Micro 14 Flashcards Preview

SF3 exam 2 🍒🍒🍒 > Micro 14 > Flashcards

Flashcards in Micro 14 Deck (86):
1

Mécanisme des β-LACTAMINES

Inhibent la synthèse du peptidoglycan, une composante majeure de la paroi bactérienne. Elles empêchent la transpeptidation de celui-ci en se liant aux transpeptidases PBP (protéine liant la pénicilline)

2

particularités des β-LACTAMINES

Bactéricides

Certaines pénètrent la barrière hémato-encéphalique (BHE)

Inclut 3 groupes : pénicillines, céphalosporines et carbapénèmes

3

usage des β-LACTAMINES

Au premier plan du Tx de la méningite (ceux qui pénètrent BHE)

4

effets secondaires des β-LACTAMINES

Allergies de type anaphylactique

Neutropénies (bas taux de neutrophiles dans le sang)

Néphrites interstitielles (rares)

5

particularités de la pénicilline

Très sensibles à l’action des β-lactamases

Certaines administrées avec un inhibiteur des β-lactamases (qui bloque cette enzyme et empêche la dégradation de l’antibiotique)

6

usages de la pénicilline

Tx des infections à streptocoques

Pénicillines résistantes à l’activité des pénicillases : Tx straphyloccoques

Pénicillines à spectre étendu : efficaces contre P. aeruginosa, bactéries à Gram négatif et les anaérobies

7

particularités des céphalosporines

Résistantes au β-lactamases

4 générations (voir plus bas)

8

Effets secondaires des céphalosporines

Voir β-LACTAMINES

Risque d’allergie croisée avec pénicilline

9

usages des céphalosorines

variables

10

particularités des céphalosporines de 1ere génération

ne traversent pas la BHE

11

usages de céphalosporines de 1ere génération

Excellente activité contre cocci Gram positifs (e.g. streptocoques, staphylocoques)

Activité contre certaines bactéries Gram négatif

12

particularités des céphalosporines de 2eme génération

Divisée en deux groupes, nommés « premier groupe » et « deuxième groupe »

Ne traversent pas la BHE, sauf la cérufoxime (1er groupe)

13

usages des céphalosporines de 2eme génération

1er groupe : assez efficace contre cocci Gram positif et bacilles Gram négatif

2e groupe : actives contre bacilles Gram négatif et bactéries anaérobies

14

particularité des céphalosporines de 3eme génération

Peuvent être administrées per os ou IV

Celles IV : peuvent traverser BHE

15

usage des céhalosporines de 3eme génération

Excellente activité contre bacilles Gram négatif

Moins bonne contre cocci Gram positif

Certaines actives contre P. aeruginosa

16

particularités des carbapénèmes

Plusieurs représentants aux usages et au métabolisme différents

Administration IV

17

usages des carbapénèmes

Spectre étendu : cocci Gram positif, bacilles Gram négatif et anaérobies

Certains utilisés pour Tx méningite

18

effets secondaires des carbapénèmes

Convulsions (provoquées par le représentant Tx méningite)

19

mécanisme du vacomycine

Glycopeptide qui interfère avec l’assemblage du peptidoglycan de la paroi en se complexant avec son précurseur, D-alanyl – D-alanine

20

particularités du vacomycine

Bactéricide
Mal absorbée
Diffuse mal dans les tissus

Administration p.o. ou IV

Élimination rénale

21

usage du vacomycine

Uniquement active contre bactéries Gram positif

Efficace contre SARM

Tx infections systémiques (IV)

Tx colite pseudo-membraneuse/C. difficile (p.o.)

22

effets secondaires du vacomycide

Néphrotoxique lorsqu’administrée avec d’autres Rx néphrotoxiques

Red man syndrom (rash avec purit) lorsqu’administrée trop rapidement

23

mécanisme du daptomycine

Lipopeptide qui agit en endommageant la paroi des bactéries Gram positif

24

particularités du daptomicide

bactéricide

25

usages du dactomicide

Efficace contre bactéries Gram positif, y compris les résistants comme le SARM

26

effets secondaires du dactomicide

Élévation des CK (créatine kinase)

27

nommer les antibiotiques qui inhibent la synthèse d'acides nucléiques

1. quinolones

2. métronidazole

3.rifamicine

4.TRIMÉTHOPRIME
et SULFAMÉTHOXA-ZOLE

28

mécanisme des quinolones

Inhibent la synthèse d’ADN en agissant sur deux enzymes de la classe des topoisomé-rases.

29

particularités des quinolones

Bactéricides

Bien tolérées en général

30

usages de quinolones

Surtout dirigées contre bactéries Gram négatif

Certaines efficaces contre cocci Gram positifs, anaérobies et P. aeruginosa

Excellente pénétration de la prostate (caractéristique rare) et donc utilisées pour le Tx des prostatites

31

effets secondaires des quinolones

Photosensibilisantes (le patient doit se protéger du soleil)

Toxiques pour le cartilage

Ne doivent pas être données aux femmes enceintes et aux enfants

32

mécanisme du métronidazole

Après son entrée dans la cellule, son groupement nitro est réduit, ce qui produit des radicaux libres qui endommagent l’ADN.

33

particularités du métronidazole

Inefficace contre cellules mammifères (ce qu’on veut obvi)

Bactéricide

Pénètre bien BHE

34

usages du métronidazole

Actif contre bactéries anaérobies et contre certains parasites (e.g. ceux responsables de la vaginite de Trichomonas et de la Giardia)

35

effets secondaires du métronidazole

Rares, mais surtout d’origine digestive et neurologique

36

mécanisme du rifamycine

Inhibe la polymérisation de l’ADN, et donc bloque la synthèse de l’ARN.

37

particularités du rifamycide

Bactéricide

Résistance d’appari-tion rapide si utilisation en monothérapie

38

usage du rifamycide

Prévention méningite à H. influenzae/N. méningitis

Tx tuberculose

39

effets secondaires du rifamycide

Rares, mais syndrome grippal, rash et nausées

40

mécanisme des TRIMÉTHOPRIME
et SULFAMÉTHOXAZOLE

Inhibent le métabolisme des folates, ce qui interfère avec la synthèse de l’acide folique et réduit donc la synthèse de la thymidine.

41

particularités des triméthoprime et sulfaméthoxazole

Peuvent être bactéricides ou bactériostatiques


Administration IV ou p.o.

Élimination par urine

42

usages des triméthoprime et sulfaméthoxazole

Actifs contre les Gram positif, les Gram négatif et les champignons P. carinii (qui donne des pneumonies aux immunosupprimés)

La trimétophine est une des deux antibios (avec les quinolones) qui pénètrent bien la prostate

43

effets secondaires des triméthoprime et sulfaméthoxazole

Rash

Toxicités hématologiques

44

nommer les antibios qui inhibent la fonction ribosomale

1. tétracyclines

2. macrolides

3.tygécycline

4. clindamycine

5. chloamphénicol

6. aminosides

7. streptogramines

8. Linézolide

45

mécanismes des tétracyclines

Se lient à la sous-unité ribosomale 30S et inhibent la synthèse protéique.

46

particularités des tétracyclines

Élimination par voies biliaire ou urinaire

47

usages des tétracyclines

Activité raisonnable contre cocci Gram positif, certains bacilles Gram négatif et anaérobies

Efficaces contre micro-organismes suivants : chlamydias, mycoplasmes et rickettsies

48

effets secondaires des tétracyclines

Photosensibilisantes

Accumulation dans les os et les dents

Non prescrites aux femmes et aux enfants

49

mécanisme des macrolides

Se lient à la sous-unité 50S et inhibent la synthèse protéique.

50

particularités des macrolides

Élimination surtout par voie biliaire

51

usages des macrolides

Activité contre cocci Gram positif

Efficacité contre les microorganismes chlamydia et mycoplasmes

Activité in vitro contre mycobactéries

52

effets secondaires des macrolides

Cause péristaltisme non-coordonné, ce qui provoque anorexie, nausées et vomissements (25% des patients)

53

mécanisme du tygécycline

Se lient à la sous-unité 30S et inhibent la synthèse protéique.

54

particularités du tygécycline

Bactériostatique

Nouvelle classe

55

usages du tygécycline

Efficacité contre SARM et contre certains gramrésis-tants, mais pas P. aer.

56

effets secondaires du tygécycline

Non-précisé

57

mécanisme du clindamycine

Se lient à la sous-unité 50S et inhibent la synthèse protéique.

58

particularités du clindamycine

Bien absorbée

Administration IV ou p.o.

59

usages du clindamycine

Active contre cocci Gram positif et bactéries anaérobies

60

effets secondaires du clindamycine

Diarrhée

Rash

61

mécanisme du chloramphénicol

non-précisé

62

particularités du chloramphénicol

Bactériostatique

Large spectre

Très peu prescrit

63

usages du chloramphénicol

Efficace contre Gram positif, Gram négatif et anaérobies

Tx de la méningite chez patients allergiques sévères aux alternatives

64

effets secondaire du chloramphénicol

Potentielles aplasies médullaires mortelles (arrêt de production de cellules sanguines)

65

mécanismes des aminosides

Se lient à l’interface des sous-unités 50S et 30S et inhibent la synthèse protéique.

66

particularités des aminosides

Administration par voie parentérale

Élimination rénale

Utilisés seulement lorsque la vie du patient en dépend et aux dépends de la santé rénale

Pénètrent mal dans les autres tissus que le rein

67

usages des aminosides

Excellente activité contre bacilles Gram négatif

Agissent en synergie avec les β-lactamines contre Pseudomonas et les cocci Gram positifs

Inactif contre anaérobies

68

effets secondaires des aminocides

Néphrotoxiques (persistent de longues semaines dans le cortex rénal)

Ototoxiques

Bloc neuromusculaires (parfois)

69

mécanisme des steptogramines

Inhibent la synthèse protéique en se liant de façon irréversible à la sous-unité 50S du ribosome, empêchant l’élongation de la chaîne peptidique et son extrusion du ribosome.

70

particularités des steptogramines

Administration seulement par IV

71

usages des steptogramines

Efficace contre SARM et E. faecium résistant à la vancomycine

72

effets secondaires de steptogramines

non-précisés

73

mécanisme du linézolide

Se lie à la sous-unité 50S et empêche la formation d’un complexe d’initiation fonctionnel.

74

particularités du linézolide

Bactériostatique

Biodisponibilité équivalente par IV ou p.o

75

usages du linézolide

Efficace contre Gram positifs, incluant SARM

76

effets secondaires du linézolide

non-précisé

77

faire le ptit tableau de lau pour vérifier que tout est compris

pls

78

nommer les 2 types d'antibiotiques

bactéricides ou bactériostatiques

79

explications d'un antibio bactériostatique

inhibe la croissance des microorganismes sans les tuer --> limite la qté de toxines et de bactéries dans l'organisme

--> les défenses de l'organisme profitent de leur faiblesse pour les éliminer

80

explications d'un antibio bactéricide

tue les bactéries --> utile quand les défenses de l'hôte ne sont pas suffisantes

81

nommer 3 maladies qui nécessitent des bactéricides

1. endocardite

2. méningite

3. patients neutropéniques (pcq manquent de neutrophiles)

82

nommer les 3 façons qu'on les bactéries pour varier leur matériel génétique pour résisiter auz antibiotiques

1. mutation sontanée

2. réorganisation de gros segments d'ADN

3. acquisition de nouveau matériel génétique transporté par des plasmides ou bactériophages ou éléments génétiques transposables

83

nommer les mécanismes de résistance aux antibiotiques les plus fréquents

1. production d'enzymes modifiant l'antibiotique

2. altération de la perméabilité de la membrane cellulaire

3. pompage de l'antibiotique hors de la celulle

4. altration de la cible

5. protection de la cible

6. surproduction de la cible

7. déviation de la cible

84

nommer les 2 facteurs qui contribuent à l'évaluation de l'efficacité d'un antibiotique

1. concentrations d'antibio pouvant être atteintes dans l'organisme (en général le sérum)

2. concentrations minimales d'antibio nécessaires pour inhiber (CMI) les bactéries

3. CMB

85

comment on sait si une bactérie est sensible à l'antiobio à partir de la CMI ?

les CMI visées doivent être inférieures aux concentrations sériques obtenues--> bactério sensible

86

déf de la CMB

concentration nécessaire pour tuer 99.9% des bactéries