Utilisation travail professionnel Flashcards Preview

Certif II > Utilisation travail professionnel > Flashcards

Flashcards in Utilisation travail professionnel Deck (21):
1

Qu'est-ce qu'une composante ?

Une activité ou une entité pour laquelle la direction du groupe prépare des informations financières qui devraient être incluses dans les É/F du groupe

2

Qu'est-ce qu'une composante importante ?

- Une composante avec une importance financière par rapport au groupe (15% du CA)
- Une société de recherche

3

Que fais l'associé responsable de l'audit de groupe ?

1) S’assure de la compétence et les aptitudes de l’équipe;
2) Dirige et supervise la réalisation de l'audit de groupe.

4

Quels sont les 2 risques d'audit de groupe ?

1) Risque que l'auditeur d'une composante ne détecte pas une anomalie dans les informations financières de la composante qui pourrait aboutir à une anomalie significative dans les É/F de groupe

2) Risque que cette anomalie ne soit pas détectée par l'équipe affectée à l'audit de groupe

5

Que doit faire l'auditeur d'un groupe relativement au SDS ?

Doit définir 4 seuil de signification
1) SDS du groupe
2) SDS pour certaines opérations
3) SDS des composantes auditées
4) SDS où les anomalies ne sont pas négligeables

6

Est-il juste d’affirmer que la somme des SDS des composantes sera égale au SDS du groupe et pourquoi ?

NON
- Il peut y avoir de plus petites composantes qui ne sont pas auditées
- Certaines opérations dans des interco peuvent être annulées.

7

Dans le choix des composantes auditées, que doit faire l'auditeur quand il n'y a aucune composante importante ?

Sélection aléatoire des composantes qui seront testées.

8

Quelles sont les responsabilités de l'auditeur qui souhaite s'appuyer sur les constatations d'un expert ?

1) L'expert doit être compétent et indépendant
2) Si l'expert est un autre auditeur, la preuve doit être uniquement économique

9

Dans quelles circonstances l'auditeur doit-il faire mention du travail d'un expert dans son rapport ?

1) Quand le travail de l'expert semble raisonnable
2) Les données fournies à l'expert sont appropriées
3) Le travail de l'expert est en lien avec les assertions

10

Indiquez les procédures particulières que vous aurez à mettre en place en tant qu’auditeur de groupe

• Connaissance du groupe et des RAS liés au groupe et aux composantes
• Identification des composantes importantes et non importantes
• Connaissance du processus de consolidation
• Connaissance des auditeurs des composantes
• Détermination de la stratégie globale d’audit du groupe
• Préparer la lettre d’instruction à l’égard des auditeurs des composantes

11

Quelles sont les deux possibilités pour réaliser un audit avec un auditeur interne ?

1) Utilisation des travaux de l’audit interne
2) Assistance directe par l’audit interne

12

Dans quelles circonstances on ne doit pas avoir recours à l'assistance directe d'un auditeur interne ?

1) Menaces importantes pour l'objectivité de l'auditeur interne;
2) L'auditeur interne ne possède pas une compétence suffisante pour réaliser les travaux proposés

13

Dans quelles situations on ne doit pas demander aux auditeurs internes de fournir une assistance directe ?

- Porter des jugements importants
- Situation où le RAS est élevé + jugement nécessaire pour des procédures d'audit pertinentes
- Des travaux de l'AI et qui font l'objet de communications à la direction par l’AI;
- Décisions que prend l'auditeur externe concernant la fonction d‘AI pour l'audit

14

Avant de demander aux AI de lui fournir une assistance directe aux fins de l'audit, l'auditeur externe doit :

1) obtenir l'accord écrit de l'entité
2) obtenir l'accord écrit des AI confirmant qu'ils respecteront la confidentialité

15

Doit on faire mention du travail de l'auditeur interne dans le rapport ?

Non

16

Si l'auditeur détermine que les travaux de l'expert ne sont pas adéquats au regard de ses besoins, il doit :

1) S'entendre avec l'expert sur la nature et l'étendue des travaux complémentaires devant être réalisés par celui-ci ou,
2) Mettre en œuvre des procédures d'audit supplémentaires appropriées par rapport aux circonstances ou,
3) Avoir recours à un autre expert.

17

Dans quel rapport l'auditeur ne doit pas faire mention des travaux d'un expert ?

Dans un rapport où il exprime une opinion non modifiée

18

Pour quel(s) élément(s) du modèle de risque (RI, RNC, RM) de mission d’audit le travail de l’auditeur interne est-il susceptible d’être le plus pertinent? Expliquez

Les auditeurs internes d’un client font partie du système de contrôle interne de l’organisation. Par conséquent, leur travail est très pertinent aux fins de l’évaluation, par l’auditeur externe, du risque lié au contrôle (risque de non-contrôle).

19

Pour décider s’il utilisera le travail de l’auditeur interne, l’auditeur externe évaluera plusieurs caractéristiques de la fonction d’audit interne. Par exemple, il déterminera si le travail de l’auditeur interne est effectué avec diligence et s’il y a des preuves qui indiquent que le travail effectué a fait l’objet d’une planification, d’une supervision et d’une documentation appropriées. Décrivez trois autres caractéristiques de la fonction d’audit interne du client que l’auditeur externe devra évaluer.

1- Objectivité de la fonction. Par exemple le statut de la fonction d’audit interne dans l’organisation et les politiques et procédures pertinentes. Le service d’audit interne relève-t-il d’un palier élevé au sein de l’organisation du client (p. ex. de la haute direction ou du comité d’audit) et est-il par conséquent indépendant des systèmes, activités et services faisant l’objet de l’audit?
2- Adoption ou non par la fonction d’une approche rigoureuse et systématique assortie d’un contrôle de la qualité
3- Compétence technique des auditeurs internes. Les auditeurs internes ont-ils une formation et une expérience adéquates et possèdent-ils les compétences professionnelles voulues?

20

Discutez des mesures précises qu’un auditeur externe doit prendre lorsqu’il engage un expert externe pour effectuer une fonction d’audit particulière (par exemple, fournir des informations sur la nature et/ou la valeur des pierres précieuses d’une joaillerie).

1- s’assurer que l’expert a la compétence nécessaire pour faire le travail (nature et degré d’expertise). Pour ce faire, il peut par exemple devoir communiquer avec l’association professionnelle de l’expert.
2- s’assurer que l’expert possède les capacités. (Aptitudes de l'expert pour exercer cette compétence dans les circonstances de la mission : lieu géographique, temps, ressources disponibles etc.).
3- s’assurer que l’expert possède l’objectivité (incidence possible de parti pris, de conflits d'intérêts ou de l'influence de tiers sur le jugement professionnel ou le jugement d'affaires de l'expert). Dans le cas d'un expert externe, l'évaluation de l'objectivité doit comprendre la demande d'informations sur des questions d'intérêt ou des relations pouvant constituer une menace à l'objectivité de l'expert.
4- communiquer avec l’expert pour déterminer la nature, le but et la forme du rapport de ce dernier, les hypothèses et les méthodes utilisées.

En ce qui a trait au travail lui-même, l’auditeur doit s’assurer que les méthodes et les hypothèses utilisées par l’expert sont raisonnables, que les données fournies à l’expert par le client sont adéquates et que les constatations de l’expert corroborent les assertions pertinentes contenues dans les états financiers.

21

Décrivez la situation générale qui pourrait amener un auditeur de groupe à utiliser le travail d’un auditeur de composante, et décrivez les facteurs que le premier auditeur doit prendre en considération lorsqu’il décide s’il doit utiliser le travail de ce deuxième auditeur.

Un auditeur de groupe peut devoir utiliser le travail d’un auditeur de composante lors de l’audit d’états financiers consolidés lorsqu’une ou plusieurs des filiales sont auditées par un deuxième cabinet d’auditeurs alors que l’auditeur de groupe fait rapport sur les états financiers consolidés dans leur ensemble.

Lorsqu’il utilise le travail d’un auditeur de composante, l’auditeur du groupe doit obtenir des éléments probants pour étayer son utilisation de ce travail.

Parmi les facteurs importants à retenir : (si la (les) filiale(s) auditée(s) par l’(les) auditeur(s) de composante est (sont) importante(s)).

Acquisition connaissance auditeur de composante
 Compétences professionnelles (titre professionnel, réputation, intégrité)
 Respect règles déontologie (indépendance…)
 Système de contrôle de la qualité
 Accès nécessaire à la documentation ou intervention nécessaire dans les travaux
 Exerce dans un milieu réglementaire