cours 3 Flashcards Preview

Violence et abus > cours 3 > Flashcards

Flashcards in cours 3 Deck (31)
Loading flashcards...
1

Quels sont les avantages des classifications des AS ?

AVANTAGES DES CLASSIFICATIONS (McKibben, 1993)
• Connaître les motivations des AS et le modus operandi (Knight, 1999)
• meilleure compréhension de l'étiologie de l'AS et l'identification des facteurs de risque
• Permettent d'anticiper l'évolution différents types d'AS
• Traitement spécifique pour différents sous-groupes
• Dispositions légales et de gestion des peines à prendre en fonction des sousgroupes d'AS
• formuler des stratégies de prévention systématiques

2

Limites des classifications ?

1. Absence de critères diagnostiques et opérationnels
• description des sous-types manque détails + critères subjectifs.

2. Absence de vérification de la fiabilité inter-juge
• absence de critères diagnostiques opérationnels= difficile obtenir un accord inter-juge élevé.
• L’assignation comporte une certaine part de hasard.

3. Étanchéité des sous-types
• critères pas mutuellement exclusifs.
• définitions serecoupent, rendant imprécis dx

4. Problème d’exhautivité
• Plusieurs typologies recourt à une catégorie « fourre-tout ».
• Les typologies classifient adéquatement 50-60% de la population étudiée (diminue leur efficacité).

3

Principaux thèmes de classification ?

1. Le sadisme.
2. Le mode de vie antisocial et des traits impulsifs; délit = satisfaction immédiate besoins
3. L’hostilité et la rage envers les femmes
4. La recherche de pouvoir et la restauration de la masculinité (fantasmes, masturbation, actes sexus)

4

En quoi consiste typo des violeurs de Groth et al. ?

• Selon Groth et coll., le viol = pseudo-sexuel avec autres enjeux (ou besoins) que la gratification sexuelle.
• recherches cliniques démontrent que le viol répond
à des besoins non-sexuels.
• viol est l’expression sexuelle colère (hostilité) et pouvoir.

Catégorie 1 : Recherche de pouvoir
Catégorie 2 : Rage
Catégorie 3 : Sadisme

5

Catégorie 1 de typo de Groth et al. ?

CATÉGORIE 1 : LA RECHERCHE DE POUVOIR
• Sexualité = expression de conquête.
• But : capturer, maîtriser et conquérir victime
• AS cherche réassurer(virilité et compétence sexu) via un sentiment de domination et supériorité.
• viol = test
• Délit est planifié ou opportuniste.
• AS préoccupé réactions de la victime (impressionnée, séduite, subjuguée)
• AS rarement satisfait puisque son fantasme n'est pas réalisé. (répétition délit)
• force instrumentale
• Victimes souvent même âge ou plus jeunes.

6

Catégorie 2 de typo de Groth et al. ?

CATÉGORIE 2 : LA RAGE
• La sexualité = acte hostile
• But : blesser, dégrader, détruire la victime.
• Agression brutale = victime a souvent des lésions
• Événement déclencheur fréquemment présent.
• Moteur premier rage et non l'excitation sexuelle.
• impulsif, spontané et non prémédité.
• La victime est souvent inconnue, du même âge ou plus jeune.

7

Catégorie 3 de typo de Groth et al. ?

CATÉGORIE 3 : LE SADISME
• Sexualité = érotisation pouvoir et colère.
• Déplacement hostilité et rage
• La motivation est de punir et détruire.
• Blessures infligées sont érotisées (souffrance = plaisir).
• Infligé de la souffrance >gestes sexuels.
• Délits prémédités (préparés / planifiés / fantasmés) = exécuter le rituel (AS sont hautement ritualisées).
• Victimes souvent inconnues, mais recherche des
caractéristiques particulières
• Ex : Âge, habillement, statut social*, etc.

8

Typo des violeurs de KNIGHT ET PRENTKY?

• Basée sur la motivation du violeur.
• Se distingue des typologies antérieures sur 3 points
1. critères relatifs au modus operandi et facteurs
précrimes (fantasmes déviants)
2. Nouveau critère relatif à l'agresseur, soit la compétence sociale.
3. Méthodes quantitatives multivariées (analyses de regroupements («cluster») ayant permis identifier sous-groupes d'AS avec profils similaires)

9

Comment évaluateur doit classer AS selon typo de Knight et Prentky?

Évaluateur doit classifier l'AS en fonction de la similarité des critères suivants
1. Thèmes motivationnels
2. Mode de vie (comportement antisocial / impulsif)
3. Compétence sociale
4. Niveau d'agressivité du délit
5. Sexualisation du délit

10

Quelles motivations selon typo de Knight et Prentky?

Trois motivations primaires à commettre un viol
• La colère
• La sexualité (gratification sexuelle)
• L’antisociabilité

Quatre catégories selon la motivation primaire
1. Opportunisme
2. Rage indifférenciée
3. Motivation sexuelle
4. Motivation vindicative

11

Quelles sont les typos de KNIGHT ET PRENTKY?

Opportuniste
• Type 1 : Opportuniste à forte compétence sociale
• Type 2 : Opportuniste à faible compétence sociale
Rage indifférenciée
• Type 3 : Rage indifférenciée
Motivation sexuelle
• Type 4 : Motivation sexuelle sadique manifeste
• Type 5 : Motivation sexuelle sadique différée à forte compétence sociale
• Type 6 : Motivation sexuelle non-sadique à forte compétence sociale
• Type 7 : Motivation sexuelle non-sadique à faible compétence sociale
Motivation vindicative
• Type 8 : Motivation vindicative à faible compétence sociale
• Type 9 : Motivation vindicative compétence sociale moyenne

12

Catégorie opportuniste typo knight ?

CATÉGORIE : OPPORTUNISTE
• Mode de vie =criminalité et impulsivité
• AS = Acte de prédation impulsif
• Facteurs situationnels et contextuels = Peu de planification
• Violence instrumentale
• Indifférent face à la victime et conséquences
• Motivation : gratification sexuelle

TYPE 1 : OPPORTUNISTE À FORTE COMPÉTENCE SOCIALE
• Compétence sociale, mais impulsivité à l’âge adulte
• Tendance à agresser des femmes connues

TYPE 2 : OPPORTUNISTE À FAIBLE COMPÉTENCE SOCIALE
• Cmpts antisociaux à l’adolescence

13

catégorie rage indifférenciée ?

TYPE 3 : RAGE INDIFFÉRENCIÉE
• Motivation primaire = colère généralisée et indifférenciée(’exprime par des cmpts coercitifs à l’endroits des 2 sexes)
• Cmpts antisociaux agressifs polymorphes
• Faible capacité à tolérer la frustration / impulsivité
• Violence expressive : niveau de coercition plus élevé que nécessaire (Blessure graves, voire entrainer la mort de la victime)
• Rage n’est pas sexualisée (pas de fantaisies sexuelles déviantes)
• Délit non-prémédité

14

Catégorie motivation sexuelle ?

• Présence de fantaisies sexuelles déviantes
• Préméditation (anticipent le délit)
• Caractéristiques centrales du délit
• Préoccupation sexuelle persistante déformée l’agressivité
• Besoin de dominance/coercition
• Sentiment d’inadéquation

Classés en deux sous-catégories

Sadique
• Mauvaise différenciation des pulsions sexuelles vs agressives (Fantaisies sexuelles, agressives et destructrices)

TYPE 4 : MOTIVATION SEXUELLE SADIQUE MANIFESTE
• Actes d’agression sadique visibles dans l’AS

TYPE 5 : MOTIVATION SEXUELLE SADIQUE DIFFÉRÉE À FORTE COMPÉTENCE SOCIALE
• AS représentée symboliquement ou demeure dans les fantasmes
• Plus de compétences sociales

Non-sadique
• Manifeste moins de cmpts agressifs que les autres types
TYPE 6 : MOTIVATION SEXUELLE NON-SADIQUE À FORTE COMPÉTENCE SOCIALE

TYPE 7 : MOTIVATION SEXUELLE NON-SADIQUE À FAIBLE COMPÉTENCE SOCIALE

15

Catégorie motivation vindicative ?

CATÉGORIE : MOTIVATION VINDICATIVE
• Motivation = colère
• Violence expressive orientée exclusivement envers les femmes
• AS non prémédité (Assaut brutal, humiliante et dégradante pour victime enreprésentante de son genre).
• Mode de vie moins impulsif que le type 3 (rage indifférenciée)

TYPE 8 : MOTIVATION VINDICATIVE À FORTE COMPÉTENCE SOCIALE

TYPE 9 : MOTIVATION VINDICATIVE À COMPÉTENCE SOCIALE MOYENNE

16

Éléments à prendre en considération dans typo d'Agresseurs d'enfants ?

On note une absence de convergence dans les éléments de classification proposés, contrairement aux typologies des violeurs.

Les éléments considérés :
• L’âge de l'agresseur
• Les caractéristiques des victimes
• Le niveau de violence
• Le sexe des victimes
• L’état mental de l’agresseur

17

classification AS d'enfants Groth et al. ?

Aspects motivationnels
• Les affects
• Le comportement

Le premier critère de classification est le niveau de violence utilisé par l’agresseur sexuel :
1. L’attentat à la pudeur
2. Le viol

18

Catégorie 1 selon GROTH et al (as d'enfants)?

CATÉGORIE 1 : ATTENTAT À LA PUDEUR
• La séduction et la persuasion
• La pseudo-relation
• Un sentiment de valorisation pour l’agresseur (impression d’être utile, important pour quelqu’un, d’être aimée, etc.)
• Le désir que l’enfant apprécie les contacts et y participe (pseudo-réciprocité)

Type 1 : Fixation (attirance primaire et exclusive)
• Problématique sexuelle est au long cours (souvent depuis l'adolescence)
• Délit est prémédité/planifié et l’utilisation de désinhibiteurs est fréquente
• Contacts avec les adultes sont limités
• Relations avec des adultes peu fonctionnelles aux plans sexuels/affectifs
• Contacts sociaux ou professionnels formels
• Méfiance face aux adultes
• Enfants perçus comme compréhensifs, sincères, etc.

Type 2: Régression
• lntérêt pour les enfants est susceptible d’être apparu à l’âge adulte
• Premier délit est moins prémédité
• Délits peuvent être multiples, mais à l’intérieur d’une période de temps limitée
• Mode de vie est traditionnel
• AS n’a pas investi le monde des enfants
• Présence de déclencheurs (ex : pb conjugaux) et souvent de désinhibiteurs

19

Catégorie 2 selon Groth et al. (as d'Enfants)

CATÉGORIE 2 : VIOL
Le viol se caractérise par
• menaces, d’intimidation et/ou de force physique
• Enfant = réceptacle de l’agressivité et du désir de domination de l’AS
• Investissement négatif de l’enfant : déshumanise, ridiculise dans sa vulnérabilité, humilie, etc.
• préoccupe pas de l’enfant ou de son « plaisir »
• Relation rarement maintenue, sauf si liens de parenté ou d’autorité

TYPE 3 : COLÈRE
• Est liée à la vengeance p/r à des blessures subies
• La colère est exprimée via des humiliations et obscénités
• Force excessive pour maîtriser la victime (force expressive)
• Délit est peu planifié, court et explosif

TYPE 4 : PUISSANCE
• Force nécessaire pour contrôler la victime
• Désir d’être le maître de la situation et de soumettre la victime
• Donne des ordres et contrôle la situation, il dirige l’échange verbal
• L’enfant victime = objet

TYPE 5 : SADISME
• Fusion de la sexualité et agression = Érotisation de la haine
• Plaisir provient du fait de faire mal à l’enfant
• Victime est enlevée et agressée selon un rituel précis et élaboré (prémédité)
• (terreur = excitation sex)
• Pouvoir de vie ou de mort peut être exprimé et ritualisé

20

Typo de Knight, Carter et Prentky des AS d'enfants?

L’AS est âgé de 14 ans ou plus, victime est âgée de 16 ans ou moins : La différence d’âge entre l’agresseur et la victime est de 5 ans et plus

• Plusieurs exclusions à considérer (AS sans contact. inceste, as mixte (enfant et adulte)).

AXE I : DEGRÉ DE FIXATION
• Évalue la force des intérêts pédophiles (forte ou faible fixation) sur unepériode d’au moins six mois.

AXE II : FRÉQUENCE DES CONTACTS AVEC LES ENFANTS
• Évalue le degré de contacts (fort ou faible) et la signification des contacts (6 niveaux)

21

Quelle est fixation forte selon axe 1 de typo de Knight, Carter et Prentky des AS d'enfants?

FIXATION FORTE
Lorsqu’au moins 1 des 3 critères suivants est satisfait :
• 3 contacts sexuels ou + avec une victime -6 mois
• Relations continues avec des enfants (contacts sexuels ou non-sexuels, professionnels ou non,excluant
les contacts parentaux)
• Contacts avec des enfants à plusieurs reprises au cours de la vie.

22

Quelle est fixation faible selon axe 1 de typo de Knight, Carter et Prentky des AS d'enfants?

FIXATION FAIBLE
• Absence de preuve a l'effet que les fantaisies et les cognitions de l'AS sont dirigées vers les enfants.

• AS est âge de plus de 20 ans

• Tous les contacts sexuels avec les enfants -6 mois

• Si AS de moins de 20 ans : mêmes critères, mais peut être exceptionnellement qualifié d’une forte fixation s’il présente des relations continues avec des enfants
(excluant les contacts parentaux) et des contacts avec des enfants à plusieurs reprises au cours de la vie

23

compétences sociales selon axe 1 de typo de Knight, Carter et Prentky des AS d'enfants?

À FORTE COMPÉTENCE SOCIALE
S’applique en présence d’au moins 2 critères sur 5
• AS a occupé un emploi durant au moins 3 ans
• AS a eu une relation intime avec un adulte (cohabitation) durant au moins 1 an
• AS a répondu à ses responsabilités parentales adéquatement pendant au moins 3 ans
• AS est membre actif dans un groupe social avec d’autres adultes
• AS a eu une relation amicale avec un adulte durant au moins 1 an
… ou …
À FAIBLE COMPÉTENCE SOCIALE
Au maximum, 1 seul critère ci-haut.

24

axe2 de typo de Knight, Carter et Prentky des AS d'enfants?

AXE 2 : FRÉQUENCE DES CONTACTS AVEC LES ENFANTS
Évaluation de la quantité de contacts avec des enfants
• Vise à différencier les individus qui passent beaucoup/peu de temps avec les enfants
• Cette mesure inclut les situations sexuelles et non sexuelles

GRANDE QUANTITÉ DE CONTACTS
• Surinvestissement temps passé avec enfants (contacts pseudoaffectifs)
• Preuves de contacts réguliersdans contextes sexuels et non-sexuels.
• Contacts sexuels avec le même enfant à 3 reprises ou plus

En présence d’une grande quantité de contacts, il est ensuite nécessaired’évaluer la motivation (signification)


… ou …

FAIBLE QUANTITÉ DE CONTACTS
• Aucun critère ci-haut.

En présence d’une faible quantité de contacts, il est ensuite nécessaire d’évaluer le niveau de violence durant l’AS.

VIOLENCE RÉDUITE
• Absence de blessure apparentante sur la victime, même s’il y a eu présence
d’agressivité (ex: menacer, claquer, retenir la victime…)
... ou …
VIOLENCE ÉLEVÉE
• Présence de blessures physiques clairement observables

Ensuite, évaluation si présence de composantes sadiques ou non-sadiques.
SADIQUE
... ou …
NON-SADIQUE

25

Type 1 typo de Knight, Carter et Prentky des AS d'enfants?

AXE 2 : FRÉQUENCE DES CONTACTS AVEC LES ENFANTS

GRANDE QUANTITÉ DE CONTACTS

TYPE 1 : MOTIVATION (SIGNIFICATION) INTERPERSONNELLE
• tenté d’établir une relation interpersonnelle (pas seulement sexuelle) avec enfants.
• But n'est pas orgasmique
• L'AS démontre un intérêt envers l'enfant en tant que compagnon, il perçoit la relation comme réciproque
• La victime est un objet d'affection

26

Type 2 typo de Knight, Carter et Prentky des AS d'enfants?

AXE 2 : FRÉQUENCE DES CONTACTS AVEC LES ENFANTS
GRANDE QUANTITÉ DE CONTACTS
TYPE 2 : MOTIVATION (SIGNIFICATION) NARCISSIQUE ET ÉGOCENTRIQUE
• Évidences la victime est un objet (= répondre aux besoins de l’AS)
• Contacts sexuels sont génitalisés et orgasmiques
• Victime est souvent inconnue
• Délits sont impulsifs et peu planifiés
• Souvent fait plusieurs victimes

27

Type 3 typo de Knight, Carter et Prentky des AS d'enfants?

FAIBLE QUANTITÉ DE CONTACTS
TYPE 3 : VIOLENCE RÉDUITE NON-SADIQUE
• Caractérisé par la séduction et la persuasion
• Utilisation de force minimale
• Absence d’érotisation de l'agression

28

Type 4 typo de Knight, Carter et Prentky des AS d'enfants?

FAIBLE QUANTITÉ DE CONTACTS
TYPE 4 : VIOLENCE RÉDUITE SADIQUE
• Présence d’érotisation de l'agression

Présence d'une (1) de ces caractéristiques :
• Pénétration «bénigne» (c-à-d ne causant pas de blessure apparente)
• Fantaisies sadiques non actualisées
• Comportements associés (ex: faire peur, attacher, etc.)

29

Type 5 typo de Knight, Carter et Prentky des AS d'enfants?

FAIBLE QUANTITÉ DE CONTACTS
TYPE 5 : VIOLENCE ÉLEVÉE NON-SADIQUE
• Non sadique, mais agressif (rage)
• Brutalise la victime en raison d’une rage ressentie envers soit la victime, ses
parents, les femmes, etc… ou …
• Brutalité qui précède ou coïncide avec l’agression
• Blessure infligées par accident ou en état de panique

30

Type 6 typo de Knight, Carter et Prentky des AS d'enfants?

FAIBLE QUANTITÉ DE CONTACTS
TYPE 5 : VIOLENCE ÉLEVÉE SADIQUE
• Érotisation de l’agression
• Comportements ritualisés ou bizarres (ex : uriner sur victime, la raser, etc.)