Tunnel de + 300m Flashcards Preview

REVISIONS EPO > Tunnel de + 300m > Flashcards

Flashcards in Tunnel de + 300m Deck (25):
0

Quels sont les différents types de tunnels?

-les tunnels urbains ou non urbains
-les tunnels à faible trafic ou a trafic non faible

1

Quels types de tunnels secteur brigade?

des tunnels urbains à trafic non faible.

2

Combien y a t'il de tunnels de + 300m secteur brigade?

-une cinquantaine de tunnels
-près de 60 kilomètres

3

A quel type de feux sont apparentés les + de 300m?

-feux en espace clos (espace confiné )
-les spécificités liées aux ERP (présence de public) -aux IGH (commandement en «aveugle», difficultés de liaison, différents niveaux d’intervention, etc.).

4

Quels sont les principales difficultés dans les feux de tunnels de + 300m?

- la chaleur
- les fumées

5

Dans un tunnel de + de 300m les principes de sécurité sont axés sur ...

l’auto-évacuation des usagers.

6

Temps de combustion des différents véhicules

- voiture 28mn
- poid-lourd 60mn
- citerne 90mn

7

Quels sont les éléments fondamentaux d'une intervention sur tunnel de +300m

-La connaissance de l’ouvrage
-les délais d’intervention

8

Sur quels bases sont établis les dossier ETARE des 300m?

sur la base des données figurant dans les Plans d’Intervention et de Sécurité (PIS)

9

Que doit préciser le dossier ETARE d'un 300m?

-les caractéristiques de l’ouvrage (type, nature, adresses de tous les accès) ;
-les dispositions constructives (résistance au feu, niches d’incendie, issues de secours, ...) ;
-les équipements de sécurité (désenfumage, moyens de secours, communication, ...) ;
-les rôles et procédures des différents acteurs (exploitant, services de police, secours médicaux

10

Que permet le concept tactique d'un tunnel de + 300m?

 Investir au plus tôt le tunnel par les accès disponibles ;
 Mener simultanément les missions d’extinction + sauvetage + évacuation
 Commander au plus près du sinistre ;
 Mener des reconnaissances dans l’ensemble de l’ouvrage ;
 Maitriser en permanence les communications internes et externes ;
 Maitriser les installations et moyens techniques du tunnel.

11

Sur quoi s'appuie la doctrine d'intervention d'un feu de tunnel?

-un détachement préconstitué permettant d’anticiper sur l’évolution du sinistre
-des missions prédéfinies pour chacun des premiers engins à engager ;
-une structure de commandement dédoublée comprenant :
-un poste de commandement avancé (PCA) situé au plus près du sinistre, soit au niveau d’une issue de secours, soit à l’entrée du tunnel ;
-un poste de commandement principal (PCP) situé à l’extérieur du tunnel, chargé de la coordination des moyens du deuxième échelon ou de renfort.

12

1er échelon feu de tunnel?

Accès 1 :
 1EPCGIouEP+VLCDG(attaque);
 2VSAV;
 1 officier de garde compagnie ;
 1PCTACdeniveau2;
 1CRAC
 1GELD
 1AR;
 1VSTI.
Accès 2 :
 1 EP (soutien amont).
Accès 3 :
 1 EP (aval).
PC tunnel :
 1 officier de garde compagnie.

13

Dans quel cas est envoyé le 2 eme échelon sur un feu de tunnel de +300m ?

- sur demande du COS
- complément par anticipation ;
-implication (ou présomption d’implication) de poids lourds ou de véhicules de transports en
commun.

14

Quels sont les points de sécurité à observer avant un engagement dans un tunnel de +300m

-Aucun engin de secours n’est autorisé à s’engager dans l’espace trafic sinistré sans l’ordre express du COS.
-garder à l’esprit que nos engins ne sont pas équipés pour intervenir dans un espace enfumé
-que les conducteurs n’ont pas d’ARI.
-Il leur appartient donc d’apprécier la possibilité d’y pénétrer, que ce soit avec ou sans l’engin.
-Ils ne doivent s’engager que si les conditions ambiantes le permettent, en ayant à chaque instant une solution de repli immédiat

15

Rôle EP attaque tunnel +300m

Engin-pompe CGI ou EP + VLR CDG attaque
 Se rend à l’accès principal

 demande le deuxième échelon si besoin et, éventuellement, d’autres moyens supplémentaires

 prend les premières mesures qu’il juge nécessaires conformément à la MGO

 renseigne l’officier de garde compagnie.

16

Rôle EP amont.

Dans le cas d’un tunnel bitube :
effectue une reconnaissance du tube non sinistré et se rend à l’accès du sens de circulation du tube sinistré ;
prend contact avec le COS ;
s’engage en appui, en fonction des conditions d’accessibilité.

Dans le cas d’un tunnel monotube :
se rend directement à l’accès du sens de circulation du tube sinistré ; prend contact avec le COS ;
s’engage en appui, toujours en fonction des conditions d’accessibilité.

17

Rôle EP soutien

Se rend à l’issue de secours située immédiatement en aval du sinistre, ou à défaut au débouché du sens de circulation présumé du sinistre.
S’il accède par l’issue de secours située immédiatement en aval du sinistre :
prend contact avec le COS ;
 s’engage en appui ;
en l’absence de contact, prend les premières mesures qu’il juge nécessaires conformément à la MGO et en rend compte au plus vite au COS.
S’il accède par le sens de circulation présumé du sinistre :
prend contact avec le COS à qui il rend compte de la situation (conditions de visibilité et de trafic, présence ou non d’usagers, etc.) ;
ne s’engage dans le tube sinistré, avec ou sans engin, que sur ordre du COS.

18

Rôle OGC (tunnel)?

 Se rend à l’accès principal

recueille les premiers renseignements auprès du chef d’agrès de l’EP ATTAQUE afin d’avoir
une vision aussi précise que possible de la situation

prend le COS

 active le PCA.

19

Rôle 2 eme VLR OGC ?

Se rend au CES, afin de servir de liaison au COS ;
en contact direct avec les opérateurs de l’exploitant, informe le COS de toutes les informations intéressant l’intervention recueillies grâce aux équipements de surveillance (nature exacte du sinistre et nombre de véhicule impliqués, présence ou non d’usagers réfugiés, etc.) ;
assure le relais pour la mise en œuvre de toutes les mesures techniques décidées par le COS (adaptation du régime de désenfumage par exemple).
En l’absence de CES, ce VLR OGC est sélectionné dans la compagnie d’incendie et de secours la plus proche de l’intervention. Il se rend à l’accès de l’EP SOUTIEN AVAL et en prend le contrôle.

20

Que se passe t'il si l'intervention se situe dans l'autre sens de circulation ( cas bitube)?

les rôles des EP ATTAQUE et SOUTIEN AMONT sont inversés ;
l’officier de garde compagnie redirige l’EP SOUTIEN AVAL conformément à la conception
tactique précédemment décrite.

Intégrer le concept particulier du tunnel DUPLEX utilisation des véhicules d’intervention de COFIROUTE - Feu dans tunnel – feu dans l’échangeur central – feu dans les autres échangeurs.

21

Ou se rendent les engins du 2ème échelon(tunnel)?

soit en ZDI, définie à l’avance ou précisée par le COS
soit au niveau du PCP dans les autres cas.

22

Quel canal utilise t'on en arrivant sur l'intervention (avant arrivée PC )?

les engins passent sur RB-OPSX ou RB–CDT ou RB-COORD. Tous les messages (renseignements ou demande de moyens) sont adressés au CO.

23

Quel canal utilise t'on en arrivant sur l'intervention (après arrivée PC )?

Dès l’activation du PCP par le PC TAC, le CANAL TUNNEL est utilisé comme réseau tactique. Les messages seront alors transmis, à partir du PC TAC, sur le canal de renseignement du groupement concerné

24

2ème échelon feu de tunnel?

1 OSG
2 EP dont 1F
1 CD
1 PEV
1 VGD
1 AR (ou UMH)
DSM