Semaine 10 - Auscultation cardiaque Flashcards Preview

MD1 Démarche clinique 1 > Semaine 10 - Auscultation cardiaque > Flashcards

Flashcards in Semaine 10 - Auscultation cardiaque Deck (39)
Loading flashcards...
1
Q

Définir : B1

A
  • Premier bruit cardiaque
  • Bruit produit par la fermeture des valves auriculo-ventriculaires, marque le début de la systole.
  • Mieux entendu à l’apex qu’à la base du coeur.
2
Q

Le B1 est augmenté par quoi?

A

Lorsque la systole se produit alors que la valve est largement ouverte, comme lors d’un intervalle PR court ou dans certains cas de sténose mitrale où la valve est encore mobile.

3
Q

Qu’est-ce qui assourdit le B1?

A

L’insuffisance mitrale empêche la valve de se fermer avec une tension normale

4
Q

Définir : B2

A

Bruit produit par la fermeture des valves sigmoïdes, il marque la fin de la systole, donc le début de la diastole.

5
Q

Physiologiquement, le B2 se déboule quand? Pouruquoi

A

Lors de l’inspiration. B2 se dédouble en ses deux composants aortique et pulmonaire.

Pourquoi? : En raison d’une quantité accrue de sang faisant son entrée au coeur droit lors de l’inspiration, ce qui retarde l’éjection dans le ventricule droit. La fermerture de la valve pulmonaire, donc de la composante P2 du deuxième bruit, se voit légèrement retardée, ce qui dédouble le B2.

6
Q

Le dédoublement physiologique du B2 s’entend optimale dans quel cas?

A

Au deuxième espace intercostal gauche chez de jeunes personnes.

7
Q

Dans quel cas le B2 se dédouble de façon paradoxale?

(contrairement à la normale, composante aortique A2 survient plus tardivement, soit après P2, durant la phse expiratoire, soit le contraire du dédoublement physiologique quis urvient en inspiration)

A

En présence d’un bloc de branche gauche ou d’une sténose aortique.

8
Q

Traditionnellent, l’auscultation cardiaque se fait où?

A

Se fait aux endroit où l’on trouve des valves cardiaques. On parle alors de foyer d’auscultation ou d’aires d’auscultation.

9
Q

Définir : B3

A
  • Synonyme : Bruit de galop
  • Bruit sourd, entendu en diastole lorsque le sang provenant de l’oreillette vient rencontrer un résidu de sang encore présent dans le ventricule.
10
Q

La B3 survient principalement quand?

A

Cela survient principalement en défaillance cardiaque ou bien lors d’une insuffisance valvulaire.

11
Q

Le B3 est mieux entendu dans quel position?

A

Ce bruit est mieux entendu avec la cloche chez le patient en décubitus latéral gauche.

12
Q

Définir : B4

A
  • Résulte de la contraction auriculaire sur un ventricule rigide (peu compliant).
  • Parfois confondu avec le dédoublement du B1.
13
Q

La B4 se produit quand?

A

Se produit juste avant le B1.

14
Q

Définir : Souffles physiologique

A
  • Avec l’âge, il se produit couramment une sclérose de la valve aortique ou encore une certaine dilatation de la racine de l’aorte chez les personnes hypertendues.
  • Ces changements peuvent amener une perturbation du flot sanguin à travers la valve aortique ou immédiatement en aval lors de la phase d’éjection à l’origine de souffle dit d’éjection.
15
Q

Définir : Souffles pathologiques

A
  • Surviennent lorsqu’il existe un rétrécissement significatif d’une valve cardiaque ou encore d’un vaisseau sanguin par une obstruction.
  • Peut également survenir en présence d’une fuite provenant d’une valve qui ne se ferme plus de façon étanche.
16
Q

Le dédoublement physiologique B2 peut être exagéré (dédoublement durant tout le cycle respiratoie) dans quel cas?

A

Lorsqu’il y a un retard dans l’éjection du sang au niveau du ventricule droit, comme lors d’un bloc de branche droit ou chez un enfant avec une sténose pulmonaire congénitale.

17
Q

Impact de l’inspiration sur la pression intrathoracique et le retour veineux

A
  • L’inspiration diminue la pression intrathoracique et augmente le retour veineux à l’intérieur du coeur droit.
  • Avec cette méthode, vous pouvez accroître le volume du coeur en augmentant son remplissage veineux.
18
Q

L’inspiration permet d’exacerber quels souffles?

A

Permet d’exacerber les souffles en provenance du coeur droit (insuffisance tricuspidienne ou sténose pulmonaire).

19
Q

Impact de le Valsalva sur la pression dans la cavité thoracique et retour veineux

A

Effet inverse de l’inspiration, car elle augmente la pression dans la cavité thoracique, ce qui diminue le retour veineux et le volume du coeur.

20
Q

Le Valsalva permet d’intensifier quel souffle?

A

Permet d’intensifier le souffle du prolapsus mitral ou d’augmenter le souffle engendré par une cardiomyopathie hypertrophiques (IHSSS).

21
Q

Effet sur l’auscultation cardiaque de : L’accroupissement (squatting) ou le hand-grip

A

Augmente le retour veineux et les résistances périphériques, ce qui exacerbe les souffles de régurgitation (aortique ou mitral).

22
Q

Si le patient est incapable de squatter, qu’est-ce qu’on fait?

A
  • Chez le sujet incapable de procéder à ces manoeuvres, le gonflement de brassards à pression au-dessus de la tension artérielle systolique simultanément aux deux bras permet d’obtenir une élévation des résistances périphériques suffisantes pour augmenter les souffles de régurgitation.
  • Le souffle d’IHSS se verra diminué par cette manoeuvre.
23
Q

Très grande majorité des problèmes valvulaires acquis vont survenir du côté gauche ou droite du coeur? Pourquoi?

A
  • du côté gauche du coeur en raison du régime de pression plus élevée auquel ces valves sont soumises.
  • Pour cette raison, les anomalies aortiques et mitrales sont plus communes.
24
Q

Qu’est-ce qui se passe lors du rétrécissement de la valve aortique (sténose aortique)?

A
  • Le rétrécissement de la valve aortique produit une obstruction au passage du sang du ventricule gauche à l’aorte, ce qui amène une augmentation de pression au niveau ventriculaire.
  • En réponse à cette surcharge de pression, le ventricule va s’hypertrophier de façon concentrique, ce qui élargira le choc apexien.
25
Q

Sur le plan auscultatoire, l’ouverture d’une valve sténosée encore mobile produira quoi? Et pour le patient âgé ou dans le cas de sténose sévère?

A
  • un claquement d’éjection.
  • Ce clic d’éjection sera absent chez le patient âgé ou dans les cas plus sévères en raison de l’immobilité de la valve.
26
Q

Définir : Souffle de la sténose aortique

A
  • Le passage du sang à travers l’orifice rétréci produit un souffle systolique qui commence après le B1 et se termine avant el B2.
  • Plus la sténose sera sévère et plus le maximum du souffle deviendra tardif en systole.
  • Le souffle irradie généralement au cou.
27
Q

L’insuffisance aortique produit quoi?

A
  • produit un reflux de sang de l’aorte au ventricule gauche lorsque la valve aortique se ferme.
  • Cette régurgitation de sang se produit en raison d’une valve incompétente et est à l’origine d’un souffle qui survient en début de diastole, juste après la fermeture de la valve aortique, donc du B2.
28
Q

Le souffle de régurgitation aortique est souvent mieux entendu quand?

A
  • Comme le sang revient de la région aortique vers le ventricule, le souffle de régurgitation aortique est souvent mieux entendu en parasternal gauche, le patient assis et penché vers l’avant.
  • On peut également entendre un B3.
29
Q

Conséquence d’une augmentation de la quantité de sang dans le ventricule gauche occasionnée par la régurgitation aortique

A

vient détendre les fibres myocardiques, ce qui en augmente l’inotropisme (loi de Starling) et augmente aussi le volume d’éjection.

30
Q

En réponse à une pression systolique élevée, les barorécepteurs font quoi?

Quels sont les effets sur la pression différentielle et le pouls?

A
  • les barorécepteurs induiront une baisse des résistances périphériques, donc une chute de la tension artérielle diastolique.
  • La pression différentielle (différence entre la systolique et la diastolique) sera élargie.
  • Le pouls sera donc ample (bondissant).
31
Q

Relation entre l’insuffisance mitrale et une régurgitation de sang lorsque la vavle mitrale se ferme

A

À l’origine d’une régurgitation de sang lorsque la valve mitrale se ferme, c’est-à-dire en début de systole au moment du B1 qui peut être diminué, car la quantité de sang accrue dans le ventricule gauche amène une fermeture prématurée de la valve, donc une moins grande incursion (entrée) de cette dernière au moment de la fermeture.

32
Q

(L’insuffisance mitrale)

Pendant la systole, une partie du sang ventriculaire sera déviée vers l’oreillette gauche par incompétence de la valve mitrale, ce qui engendra quoi?

A
  • engendra un souffle égal pendant toute la systole, suivi d’un B2 normal, mais qui peut se dédoubler largement.
  • L’oreillette gauche devra contenir à la fois le sang régurgité par le ventricule et le sang qui provient de la circulation pulmonaire. Pour ce faire, elle va se distendre et s’hypertrophier pour accommoder ce volume accru.
33
Q

(L’insuffisance mitrale)

En diastole, le remplissage passif exagéré produira quoi?

A

un B3 et parfois un roulement diastolique provoqué par l’augmentation du flux à travers la valve mitrale.

34
Q

Influence de la sténose mitrale sur B1

A
  • Si la valve mitrale est encore mobile, ses feuillets seront encore largement ouverts au moment de la contraction ventriculaire, ce qui produira une augmentation du B1.
  • Si la valve est très calcifiée et immobile, donc plus sévèrement atteinte, le B1 sera diminué.
35
Q

L’auscultation des carotides met en évidence quoi?

A

un souffle qui témoignerait d’une obstruction carotidienne par athérosclérose.

36
Q

Conditions pour l’auscultation des carotides

A
  • Le patient doit retenir sa respiration. De ne pas parler pendant que vous appliquerez votre stéthoscope sur ses carotides, sinon vous en souviendrez lors du prochain examen.
  • Si vous entendez un souffle, assurez-vous qu’il ne s’agit pas d’une irradiation d’un souffle cardiaque aortique, par exemple.
37
Q

Le décubitus latéral gauche permet de mettre en évidence quoi?

A

permet de mettre plus facilement en évidence un B3 ou encore un souffle diastolique.

38
Q
A
39
Q

La position assise penchée vers l’avant permet de mettre ne évidence quoi?

A

Ausculter le deuxième espace intercostal droit avec le diaphragme en expiration bloquée permet de mettre en évidence plus facilement un souffle de régurgitation aortique en rapprochant la base du coeur de la paroi thoracique antérieure.