.
En fuite à la Libération, il est arrêté, condamné à mort pour haute trahison et complot contre la sûreté intérieure de l'État par laHaute Cour de justice et fusillé.




4

Douglas MacArthur

Douglas MacArthur, né le 26 janvier 1880 à Little Rock et mort le 5 avril 1964 à Washington D.C., est un général américain etfield marshal philippin. Il fut le chef d'état-major de l'armée américaine durant les années 1930 et joua un rôle prépondérant dans le théâtre Pacifique de la Seconde Guerre mondiale. Il reçut la Medal of Honor pour son service durant la Campagne des Philippines. Il fait partie des cinq personnes ayant atteint le grade de général de l'Armée dans l'armée américaine et le seul à avoir été field marshall de l'armée des Philippines.


5

Michel de l'Hospital

Michel de l'Hospital, né vers 1506 au château de la Roche à Aigueperse1 dans le Puy-de-Dôme, et mort le 13 mars 1573 au château de Belesbat à Boutigny-sur-Essonne2, est conseiller au parlement de Paris (1537), ambassadeur au concile de Trente, maître des requêtes,surintendant des finances (1554), chancelier de France (1560) et poète latin. Son nom reste associé aux tentatives royales de pacification civile durant les guerres de religion.

6

Sergey Brin,

Sergey Brin,né le 21 août 1973 à Moscou, est un entrepreneuraméricain d'origine russe, cofondateur avec Larry Page de la société Google.
Membre de son conseil d'administration, il avait en 2011 le titre de président et de directeur technique. Il est actuellement président de la société Alphabet Inc. et supervise les travaux du Google X Lab.

7

Fernand Jacopozzi

Fernand Jacopozzi, né le 12 juillet 1877 à Florence et mort le 6 février 1932 à Paris, est un ingénieur électricien français d'origine italienne.
Tombe au cimetière du Père-Lachaise On lui doit l’illumination de la Tour Eiffel, l’Arc de Triomphe, l’opéra Garnier, la place de la Concorde, l’église de la Madeleineet le Bazar de l'Hotel de Ville.À la demande de Clemenceau, il réalisa, pendant la Première Guerre mondiale, le maquillage nocturne de Paris et notamment donne l’illusion que les services de la gare de l'Est se trouvent installés du côté d’Aulnay-sous-bois1 (cf. réplique de Paris (Première Guerre mondiale)).Il est commandeur de la Légion d'honneur. Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (86e division).

8

Joe Dassin,

Joe Dassin, né le 5 novembre 1938 à New York et mort le 20 août 1980 à Papeete (Tahiti), est un chanteur, compositeur et écrivain américano-français. En seize ans de carrière (1964-1980), il a connu de nombreux succès dans la francophonie et ailleurs, notamment en Finlande, en Grèce et en Allemagne : Joe Dassin a vendu plus de 50 millions de disques dans le monde dont près de 17 millions en France, soit 10 millions de singles et 7 millions d'albums.

9

Yann Moix,

Yann Moix, né le 31 mars 1968 à Nevers, est un écrivain et réalisateur français.Il obtient le prix Goncourt du premier roman pour Jubilations vers le ciel en 1996, et le prix Renaudot pour Naissance en 2013. Son premier long-métrage, Podium, adapté de son propre roman, remporte un important succès en 2004. En 2016, il est chroniqueur dans l'émission On n'est pas couché animée par Laurent Ruquier.

10

Chiang Kaï-chek

Chiang Kaï-chek, ou Tchang Kaï-chek, ou Chang Kaï-chek (en chinois traditionnel 蔣介石, chinois simplifié 蒋介石, en pinyinJiǎng Jièshí) (31 octobre 1887 – 5 avril 1975) est un militaire et homme politique chinois qui fut l'un des principaux leaders duKuomintang après la mort de Sun Yat-sen en 1925. Il fut le chef militaire – avec le titre de généralissime – et, à diverses périodes et en alternance, le chef du gouvernement et le président de la « première République chinoise » puis, jusqu'à sa mort, le président de « République de Chine » à Taïwan.